Double Peine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Double Peine

Message  narref le Lun 4 Aoû 2008 - 18:38

Titre du roman : Double Peine

Genre : Drame

Avancement : Synopsis/ Chapitre I

Synopsis :

Spoiler:
Je m'appels Ron Jonhson, il y a 8ans de cela maintenant je vivais encore chez ma mère, mon père nous ayant quittés alors que j'étais âgés de 5ans seulement. Ma mère faisait tout ce qu'elle pouvait pour que moi et mon petit frère puisse vivre convenablement et en grandissant je me rend compte à quel point cela a pu être dur pour elle.Un beau jour ma mère a fait la rencontre d'un homme(Karl Patterson) qui paraissait aux premiers abord être un type bien. Il était a la tête d'une petite entreprise dans le textile d'aprés ce que ma mère nous disait a moi et a mon frère. La vie nous a paru alors à tous plus facile, Jordan mon petit frère a été scolarisé dans l'une des meilleure écoles de la ville pour ma part j'avais fait le choix de rester à ma place.

Malheureusement un beau jour le rêve c'est arrêter d'abord pour Karl qui croulait alors sous les dettes puis pour moi et ma famille. Après encore quelques semaines à lutter, son entreprise finie par fermer ses portes. Revenir à notre ancienne vie ne nous faisait pas peur, évidemment nous aurions préférés que le rêve continue mais, que pouvions nous faire? Ma mère était depuis terriblement amoureuse de Karl et lui aussi...Malheureusement suite à ces péripéties Karl était devenu un autre homme il buvait et devenait de plus en plus violent, il passait ses journées a la maison...Je revoyais ma mère en rentrant couverte de bleus ou en sanglot dans la cuisine, très vite ce genre de scène était devenu une habitude et ce sentiment de colère mêler à la tristesse m'envahissais un peu plus chaque jour.

Et ce qui me paraissait alors inévitable arriva, en rentrant à la maison ce jour la, ma determination était tel qu'on ne pouvait l'ébranler, c'est d'un pas sur que j'avançais encore et encore vers l'entrée de l'appartement, ont pouvait déjà entendre dans le couloir les élans de colère de Karl mêlé aux cries de detresses de ma mère qui avait enduré jusqu'à aujourd'hui bien trop de coup dur. Ma main se glissa a l'interieur de ma veste et j'ouvris alors la porte de façon brusque, les mouvements à l'interieur de la maison cessèrent alors, tous les regards se braquèrent sur moi pendant que mon bras étendu pointait une arme vers Karl, les larmes noyaient déjà mes joux et sans même réflechir davantage je finis par appuyer sur la détente.....Le coup était partie. Mon corps tout entier se mit a trembloter, prenant alors conscience de mon geste, une fois la colère dissipé, je regardais ma mère sans trouver quoique ce soit a dire. Elle finit alors, toujours en pleure, par se remettre debout. Elle s'avança vers moi, terrorisé........C'était la première fois que ma mère levait la main sur moi, je venais de perdre ma mère, a ce moment même elle m'annonça que je ne serais plus jamais le bienvenue chez elle, j'avais tué l'homme qu'elle aimait, j'avais détruit sa vie.
Je me remis aussitôt à trembler, choquer par ce que je venais d'entendre. Incompréhension....Je pensais aidé ma mère et mon geste n'aura eu que l'effet contraire...Je n'aurais finalement aider personnes.

Je suis aujourd'hui emprisonné et depuis 8ans je suis rongé par les remords, tentant à la fois de comprendre sa réaction mais aussi la mienne, mes nuits ne sont que des répétitions incessante de cauchemards me rappelant avec précision chaque faits, chaque gestes et même chaque mots de chaque paroles que nous avons pu échanger ce jour-la.
Beaucoup d'autres detenus ont mit fin à leur jours pour bien moins que ça, et à plusieurs reprises maintenant, quelque part en moi je me disais que c'était peut être la meilleur solution pour moi également. la seul chose qui pourrait peut être soulager ma conscience...Pourtant je me suis fait la promesse de rester en vie, il ne me reste plus que 2ans avant d'être libéré et je n'aurais qu'une seul chose a faire une fois dehors :

obtenir le pardon d'une mère.




-I-


Les premiers rayons du soleil filtraient au travers des légers rideaux qui ornaient la fenêtre de ma chambre. Difficile au réveille, mes yeux s'ouvrirent lentement, juste le temps pour moi de reprendre totalement mes esprits après une si bonne nuit de sommeil. Je n'attendais qu'une chose, sentir l'odeur du café que préparait ma mère chaque matin à la même heure, un geste qui apportait une sensation de douceur à mon réveil. Un sourire se dessina lentement sur mon visage, il était l'heure pour moi de me lever. Ma chambre donnait directement sur la pièce principale de l'appartement. Une petite table au centre que j'avais dû bricoler plus d'une fois, entourée par trois petites chaises en bois, une étagère sur la droite qu'utilisait habituellement ma mère afin d'y déposer le courrier. Il y avait également une autre petite table au fond sur laquelle se tenait une petite télévision qui ne fonctionnait même plus, mais qui apportait tout de même sa touche décorative comme le disait madame Jonhson
Elle me regardait, sourire aux lèvres et m'invita à m'asseoir prés d'elle. Nulle besoin de le répéter, je m'avançais avec tout de même un peu de nonchalance et finit par m'installer à ses côtés. Délicatement elle poussa une tasse devant moi et y versa un peu de ce café que j'aimais tant. Nous étions la, elle et moi, partageant ce doux moment que peu de jeunes de mon âge pourraient encore partager avec leur mère. J'ai été éduqué dans le respect, et ses valeurs m'ont guidés et aider à avancer, à grandir, à devenir un homme. Ma mère était fière de moi, cela se voyait dans son regard, il serait absurde de dire que je suis un fils modèle, mais contrairement à beaucoup d'autres je m'efforçai à être impliqué le moins possible dans toutes ses mauvaises histoires qu'étaient la violence ou la drogue. Combien étaient déjà partis? Et combien risquent encore d'y laisser leur vie? Je ne souhaitais pas faire partie des statistiques. Malheureusement il était impossible pour moi d'y échapper totalement et ma mère en était consciente, c'est je crois ce qui m'a permis de maintenir le cap, de rester digne et de continuer à avancer malgré toutes ces difficultés.
Au bout de quelques minutes ma mère s'était levé, il était à présent l'heure pour elle de se diriger à son travail. Elle s'avança vers moi et me déposa une bise sur le front. Comme tous les jours, j'étais en charge de m'occuper de mon jeune frère Malcom, une vraie petite tête, je crois qu'il n'y aura jamais personne d'aussi intelligent que lui dans toute notre famille. Il n'y avait qu'un seul point commun entre Malcom et moi, il était aussi paresseux au réveil. Mon café terminé, je regardais ma mère quitter les lieux, pressée comme chaque jour, peur d'arriver en retard, peur de perdre son emploie, de ne plus pouvoir subvenir a nos besoins...Je devenais un peu plus conscient chaque jour de tout ce qu'elle faisait pour nous, et c'est avec regret mais aussi avec dégoût que je constatais que de mon côté je ne l'aidais d'aucune façon.
La porte se referma brutalement, et un long silence s'installa dans la pièce. Le temps semblait s'écouler de plus en plus vite, c'est à cet instant que ma journée débutait réellement.

Un léger claquement de porte attira alors mon attention. Malcom était à son tour réveillé. Le petit bonhomme s'avança lentement vers moi, puis prit la direction de la cuisine, ouvrit le frigidaire alors quasiment vide et sortit une brique de lait qui l'était apparemment tout autant. Sans broncher, il prit une petite tasse qui était posé la, prés de l'évier et la remplit de ce bon lait frais. Une simple tasse de lait....Rien de plus au petit déjeuner, il en avait à présent l'habitude. Malcom était un jeune garçon intelligent et malgré son jeune âge, je ne doutais pas une seul seconde qu'il était conscient de la situation dans laquelle nous nous trouvions. Sans rien dire il replaça la tasse prés de l'évier, rangea la brique, puis reprit la direction de sa chambre. J'étais resté assis la, observant les moindres faits et gestes de mon petit frère, me demandant si un jour peut être nous aurions la chance de vivre différemment...Tout à coup, quelques bruits en provenance de la chambre de Malcom ce firent entendre, je repris alors mes esprits et mon regard se tourna en direction de la petite pièce. Il devait certainement être prêt, et je me devais d'en faire autant afin de pouvoir l'accompagner jusqu'à son école.
Je me dirigeai alors vers la petite salle de bain de l'appartement. La pièce n'était pas très propre, ma mère n'avait pas vraiment le temps de s'occuper des tâches ménagères et je n'avais en aucun cas envie de me transformer en femme de ménage même le temps d'une journée. La petite baignoire qui se trouvait en face de moi avait depuis un moment maintenant perdu de sa blancheur, les murs étaient ornées de quelques carreaux de couleurs pour la plupart cassés. A ma gauche se trouvait un petit lavabo tout ce qu'il y avait de plus simple et au dessus de celui-ci un petit miroir. Juste à côté, dans le coin de la pièce ont pouvait apercevoir un lot de serviettes empilées les unes sur les autres à même le sol.

narref
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 24
Votre talent : Graphisme
Points : 0
Date d'inscription : 03/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Peine

Message  Pacô le Mar 5 Aoû 2008 - 13:44

Tu n'as pas suivi mes rectif' Razz.
En même temps, il faut trouver le temps ^^. Je te comends =).
Par contre je ne peux plus dire grand chose à part copier/coller ce que je t'ai mis sur idée et créations Wink.
Néanmoins, je peux relancer mes compliments quant à tes écrits. L'histoire, sous ses airs peu originaux au départ, captive assez bien à partir du milieu Dès que tu nous parles de la reconquête d'un amour d'une mère en fait ^^.

Mais si j'ai bien compris, ton "prologue" annonce ce qui se passera plus tard? Et les premiers chapitres sont les flashs de la jeunesse de Ron?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Peine

Message  narref le Mar 5 Aoû 2008 - 14:48

Le spoiler est tout simplement le synopsis de l'histoire. Pour les rectifsc'est en cours Paco certaines choses ont déjà été rectifié si tu y regardedeplus près. Et tu as effectivement bien compris l'histoire débute alors que Ron n'est pas encore en prison. ,)

narref
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 24
Votre talent : Graphisme
Points : 0
Date d'inscription : 03/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Peine

Message  narref le Mar 5 Aoû 2008 - 15:18

Début du chapitre 2



Chapitre II

Je m'assurai une dernière fois que j'avais correctement refermé la porte de l'appartement. Nous traversâmes alors l'étroit couloir de l'immeuble. Des tags et autres graffitis ornaient les murs, de toute façon dans un piteux état depuis bien longtemps maintenant. A peine avions nous quittés l'immeuble qu'un homme âgé d'environ une trentaine d'année, nous interpellais.

-Hey frangin! Hey psss! Tu trouveras pas mieux ailleurs hein!

Malcom savait aussi bien que moi ce qu'il y avait à faire dans ce genre de situation, et faisant mine de ne rien entendre nous continuons à avancer.
Non loin de la, un homme paraissait perdu et il allait très vite comprendre qu'il n'était pas le bienvenue dans ce coin de la ville. Malheureusement pour lui, il n'y aura aucun super héros qui volera à son secours. Ce genre de scène était devenu plus que banal par ici, les agressions, la vente de drogues en tout genre, tout cela faisaient partis intégrante de notre environnement depuis un certains temps maintenant. L'établissement scolaire de Malcom se trouvait à quelques mètres de la, et je me demandais toujours comment cette école pouvait encore tenir une place par ici. Nulle doute que d'ici quelques temps quelques dealers auraient la "brillante" idée de se poster non loin. Après quelques secondes, je finis par remarquer que le regard de mon jeune frère était depuis un moment sans cesse attiré de l'autre côté de la rue.

-Regarde devant toi!
-Il est en train de ce faire agresser...
-Et tu crois que tu vas le sauver?

Malcom détourna alors son regard, regardant à nouveau en face de lui

-Tu pourrais toi..
-Depuis le temps tu devrais savoir qu'on a pas à se mêler de ce genre de choses!

Ce n'était pas la peur qui m'empêchait d'agir, je le faisait tout d'abord pour lui. Une façon pour moi de le protéger lui, mais aussi ma mère. J'imagine qu'elle n'aurait pas été ravi de venir prendre de mes nouvelles, après que je sois transféré dans un hôpital tout ça parce que j'ai voulu jouer les héros et sauver la peau d'un parfait inconnu. Elle avait bien assez d'ennui comme ça.
Malcom ne dit plus un mot, je le regardais alors et ne put m'empêcher de sourire

-Joue les super-héros en cour plutôt et rapporte moi de super bonnes notes je crois que ce sera encore mieux

Malcom se mit à rire, et se retourna aussitôt vers moi.

-Alors tu peux déjà m'appelé Super Malcom!

Je me mis à rire à mon tour et plaça alors mon bras par dessus son épaule, continuant alors à avancer jusqu'au modeste établissement.
Malcom et moi étions très complice, il était avec ma mère ce que j'avais de plus chère sur cette terre et je me devais de prendre soin de lui. Nous étions finalement arrivés à destination, et c'est d'un pas décidé que Malcom pénétra l'enceinte de l'école. A partir de la, je n'avais plus aucune raison de m'inquiéter à son sujet.

narref
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 24
Votre talent : Graphisme
Points : 0
Date d'inscription : 03/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Peine

Message  Pacô le Mer 6 Aoû 2008 - 16:12

Je me suis attelé à ce nouveau chapitre (toujours aussi plaisant à lire Wink) avec pour compagnon mon cher dico Smile. Les corrections sont en spoiler, mais encore une fois, ne panique pas sous l'effet du stylo rouge ^^'. Dis toi que là en plus, les fonctions pour mettre en gras et rouge sont plus rapides, donc plus faciles à manier. J'en ai donc profité pour m'éclater xD. Mais bon toutes les remarque j'ai faites, je pense qu'elle te seront utiles. Mais encore une fois, je répète: l'abondance de rouge n'est pas synonyme de chapitre raté Wink.

Spoiler:
narref a écrit:

Chapitre II

Je m'assurais une dernière fois que j'avais correctement refermé la porte de l'appartement. Nous traversâmes alors l'étroit couloir de l'immeuble. Des tags et autres graffitis (euh excuse moi, peut être suis-je inculte, mais un tag est un graffiti? Donc pour moi j'ai l'impression que ça fait: "Des chats et des autres félins...". Après, peut e^tre que c'est moi qui dit nawak aussi ^^') ornaient les murs, de toute façon (mouais, à éviter cette expression...) dans un piteux état depuis bien longtemps maintenant. A peine avions nous quittés l'immeuble qu'un homme âgé d'environ une trentaine d'années, nous interpellait.

-Hey frangin! Hey psss! Tu trouveras pas mieux ailleurs hein!

Malcom savait aussi bien que moi ce qu'il y avait à faire dans ce genre de situation, et faisant mine de ne rien entendre nous continuons à avancer.
Non loin de la, un homme paraissait perdu et il allait très vite comprendre qu'il n'était pas le bienvenue dans ce coin de la ville. Malheureusement pour lui, il n'y aura aucun super héros qui volera à son secours.(lol, un brin d'humour au RDV Smile ) Ce genre de scène était devenu plus que banal par ici: les agressions, la vente de drogues en tout genre, tout cela faisaient partie intégrante de notre environnement depuis un certains temps maintenant. L'établissement scolaire de Malcom se trouvait à quelques mètres de là, et je me demandais toujours comment cette école pouvait encore tenir une place par ici. Nulle doute que d'ici quelques temps quelques (arf,répétition de "quelques"... je verrais bien à la place un "certains dealers", non?) dealers auraient la "brillante" idée de se poster non loin. Après quelques secondes, je finis par remarquer que le regard de mon jeune frère était depuis un moment sans cesse attiré de l'autre côté de la rue.

-Regarde devant toi!
-Il est en train de se faire agresser...
-Et tu crois que tu vas le sauver?

Malcom détourna alors son regard, regardant à nouveau en face de lui

-Tu pourrais toi..
-Depuis le temps tu devrais savoir qu'on a pas à se mêler de ce genre de choses!

Ce n'était pas la peur qui m'empêchait d'agir, je le faisais tout d'abord pour lui. Une façon pour moi de le protéger lui, mais aussi ma mère. J'imagine qu'elle n'aurait pas été ravie de venir prendre de mes nouvelles, après que je sois transféré dans un hôpital. Tout ça parce que j'ai aurais (oulah, je sais de quoi va parler l'un de mes cours d'écriture! Attention au conditionnel Wink) voulu jouer les héros et sauver la peau d'un parfait inconnu. Elle avait bien assez d'ennuis (elle en a plusieurs non? Very Happy) comme ça.
Malcom ne dit plus un mot, je le regardais alors et ne put m'empêcher de sourire

-Joue les super-héros en cours plutôt et rapporte moi de super bonnes notes je crois que ce sera encore mieux

Malcom se mit à rire, et se retourna aussitôt vers moi.

-Alors tu peux déjà m'appeler "Super Malcom" (je pense que les guillemets sont souhaités, mais là c'est histoire de respecter les règles à la con xD)!

Je me mis à rire à mon tour et plaça alors mon bras par dessus son épaule, continuant alors à avancer jusqu'au modeste établissement.
Malcom et moi étions très complice, il était avec ma mère ce que j'avais de plus chère cher sur cette terre et je me devais de prendre soin de lui. Nous étions finalement arrivés à destination, et c'est d'un pas décidé que Malcom pénétra l'enceinte de l'école. A partir de là, je n'avais plus aucune raison de m'inquiéter à son sujet.

Bon alors l'histoire: Tu as atteint l'objectif principal, c'est à dire décrire l'habitat. On ressent le côté "dangereuse cité à éviter". D'autre part, on reconnait aussi les liens qiu unissent le héros avec sa famille. C'est un bon point l'amour. Peut être est-ce un peu courtichou, mais c'est un bon point à souligner.
Une petite critique négative sur l'emploi trop fréquent du "regard". C'est bien d'utiliser le visuel, là je consens, mais il faudrait varier la façon dont il l'utilise et éviter les "le regard de mon jeune frère" ou "Malcom détourna alors son regard, regardant à nouveau en face de lui" ou encore "je le regardais alors et ne put m'empêcher de sourire"

Sinon, qu'attendons nous pour lire la suite? Very Happy Savoir comment va arriver le futur mari de la mère de Ron par exemple Wink. Mais il faut d'abord que tu termines le chapitre deux si je me souviens bien, non?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Peine

Message  Akira le Ven 15 Aoû 2008 - 10:18

Tu as mis en place le personnage et l'environnement. L'histoire est bien mené.
En effet, ton histoire promet d'être différente des autres ! Tout de fois, c'est une très bonne idée ! COntinue comme ça !
Et puis...pense à corriger tes fautes d'orthographes ! Wink
La suite ?
avatar
Akira
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 181
Age : 22
Localisation : Dans mon monde
Points : 146
Date d'inscription : 12/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Double Peine

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum