Comprendre l'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comprendre l'autre

Message  B. le Ven 29 Mai 2009 - 21:45

Ce n'est pas donné à tout le monde.
La plupart des gens voient les choses avec des idées préconçues, des avis précis sur lesquels ils ne veulent pas revenir car ils ne doutent pas un instant qu'ils pourraient se tromper ou ignorer tous les tenants et aboutissants d'une situation afin d'en juger au mieux.
Je ne pars jamais avec des idées toutes faites. Je suis toujours prête à voir les choses différemment en fonction de chaque situation.
Je sais que certains sont plus limités que d'autres pour s'adapter à différentes situations, mais ce qui m'énerve le plus en ce moment, c'est de voir que tout le temps, quel que soit le niveau d'intellect des gens, il y a dispute entre deux personnes si l'un n'obéit pas aux désirs/demandes de l'autre à un moment donné. Quel que soit l'ouverture d'esprit des personnes, si un "non" est émis, ça fini toujours par poser problème.

Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, mais j'en ai marre en ce moment. Marre que les gens s'éloignent suffit que je refuse de faire les choses selon leurs bons plaisirs. Il ne s'agit même pas de rendre service, ça je le fais de bon coeur. Il s'agit de soumission et d'obéissance.
C'est sûr qu'une personne avec un faible caractère se soumettrait plus facilement aux contraintes opposées par le fort caractère. Mais voilà, moi j'ai un caractère déjà solide d'origine et avec ce qui m'est arrivé ces dernières années, je ne me suis nullement affaiblie. J'ai une grande capacité d'ouverture aux autres, je comprends facilement et je ne demande pas plus que ce que chacun peut donner, et je sais aussi très bien à quel moment je dois "obéir" à ce qui m'est demandé quand cela est nécessaire.
Mais m*rde à la fin! J'en ai marre que l'on veuille me soumettre! Tout de suite une relation de pouvoir s'établit et c'est d'un pénible!

Bref. Je mène mes petites enquêtes comportementales en ce moment et ce qui en ressort n'est pas très rassurant. La plupart des gens sont fermés, se croient intelligents quand ils ont une bonne réflexion à un instant donné, mais dès qu'il s'agit de réfléchir avec logique et bon sens, c'est tout de suite plus difficile.

Ou alors, c'est moi qui ne comprend rien aux autres et là faudra bien que j'ouvre les yeux un jour ou l'autre! Razz

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  Laumie le Ven 29 Mai 2009 - 22:25

Je crois que j'ai saisi. Mais tu sais, dans la société actuelle (beurk l'expression toute faite --"), je crois que dès qu'on rencontre quelqu'un, y'a toujours plus ou moins une relation de "dominant/dominé" qui s'établit. Après ça dépend des gens. Comme tu l'as dit, y'a des personnes plus ouvertes que d'autres, donc ça influe sur les échanges.
avatar
Laumie
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 6329
Age : 32
Localisation : Landes
Emploi/loisirs : PC, Lecture, Vélo, Voiture, Balades, Lèche-vitrine, délires ...
Votre talent : Aucun
Points : 6448
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  kirlim le Ven 29 Mai 2009 - 22:59

Reste encore à définir ce qu'est une personne ouverte mais je confirme ce que dis Laumie.

En tout cas, j'ajoute juste mon grain de sel en disant qu'une personne peut se croire très ouverte car elle écoute tout le monde par-ci par-là et qu'elle fait attention à ce qu'elle entend puis qu'elle y réfléchit. Cependant, ces personnes partent avec une idée de base, et selon qu'ils soient ou non influençables.

Donc ici, imaginons que Géraldine et Théodore parlent ensembles, Géraldine dis quelque chose à Théodore, et Théodore comprend, puis se dit que Géraldine a raison. Il décide alors d'adopter son point de vue.
Ici, on dira que Théodore a eu l'esprit ouvert, et pourtant, il est dans le rôle du soumis. De plus Géraldine n'a pas forcément eu l'esprit ouvert, et pourtant, leur discussion a permis à Théodore de raisonner un peu, et donc de le faire avancer un peu.

Donc personnellement, je ne sais pas si on peut parler d'ouverture d'esprit, je préfère dire que c'est la conversation qui est ouverte, et que cela signifie faire avancer l'une des deux personnes (ou les deux) sans pour autant chercher à la convaincre, mais plutôt à la persuader, donc grace aux sentiments.


Mais après, Barbara, je ne peux qu'être d'accord, les gens qui disent : "C'est ça, et c'est tout", c'est %|¨/°9*$ (\o/)

__________________________________
<br>

kirlim
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3190
Votre talent : Écriture
Points : 2761
Date d'inscription : 12/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  Pacô le Sam 13 Fév 2010 - 12:24

Et encore, j'ai envie de dire, il y a plusieurs facteurs qui feront si l'on comprend mieux ou moins bien l'autre.

Au premier rang, je dirais les sentiments qu'on éprouve. Quelqu'un dont on a tendance à ne pas aimer arrivera difficilement à nous convaincre. Au contraire, celui ou celle dont on est éperdument amoureux aura plus de faciliter à nous faire partager son point de vue, même si d'une manière tout à fait objective, on ne se serait peut-être pas laisser aussi bien saisir.

J'ai envie de dire que l'esprit est plus ou moins ouvert à ceux avec qui il était déjà plus ou moins ouvert à l'avance ^^".

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  MrSonge le Sam 13 Fév 2010 - 12:51

Hum, je partirais bien dans une petite digression sur la dialectique du maître et de l'esclave (Hegel), mais je ne sais pas si ce serait très judicieux...

Juste d'abord le problème de compréhension. L'ennui, si j'ose dire, de l'homme, c'est qu'il réfléchit, se voit et voit le monde. Par voie de conséquence il juge le monde et se juge lui-même. Si l'homme vivait seul, ce serait sans problème car le monde n'existerait que pour lui. Mais il y a les autres et nous devons bien tenir compte de leurs pensées. Le regard que je jette sur le monde est contredit par celui que les autres jettent dessus. Entre ma pensée et celle des autres s'établit un conflit : nos visions du monde faisant exister le monde différemment, la liberté de l'autre tend à supprimer la mienne en détournant les choses de la signification que je leur donne et en leur en accordant une autre. Malheureusement, ce problème est intrinsèque à la nature humaine, je le crains...

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  Pacô le Sam 13 Fév 2010 - 17:29

MrSonge a écrit:Hum, je partirais bien dans une petite digression sur la dialectique du maître et de l'esclave (Hegel), mais je ne sais pas si ce serait très judicieux...
Pourquoi pas, du moment que tu ne pars pas trop dans le gros théorique pas possible à saisir sans aucune notion de philosophie acquise en cours ^^.

Je pense que parfois, on a envie que le monde reflète ce que nous pensons et ce, même si l'on sait que c'est faux.
Alors du coup, forcément, il y a des heurts et même des querelles.

Comprendre l'autre, c'est avant tout tolérer sa manière de penser.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  MrSonge le Sam 13 Fév 2010 - 17:36

Bah en fait non, c'est trop long et puis je ne sais pas si je serai capable de m'expliquer clairement, c'est pas un sujet très facile. ^^

Comprendre l'autre, c'est avant tout tolérer sa manière de penser.
Pas si facile. Dans la conscience humaine, voir un homme, c'est inévitablement ne pas le considérer comme une chose, sinon on ne verrait pas un homme mais une chose de plus parmi les choses. Le distinguer des choses c'est établir une nouvelle relation entre lui est les choses, et le pire, c'est tout simplement se nier en tant que centre du monde. Et ce n'est pas réservé au égocentriques, de loin pas ! Tout le monde y passe.
La seule distinction et perception d'autrui en tant que sujet pensant me force à me remettre en question, moi et tout l'univers que je me suis construit, tout l'ordre que j'avais établi entre les choses et moi. En fait, le système logiquement égocentré que j'avais créé s'écroule soudain par la seule existence d'un être qui, étant aussi capable de penser, est aussi libre que moi et a donc aussi toutes les chances d'avoir une vision du monde qui s'oppose à la mienne.
Et c'est là que tout bug, parce que l'Autre nous fait être par son regard, mais il nous fait être à sa convenance, il peut donc nous déformer à volonté, et qu'un homme normalement constitué psychiquement puisse accepter cela avec le sourire, franchement, j'en doute fort... ^^

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  azul le Sam 13 Fév 2010 - 18:16

Au contraire, celui ou celle dont on est éperdument amoureux aura plus de faciliter à nous faire partager son point de vue, même si d'une manière tout à fait objective, on ne se serait peut-être pas laisser aussi bien saisir.
Oui mais alors là c'est de l'adulation, et c'est peut-être toi qui n'est plus objectif^^

On dit (je dis "on dit" parce que je suis infichue de citer les auteurs, à part Watzalawick parce que j'ai fait une formation sur la communication, mais c'était y'a un bail), on dit donc que nous regardons en permanence le monde à travers un filtre, avec des mailles plus ou moins grosses, et que nous ne prenons en définitive que ce qui nous intéresse, ce qui fait écho en nous à travers notre histoire et la façon dont nous nous sommes construits. C'est dire s'il y a autant de "filtrages" que de personnes.

Nous sommes bourrés de croyances en lesquelles nous tenons tellement qu'essayer de nous en détourner ne fait que les renforcer. Croyances que nous généralisons pour en faire des vérités premières. Qui serions-nous si subitement nous nous détournions de ce qui nous a porté jusque-là ?

De là à penser que pour communiquer sans conflit il faudrait se synchroniser sur les croyances de l'autre, il n'y a qu'un pas. Peut-être que c'est ça l'empathie : entrer dans le monde de l'autre sans faire intervenir ses propres croyances. Adopter la position basse, qui n'est pas celle de la soumission mais celle de l'échange.

Tout un programme.
avatar
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 59
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  noway le Sam 13 Fév 2010 - 18:27

On sent la travailleuse sociale sous les propos d'Azul Razz
J'abonderais en ce sens en reprenant (hé hé moi aussi je cite) Ausloos: pour pouvoir comprendre ce qui fait sens chez l'autre il faut avoir conscience de ses propres repères et de ses propres normes (acquises au sein d'un groupe familial et social et sur lesquelles reposent notre façon d'être et de penser). Car c'est en aillant conscience de ses normes que l'on pourra s'en détacher suffisamment que pour aborder celles qui sont les rouages de penser et d'être de l'autre. C'est à ce prix seulement que l'on pourra s'émerveiller de ce qui fait sens chez autrui.

Vachement important dans notre profession en tout cas Razz
avatar
noway
Talent Habitué
Talent Habitué

Nombre de messages : 211
Votre talent : Écriture
Points : 241
Date d'inscription : 23/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  MrSonge le Sam 13 Fév 2010 - 18:40

nous ne prenons en définitive que ce qui nous intéresse, ce qui fait écho en nous à travers notre histoire et la façon dont nous nous sommes construits
J'approuve. Je ne sais plus qui disait qu'il y a autant de vérités qu'il n'y a de généalogie (pas au sens familial, au sens ontologique ^^) personnelles. Malgré les gentils mondialistes (européens), jamais on ne parviendra à faire penser un Indien comme un Anglais, et vice versa. Et c'est fort bien, parce que sinon, nous serions tous américains ou chinois... BHL est persuadé qu'il y a des valeurs universelles comme la démocratie et que par ce fait-là, nous avons tout à fait le droit d'intervenir en force un peu partout dans le monde pour l'imposer. Je crois que c'est profondément faux et c'est exactement ce que pensaient les communistes d'URSS : le communisme est une valeur mondiale qui doit être imposée partout où cela est possible. On voit à quoi cela a mené...

De là à penser que pour communiquer sans conflit il faudrait se synchroniser sur les croyances de l'autre, il n'y a qu'un pas. Peut-être que c'est ça l'empathie : entrer dans le monde de l'autre sans faire intervenir ses propres croyances. Adopter la position basse, qui n'est pas celle de la soumission mais celle de l'échange.
Par contre je suis un peu plus réticent là-dessus, même si je comprend ce que tu veux dire et ne suis pas loin de penser que tu as tout-à-fait raison. ^^
Mais il faudrait presque aller chercher encore plus loin. Le problème n'est pas que conscient, mais aussi profondément enchâssé dans l'inconscient de n'importe quelle conscience humaine, même celle du type qui se prétendra le plus ouvert, welcome et tout de la terre. Le problème est que lorsqu'on comprend que l'Autre pense, notre monde est décentralisé et cela, nous avons tous, inconsciemment, une peine viscérale à l'admettre parce que en admettant que l'Autre voit et pense aussi, on admet que l'autre nous voit et nous pense. Il nous juge donc. Et c'est là que tout bloque.
(j'entends juger de façon inconsciente aussi, tout le monde juge tout le monde, c'est un corolaire obligatoire de la pensée humaine)

Finalement je me permet quand même d'en revenir à Hegel, parce que Azul a soulevé un point très intéressant et que peut-être, ça pourrait apporter un éclairage non dénué d'intérêt à tout cela. L'autre, admettons-le, est absolument nécessaire à nous-même (à notre conscience de nous) parce que notre conscience de nous même n'est cela qu'en tant qu'elle se différencie de l'autre. L'autre n'est pas moi. Donc le "moi" s'impose en s'opposant, car le moi est en tant qu'il n'est pas autrui. Ben oui, si je suis moi, je ne suis ni Pacô, ni mon frère, ni Sarkozy...
D'où, gros problème. Je vous passe les détails, mais en fin de compte, cette opposition ne peut mener qu'aux figures du maître et de l'esclave. Une conscience reconnue, le maître, et une autre asservie. Sauf que la position du maître est une impasse dans la mesure ou, reconnu par un individu qu'il ne reconnaît pas lui-même comem un homme, cette reconnaissance sera profondément insatisfaisante, tandis que l'esclave, peu à peu, par le travail et la culture parviendra à devenir proprement homme.
Et dans le cas qui nous occupe, eh bien, le problème est à peu près le même, non seulement il nous faut tenter d'anihiler notre volonté de nous "opposer" à l'autre (au sens large, hein, c'est à dire deux visions du mondes qui se cognent l'une à l'autre) tout en tentant de museler notre envie d'être reconnu nous-même par l'autre...
Bon, là, c'est le problème au niveau le plus profond, mais je pense qu'en remontant les strates, on devrait arriver à quelque chose de plus où moins identique et c'est là qu'intervient l'échange susmentionné par Azul.

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  azul le Dim 14 Fév 2010 - 0:01

Le problème est que lorsqu'on comprend que l'Autre pense, notre monde est décentralisé et cela, nous avons tous, inconsciemment, une peine viscérale à l'admettre parce que en admettant que l'Autre voit et pense aussi, on admet que l'autre nous voit et nous pense. Il nous juge donc. Et c'est là que tout bloque.
Bien sûr que l’autre nous juge et que nous le jugeons. Nous le faisons d’après nos propres croyances et lui d’après les siennes. Ce qui bloque, c’est que chacun des deux s’accroche à ses propres croyances comme des vérités premières. C’est donc un dialogue de sourd qui s’instaure. Or, il n’y a pas une réalité mais des réalités.
L'autre, admettons-le, est absolument nécessaire à nous-même (à notre conscience de nous) parce que notre conscience de nous même n'est cela qu'en tant qu'elle se différencie de l'autre.
Oui tu as raison : l’autre nous a fait un jour prendre conscience que nous sommes « je » (stade du miroir, vers six mois)
Ben oui, si je suis moi, je ne suis ni Pacô, ni mon frère, ni Sarkozy...
D'où, gros problème.
Non pas gros problème, au contraire : tant mieux. Tant mieux parce que si je sais que je suis « moi » et pas l’autre, c’est que je suis limité dans mon propre corps, contrairement aux autistes qui sont de vrais sacs percés.
cette opposition ne peut mener qu'aux figures du maître et de l'esclave. Une conscience reconnue, le maître, et une autre asservie.
On en revient au dominant et au dominé. Peut-être effectivement que la plupart des relations fonctionnent comme ça. Sauf si le dominé sait se mettre dans la position de l’échange au lieu de se soumettre. Ça me rappelle un exemple que nous avait donné l’intervenante dans cette formation : un rendez-vous chez le banquier.
Quand tu entres dans le bureau d’un banquier, d’un patron, d’un proviseur, ce que tu veux, tu entres dans ce que les espagnols appellent sa « querencia ». La querencia est un mot castillan qui désigne le gîte en parlant des animaux. C’est la zone de force, un endroit où l’on se sent en sécurité, où l’on exerce son pouvoir pour un directeur de banque ou un conseiller financier par exemple. Mais elle peut être aussi mentale, affective ou intellectuelle. Il ne faut jamais attaquer quelqu’un dans sa querencia, la bataille est perdue d’avance.
Ce mot est utilisé en tauromachie. Quand il entre dans l’arène, le taureau se choisit un endroit où il revient chaque fois qu’il se sent en danger. Le torero a tout intérêt à repérer cet endroit et à empêcher le taureau d’y pénétrer, du moins il a intérêt à ne pas venir l’attaquer dans cet endroit sous peine de se faire encorner.

Bref, cette intervenante nous racontait qu’elle avait eu un jour quelques ennuis financiers qui avaient fait un beau trou sur son compte. Elle devance la convocation du banquier et demande elle-même un rendez-vous, ce qui ne la met pas dans la position du soumis qui vient se faire tancer. Elle trouve en plus la parade dès le départ pour se placer à égalité face à lui : « Voilà, je suis à découvert et vous m’avez avancé de l’argent pour combler ce déficit. Mais vous n’êtes pas perdant puisque je vous rapporte des agios. Aujourd’hui je viens vous demander un prêt, qui va aussi vous rapporter puisque je vais vous verser des intérêts. Quel taux me proposez-vous ? »
Lol, elle l’a scié à la base et j’ai trouvé ça trop excellent.
non seulement il nous faut tenter d'anihiler notre volonté de nous "opposer" à l'autre (au sens large, hein, c'est à dire deux visions du mondes qui se cognent l'une à l'autre) tout en tentant de museler notre envie d'être reconnu nous-même par l'autre...
Je ne vois pas pourquoi nous ne serions pas tentés d’être reconnus par l’autre. C’est même indispensable pour avoir la sensation d’exister. Mais ça doit se faire dans l’échange et non dans l’opposition.
avatar
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 59
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  MrSonge le Dim 14 Fév 2010 - 9:53

Bien sûr que l’autre nous juge et que nous le jugeons. Nous le faisons d’après nos propres croyances et lui d’après les siennes. Ce qui bloque, c’est que chacun des deux s’accroche à ses propres croyances comme des vérités premières.
Non, je ne voulais pas dire juger de ce point de vue-là. Je voulais dire juger heu au point zéro du jugement. La conscience ne peut pas se trouver face à une autre sans la juger parce que Autrui va me dévoiler que je ne suis pas le centre de mon monde. Le regard de l'autre me dépossède de moi-même parce qu'il me constitue en objet parmi les objets du monde. Donc Autrui devient une pleine subjectivité dans la mesure où il n'y a d'objet que pour un sujet. Sauf que pour me ressaisir en tant que sujet, je dois à mon tour constituer l'autre en objet et ainsi de suite... C'est par le simple fait de me penser que l'autre établit un jugement sur moi, et penser l'autre, personne ne peut y échapper.

Non pas gros problème, au contraire : tant mieux. Tant mieux parce que si je sais que je suis « moi » et pas l’autre, c’est que je suis limité dans mon propre corps, contrairement aux autistes qui sont de vrais sacs percés.
Le problème ne se situait pas dans cette phrase mais plus haut. Le problème vient du fait que le moi ne peut pas se poser sans s'opposer aux autres. Si on pouvait affirmer son moi sans être obligé de le faire par la négative, ce serait beaucoup plus facile. Mais bien sûr que je ne nie pas l'utilité de cette identification qui, je crois, a une grand place dans les travaux de psychanalyse de Lacan (l'autre/l'Autre)...

Je ne vois pas pourquoi nous ne serions pas tentés d’être reconnus par l’autre. C’est même indispensable pour avoir la sensation d’exister. Mais ça doit se faire dans l’échange et non dans l’opposition.
C'est ce que je voulais dire, je me suis mal exprimé sur ce coup-là.^^
Je voulais dire de nous faire reconnaître par un sujet que nous aurions déjà réduit à l'état d'objet. Chacun va revendiquer d'être reconnu comme sujet par un autre sujet. Mais si le sujet est l'homme (l'être pour soi, ceux qui sont capable de se signifier leur propre existence) rien ne semble imposer ni même indiquer qu'il est sujet aussi sous le regard des autres. Chacun revendique donc d'être reconnu par un autre sujet, qui a toujours le pouvoir de lui refuser cette reconnaissance. Même le plus fort n'est jamais assez fort pour imposer cette reconnaissance : "aimez-moi" est une phrase absurde parce qu'elle rencontre toujours la limite constituée par la personne d'autrui, c'est à dire par la liberté incarnée par l'existence d'autrui.
Et le problème est d'autant plus aigu que la reconnaissance doit être réciproque : les personnes ont à se reconnaître comme personnes, à égalité.
J'ai bien peur que ce problème ontologique ne soit intrinsèque à la nature de l'homme et qu'on ne puisse que le cacher avec plus ou moins de chance suivant nos dispositions au dialogue, à l'échange et à la réflexion en commun. Mais le gommer me semble impossible, on alors nous ne serions plus homme. ^^

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  Dmn le Dim 14 Fév 2010 - 10:42

L'amour et son intelligence qui comprends tout ^^
Communion.
avatar
Dmn
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3436
Age : 27
Emploi/loisirs : il est un état où le temps n'est plus en soi.
Votre talent : Dessin
Points : 3489
Date d'inscription : 02/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  MrSonge le Dim 14 Fév 2010 - 10:53

J'aurais plutôt tendance à dire qu'il accepte tout mais ne comprend pas grand chose. Razz

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  Dmn le Dim 14 Fév 2010 - 12:05

ahah acepter c'est déjà comprendre et non se soumettre. Ainsi c'est être sensible aux choses, les assimiler, les comprendre donc mais pas seulement avec son cerveau car nous ne somme pas seulement qu'un cerveau ainsi seulement on accepte sans se soumettre en faisant preuve d'humilité profonde. C'est surement ça l'intelligence de l'amour. C'est surement cela écouter vraiment en oubliant le centre du JE et du MOI. Cela n'est pas donner à tout le monde car cela signifie s'impliquer pleinement dans une chose. Pas uniquement intellectuellement.
avatar
Dmn
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3436
Age : 27
Emploi/loisirs : il est un état où le temps n'est plus en soi.
Votre talent : Dessin
Points : 3489
Date d'inscription : 02/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  MrSonge le Dim 14 Fév 2010 - 12:17

acepter c'est déjà comprendre et non se soumettre.
Pas forcement, mais je vois ce que tu veux dire. Je suis contraint d'accepter nombre de chose que je ne comprend pas, et puisqu'on est dimanche, un exemple en est la messe de ce même jour. Pour moi ça reste une absurdité, mais quand on de demande de jouer à une messe ou à un culte j'y vais bien volontiers, sans me boucher le nez. ^^
Et pourtant je ne comprend strictement rien de ce qui se passe. (enfin au sens profond du terme hein, je ne suis pas bouché au point de ne pas comprendre quand le pasteur ou le curé parle. xD)

C'est surement cela écouter vraiment en oubliant le centre du JE et du MOI.
Si cela pouvait se passer ainsi, ce serait divin. Mais le problème c'est que ce n'est pas nous qui l'oublions, mais l'Autre qui nous le vole. Et ça, malheureusement, c'est le sort de tout être humain. La décentralisation égocentrique ne peut se produire qu'avec le détonateur autrui, sans cela pourquoi ce produirait-elle ?
Tu dis que ce n'est pas donné à tout le monde, moi, plus pessimiste, je me demande si c'est donné à quelqu'un. Wink

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  Dmn le Dim 14 Fév 2010 - 12:25

je me demande si c'est donné à quelqu'un.

ben fait le. Tu verras bien que c'est possible et ce que cela implique profondément. mais je t'admet que c'est pas habituelle. et que c'est très déstabilisant.

oui mais dasn ton cas là tu acceptes par contrainte.... si ça t'embéte tu peux dire non mais bon tu comprends ce que je voulais dire, disons c'est accepter une chose librement:/
mais quand même j'ai envie de diiire looowl !! mon pauuuvre... la meeessse Razz ben miince tien. Laughing
Vois le sens profond au niveau du cœur parce que franchement les crédo religieux c'est bof si on y vois pas le sens profond et si surtout ça te parle pas.
avatar
Dmn
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3436
Age : 27
Emploi/loisirs : il est un état où le temps n'est plus en soi.
Votre talent : Dessin
Points : 3489
Date d'inscription : 02/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  MrSonge le Dim 14 Fév 2010 - 12:30

ben fait le.
Pas si facile, le problème n'est pas que conscient, il implique tout l'être et donc l'inconscient aussi. Et ce dernier, on a beau faire, on ne peut pas lui dicter sa conduite. ^^

oui mais dasn ton cas là tu acceptes par contrainte.... si ça t'embéte tu peux dire non mais bon tu comprends ce que je voulais dire, disons c'est accepter une chose librement:/
Je n'y suis pas contraint. On me demande si je veux y jouer, j'accepte si je peux et si je ne peux pas - ou ne veut pas - je refuse, tout simplement. Ce que je voulais dire c'est que ce n'est pas parce que je comprend la messe que je vais y aller, c'est parce que je l'accepte. Mais comme une chose, pour moi, totalement incompréhensible.

Vois le sens profond au niveau du cœur parce que franchement les crédo religieux c'est bof si on y vois pas le sens profond et si surtout ça te parle pas.
Et encore, il faut y voir le bon sens profond, parce que moi, plus je creuse, moins ça me donne envie d'y adhérer. Razz

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  Dmn le Dim 14 Fév 2010 - 12:39

Very Happy
oui je comprends (tu vois c'est possible XD)
nan je rigole

Mais sen fait ce que je voulais dire c'est que y a peut être pas besoin d'être savant pour comprendre sa sœur ou son amis tu vois ?
C'est une sorte de "connexion" avec l'autre. Regarde avec ta morganne, vous vous comprenez super bien non ? mais bien parce que vous prenez le temps de vous comprendre mutuellement. Vous partager quelque chose, et c'est dans le partage qu'il y a réel compréhension car l'autre donne et accepte recevoir et vis versa. Il y a ce processus d'échange librement accepté. Ainsi ton attention est tourné vers l'autre et tu oublis ta personne. C'est aimer sans attente.
avatar
Dmn
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3436
Age : 27
Emploi/loisirs : il est un état où le temps n'est plus en soi.
Votre talent : Dessin
Points : 3489
Date d'inscription : 02/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  MrSonge le Dim 14 Fév 2010 - 12:44

Mais sen fait ce que je voulais dire c'est que y a peut être pas besoin d'être savant pour comprendre sa sœur ou son amis tu vois ?
Ah non mais je suis tout à fait d'accord, je n'ai jamais dit qu'il fallait avoir lu l'Encyclopédie de Diderot pour comprendre sa belle-mère. Razz
Ce que je voulais dire c'est que tout ce qu'on peut faire c'est essayer de recouvrir par de la tolérance et de la compréhension un problème beaucoup plus profond qui est intrinsèque à la conscience humaine. En fait, on corrige, comme des lunettes, mais on n'attaque pas le problème en lui-même (déformation de l'oeil).

Ainsi ton attention est tourné vers l'autre et tu oublis ta personne.
Heureusement non, on ne s'oublie pas trop. Comme disait St-Exupéry, s'aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre mais regarder ensemble dans la même direction.

(...Et là, t'as le couple qui se tourne d'un bloc vers un miroir. xD)

Et tiens, puisqu'on en parle, allez, hop !
Si on passe sur l'analyse et les questions ras-les-pâquerettes de la mère Dumas, y a pas mal de choses intéressantes dans ce que dit Luchini : http://www.dailymotion.com/video/x4w0ra_luchini-parle-s%C3%A9duction-et-amour_shortfilms

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  Dmn le Dim 14 Fév 2010 - 12:52

hum ouiii mais troop j'aime bien cette vision de regarder ensemble dans la même direction ^^ (surtout dans le miroir..oui oui je m'aiime :p )

ben disons pour les "probléme" je dirais qu'en effet on ne voit pas vraiment les choses tel qu'elles sont, sans choix, sans jugement. Dés qu'il y a jugement alors il y a déformation. Alors peut on comprendre sans jugement, sans conclusion sur une personne ? car dans le fond un être vivant est par nature "vivant" donc il se transforme, il n'est pas comme un objet statique, il faudrait en fait s'adapter à l'autre pour le comprendre. Et cela revient à regarder dans la même direction.


T___T j'ai pas de sooon Mad
avatar
Dmn
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3436
Age : 27
Emploi/loisirs : il est un état où le temps n'est plus en soi.
Votre talent : Dessin
Points : 3489
Date d'inscription : 02/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  MrSonge le Dim 14 Fév 2010 - 12:56

Disons que l'ennui c'est que l'homme pense... Dès qu'on pense l'autre, on le juge, c'est un passage obligé, malheureusement.
C'est dans En attendant Godot que Beckett fait dire à un de ses personnages : "Le problème c'est d'avoir pensé..."

(Ah ben forcement, sans le son, ça ne doit pas être très intéressant. xD)

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comprendre l'autre

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum