Le Véritable Visage de la Lumière

Page 2 sur 30 Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 30  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Laumie le Sam 18 Juil 2009 - 15:53

Bon j'ai rien à dire mis à part peut-être sur ton emploi de l'expression suivante => "de Le Monde" : Je pense que ça sonnerait plus joli et que ça bloquerait moins la lecture si tu mettais "du Monde" ^^

Sinon c'est pas mal sympa à lire ^^
avatar
Laumie
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 6329
Age : 32
Localisation : Landes
Emploi/loisirs : PC, Lecture, Vélo, Voiture, Balades, Lèche-vitrine, délires ...
Votre talent : Aucun
Points : 6448
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Sam 18 Juil 2009 - 16:50

Tu avais lu depuis le départ ?

Moi aussi j'ai tiqué pour Le Monde ... mais en même temps, c'est le titre du journal, et sur RTL (oui il m'arrive d'écouter cette radio là quand mon père la met T_T) ils parlent bien de Le Monde.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Laumie le Sam 18 Juil 2009 - 18:39

Oui j'ai lu depuis le départ avant de lire ton dernier post afin de comprendre ^^

Bah c'est juste que c'est pas hyper fluide ni très chouette à prononcer quoi. M'enfin, c'est toi qui vois ^^
avatar
Laumie
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 6329
Age : 32
Localisation : Landes
Emploi/loisirs : PC, Lecture, Vélo, Voiture, Balades, Lèche-vitrine, délires ...
Votre talent : Aucun
Points : 6448
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Sam 18 Juil 2009 - 19:19

Laumie a écrit:Oui j'ai lu depuis le départ avant de lire ton dernier post afin de comprendre ^^
Hannn *-* ...
Et tu en penses quoi ? Shocked

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Laumie le Sam 18 Juil 2009 - 19:48

Bah le thème m'a l'air bien exploité et l'histoire très intéressante ^^

Faut voir si ça va continuer (même si je pense pas que ça s'arrête en aussi bon chemin Wink)
avatar
Laumie
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 6329
Age : 32
Localisation : Landes
Emploi/loisirs : PC, Lecture, Vélo, Voiture, Balades, Lèche-vitrine, délires ...
Votre talent : Aucun
Points : 6448
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  kirlim le Dim 19 Juil 2009 - 23:18

La portière claqua. Marc s’enfonça dans le siège moelleux de la spacieuse voiture aux teintes crème, vestige de la richesse familiale. Les Pasceli avaient vendu un à un leurs biens de valeur et remboursaient tant bien que mal leurs emprunts à la Banque Mondiale. Cependant, la splendide berline SP4, le luxe des cinq dernières années, comptait encore beaucoup pour Roland et il ne s’était pas préparé à s’en séparer. La voiture avait une grande importance au sein d’un foyer et elle facilitait la notoriété de ses membres. Sa perte engendrait aussi une baisse d’estime dans l’entourage.
Nathalie, la mère du jeune homme, rangea les billets remboursés par la SCTE (ça ne sert à rien de la citer si tu ne nous en dis pas plus (à mon avis)) dans son sac à main en cuir synthétique puis se pencha sur le tableau de bord. Elle composa le code secret du démarrage sur l’écran tactile et valida. Le véhicule ronfla et s’éleva de quelques centimètres au-dessus du parking.
« Veuillez renseigner (indiquer ?) votre destination. »
Cette voix d’automate était encore moins joyeuse que celle du train. Un peu comme la République Terrae ces derniers temps. Elle inspirait davantage de pathétisme que de réelle compassion. Nathalie répondit à haute voix qu’elle souhaitait se rendre à la maison. L’ordinateur vérifia s’il connaissait ce trajet : il faisait partie des favoris. Totalement contrôlée par électronique, la voiture ronfla un peu plus et sortit ensuite du parking. Elle traversa l’allée centrale qui regagnait la rue et s’arrêta devant un gardien mécanique. La vitre de la femme s’abaissa et cette dernière tendit un ticket à la fente de la machine. En une fraction de seconde, un billet de facturation fut recraché et Nathalie le saisit avant que la vitre ne se refermât automatiquement. Le véhicule s’inséra sur la chaussée, au milieu de centaines d’autres. (je n'aime pas trop ce passage, il fait trop "il s'est passé ceci, puis cela, puis enfin ça, et ça a donné ceci"...)
« Une augmentation de quinze pour cent, dit Nathalie. Encore une … »
Elle soupira et fourra le billet dans son sac tandis que la voiture poursuivait sa route, guidée par un cerveau de fils et de circuits intégrés. Marc ne releva pas cette remarque. Sa mère ne se lamentait presque jamais sur les dérives du monde ; une petite réflexion de temps à autres lui échappait, mais ses reproches mouraient bien vite sur ses lèvres comme s’ils étaient anéantis par son amertume immuable. Des augmentations, il y en avait partout : sur les taxes de logements, sur les dépenses en énergies diverses, sur les coûts de transport et sur tant d’autres, comme le prix de l’emplacement au parking de la gare Montparnasse ! La société avait besoin de moyens, disait-on. La solidarité de tout un peuple construirait un monde nouveau ! Marc avait de la peine à le croire … Un monde nouveau, certes, mais ne serait-il pas de plus en plus dominé par un Empire avide de pouvoirs ?

« Chéri, l’interpella sa mère d’une manière si emprunte de sentiments que Marc en fut déboussolé, j’ai vraiment eu peur aujourd’hui. Ton père aussi.
-Ce n’est rien maman, une petite frayeur.
-Non ce n’est pas rien », répliqua t-elle avec virulence.
Elle se tourna vers son enfant, les yeux embués de larmes. De telles pierreries n’étaient pas apparues depuis longtemps sur son visage par habitude si fermé.
« J’ai vraiment cru que cette fois, ils s’en étaient pris aux civils …, reprit-elle avec plus de calme.
-Mais maman, puisque je te dis que tout va bien !
-Tout va bien aujourd’hui, mais demain ? , hoqueta t-elle. Je ne sais pas, je ne sais plus … Que faut-il penser de tout ça bon sang ? On est sûr de rien sur cette planète hypocrite !
-Les journalistes ont surtout usé de beaucoup d’hyperboles, maman, la rassura son enfant inquiet de la soudaine hystérie de sa mère.
-Peut être … peut être. Mais je n’aime pas ça du tout …, conclut-elle d’une voix étouffée.»
Ses larmes interrompirent leur course et ses yeux perdirent l’éclat qui les avait rendus si remplis de défi. Elle prit un mouchoir et s’essuya le coin des cils avant qu’un sourire fabriqué ne s’esquissât à nouveau sur ses lèvres. Puis, comme si de rien n’était, elle se concentra son regard sur la route et activa la connexion mondiale reliée aux plus grandes chaînes médiatiques de la section eurasiatique. En trois dimensions, les plus grands titres de l’actualité locale défilaient au-dessus du tableau de bord. L’incident de Leipzig tenait la première place et la surabondance des couleurs et des mises en valeur diverses le rendait ubuesque. Marc ordonna à l’ordinateur de passer aux titres suivant et, après plusieurs tentatives de la machine pour lui faire écouter les différents articles qui étaient parus le matin même, l’écran afficha la seconde nouvelle qui intriguait la planète. Marc lut les premiers mots et se tourna vers sa mère, interloqué.
« Un examen ? »
Cette fois, ce fut Nathalie qui resta taciturne. Elle se contenta de fermer les yeux et de hocher la tête d’un air désolé. Le garçon remua sur son siège et demanda l’ouverture des fichiers concernant ce sujet d’actualité. Entre les articles de Le Monde, narrés par le journaliste local Emile Borget, et ceux du quotidien eurasiatique News Budapest – en référence à la capitale de la section – il découvrit le discours de Alphred Mernine, prononcé six heures plus tôt à Bagdad.
Ah ah, j'ai beau savoir ce qui va être dit, je veux la suite, mis à part le paragraphe que je t'ai relevé, j'aime beaucoup ^^
C'est mieux voire nettement mieux que la première version Smile

__________________________________
<br>

kirlim
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3190
Votre talent : Écriture
Points : 2761
Date d'inscription : 12/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Dim 19 Juil 2009 - 23:36

Là où je conteste:

  • La SCTE ? J'en dis pas plus ? Elle est déjà développée sous toutes les coutures dans le premier chapitre (c'est la société ferroviaire hein Razz)
  • on dit très bien renseigner aussi tongue
Pour le reste, je change x)...

Bah content de voir que tu es aussi impatient de découvrir ce que tu sais déjà XD.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  kirlim le Dim 19 Juil 2009 - 23:51

Bah j'avais zapé pour la SCTE ^^
En même temps, quand on ne lit pas d'une traite... u__u'

__________________________________
<br>

kirlim
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3190
Votre talent : Écriture
Points : 2761
Date d'inscription : 12/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  B. le Lun 20 Juil 2009 - 14:11

Pacô a écrit:
Marc pressa le pas. Il appuya sur un bouton après avoir sélectionné le service qu’il désirait. Des flèches lumineuses apparurent sur les parois et le guidèrent jusqu’aux toilettes. Il remarqua à quel point cet outil devenait brusquement si essentiel alors qu’à sa montée, la veille à Saint-Pétersbourg, il lui avait paru d’une utilité insignifiante, voire absurde. Il atteint enfin une porte opaque et la poussa d’un geste virulent. Il choisit le premier urinoir sur les cinq alignés, dégrafa son pantalon en cuir synthétique, à la mode actuellement, et vida sa vessie, soulagé. Aussitôt, un étrange produit chimique, auréolé d’une fumée blanchâtre, envahit la cavité souillée. En une fraction de seconde, le liquide avait disparu, comme évaporé. Le jeune garçon n’aurait su dire par quelle réaction exacte venait de se produire/provoquait un tel effet >>> un peu de précision par ci ; il ne lui restait qu’un vague souvenir sur les acides et les bases >>> précise ce que sont les "acides" et les "bases". Moi je sais, mais pense aux nombreuses personnes qui ne suivent pas les mêmes études ou qui ne se souviennent plus du tout de leurs cours de chimie du lycée. Son domaine était davantage centré sur les sciences humaines, ou l’histoire en général >>> alors, son domaine c'est les sciences humaines ou l'histoire? Ou alors, précise que les deux ont un lien, mais là tu évoques deux domaines d'études. C’était aussi pourquoi >>> berk: "la raison pour laquelle" il étudiait à Saint-Pétersbourg, dans l’une des plus prestigieuses universités du monde, Sokolov, nom donné en référence à l’énigmatique professeur russe, originaire de cette même ville, fasciné par Napoléon et surtout pas de virgule ici par sa stratégie militaire. Marc partageait la même passion et relisait parfois ses ouvrages, comme "L’Armée de Napoléon" >>> quand tu donnes le titre d'un livre, soit tu mets des " soit tu le soulignes = cours de français du lycée, Laughing, traduit en anglais – la langue universelle – qu’il connaissait par cœur. Après avoir resserré sa ceinture, le jeune homme se rinça les mains au lavabo >>> bof. Avant de lire la suite, je me suis dit: berk, il ne se les lave pas au savon? Tu devrais faire le lien directement avec la phrase suivante, les réunir en une seule.. Un liquide tiède, presque gazeux, coula entre ses doigts. Il ne s’agissait pas d’eau, juste d’une sorte de savon désinfectant présent dans tous les lieux publics de la planète qui s’évaporait en un temps record, ce qui dispensait de l’utilisation de serviette en papier. >>> phrase bourrée de déterminants, cela l'alourdit. De plus, le "juste d'une sorte" n'est pas heureux. A revoir.

Une voix dépourvue d’émotion, de chaleur, d’humanité en quelque sorte, vibra dans les interphones du wagon.
« Welcome to Leipzig » ce qui signifiait ni plus ni moins, « Bienvenue à Leipzig ». « Comme si son ton fade donnait réellement envie de séjourner ici >>> mouais, ça fait pas tellement pensée, ça. "Comme si après un tel accueil on avait envie de séjourner ici..."», pensa amèrement le jeune homme. Marc se redressa devant le miroir pas de virgule fissuré par endroits. Sa tignasse blonde et ses yeux azur suffisaient à charmer la gente féminine pas de virgule et il ne s’en cachait pas >>> maladroit: "il n'en était pas peu fier". D’un mouvement agile, il tenta de récupérer un peu du savon et de se le passer sur le visage >>> berk, des déterminants et une mauvaise syntaxe avant qu’il ne disparaisse. Ses pommettes, rosies par le sommeil de l’heure précédente, teintaient ses joues fermes >>> évidemment qu'elles sont fermes, puisqu'il est jeune, inutile de préciser mais un peu trop laiteuses à son goût. Un nez légèrement sévère >>> quelle forme peu avoir un nez sévère? C'est très subjectif tout ça. Donne plutôt la forme du nez et précise ensuite qu'il lui donnait un air sévère et une fine bouche renforçaient son air sage et discipliné, qui dissimulait facilement son caractère maussade. Marc réajusta le col de sa chemise blanche et froissée pas de virgule et essaya de prendre >>> d'adopter une attitude sereine. Les examens de fin de trimestre le fatiguaient beaucoup et il ne désirait pas inquiéter sa mère, de nature anxieuse >>> Je fais une overdose de "de" pale Phrase à revoir . La sélection pour la seconde année universitaire était rude. Le moindre signe de défaillance le mènerait à l’échec. Tel était l’enjeu qui accaparait toute son énergie ces dernières semaines.


Quelques maladresses et des déterminants "de" en veux-tu en voilà... A chasser de tes phrases pour les rendre plus fluides.
Sinon, l'histoire se poursuit et je vais poursuivre ma correction dans quelques minutes *j'ai soif là, fait chaud aujourd'hui! Razz "

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Lun 20 Juil 2009 - 15:51

Hé !
Non non, j'ai juste oublié de mettre en italique L'Armée de Napoléon.
C'est l'auteur qu'il faut souligner (enfin dans une copie xD) et sinon, surtout pas de guillemets pour une œuvre !!
Le bac de français est encore trop proche de moi x).

Sinon, j'vois pas pour le lavabo ... y'a pleins de textes qui sous-entende qu'il se lave les mains, sans préciser qu'il y a savon. Moi je l'ai rajouté pour le contexte futuriste, sinon à mon sens, ça aurait été très bien tout seul Laughing.

Sinon pour les déerminants ... arf', quand on les met en valeur, ça fait froid dans le dos. A modifier ^^'.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  B. le Lun 20 Juil 2009 - 16:51

Pacô a écrit:


Marc s’apprêtait à sortir lorsque le wagon fut agité d’une violente secousse. Déséquilibré, le garçon se retint à la porte qui oscilla sous son poids. Les pneumatiques des rails se remplirent d’hélium et s’élevèrent dans les airs afin de freiner le train, comme le voulaient les protocoles de sécurité. Ils provoquèrent d’autant plus de turbulences dans les cabines de verre contre lesquelles des têtes se cognèrent brutalement. D’autres passagers furent éjectés dans le couloir ; l’alarme retentit, poussant son cri strident comme un appel à l’aide. Finalement, le train se stabilisa et les passagers >>> moins banal et commun que "gens" prudents approchèrent les vitres >>> Moi pas comprendre là! Phrase à reformuler, soucieux d’appréhender le danger. Marc en profita pour quitter les toilettes. Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’ils découvrirent d’énormes engins dans le ciel qui pivotaient sur eux-mêmes. Des sortes d’hélicoptères, mais avec plusieurs hélices, plusieurs gouvernails et d’imposants canons à chaque extrémité du cockpit. Autour >>> tout autour du train immobilisé?, la ville effarée et ses buildings de plus en plus grands >>> comme c'est écrit, on dirait que les buildings poussent au fur et à mesure que tu parles: expression à modifier, assistaient, comme les passagers courbaturés, à ce mystérieux déploiement. Les machines redressèrent leur trajectoire et sillonnèrent la voûte céleste pas de virgule comme si elles guettaient une proie. Soudain, trois bolides, dont deux noirs au pare-brise teinté, d’un esthétique sportif et dotés de quatre roues motrices, s’engagèrent sous la piste des pneumatiques hissés, tout près du train stoppé. Le troisième véhicule, d’une couleur >>> pour éviter un énième déterminant, écris simplement: "Le troisième véhicule, couleur vermeille" vermeille, était cerné par les deux autres et ronflait à en exploser son moteur. Ils étaient sur l’avenue centrale de la ville et fonçaient droit sur l’édifice le plus proéminent : l’hôtel de ville, vaste bâtisse striée de colonnades métalliques, ornée de banderoles déployées >>> manquait un tit verbe là pour la fête à venir. Un silence oppressant s’était installé car il n’y avait rien à dire. Les engins dans le ciel, tels de redoutables prédateurs, plongèrent sur eux et leurs canons rougirent. La ville n’écoutait qu’eux, tétanisée et pantoise. Les deux bolides noirs s’espacèrent brusquement de leur cible ; un projectile lumineux transperça le véhicule rouge. Une impressionnante déflagration souleva la voiture écarlate, qui hurla de son cri caverneux et enroué, avant de s’écraser, ficelée dans les banderoles à demi >>> si elles sont totalement arrachées, le véhicule se casse la figure par terre arrachées, contre le monument officiel. Les deux autres véhicules interrompirent leur course pas de virgule dans un crissement de pneus à l’unisson, firent demi-tour et s’enfuirent dans la direction opposée, après leur tâche accomplie >>> pas très beau ça: "après avoir accompli leur tâche"/"une fois leur tâche accomplie". Les machines volantes se posèrent et quatre hommes pas de virgule vêtus d’un uniforme noir pas de virgule de la tête aux pieds >>> bizarre comme tournure, ça bloque à la lecture: "vêtus de noir de la tête aux pieds" ou "vêtus d'un uniforme noir" pas de virgule sautèrent au sol. Ils se courbèrent en deux et atteignirent rapidement leur victime d’acier, immobile, qui venait d’expirer son dernier grognement avant de brûler dans les flammes >>> Je te propose: "qui expirait son dernier grincement (parce qu'un objet ne grogne pas, ça ne se fait pas d'assimiler le comportement d'un objet à un comportement animal ou humain, sauf dans un cadre spécifique, comme de l'horreur par exemple) avant de se consumer dans les flammes". Déjà, des ambulances carillonnaient dans les rues adjacentes et les hommes en noir vérifièrent juste que le chauffeur avait lui aussi perdu l’éclat de la vie >>> Pourquoi compliquer? "avait perdu la vie" est beaucoup plus agréable à lire au milieu du brasier. Satisfaits, ils remontèrent alors dans leurs engins et s’envolèrent vers l’horizon.

De nouveau remplis de néon, les rails s’abaissèrent, investis par le néon, et le train glissa, stimulé par des décharges électrostatiques, lentement au départ puis de plus en plus vite. Il reprenait son chemin, imperturbable face à cet événement étourdissant >>> c'est pas exactement le mot que j'aurai employé ici, il faut quelque chose de plus marquant, de plus violent pour faire comprendre combien cet évènement était imprévu et choquant.

A la gare Montparnasse, à Paris, serait annoncé un retard pour cause de perturbations sur la ligne. Peut être ne mentionnerait-on même pas l’exécution sommaire – car il en s’agissait bien d’une. Ceci n’était qu’une arrestation sur Terrae, comme il en existait d’autres ces temps-ci. Pourtant, elle n’était orchestrée ni par la police ni par aucune force armée de la République. Non, ces hommes en noir étaient des agents, les agents de l’Empire, la puissance économique et militaire, inconnue il y avait encore de ça trois ans, salvatrice du monde entier.
Tout ce dernier passage est difficile à lire. Je te propose:
"A la gare Montparnasse de Paris, une voix annoncerait tout simplement que le train aurait du retard suite à des perturbations survenues sur la ligne. Sans doute ne mentionnerait-on même pas l'exécution sommaire - car cela en était bien une - à laquelle de nombreux témoins venaient d'assister."
Pour la suite, j'ai du mal à croire que les habitants de Terrae voient cela comme une "arrestation". C'est trop violent quand même, ce sont des meurtres. Ce genre de procédé semble assez récent en plus; ces agents de l'Empire, même s'ils se sont imposés en force salvatrice, viennent de débarquer sur la planète. Même s'ils sont là depuis trois années - ce qui en soit n'est absolument pas long -, je trouve que l'acceptation de leurs incursions pas les habitants est un peu facile. Les humains n'ont pas pour habitude de se laisser si facilement et docilement dominer.
Sauf si tu as pris le temps d'expliquer les choses dans l'extrait suivant, ici il y a besoin de davantage développer.
Pourquoi les habitants de Terrae ont laissé ces agents dominer le monde? Même si les dirigeants ont passé un pacte, tu sais, souvent le peuple ne reste pas sans voix devant des décisions qui ne lui plaisent pas. A moins qu'il y ait eu toute une campagne d'intégration des agents au sein de la société, ce qui en soi aurait dû prendre plus de trois ans, pour faire accepter leur présence aux habitants...

Hum, je ne sais pas si je me suis bien faite comprendre, tu me diras ce que tu penses de mes remarques...

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Lun 20 Juil 2009 - 18:28

Effectivement, plusieurs explications s'imposent.
Dans la fin du chapitre, on apprend que toutes ces arrestations, ou exécutions, sont subies par des criminels ("comme si l'Empire se chargeait de débarrasser la vermine de la planète sans aucune raison." est-il écrit vers la fin).
Ensuite, justement, trois ans c'est trop peu pour que les gens aient eu le temps de réagir (et ils réagiront plus tard).
Imagine-toi le contexte quand même: La Crise a dévasté l'ensemble des richesses mondiales (ce n'est même pas l'envergure de notre crise actuelle ^^), les deux tiers de la population a failli devenir SDF, le chômage a frôlé les 70%, l'insécurité était constante sur un monde où la République menaçait de s'effondrer ... etc.
L'Empire est arrivé en sauveur, ce sera développé dans le second chapitre plus facilement. Mais il faut voir que l'Empire, je le présente volontairement en "méchant" pour faire contraste avec les explications de la suite. Il a sauvé je ne sais combien de salaires dans les familles, il a re-fourgué des capitaux et il s'est installé en maître, parce qu'il l'est.

En contrepartie, il a des zones sombres. Mais moi je vois plutôt le caractère humain de ceux qui oublient les détails négatifs pour se concentrer sur le positif. Oui, ça ne dure pas longtemps, mais trois ans c'est assez.
Elément pour juger: le nazisme. C'était atroce ce qu'ils ont fait, mais est-ce que les trois premières années, on a fait qqchose ?

Faut le voir pareil pour ce début, toutefois, je te préviens, l'Empire n'a rien à voir avec Hitler et co' ...
Bref, la violence marque les esprits, les autorités n'empêchent pas l'Empire d'agir ... alors que ferais-tu à leur place à part rester les bras ballants ?

Sinon, pour les corrections, je vais encore modifier les ptits "de" \o/.
Mais je suis pas dac' avec tout quand même.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  B. le Lun 20 Juil 2009 - 18:43

Merci pour toutes ces explications. Ne penses-tu pas que tu devrais justement donner quelques éclaircissements au lecteur dès le début? Un livre qui commence de façon trop abrupte est difficile à tenir, enfin en ce qui me concerne... Poser un peu le contexte... Mais bon, c'est vrai qu'en corrigeant de si petits morceaux c'est moins évident de saisir un texte qu'en lisant de nombreuses pages d'affilée.

Quant à mes corrections, je sais que tu n'es pas d'accord avec tout! Razz A toi de prendre ce que tu veux.

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Lun 20 Juil 2009 - 18:50

Bah disons que commencer un roman de SF ou de fantasy par des explications, c'est très très (très !) déconseillé.
Perso, c'est ça qui me fait fuir.
Les éditeurs bragelonne disent toujours:
« Commencez par une action qui donne un aperçu de la problématique (souvent l'acte du méchant quoi XD) pour poser le context ensuite »
Sachant que ce que tu as lu fait ... aller, trois pages word voire quatre tout au plus.
Donc je n'estime pas ça "long" quand on est un lecteur. Je commence à me dire s'il faut que je continue ou pas à la vingtième page moi x).

Et donner trop d'éclaircissement dès le départ donne l'effet: "où est l'intérêt, tu sais déjà tout ?".
Question agencement de l'histoire, ça fait des années que ça cogite x)...

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  B. le Lun 20 Juil 2009 - 18:54

Bien, bien, ok chef! L\'esclave

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Lun 20 Juil 2009 - 19:05

Non, je martyrise pas mes correcteurs XD.
J'essaie juste de défendre ma cause Razz ...

Et là, je sais que l'agencement "je pose le contexte puis je rentre dans l'action" m'a été très très très reproché (surtout par un éditeur qui a lu qques extraits).
Alors j'ai préféré harponner le lecteur dès le départ.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Jeu 23 Juil 2009 - 19:54

Bon alors, voici voilà un morceau pas comme les autres alors c'est pour ça que je le mets tout seul (mais il est assez consistant pour vous, vils correcteurs qui trouveront sans aucun doute mille et une maladresses Twisted Evil ).
Cet écrit est spécial parce qu'il s'agit d'un discours officiel de président de la République, donc autant pas faire dire n'importe quoi (et pas n'importe comment surtout !).
Conformément annoncé dans le passage précédent, le voici le voilà (j'en ai pas mal ch*é pour bien le peaufiner ... soyez indulgent u__u"). Bref. Le voici donc:
_____________________________________


« Citoyennes, citoyens, compatriotes de Terrae,

Encore une fois, le destin possède mille et une facettes qui me conduisent sur ce balcon présidentiel. Encore une fois, j’ai à vous communiquer une nouvelle qui scellera l’avenir de notre peuple. Encore une fois, je m’adresse à vous, non sans appréhension et ce à quelques mois des élections, dans l’espoir d’atténuer les dérives sociales de notre planète. Nous avons tous connu des temps de trouble, une époque que notre mémoire élude mais que l’œil averti de la sagesse ne néglige pas. Je ne cesse de déplorer amèrement cette catastrophe économique qui a renvoyé le tiers de la population mondiale sur les bancs du chômage. Je tremble toujours à l’idée que notre prestigieuse République, que nous hommes de liberté avons façonnée avec amour et raison, ne trouve aucune consolation à son affliction et s’effondre. Non, je ne veux pas oublier tout ce que nous avons entrepris et je souhaite de toute mon âme que nos efforts seront récompensés par une ère de prospérité. Oui, je vois à présent cet horizon de richesses et de paix, qui illumine mon regard et qui éblouira le vôtre car je sais qu’en chacun de nous, brûle l’ardent désir d’accomplir la mission que vous, citoyennes et citoyens, avez confiée à votre gouvernement il y a plusieurs années. Nous fédérerons les foules autour d’un principe universel, nous harmoniserons les cultures, nous deviendrons l’unique peuple de toute l’humanité, indestructible et éternel, car les querelles n’auront plus aucune raison de subsister et l’amour de notre prochain sera notre foi.

Nonobstant, je persiste ! Nous ne parviendrons pas seuls à ce but. L’Histoire de notre monde nous a prouvé maintes fois que nous faisions de grandes choses ensemble et qu’agir en cavalier solitaire répondait à un égoïsme profond. C’est par l’amour d’une idée que les plus grands philosophes ont libéré nos esprits. C’est par la fusion des forces résistantes que les chaînes des régimes totalitaires ont été brisées. C’est par la confiance réciproque d’un univers entier que la République Terrae est née. J’ai un rêve pour ce monde, celui du mariage sincère de la sagesse et de l’action pour le bien de l’Humanité. Je veux la loyauté, la découverte, le partage, le respect et l’altruisme. Nous sommes capables d’une telle ambition ; les plus folles utopies des siècles précédents sont accessibles à notre raison désormais. La Crise a menacé notre peuple, a freiné notre évolution, mais nous l’avons terrassée car nos inclinations au succès ont appelé nos sauveurs. Je parle bien évidemment de l’Empire et de sa généreuse contribution – plus que salutaire ! – pour rétablir notre République au sommet de sa gloire. Combien de fois la bourse mondiale a été soulagée par l’intervention de nos nouveaux alliés ? Combien de familles ont été sauvées de la misère par les capitaux investis et par les sociétés privées rachetées aux grands frais de nos amis ? Combien d’établissements scolaires ont pu conserver leurs portes ouvertes, combien d’administrations publiques ont su garder leur dignité par l’intervention de nos frères ? L’Empire a plus d’une fois prouvé sa valeur et nous serions ingrats de ne pas lui reconnaître cette qualité.

Aujourd’hui est un jour fondamental de demain. Je suis fier d’appartenir à ce peuple, à cette nation, à la République Terrae et à cet univers. Mais je suis tout aussi comblé de compter parmi mes partenaires, des hommes qui agissent pour le bien de notre planète et qui ne désirent que notre épanouissement. Je le crie haut et fort : nous sommes sortis grandis de cette crise car l’échec d’hier entraînera les victoires de l’avenir ! Oui, nous sommes à présent réunis, non plus pour déplorer la faillite d’une multi-sections, non plus pour pleurer des familles sans revenus et non plus pour justifier l’impuissance de nos actes, mais bien pour construire notre avenir, décider de nos projets et empoigner le futur d’une main de fer. Nous ne subissons plus les aléas de notre pouvoir, mais nous le contrôlons et nous choisissons notre destin.

Aujourd’hui est un jour d’apprentissage, celui d’un avenir nimbé de progrès. Nous avons besoin d’une jeunesse sage et réfléchie pour découvrir de nouvelles perspectives. Les conjectures actuelles nous proscrivent l’ambition d’éduquer une telle jeunesse dans l’immédiat, j’en conviens. Comment serions-nous capables, nous hommes de la république encore sous le choc du plus grand péril que l’Humanité n’ait jamais connu, d’inculquer des préceptes que nous ignorons pour la plupart ? Comment enseigner à nos enfants une vérité qui nous est abstraite, inconnue ? Citoyennes, citoyens, j’ai la réponse à cette vaine question d’antan. Je prends la parole aujourd’hui, mais je ne féliciterai pas le triomphe de l’un de nos plans d’état ni même celui de l’une de nos plus importantes mesures. Cette réponse, nous la devons à ceux qui ont toujours été nos bienfaiteurs – que dis-je ! – nos anges gardiens au cours de ces dernières années. L’Empire est une société qui m’échappe mais dont la structure et l’organisation émerveillent quiconque discute avec l’un de ses représentants. Lorsque je vois l’Empire, je vois ce que pourrait devenir Terrae, je vois les considérables évolutions bénéfiques pour nos populations et je vois un ordre de paix et de discipline. Je constate que nous avons beaucoup à apprendre et que notre connaissance se résume à quelques grains de sable dans la mine de savoir que pourraient-nous apporter ces sauveurs originaires d’une lointaine terre. Je suis de ceux qui affirment que la culture ne s’hérite pas mais se conquiert. Je veux octroyer la chance à la jeunesse de notre République de partir à l’assaut d’une expérience qui les métamorphosera en érudits de sciences. Alexandre le Grand qui domina jadis toute la région où reposent actuellement les citadelles de notre capitale, souhaitait qu’il y eut d’autres mondes pour étendre ses conquêtes militaires. Nous avons l’honneur d’appréhender un nouvel univers et ce seront nos conquêtes intellectuelles que nous déploierons avec la bénédiction de leurs autochtones.

C’est un cadeau inestimable qui vient de nous être offert alors que nous leur étions redevables. Face à notre désarroi, l’Empire nous a suggéré d’envoyer dix de nos enfants sur leurs terres afin de leurs enseigner l’art de la dialectique, de la sagesse et de gouverner. Ces dix élus seront rigoureusement choisis par le biais d’un examen mondial prévu pour l’ensemble des étudiants universitaires. Ce sera une épreuve élaborée par les dirigeants de cette société bienfaitrice qui traduiront eux-mêmes les critères de sélection. Elle respectera une unité de temps, autrement dit, l’ensemble des sections prendra possession des sujets à une heure mondiale fixe. Les étudiants de Bagdad la découvriront à quinze heures, ceux de Washington à sept heures, ceux de Tokyo à vingt et une heures tandis que les élèves de Paris et d’Alger la débuteront à midi précise. L’examen durera quatre heures, quatre longues heures au cours desquelles le destin révèlera qui de nos enfants auront le profil adéquat pour recevoir l’enseignement suprême. Ce test n’est obligatoire pour personne, même si tout étudiant est inscrit d’office sur les listes de passage. Les administrations des établissements scolaires répondront à vos demandes d’abandon. Néanmoins, je souhaite que cette entreprise soit suivie par le plus grand nombre car je suis intimement persuadé que nous avons en main les cartes susceptibles d’améliorer notre condition, de supprimer les clivages sociaux et d’édifier une nouvelle Terrae sur de solides bases. Il nous faut jouer les bons atouts et remporter la victoire sur nos démons d’autrefois. Il n’est plus question d’amour propre mais de travail rendu possible par le soutien inespéré et salutaire d'un partenaire aussi considérable que l'Empire. Cette conjoncture ne se représentera peut être jamais et l’Empire ne pourra éternellement nous venir en aide – et je m’y refuse car je ne suis pas de ceux qui abusent de la bienveillance d’un ami !

Citoyennes, citoyens, compatriotes de Terrae, applaudissons dès à présent tous les candidats qui défieront le test soumis par l’Empire. Honorons ces derniers pour leur geste, louons leur clémence et châtions ceux qui s’opposent au rétablissement de notre République. Oui, aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Aujourd’hui le soleil s’est levé dans un ciel sans nuage et l’horizon nous paraît aussi précis que les contours de ce balcon présidentiel. Nous sommes à la veille de notre reconstruction, d’un avenir somptueux et d’un apogée permanent pour notre civilisation. Saluons le hasard, la providence, qui a bien voulu mettre l’Empire sur notre chemin alors que nous dérapions dans la boue et glissions vers un funeste sort. Redressons-nous et retroussons les manches ! Il nous reste tant à faire mais notre cœur bat d’impatience dans l’optique des changements à venir. Je terminerai donc mon discours par une ovation à la jeunesse. Notre destin dépend d’elle !

Vive la jeunesse ! Vive la République !
»

EDIT: Edition après le passage de kirliminouchet et Barbara Very Happy.


Dernière édition par Pacô le Lun 3 Aoû 2009 - 14:01, édité 4 fois

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Urzu le Jeu 23 Juil 2009 - 20:07

Le Néant.
Ce mélange de ténèbres éternelles, d’absence d’émotions, de sensations et de bruits, formait un rien inquiétant. Il y a de ces choses qui effraient l’insouciance des hommes et qui font trembler la sagesse des esprits, sans que l’on sache donner la réponse au pourquoi. Face à l’incohérence du Néant, les plus petites peurs se décuplaient, l’angoisse prenait à la gorge et la terreur naissait dans le cœur des plus braves. A l’allusion de cet univers, les langues se rétractaient dans les bouches et les intelligences, aussi développées soient-elles, oubliaient tout raisonnement et déclinaient à la dialectique. Comme si l’énonciation de ce mot conférait à son détenteur une puissance qui fécondait la faiblesse chez les autres. Le Néant n’était-il pas l’apothéose du vide ? Une conception où rien n’existe car rien n’a encore eu la chance d’être vécu et où encore rien ne laisse présager un avenir nimbé d’espoirs et de regrets. Une situation où toute chose n’a pas lieu d’être, où tout sentiment se voit infondé et bafoué et où l’imagination est freinée parce qu’elle ne possède aucun modèle sur lequel se baser. Le Néant n’était-il pas finalement un monde où la cruauté des hommes lui était épargnée ?

C'est super ça ! Ca me fait penser a certaines citations sur internet et dans les livres de cours ^^
Il y a de ces choses qui effraient l’insouciance des hommes et qui font trembler la sagesse des esprits, sans que l’on sache donner la réponse au pourquoi.
Pacô, 2009, Le Néant
avatar
Urzu
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 53
Age : 26
Localisation : Un monde merveilleux !
Emploi/loisirs : Retouche d'image
Votre talent : Graphisme
Points : 61
Date d'inscription : 16/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Jeu 23 Juil 2009 - 20:22

MDR, si seulement ... u__u".
M'enfin bon, généralement, on trouve très peu de citations d'auteurs de SF dans les livres d'histoire Crying or Very sad ...

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  kirlim le Jeu 23 Juil 2009 - 22:53

Pacô a écrit:« Citoyennes, citoyens, compatriotes de Terrae,

Encore une fois,
le destin possède mille et une facettes qui me conduisent sur ce balcon présidentiel (mouais... je n'aime pas, le "facette" surtout en fait..)(le balcon présidentiel lui est ouvert alors qu'il n'est pas président ?). Encore une fois, j’ai à vous communiquer une nouvelle qui scellera l’avenir de notre peuple. Encore une fois, je m’adresse à vous, non sans appréhension et ce à quelques mois des élections, dans l’optique (Je trouve pas le mot adapté.. "l'espoir" ?) d’atténuer les dérives sociales de notre planète. Nous avons tous connu des temps de trouble, une époque que notre mémoire élude mais que l’œil averti de la sagesse ne néglige pas. Je ne cesse de déplorer amèrement cette catastrophe économique qui a renvoyé les deux tiers de la population mondiale (c'est énorme O_o) sur les bancs du chômage. Je tremble toujours à l’idée que notre prestigieuse République, dont nous hommes de liberté avons façonnée avec amour et raison (ça ne veut rien dire u_u'), ne trouve aucune consolation à son affliction et s’effondre. Non, je ne veux pas oublier tout ce que nous avons entrepris et je souhaite de toute mon âme que nos efforts seront (?) récompensés par une ère de prospérité. Citoyennes, citoyens, oui, je vois à présent cet horizon, de richesses et de paix, qui illumine mon regard et qui éblouira le vôtre car je sais qu’en chacun de nous, brûle l’ardent désir d’accomplir la mission que vous nous (qui est ce "nous" ?) avez confiée il y a plusieurs années. Nous fédérerons les foules autour d’un principe universel, nous harmoniserons les cultures, nous deviendrons l’unique peuple de toute l’humanité, indestructible et éternel, car les querelles n’auront plus aucune raison de subsister et l’amour de notre prochain sera notre foi.

Nonobstant, je persiste ! Nous ne parviendrons pas seuls à ce but. L’Histoire de notre monde nous a prouvé maintes fois que nous faisions de grandes choses ensemble et qu’agir en cavalier solitaire répondait à un égoïsme profond. C’est par l’amour d’une idée
[pas de virgule] que les plus grands philosophes ont libéré nos esprits. C’est par la fusion des forces résistantes que les chaînes des régimes totalitaires ont été brisées. C’est par la confiance réciproque d’un univers entier que la République Terrae est née. J’ai un rêve pour ce monde, celui du mariage sincère de la sagesse et de l’action pour le bien de l’Humanité. Je veux la loyauté, la découverte, le partage, le respect et l’altruisme. Nous sommes capables d’une telle ambition ; les plus folles utopies des siècles précédents sont accessibles à notre raison désormais. La Crise a menacé notre peuple, a freiné notre évolution, mais nous l’avons terrassée car nos inclinations au succès ont appelé nos sauveurs. Je parle bien évidemment de l’Empire et de sa généreuse participation – plus que salutaire ! – pour rétablir notre République au sommet de sa gloire. Combien de fois la bourse mondiale a été soulagée par l’intervention de nos nouveaux alliés ? Combien de familles ont été sauvées de la misère par les capitaux investis et par les sociétés privées rachetées au grand frais de nos amis ? Combien d’établissements scolaires ont pu conserver leurs portes ouvertes, combien d’administrations publiques ont su garder leur dignité par l’intervention de nos frères ? L’Empire a plus d’une fois prouvé sa valeur et nous serions ingrats de ne pas lui reconnaître cette qualité. (juste un détail, ici, tu te contredis complètement avec le premier chapitre, là, tu présentes l'empire comme des héros, alors que justement, dans le premier volet, tu voulais qu'ils soient considérés comme les "méchants". Même si ce n'est qu'un point de vue, étant placé au début du bouquin, il influence beaucoup sur l'avis du lecteur..)

Aujourd’hui est un jour fondamental de demain. Je suis fier d’appartenir à ce peuple, à cette nation, à la République Terrae et à cet univers. Mais je suis tout aussi comblé de compter parmi mes partenaires, des hommes qui agissent pour le bien de notre planète et qui ne désirent que notre épanouissement. Je le crie haut et fort : nous sommes sortis grandis de cette crise car l’échec d’hier entraînera les victoires
du lendemain (ça va bof avec le "d'hier", mais "de demain" c'est une petite répétition. M'enfin je préfère quand même, à toi de voir) ! Oui, nous sommes à présent réunis, non plus pour déplorer la faillite d’une multi-sections, non plus pour pleurer des familles sans revenus et non plus pour justifier l’impuissance de nos actes, mais bien pour construire notre avenir, décider de nos projets et empoigner le futur d’une main de fer. Nous ne subissons plus les aléas de notre pouvoir, mais nous le contrôlons et nous choisissons notre destin.

Aujourd’hui est un jour d’apprentissage, celui d’un avenir nimbé de progrès. Nous avons besoin d’une jeunesse sage et réfléchie pour édifier de nouvelles perspectives. Les conjectures actuelles nous proscrivent l’ambition d’éduquer une telle jeunesse dans l’immédiat, j’en conviens, mais une proposition inespérée, jusqu’alors gardée secrète, de ceux que l’on pourrait qualifier d’anges gardiens a été soumise à un vote à l’Assemblée Mondiale
(beaucoup de "a" "à" "à"). Je suis à la fois embarrassé et honoré de recevoir l’aide de ceux à qui l’on doit déjà tant, mais (pourquoi une opposition ?) je suis convaincu de la nécessité de ce geste. Je réfute toute objection pour cause d’amour propre, j’estime que l’Empire ne devra plus être considéré comme étranger à Terrae, mais bien comme une puissance qui jouira de notre immarcescible reconnaissance. (le paragraphe me parait plus maladroit que les précédents, mais j'ai du mal à dire pourquoi...)

Citoyennes, citoyens, compatriotes de Terrae, j’ai l’immense joie de vous annoncer que l’Empire ouvre ses frontières pour dix de nos enfants. Voici une réponse à nos doutes et une marque de confiance. Ces dix
espoirs (bof...) seront choisis à l’aide d’un examen spécifique élaboré par les dirigeants de l’Empire eux-mêmes. Ils poursuivront leurs études dans la capitale impériale, au cœur de la puissance salvatrice de toute notre société. Nous bénéficions d’une attention toute particulière et je dois avouer que ces soins délicats à notre égard, tandis qu’ils nettoient les plaies cicatrisantes de notre République affaiblie, me touchent aussi profondément. Cette épreuve sera basée sur le volontariat mais quiconque sera sélectionné ne pourra en aucun cas se rétracter et devra quitter sa famille, sa ville, puis sa patrie pour rejoindre les agents impériaux qui le conduiront sur leurs terres. Ces enfants auront la chance de découvrir de nouvelles réalités, d’apprendre bien plus qu’ils ne le feraient dans une République malade qui attend le sage remède de leur apprentissage. Ces dix espoirs représenteront la grandeur future de Terrae, l’élite de toute notre nation, de toute notre population.

Citoyennes, citoyens, compatriotes de Terrae, applaudissons dès à présent tous les candidats qui se présenteront à cet examen. Saluons leur bravoure, leur sacrifice pour leurs familles, pour leur gouvernement, pour leur monde entier. Et qu’ils retirent de cet instant sûrement unique, une expérience inoubliable. Nous avons à présent toutes les cartes entre nos mains. A nous de savoir jouer.

Merci.
»

J'aime, la fin est peut-être rapide pour un discours, mais j'aime, comme ça, tu ne traînes pas trop en longueurs, c'est vraiment bien Smile
Pour l'examen, ben, il est vachement mieux introduit que dans VVL existant ^^

J'ai toujours hâte d'avoir la suite donc !

__________________________________
<br>

kirlim
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3190
Votre talent : Écriture
Points : 2761
Date d'inscription : 12/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Jeu 23 Juil 2009 - 23:26

Ah voui le "a" "a" "a" est pas des plus fameux u__u".
J'suis dac un peu avec toutes les corrections ortho et voc.

Par contre, une petite mise au point ^^'.
Mernine EST président, donc tout à fait logique qu'il ait accès au balcon présidentiel.

Ensuite, l'Empire est présenté volontairement en bien, en opposition totale avec le chapitre un, pour faire nuancer le lecteur. De plus, c'est un discours officiel qui remercie l'Empire, même s'il en pense pas moins, Mernine va pas leur dire que c'est des gros cons XD.

Donc bon ... pour le sens, je reste sur mes positions. C'est justement fait dans le but de la satire, vas pas casser mon truc XD.

Mais merchi' bien mon grand Smile .

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Ven 24 Juil 2009 - 16:16

Un double post j'avoue (mais m'en fout, j'ai tous les droits Laughing) pour dire que j'ai édité le discours et j'ai complètement refait la fin.
Kirliminouchet d'amour, ptètre qu'elle te plaira mieux comme ça, non ?

J'ai essayé d'éviter les répétitions "a" et "de" mais j'aimerai bien que barbara passe par là, parce que c'est une pro dans ce domaine Rolling Eyes ...

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  kirlim le Ven 24 Juil 2009 - 18:06

J'aime mieux cette fin, elle fait moins "bâclée" à mon avis. Dans l'ancienne version, on aurait dit qu'il tardait à entrer dans le vif du sujet, et qu'une fois le message passé, il s'en allait... C'était bof ^^
Juste un truc qui me dérange, à la fin, tu dis que l'avenir de leur terre (je crois) se dessine comme les contours du balcon présidentiel (je ne sais pas ce que j'ai contre ce dernier mais bon...) et je n'aime pas la comparaison Razz

Sinon, c'est mieux, merci Very Happy

__________________________________
<br>

kirlim
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3190
Votre talent : Écriture
Points : 2761
Date d'inscription : 12/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Pacô le Ven 24 Juil 2009 - 18:18

Mais de rien mon chou x) .

Alors tu mettrais quoi à la place de balcon présidentiel, hum ? J'aimais bien la référence, faut toujours un peu d'humour narquois dans un discours politique u__u".
Enfin tu dirais quoi ?

S'non, merci pour tout Very Happy.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  B. le Mar 28 Juil 2009 - 17:45

Pacô a écrit:
« Citoyennes, citoyens, compatriotes de Terrae,

Encore une fois, le destin possède mille et une facettes qui me conduisent sur ce balcon présidentiel >>> je vois mal un président parler de destin et de facettes dans un discours officiel, ça ne fait pas assez sérieux. Encore une fois, j’ai à vous communiquer une nouvelle qui scellera l’avenir de notre peuple. Encore une fois, je m’adresse à vous, non sans appréhension et ce à quelques mois des élections, dans l’espoir d’atténuer les dérives sociales de notre planète. Nous avons tous connu des temps de trouble, une époque que notre mémoire élude mais que l’œil averti de la sagesse ne néglige pas. Je ne cesse de déplorer amèrement cette catastrophe économique qui a renvoyé le tiers de la population active mondiale sur les bancs du chômage. Je tremble toujours à l’idée que notre prestigieuse République, que nous hommes de liberté avons façonnée avec amour et raison, ne trouve aucune consolation à son affliction et s’effondre. Non, je ne veux pas oublier tout ce que nous avons entrepris et je souhaite de toute mon âme que nos efforts soient récompensés par une ère de prospérité. Oui, je vois à présent cet horizon de richesses et de paix, qui illumine mon regard et qui éblouira le vôtre car je sais qu’en chacun de nous, brûle l’ardent désir d’accomplir la mission que vous, citoyennes et citoyens, avez confiée à votre gouvernement il y a plusieurs années. Nous fédérerons les foules autour d’un principe universel, nous harmoniserons les cultures, nous deviendrons l’unique peuple de toute l’humanité, indestructible et éternel, car les querelles n’auront plus aucune raison de subsister et l’amour de notre prochain sera notre foi >>> même remarque que pour la première phrase. Ca ne va pas dans la bouche d'un homme politique, ça fait trop religieux.

Nonobstant >>> mot trop savant dans un discours officiel qui s'adresse à tous, je persiste ! Nous ne parviendrons pas seuls à ce but. L’Histoire de notre monde nous a prouvé maintes fois que nous faisions de grandes choses ensemble et qu’agir en cavalier solitaire répondait à un égoïsme profond. C’est par l’amour d’une idée que les plus grands philosophes ont libéré nos esprits. C’est par la fusion des forces résistantes que les chaînes des régimes totalitaires ont été brisées. C’est par la confiance réciproque d’un univers entier que la République Terrae est née. J’ai un rêve pour ce monde, celui du mariage sincère de la sagesse et de l’action pour le bien de l’Humanité. Je veux la loyauté, la découverte, le partage, le respect et l’altruisme. Nous sommes capables d’une telle ambition ; les plus folles utopies des siècles précédents sont accessibles à notre raison désormais. La Crise a menacé notre peuple, a freiné notre évolution, mais nous l’avons terrassée >>> mot trop théatral dans un discours politique car nos inclinations au succès ont appelé nos sauveurs. Je parle bien évidemment de l’Empire et de sa généreuse contribution – plus que salutaire ! – pour rétablir notre République au sommet de sa gloire. Combien de fois la bourse mondiale a-t-elle été soulagée par l’intervention de nos nouveaux alliés ? Combien de familles ont été sauvées de la misère par les capitaux investis et par les sociétés privées rachetées aux grands frais de nos amis ? Combien d’établissements scolaires ont pu conserver leurs portes ouvertes, combien d’administrations publiques ont su garder leur dignité par l’intervention de nos frères >>> ils sont un peu vite qualifiés de "frères", je pense que "amis" ou "alliés" irait mieux ? L’Empire a plus d’une fois prouvé sa valeur et nous serions ingrats de ne pas lui reconnaître cette qualité.

Aujourd’hui est un jour fondamental de demain. Je suis fier d’appartenir à ce peuple, à cette nation, à la République Terrae et à cet univers. Mais je suis tout aussi comblé >>> terme excessif dans la bouche du Président de compter parmi mes partenaires, des hommes qui agissent pour le bien de notre planète et qui ne désirent que notre épanouissement. Je le crie haut et fort : nous sommes sortis grandis de cette crise car l’échec d’hier entraînera les victoires de demain ! Oui, nous sommes à présent réunis, non plus pour déplorer la faillite d’une multi-sections, non plus pour pleurer des familles sans revenu et non plus pour justifier l’impuissance de nos actes, mais bien pour construire notre avenir, décider de nos projets et empoigner le futur d’une main de fer. Nous ne subissons plus les aléas de notre pouvoir, mais nous le contrôlons et nous choisissons notre destin.

Aujourd’hui est un jour d’apprentissage, celui d’un avenir nimbé de progrès. Nous avons besoin d’une jeunesse sage et réfléchie pour découvrir de nouvelles perspectives. La conjoncture actuelle nous proscrit l’ambition >>> tournure trop soutenue. Imagine un président s'adresser à tout un peuple! Il y a les gens qui comprendront et ceux qui n'y capteront que dalle! d’éduquer une telle jeunesse dans l’immédiat, j’en conviens. Comment serions-nous capables, nous hommes de la République encore sous le choc du plus grand péril que l’Humanité n’ait jamais connu, d’inculquer des préceptes que nous ignorons pour la plupart ? Comment enseigner à nos enfants une vérité qui nous est abstraite voire inconnue ? Citoyennes, citoyens, j’ai la réponse à cette vaine >>> si il a la réponse, alors la question n'est pas vaine: terme à modifier question. Je prends la parole aujourd’hui, mais je ne féliciterai pas le triomphe de l’un de nos plans d’état ni même celui de l’une de nos plus futiles >>> non, dans ce cas il faut parler de l'une des plus importantes/grandes mesures, pour faire le lien avec le "grand péril" que l'humanité a connu mesures. Cette réponse, nous la devons à ceux qui ont toujours été nos bienfaiteurs – que dis-je ! – nos anges gardiens au cours de ces dernières années. L’Empire est une société qui m’échappe mais dont la structure et l’organisation émerveillent quiconque discute avec l’un de ses représentants. Lorsque je vois l’Empire, je vois ce que pourrait devenir Terrae, je vois les considérables évolutions bénéfiques pour nos populations et je vois un ordre de paix et de discipline. Je constate que nous avons beaucoup à apprendre et que notre connaissance se résume à quelques grains de sable dans la mine de savoir que pourrait nous apporter ces sauveurs venus/originaires d’une mystérieuse contrée. Je suis de ceux qui affirment que la culture ne s’hérite pas mais se conquiert >>> mauvaise tournure. Je veux octroyer >>> même remarque: mot trop savant pour le peuple la chance à la jeunesse de notre République de partir à l’assaut d’une expérience qui les métamorphosera en érudits de sciences. Alexandre le Grand, qui domina jadis toute la région où reposent actuellement les citadelles de notre capitale, souhaitait qu’il y eut d’autres mondes pour étendre ses conquêtes militaires. Nous avons l’honneur d’appréhender un nouvel univers et ce seront nos conquêtes intellectuelles que nous déploierons avec la bénédiction de leurs autochtones >>> bof, pas terrible ça: "sous l'aile bienveillante de l'Empire".

C’est un cadeau inestimable qui vient de nous être offert alors que nous leur étions redevables. Face à notre désarroi, l’Empire a proposé (il ne "se propose" pas, il "propose") d’inviter dix de nos enfants sur leurs terres afin de leurs enseigner l’art de la dialectique et celui de gouverner >>> c'est tout? Pas de savoir scientifique? Pas de connaissances sur l'univers? . Ces dix élus seront rigoureusement choisis par le biais d’un examen mondial prévu pour l’ensemble des étudiants universitaires. Ce sera une épreuve élaborée par les dirigeants de cette société bienfaitrice >>> je trouve l'emploi du terme "société" un peu trop large ici, est-ce toute la société de l'Empire qui est bienfaitrice? Le Président a-t-il une vision assez globale de ces êtres pour appréhender si oui ou non ils sont tous des bienfaiteurs? qui traduiront >>> traduire? >>> "qui poseront/définiront eux-mêmes les critères" eux-mêmes les critères de sélection. Elle respectera une unité de temps, c'est-à-dire que l’ensemble des sections prendra possession des sujets à une heure mondiale fixe. Les étudiants de Bagdad la découvriront à quinze heures, ceux de Washington à sept heures, ceux de Tokyo à vingt et une heures tandis que les élèves de Paris, de Londres et d'Alger la débuteront à midi sonnante >>> hem, terme un peu trop commun dans la bouche d'un président pour un discours. L’examen durera quatre heures, quatre longues heures au cours desquelles le destin révèlera quels étudiants auront le profil adéquat pour recevoir l’enseignement suprême. Ce test n’est obligatoire pour personne, même si tout élève est inscrit d'office sur les listes de passage. Les administrations des établissements scolaires répondront à vos demandes d’abandon. Néanmoins, je souhaite que cette entreprise soit suivie par le plus grand nombre car je suis intimement persuadé que nous avons en main les cartes susceptibles d’améliorer notre condition, de supprimer les clivages sociaux et d’édifier une nouvelle Terrae nouvelle appuyée sur de solides bases. Il nous faut jouer les bons atouts et remporter la victoire sur nos démons d’autrefois. Il n’est plus question d’amour propre mais de travail avec un partenaire pour assurer notre salut >>> bof, pas terrible ça: "rendu possible par le soutien inespéré et salutaire d'un partenaire aussi considérable que l'Empire" ! Cette conjoncture ne se représentera peut être jamais et l’Empire ne pourra pas éternellement nous venir en aide – et je m’y refuse >>> pourquoi il s'y refuse? Pour la fierté des humains? Précise!

Citoyennes, citoyens, compatriotes de Terrae, applaudissons dès à présent tous les candidats qui défieront le test soumis par l’Empire. Honorons ces derniers pour leur geste, louons leur clémence >>> la clémence de qui? Précise. Même si on comprend, ce n'est pas très clair et châtions ceux qui s’opposent au rétablissement de notre République. Oui, aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Aujourd’hui le soleil s’est levé dans un ciel sans nuage et l’horizon nous paraît aussi précis que les contours de ce balcon présidentiel. Nous sommes à la veille de notre reconstruction, d’un avenir somptueux et d’un apogée permanent pour notre civilisation >>> hem, il y va un peu fort là! . Saluons le hasard, la providence, qui a bien voulu mettre l’Empire sur notre chemin alors que nous dérapions dans la boue et glissions vers un funeste sort. Redressons-nous et retroussons nos manches ! Il nous reste tant à faire mais notre cœur bat d’impatience dans l'optique des changements à venir. Je terminerai donc mon discours par une ovation à la jeunesse. Notre destin dépend d’elle !

Vive la jeunesse ! Vive la République ! Vive Terrae !
»

Le discours, comme je l'ai mis dans mes commentaires, contient trop de mots et d'expressions pompeuses. N'oublie pas que le Président s'adresse à tout l'éventail de la population, que beaucoup sont dans la précarité, la misère et donc le manque d'accès aux connaissances, à la culture, etc... Le président doit être compris de tous, donc prend un vocabulaire plus commun.
Sinon, je trouve cette admiration envers l'Empire excessive et enfantine. Le peuple de Terrae me donne l'impression d'être immature... Mais bon, je n'ai pas lu toute ta nouvelle version, alors prise par extraits, l'histoire reste un peu abstraite quand même.
Voilà, j'espère que mes corrections et commentaires te seront utiles. Very Happy

Edit du 30 juillet: je pensais à un truc. En fait, les habitants de Terrae ont été bernés par l'apparente bienveillance de l'Empire... Il se prépare un mauvais coup, je le sens bien comme ça. Mais qu'est-ce qui se cache sous cet Empire providentiel? Suspens, suspens...

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Véritable Visage de la Lumière

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 30 Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 30  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum