Jaëwalen - Commentaires

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Jaëwalen - Commentaires

Message  kat le Dim 17 Jan 2010 - 23:40

La jeune fille s'agenouilla, et de ses mains tremblotantes, elle reposa le cadre à sa place, caressant une dernière fois le visage de sa mère du bout de son index glacés (glacé). Puis, tout en se relevant, elle étudia un instant les inscriptions gravées sur le marbre.

Et elle la remarqua, cette épitaphe nouvelle marquée dans un coin. Une épitaphe qui l'étonna. Une épitaphe qui la dérangea. Une épitaphe qu'elle ne comprenait pas.

" Et si l'imaginaire relevait du réel ? "

Une phrase qui n'avait rien à faire là, sur la tombe de sa mère. Une phrase qui l'intriguait pourtant. Des mots qui peu à peu s'engouffraient dans son esprit, la faisant se questionner sur la signification de ces quelques lettres. Quelques lettres, quelques mots, sans sens réel mais qui ne se gênaient pas pour la perturber.

Et alors que l'inscription résonnait dans son crâne, elle se redressa (attention je te l'ai souligné sur le 1er paragraphe, visiblement elle s'est déjà relevée ou alors précise qu'elle s'est penchée pour lire l'épitaphe) et s'éloigna de la tombe nouvellement taguée (taguée ? je croyais qu'elle était écrite, c'est pas tout à fait la même chose, ou alors tu aurais du le préciser quand elle a lu l'épitaphe) . Son jean était trempé, couvert par la terre humide dans laquelle elle s'était assise, la gênant dans ses mouvements hâtés. Ses pieds étaient transis par la pluie qui avait transpercé ses Converses, des chaussures qui s'enfonçaient dans la terre en couinant légèrement à chaque pas. Ses cheveux imbibés d'eau s'étaient alourdis et leur couleur d'ordinaire blonde s'était légèrement assombrie.

La demoiselle marchait rapidement, les mains enfoncées dans les poches de sa veste, alors que dans sa tête, les mots résonnaient (attention la aussi, chapitre précédent je t'ai souligne le mot résonnait) , la narguant avec mépris. Imperceptiblement, elle frissonna légèrement quand elle emprunta le chemin qui longeait le bois entourant le cimetière. De nombreuses légendes indiquaient (je trouve que ce n'est pas le mot qui convient, des légendes n'indiquent pas, elles racontent) que d'étranges créatures habitaient cette forêt ( affraid mais moi j'ai peur là) , mais d'après la jeune femme, elles n'avaient été créées que pour effrayer les plus jeunes plutôt que pour rappeler une vérité. Pourtant, elle ne pouvait empêcher la peur de nouer son estomac et son cœur de battre plus vite alors qu'elle rasait les ténèbres.

Son allure s'accélérait de pas en pas, comme si elle fuyait la noirceur et la terreur que lui procurait ce lieu.

Sans se retourner, la demoiselle continua son chemin jusqu'à l'entrée du cimetière où elle poussa la grande porte en fer forgé qui grinça sinistrement. (le portail du cimetiere qui grince sinistrement, ça fait un peu cliché, qu'il grince ok mais sinistrement c'est peut être trop parce qu'un grincement c'est jamais vraiment sympathique)

Sans jeter un regard derrière elle (en rapport avec le paragraphe précédent tu dis sans se retourner et ici tu dis sans jeter un regard en arrière mais si elle ne se retourne pas, elle ne peut pas jeter un regard en arrière), elle quitta ce lieu sinistre (il faudrait trouver un autre mot étant donné qu'au paragraphe précédent tu parles du portail qui grince sinistrement) . Et si elle l'avait fait, si elle s'était retournée, elle aurait vu ces deux yeux rouges luire dans l'obscurité et su que peut-être, les légendes ne sont pas de simples fables.

Mais elle ne s'était pas retournée, elle n'avait pas vu ce regard rougeoyer dans la nuit. Et ce ne fut pas cette nuit là (nuit-là), qu'elle apprit que les légendes ont toujours une part de vérité.
Tu fais beaucoup de répétitions volontaires (anaphores c'est ça ?) A certains moments c'est tip top mais quand il y en a trop, je trouve que ça devient lourd à lire.
Sinon j'aime l'histoire et la façon que tu as d'appeler ton héroine "la demoiselle".

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jaëwalen - Commentaires

Message  Edwige le Ven 22 Jan 2010 - 17:34

Merci pour vos remarques à tout les trois, j'ai mis du temps mais j'ai enfin fini de revoir ce passage, mais je pense qu'après votre passage sur tout le chapitre, je le réécrirais en entier. Ou pas. Je ne sais pas vraiment, mais comme tu la fais remarquer Pacô, c'est vrai que je ne vais pas assez loin dans les descriptions...

La date à laquelle se déroule ce chapitre est notée dans le tout premier extrait, c'est le 7 octobre 2009.

Je vais tenter de ne plus mettre de "et" en début de phrase. Pour le mot "cadre" j'ai tenté de trouver des synonymes mais je ne sais pas si c'est top...
J'ai donc modifié le passage et posté un nouveau.
avatar
Edwige
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 90
Age : 20
Localisation : Au creux des mots...
Votre talent : Écriture
Points : 96
Date d'inscription : 02/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jaëwalen - Commentaires

Message  kat le Ven 22 Jan 2010 - 17:59

je le réécrirais en entier
Etoffer oui, réécrire en entier non Smile

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jaëwalen - Commentaires

Message  MrSonge le Ven 22 Jan 2010 - 18:35

Anaël s'avança un peu plus sur le chemin lorsque la jeune fille se leva. Il fallait qu'elle le voie. Ce soir, il fallait qu'il la capture. (point) Demain, (virgule) toutes ces heures de surveillance n'auraient servi à rien, toutes ces heures passées dans le froid à la regarder chialer sur une tombe n'auraient plus aucune importance puisque jamais, jamais durant tous ces mois, elle ne s'était retournée en quittant l'endroit morose. (Gros bug, tu dis "n'auraient servi à rien". On attend un "si" qui ne vient pas, ce qui rend cette phrase totalement incompréhensible, même avec toute la bonne volonté du monde...) Le lendemain, les Blancs s'en seraient déjà occupés lorsque la nuit tomberait. Le jeune homme-loup ne comprenait pas vraiment cette règle stupide (qu'était celle) empêchant un Lycanthrope de capturer un humain s’il n'avait pas vu la créature. Oui, totalement stupide puisqu'il devait attraper cette jeune fille qui n'était plus humaine que pour quelques heures. Bien sûr, il aurait pu (?) la choper alors qu'elle serait (gné ? C'est quoi ce temps verbal ? Encore une fois, la phrase est nébuleuse...) une elfe, mais c'était sans compter sur ces Blancs, ces Blancs qui arrivaient à avoir toujours une longueur d'avance sur eux.

Le loup-garou émit un grognement lorsque la porte en fer forgé grinça. La fille lui avait échappé. Cette fille de malheur qu'il essayait d'avoir depuis plus d'un an, qu'il leur fallait absolument s’il voulait gagner le combat, il ne l'avait pas et rentrait ce soir encore en courbant l'échine, en essayant de ne pas se faire remarquer. Mais il savait que son père ne se contenterait pas d'un simple 'Elle ne m'a pas regardé…'. Oui, son redouté père ne se satisferait pas d'une telle réplique (explication ?)… C'est pourtant celle-là qu'il lui servirait quand il lui demanderait où était la gamine. C'est pourtant celle-là qui lui vaudrait de ne pas partir à la chasse. C'est pourtant celle-là qui, une nouvelle fois, le rabaisserait devant les autres mâles qui ne se priveraient pas pour se moquer de ce fils de chef qui était pitoyable.

Pitoyable était bien le mot qu'il se répétait alors qu'il s'enfonçait dans les bois…

Dans ce passage, que je trouve nettement moins bon que les précédents, ton problème principal est le sens. Il y a des phrases tellement tortueuses qu'on ne parvient absolument pas à saisir de quoi tu parles, soit parce que les propositions s'enchainent sans coordination, soit parce que les verbes peu appropriés et à des temps étranges nous brouille le tableau syntaxique. Les répétitions, aussi, "Cette fille", "c'est pourtant celle-là", "fille", voulues ou non, font souvent trop, ça devient procédé, et rien n'est pire en littérature que le procédé. Le procédé c'est le conformisme.
Donc à mon avis, ce passage-ci est particulièrement à revoir, car il fait un peu tache - si j'ose dire - au milieu des extraits précédents que je trouvais d'une teneur bien supérieure.

J'espère que tu ne prendras pas trop mal mes remarques, mais au vu de ton début, je sais que tu peux nous arranger ce passage, c'est pour cela que je te le fait remarquer ainsi.^^

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jaëwalen - Commentaires

Message  Pacô le Sam 23 Jan 2010 - 11:49

Il fallait qu'elle le voie. Ce soir, il fallait qu'il la capture, demain toutes ces heures de surveillance n'auraient servi à rien, toutes ces heures passées dans le froid à la regarder chialer sur une tombe n'auraient plus aucune importance puisque jamais, jamais durant tous ces mois, elle ne s'était retournée en quittant l'endroit morose.
=> répétition de "falloir" avec la structure "il faut que"
=> l'alternance "il"/"elle" dans le sens de sujet principal de la phrase est un peu déroutant. Surtout si tu rajoutes un pronom impersonnel comme "il fallait que". Une fois c'est Anaël le sujet, une fois c'est la fille dans "qu'elle le voie", et après c'est "il fallait qu'il la capture", ce qui induit que c'est Anaël. Faut te mettre d'un côté ou de l'autre...
=> attention aux répétitions abusives que MR Songe t'avait déjà soulignées : c'est un peu rébarbatif et pas très agréable à lire le genre de trucs " toutes ces heures de surveillance n'auraient servi à rien, toutes ces heures passées[...]durant tous ces mois" ou encore "puisque jamais, jamais".
=> l'endroit n'est pas morose, il est surtout... morbide ^^".
=> et enfin, la phrase me paraît un tantinet trop longue avec tout ça mélangé =/.

Le jeune homme loup ne comprenait pas vraiment cette règle stupide qu'était celle empêchant un Lycanthrope de capturer un humain s’il n'avait pas vu la créature.
=> le "qu'était celle empêchant" n'est pas joyeux. Autant couper la phrase avec un point virgule selon moi : Le jeune homme loup ne comprenaoit pas vraiment cette règle ; un lycantrophe ne pouvait capturer un humain s'il n'avait pas vu la créature."
=> entre nous, quelle créature ? Parce que je n'ai pas tout saisi =/.

La fille lui avait échappé.
=> alors là il est un peu con ton loup. La fille était debout y'a cinq minutes à peine devant la tombe. En gros, c'était là qu'il aurait du être en alerte, et éviter de penser en plein milieu de là où il devrait agir Razz.

Cette fille de malheur qu'il essayait d'avoir depuis plus d'un an. Cette fille qu'il leur fallait absolument s’il voulait gagner le combat, il ne l'avait pas et rentrait ce soir encore en courbant l'échine, en essayant de ne pas se faire remarquer.
=> stop ces répétitions ! "Cette fille qui"/"cette fille qui". Tu donnes à ton texte un air très... sentencieux, ce qui n'est pas le cas. En gros, dans le jargon, on dirait que ton texte fait plus grand que ce qu'il n'est. Evite sincèrement ce genre de structure assez désagréable quand ce que tu narres n'a rien de... grandiose.
=> attention aux participes présent de ta dernière phrase. Je la reformulerai en les enlevant Wink.

Oui, son redouté père ne se satisferait pas d'une telle réplique…
=> pas une réplique, mais plus une excuse oui.

C'est pourtant celle-là qu'il lui servirait quand il lui demanderait où était la gamine. C'est pourtant celle-là qui lui vaudrait de ne pas partir à la chasse. C'est pourtant celle-là qui, une nouvelle fois, le rabaisserait devant les autres mâles qui ne se priveraient pas pour se moquer de ce fils de chef qui était pitoyable.
=> gruik ! Non, non et non XD. Arrête franchement ces répétitions "c'est pourtant celle-là qui". Je te jure, ça a tendance à me faire tiquer et m'énerver en plus XD.
=> pas très adroit le "de ce fils de chef". ".. devant les autres mâles ; ils se moqueraient de lui, le fils pitoyable du chef." Y'a mieux entre nous.

Je crois que tu l'auras compris : essaie de te détacher de ce style beaucoup trop pompeux ! Ton texte n'a rien d'une cérémonie officielle, avec de grandes personnes, des grands évènements, des grandes paroles, des grands décors etc.
Donc non, tes répétitions sont injustifiées et donnent un peu un caractère ridicule à ta narration ^^'.
Je te conseille sincèrement à suivre notre conseil pour le coup (j'ai pas l'habitude de le dire mais là... ^^).
Mr Songe te l'avait déjà dit, et je te le redis : ce style de "je répète en début de phrase ce que j'ai dit dans la fin de phrase précédente", non, ça va pas, c'est lourd, très lourd, à lire.

Tu as des mots plutôt riches et bons, mais cette manière d'écrire casse tout. Pense à vraiment changer pour le coup.

D'un point de vue de l'histoire, je trouve ce morceau un peu inutile pour le coup ^^". Le loup rate l'humaine alors qu'elle était super simple à choper ; ce qui nous conduit à deux conclusions :

  • Ton loup est super con
  • y'a un problème dans la chrono de ton histoire
Faudrait penser à revoir tout ça.
Surtout que... oui, c'est pour moi tout à fait inutile de le faire intervenir là pour... rien, aucune action.

Enfin, faudrait un peu argumenter sa présence. Tu aurais pu le faire agir à plusieurs kilomètres de la jeune fille et lui faire rater sa proie quand il arrive au cimetière (parce qu'elle est déjà partie). Sinon, non, c'est un peu con ^^".

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jaëwalen - Commentaires

Message  kat le Mar 26 Jan 2010 - 12:14

Anaël (c'est qui ça ?) s'avança un peu plus sur le chemin lorsque la jeune fille se leva. Il fallait qu'elle le voie. Ce soir, il fallait qu'il la capture, demain (je ne comprends pas, tu parles de ce soir puis tu parles de demain, ça manque de cohérence et tu ne développes pas) toutes ces heures de surveillance n'auraient servi à rien, toutes ces heures passées dans le froid à la regarder chialer sur une tombe n'auraient plus aucune importance puisque jamais, jamais durant tous ces mois, elle ne s'était retournée en quittant l'endroit morose. Le lendemain, les Blancs (c'est qui les blancs ? c'est un loup indien ?) s'en seraient déjà occupés lorsque la nuit tomberait. Le jeune homme loup ne comprenait pas vraiment cette règle stupide qu'était celle empêchant un Lycanthrope de capturer un humain s’il n'avait pas vu la créature. Oui, totalement stupide puisqu'il devait attraper la jeune fille qui n'était humaine plus que pour quelques heures (et comment le sait-il ?). Bien sûr, il pourrait la choper (ça fait bizarre un mot aussi familier dans ton vocabulaire plutôt élaboré) alors qu'elle serait une elfe, mais ce n'était sans compter sur ces Blancs, ces Blancs qui arrivaient à avoir toujours une longueur d'avance sur eux.

J'ai tout le mal du monde à comprendre. Tout d'abord qui est Anaël ?
Encore une fois, comme Mr Songe et Pâco, je dirais que tu fais trop, beaucoup trop de répétitions. Au départ ça donne de l'effet mais à la longue, c'est terriblement lassant.

Le loup-garou émit un grognement alors que la porte (plutôt le portail ou la grille) en fer forgé grinça. La fille lui avait échappé. Cette fille de malheur qu'il essayait d'avoir depuis plus d'un an. Cette fille qu'il leur fallait absolument s’il voulait gagner le combat, il ne l'avait pas et rentrait ce soir encore en courbant l'échine, en essayant de ne pas se faire remarquer. Mais il savait que son père ne se contenterait pas d'un simple 'Elle ne m'a pas regardé…'(attention quand tu fais un copier/coller de word sur le forum, les points de suspension ne se remettent pas correctement et il faut les refaire) . Oui, son redouté père ne se satisferait pas d'une telle réplique… (idem pour les points de suspension) C'est pourtant celle-là qu'il lui servirait quand il lui demanderait où était la gamine. C'est pourtant celle-là qui lui vaudrait de ne pas partir à la chasse. C'est pourtant celle-là qui, une nouvelle fois, le rabaisserait devant les autres mâles qui ne se priveraient pas pour se moquer de ce fils de chef qui était pitoyable.
encore une fois des répétitions de phrases, essaye d'utiliser plutôt des virgules.

J'avoue que je n'ai rien compris à cet extrait, il est très différent des autres. De plus, ce qui ressort du loup est en effet qu'il n'est pas très fin. Si elle ne se retourne pas pour le regarder, pourquoi n'a t'il pas l'intelligence de changer de place ? de faire du bruit pour qu'elle se retourne ? C'est un prédateur, il doit donc être plus malin qu'une simple fille. Tu devrais essayer de moins vouloir tout dire de ce que veut le loup, car au lieu de développer, tu condenses en peu de lignes et on ne comprend pas.

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jaëwalen - Commentaires

Message  Edwige le Mer 3 Fév 2010 - 10:31

Merci à tout les trois pour votre lecture, c'est vrai que ce passage ne sert à rien et qu'Anaël a l'air d'un gros bredin.

Kat => Si on en sait pas plus sur Anaël pour l'instant, c'est normal, ça viendra un peu plus tard.

J'ai relu le premier chapitre, et j'ai remarqué d'autres passages qui servaient complétement à rien donc je me suis décidée à écrire un plan histoire que ça m'aide un peu. Et du coup, je vais reprendre ce chapitre en m'appliquant, notamment sur les répétitions, les lourdeurs de mes phrases...
Je ne posterai probablement pas avant un certain temps du coup...
avatar
Edwige
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 90
Age : 20
Localisation : Au creux des mots...
Votre talent : Écriture
Points : 96
Date d'inscription : 02/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jaëwalen - Commentaires

Message  Pacô le Sam 6 Fév 2010 - 0:22

Prends tout ton temps. L'écriture n'est pas un travail de vitesse, mais d'application Wink.

Bredin = beurdin ? ou gredin ? oO

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jaëwalen - Commentaires

Message  Lunathyque le Mer 19 Mai 2010 - 15:42

Il y a une phrase sur laquelle j'ai butée et qui m'a obligée à relire plusieurs fois ta phrase/ celle ci
"Et, alors qu'elle fut totalement droite,..." Je l'ai même lu à voix haute et rien à faire, je butte dessus.
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jaëwalen - Commentaires

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum