Le sujet du bac de français des premières S et ES 2009

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le sujet du bac de français des premières S et ES 2009

Message  Pacô le Lun 22 Juin 2009 - 21:34

Oui mais je voulais même pas le voir le corpus moi ^^'. C'est juste que je voulais voir pour ce sacré sujet d'invention vu que jusqu'à la fin je me mordais les doigts sur: est-ce le bon choix ? Fallait-il bien faire un épanchement ? Et pis sur les sites officiels (et gratuit) y'a que le corrigé des corpus, j'ai voulu zappé mais j'ai pas résisté à l'envie de voir. Surtout qu'en plus les corrigés des trois sujets n'ont pas été encore mis en ligne (sur le site où je suis XD).

Pour l'instant, j'ai lu que l'avis de professeurs sur des forums. Tous tendent vers un élan romantique et le choix d'une pièce tragique (ce qui est bon pour moi ^^) parce que l'expression des sentiments sur du comique n'était pas vraiment possible étant donné que le spectateur y va avec un esprit détendu qui ne cherche pas ressentir, mais à se faire plaisir tranquillement en riant.

M'enfin, ils parlent un peu de l'espace scénique mais ils parlent aussi de Phèdre et j'ose espérer que le côté "neutre" d'Antigone me sauvera. Mais de toute manière, c'est pas l'espace scénique qui était attendu, mais un gros texte sur l'épanchement donc ...

Arf', Liven, j'avais lu la veille dans mon annal que ce que l'on attendait dans un sujet d'invention c'était justement la surcharge de figures de style, pour prouver qu'on en connait.
Moi aussi je l'ai trouvé un peu court. J'essaie de me consoler en me disant que j'ai primé sur la qualité (parce que j'ai pu le bichonner) que sur la quantité ... beaucoup de consolations, ça peut faire monter le stres.
Y'a personne d'autres sur ce forums qui a passé son bac de français aujourd'hui ici ? ^^

Et sinon, non, je ne saute pas de ligne. Mais j'écris petit aussi ... pale

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sujet du bac de français des premières S et ES 2009

Message  Darwin le Mar 23 Juin 2009 - 7:43

Pacô a écrit:Certes, certes ... mais as-tu lu Antigone d'Anouilh ?
Si non, lis-la et corrige ton:
Il manque tout de même toute une partie de l'aspect scénique, à savoir place des personnages, décors, car à part le rideau... :/
La particularité scénique de cette pièce est justement fondée sur le neutre, le rien (ce qui émoustille justement les conservateurs classiques qui jugent la scène aussi bien par le texte que par le décors qui l'environne ... et donc Anouilh les dérange fortement de ce point de vue là déjà). Il n'y a pas de scène. Je le savais et le petit texte en italique sur le corpus me l'a confirmé. Espace scénique neutre. Antigone mal habillée qui pense, Hémon qui drague et Ismène qui rigole, puis Créon sur la droite qui réfléchit sur le pouvoir des hommes. Et un Prologue, personnage totalement inventé par Anouilh, pour reprendre et faire un clin d'oeil aux grecs, puisque le prologue précédait le choeur et était narré. Lui l'a personnifié et en a fait un être vivant qui, un genre de Destin, qui annonce de but en blanc ce qu'il va arriver aux différents individus. La seule que j'ai oubliée, et je m'en veux, c'est la femme qui coud, la reine qui ne dit jamais rien de la scène et qui à la fin, pose son tissu, se lève et va se planter un couteau en plein cœur en signe de protestation (alors qu'elle n'a rien dit je répète ^^). Dans mon court texte, j'en ai plus dis sur l'espace scénique quand dans la pièce elle-même \o/.
En second, il y avait la façon d'interpréter le sujet. Tout d'abord parce que si tu décomposes le sujet, ça te donne:
Dans Cyrano de Bergerac, avant le lever de rideau, « Tout le monde s'immobilise. Attente. » Vous allez assister à la représentation d'une pièce que vous connaissez. Les lumières s'éteignent progressivement. Vous découvrez alors l'espace scénique.
Ceci est l'exposition du contexte ! Vous découvrez et non vous décrivez ! Ce qui peut induire en erreur et qui, je conçois, est très fortement ambigu !
Les contraintes du sujet (donc les éléments qui mèneront le sujet) sont introduits par un verbe impératif. Et c'est tout ce qui suit qui doit mener le sujet:
Faites part de vos réactions, de cette expérience des premiers instants du spectacle.
Attention, il ne s'agit ni de raconter la pièce, ni de la résumer.
C'est donc ici que l'on voit qu'il faut faire un épanchement puisqu'il faut faire part de ses réactions, c'est à dire pénétrer son for intérieur et le décrire quitte à l'exagérer suivant le contexte où vous êtes. Là j'ai choisi le romantique et la tragédie ... et le romantique est tout sauf la constance des sentiments ! Donc voilà, pour moi la découverte de l'espace scénique peut rester une découverte sans être décrit, parce que ce n'est pas ce qu'il voit qui importe, qui est recherché et attendu, non c'est ce qu'il ressent !

Ensuite, la tragédie est justement caractérisée par l'abondance d'émotion, l'exagération. On pouvait effectivement le voir de deux façons, mais une approche romantique était souhaitée. Voulais-tu donc que je parle de la tragédie d'une manière plus modérée, d'une amnière classique en somme, alors que justement, il fallait s'épancher à fond ?

Je suis tout à fait d'accord que ce sera finalement le correcteur le seul juge. Je me suis apparemment lourdé sur le corpus. L'attitude du spectateur repose sur la temporalité des scènes. Les deux premières racontent ce qu'il vient de se passer (la critique qui parle de la scène jouée il y a quatre jours) et chez Cyrano une mise en abyme du théâtre, avec du théâtre dans le théâtre pour rappeler un fait passé, alors que Le soulier de Satin et Antigone présentait deux annonceurs, donc ils prévoyaient l'avenir. C'était ça qu'il fallait voir, moi je suis resté sur le côté comique d'un côté et le côté tragiquede l'autre.
Fallait trouver, pas de bol j'ai pas pris le bon choix. \o/

J'espère donc me rattraper sur l'invention. Pour l'instant, tous les corrigés que je lis se confondent en un point: l'épanchement exagéré du personnage. Comme dirait en plus ma grand-mère, on ne peut pas parler d'un guss qui vient de voir une tragédie dans un texte comme celui-ci en lui faisant dire que la pièce valait bien le prix du ticket.
Donc qu'il y ait de l'exagération extrême, qui lui fasse friser la crise cardiaque, c'est ce qui était apparemment attendu.

Espérons que le correcteur ne le voit pas comme toi et qu'il suivra les consignes du vrai corrigé Wink . Et d'ailleurs, à ton retour, je te montrerai un petit bouquin. Prends un scaphandre, parce que mon style à reprendre son souffle toutes les deux phrases, c'est du texte à la recette de cuisine \o/.

Barbara: Euh disons que ça m'a fait qu'un recto d'une page d'examen.Mais tsé c'est une grande feuille, et c'est des petits carreaux (et moi je ne saute pas de lignes) donc je peux pas vraiment te dire. Je pense que ça doit faire une page A4 plus la moitié du côté de l'autre page !

Hum, dès ce que j'ai mis en gras, je lève le cache et j'appuie sur le bouton rouge. On ne te demandait pas de décrire une pièce en particulier, le sujet est justement suffisamment vague pour le suggérer. Oui merci Antigone je connais, j'ai même vu la pièce, et oui le décor y est quasi inexistant. Mais si tu vas voir du Molière par exemple (et t'en as vu aussi ^.^) les décors sont beaucoup plus fournis. Moi ce qui m'embête c'est que tu t'es focalisé sur un truc en particulier, on demande les sentiments du spectateur au lever de rideau, découverte de la scène, pas de la décrire, qu'elle soit vide ou non.
Honnêtement, je n'aurais pas la prétention de savoir ce qu'il fallait mettre ou non, mais après consultation de 2 personnes qui en ont fait leurs études, c'est un peu la réaction qui ressort. Les corrigés sur internet, il y a ceux qui sont gratuits, et ceux qui sont payants. Et même ceux qui sont payants prêtent à caution parce que dans 1 tiers des cas, ils se plantent. Donc ne pas regarder ces corrigés aussi bien pour se conforter que pour s'angoisser est, je pense, la meilleure attitude, surtout pour des matières comme le français...

Bref, l'écrit c'est fait, épiloguer davantage là-dessus ne sert à rien, on verra bien le 15. Maintenant l'oral.
Mais par pitié, pas de dissection de sujet comme ça, ça fait quand même super prétentieux de dire qu'on a vu telle ou telle facette Evil or Very Mad

__________________________________
Darwin @ Deamon-Space

 

 

 

 

avatar
Darwin
Dieu évolutif

Masculin Nombre de messages : 1987
Age : 30
Localisation : Clermont-Ferrand
Votre talent : Aucun
Points : 1103
Date d'inscription : 13/08/2007

http://deamonspace.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sujet du bac de français des premières S et ES 2009

Message  Pacô le Mar 23 Juin 2009 - 8:17

Bah c'est pas moi qui l'ai vu, j'ai fait un rapport de toutes mes lectures sur le net \o/ .
Non, moi je suis parti à la base sur: je fais un épanchement exagéré du mec. Sur l'annal bac ils parlaient comment analyser un sujet ... mais j'avias pas tout compris (ils parlaient effectivement de faire attention aux verbes impératif qui rentraient obligatoirement dans le barem des correcteurs et auxquels il ne fallait surtout pas transgresser).

Mais après pour moi, le sujet d'invention est une manière plus libre d'apporter ses connaissances. Y'a aussi la dissert' pour ça, mais j'aime pas du tout le sujet. Et le commentaire, ça a toujours été ma bête noire (soit j'arrive à cerner etçava, soit, et c'est le plus souvent, je vois pas du tout le plan qui faut. Et comme en plus il s'avérait qu'on soit dans le théâtre et que je n'aime et ne comprends pas le théâtre ... ).

Voilà. Maintenant oui, oral. Bah ça, ça va pas être de la tarte non plus tiens ! Si je retombe sur du Candide, j'embrasse l'examinatrice. Mais si elle trouve le moyen de me remettre du théâtre (si elle fait ça, je brûle tous mes livres de théâtre ôO) j'en aurais bavé avec ce bac Razz .

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sujet du bac de français des premières S et ES 2009

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum