Une étrange sensation

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une étrange sensation

Message  shaé le Lun 18 Aoû 2008 - 15:56

J’étais une jeune fille comme les autres : 1.55m, 43kg détestant les épinards, les brocolis, les choux de Bruxelles... et extrêmement gourmande. A l’école j’étais dans la moyenne ; pas trop cancre mais pas trop bonne élève. Les cheveux noirs, le yeux d’un magnifique vert pétillant. Je marchais toujours d'une longue démarche souple et féline que tous les profs de sport me faisaient remarqué. J’avais des centaines d’amis qui tous m’adoraient. Ma meilleure amie s’appelait Eryn. Nous étions comme deux sœurs et nous nous connaissions depuis la crèche. Elle était la seule à savoir que je craquais pour Emiliano le plus beau mec sur terre selon moi. J’essayais toujours de l’impressionner pour qu’il craque sur moi. J’étais fille unique et mes parents m’adoraient. J’étais heureuse.

La sonnerie venait de retentir et je sortit de la classe. Je quittais l’école et je vis Eryn qui m’attendait je courus la rejoindre et nous discutâmes de tout et de rien comme d’habitude. Quand nous arrivâmes au carrefour de notre petite ville nous nous séparâmes et je lui dis "a demain" … Si j’avais su que je ne la reverrais jamais…
En rentrant chez moi comme d’hab mes parents n’étaient pas encore rentrés et je montais dans ma chambre et fis les quelques exercices que Gino le prof de maths nous avait donné avant de m’installer sur le canapé et de regarder ma série préférée : L’Autre.
Au moment de la Pub qui dure une éternité ma mère rentra de la clinique vétérinaire et nous prépara un succulent repas. Quand L’Autre fut finie nous nous installâmes à table et mon père arriva. Nous mangeâmes et je montai me coucher avec la musique de Kyo.
C' est en me réveillant que ma vie a soudain basculée.



Une étrange sensation


Je me réveillai très tôt ce matin-là, mon réveil n’avait pas encore sonné et affichait 4 heures 11.Pourtant, je n’avais pas essayé de me rendormir ; je m’étais levée en silence et avait mis la grande chemise de mon père qui me servait de robe de chambre. J’avais descendu sans bruit les escaliers et m’étais dirigée vers la porte d’entrée. Je suis sortie dans le jardin, et il m’avait paru tellement différent qu’en plein jour que j’ai senti un frisson me parcourir le dos. Je traversai la route quand je me suis demandée ce que je faisais ici, au beau milieu de la petite départementale. Je regardai un instant mes orteils glacés, et je repris mes esprits.
Mes parents m’avaient déjà surprise dans différentes salles de la maison en pleine nuit ; j’étais somnambule.
J’ai relevé la tête un instant et j’ai été aveuglée par une puissante lumière. Une énorme masse m’a heurté et je me suis écroulée.

-Où suis-je ? Ai-je demandé.
Pas de réponse. Je réessayai : sans aucun résultat. J’étais seule. Je me levai doucement. La chemise de mon père était déchirée. Je sentais la rosée au contact de ma peau. Je ne savais pas où j’étais, je n’avais jamais vu cet étrange endroit. D’énormes fleurs recouvraient un petit chemin. Je marchai, puis, sans aucune raison, je me mis à courir sur le sentier. Je voulais voir quelque chose que je connaissais. Une voix m’interpella :
-N’est ce pas l’endroit le plus horrible du monde ?
Je me retournai brusquement. Un jeune homme d’à peu près mon âge, 14 ans, cueillait ces immenses fleurs.
-Si, c’est l’endroit le plus horrible du monde, ai-je affirmé.
-C’est une étrange sensation de ne plus exister, n’est ce pas ?
Mon cœur fit un bond. C’était donc ça, la mort ? C’était donc un enfer décoré de toutes ces choses magnifiques ?
-Quoi ? Ai-je fait
Le garçon me regarda d’un air embarrassé.
-Excuse-moi. Je croyais que tu t’en étais aperçue…
Mais…qu’est ce que nous pouvions faire, dans la mort ? Cueillir ces immenses fleurs ? Y’avait-il seulement un mp4 ou un mp3? (Tous les adolescents ont besoin d’au moins un mp3 non ?)
-Et… Qu’est ce qu’on y fait, dans la mort ?
-On y réfléchis.
Woaouw ! On réfléchi dans la mort…Mais comment est-ce possible puisque nous sommes dans la mort ? Notre âme ne s’est-elle pas envolée ? Ah ben non mince, si je pouvais penser je pouvais certainement réfléchir.
Alors je me suis mise à réfléchir longuement, allongée dans l’herbe.
En fait, je n’avais jamais autant de ma vie. Et toutes ces questions se sont mises à se bousculer dans ma tête. Mange-t-on, dans la mort ? Est ce que nous devons dormir ? Pouvons-nous avoir des sentiments, émotions ou autres ? Et aussi : Sommes-nous vraiment morts ? Et puis, comment le sait-il que nous n’existons plus ?
Cette dernière question me troubla.
-Et toi, comment as tu su que tu étais mort ?
-Je ne me vois pas.
-Mais…Moi, je te vois, et je me vois aussi.
-C’est vraiment vrai ?
-Oui.
Nous sommes restés longtemps sans rien dire, quand je me suis remémoré cette question :
-Sommes-nous vraiment morts ?
Le garçon m’a observée longuement et a fini par hausser les épaules :
-C’est bizarre que je ne me suis jamais posé cette question .A vrai dire, maintenant, je n’en suis plus totalement certain…
-On est peut-être tout simplement sur un territoire inexploré ou…sur une autre planète !
-Toi tu regardes beaucoup trop les films fantastiques ! Et saches qu’il n’y a aucune zone inexplorée sur terre.
-Ouais, et ben toi, t’écoutes trop les cours de géographie !
-Peut-être, mais ça n’explique pas où nous sommes…
Moi je peux dire qu’il y a du vent, dans la mort, parce qu’une énorme rafale nous a atterré.
-C’était quoi, ça ?ai-je demandé sans oser me relever.
- Un petit vent…
-Un PETIT vent ? Non mais tu plaisantes, j’espère, parce que moi, j’appelle ça une giga tornade ou un truc du genre !
-Y’en a de plus grosses et crois moi c’est juste le commencement d’une série plus grandes les unes que les autres !
Alors là, c’était trop. Non seulement la mort c’est horrible mais on peut remourir emportés par une tornade puissance 6.
Sauf si on n’était pas réellement morts…


Dernière édition par shaé le Ven 22 Aoû 2008 - 12:40, édité 23 fois
avatar
shaé
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 21
Localisation : derrière toi prés a t'étranglerl mouhahahahaha
Emploi/loisirs : Loisir : équitation,lecture,dessin
Votre talent : Écriture
Points : 15
Date d'inscription : 18/08/2008

http://django022.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  shaé le Lun 18 Aoû 2008 - 16:00

voila le début de mon livre j'aimerais avoir des avis et des conseilles si possibles


Dernière édition par shaé le Mer 4 Mar 2009 - 12:41, édité 1 fois
avatar
shaé
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 21
Localisation : derrière toi prés a t'étranglerl mouhahahahaha
Emploi/loisirs : Loisir : équitation,lecture,dessin
Votre talent : Écriture
Points : 15
Date d'inscription : 18/08/2008

http://django022.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  Pacô le Mar 19 Aoû 2008 - 16:47

Eh bien j'essaierai de te corriger ça pour demain (ou ce soir). Je suis en propre création donc j'essaie de ne pas me déconcentrer ^^'. Mais le titre me paraît bien (je sais, c'est minable comme satisfaction...).
Mais peut être que d'autres correcteurs passeront par ici...

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Super...

Message  ngoctrang le Mer 20 Aoû 2008 - 12:02

Kikou !
Smile Je trouve ton histoire passionnante mais comme dit Pacô, il faudrait corriger les fautes ^^ Like a Star @ heaven lol!

ngoctrang
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 146
Points : 99
Date d'inscription : 20/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  Pacô le Mer 20 Aoû 2008 - 22:08

Oui et tu n'aurais pas du tout mettre en même tmps.. j'ai peur que ça décourage... Tu veux que je te supprime les premiers chapitres pour que tu postes au fur et à mesure?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  shaé le Jeu 21 Aoû 2008 - 8:35

oui je veux bien merci
avatar
shaé
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 21
Localisation : derrière toi prés a t'étranglerl mouhahahahaha
Emploi/loisirs : Loisir : équitation,lecture,dessin
Votre talent : Écriture
Points : 15
Date d'inscription : 18/08/2008

http://django022.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  Pacô le Jeu 21 Aoû 2008 - 16:48

Et voilà le travail... comme ça, aucun souci poru que les autres viennent lire sans être découragés Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  lauranounette_# le Ven 22 Aoû 2008 - 7:40

shaé a écrit:J’étais une jeune fille comme les autres :1.55m ,43kg , détestant les épinards, les brocolis, les choux de Bruxelles et autres ... et extrêmement gourmande. A l’école j’étais dans la moyenne ; pas trop cancre mais pas trop bonne élève. Les cheveux noirs, le yeux d’un beau vert pétillant. J’avais des centaines d’amis qui m'adoraient tous. Ma meilleure amie s’appelait Eryn. Nous étions comme deux sœurs et nous nous connaissions depuis la crèche. Elle était la seule à savoir que je craquais pour Emiliano le plus beau mec sur terre selon moi. J’essayais toujours de l’impressionner pour qu’il craque sur moi. J’étais fille unique et mes parents m’adoraient. J’étais heureuse.

La sonnerie venait de retentir et je sortis de la classe. Je sortis(répétition de "sortis" , plutôt "je quittai l'école" nan? ) de l’école et je vis Eryn qui m’attendait je courus la rejoindre et nous discutâmes de tout et de rien comme d’habitudes. Quand nous arrivâmes au carrefour de notre petite ville nous nous séparâmes et je lui dis "a demain" … Si j’avais su que je ne la reverrais jamais…
En rentrant chez moi comme d’hab mes parents n’étaient pas encore rentrés et je montais dans ma chambre et fis les quelques exercices que Gino le prof de maths nous avait donné avant de m’installer sur le canapé et de regarder ma série préférée : L’Autre.
Au moment de la Pub qui dure une éternité ma mère rentra de la clinique vétérinaire et nous prépara un succulent repas. Quand L’Autre fut finie, nous nous installâmes à table et mon père arriva. Nous mangeâmes et je montais me coucher avec la musique de Kyo.
C'est en me réveillant que ma vie a soudain basculé.



Une étrange sensation


Je me réveillai très tôt ce matin-là, mon réveil n’avait pas encore sonné et affichait 4 heures 11. Pourtant, je n’avais pas essayé de me rendormir ; je m’étais levée en silence et avait mis la grande chemise de mon père qui me servait de robe de chambre. J’avais descendu sans bruit les escaliers et m’étais dirigée vers la porte d’entrée. Je suis sortie dans le jardin, et il m’avait paru tellement différent qu’en plein jour que j’ai senti un frisson me parcourir le dos. Je traversais la route quand je me suis demandée ce que je faisais ici, au beau milieu de la petite départementale. Je regardai un instant mes orteils glacés, et je repris mes esprits.
Mes parents m’avaient déjà surprise dans différentes salles de la maison en pleine nuit ; j’étais somnambule.
J’ai relevé la tête et j’ai été aveuglée par une puissante lumière. Une énorme masse m’a heurtée et je me suis écroulée.

-Où suis-je ? Ai-je demandé.
Pas de réponse. Je réessayai : sans aucun résultats. J’étais seule. Je me levai doucement. La chemise de mon père était déchirée. Je sentais la rosée au contact de ma peau. Je ne savais pas où j’étais, je n’avais jamais vu cet étrange endroit. D’énormes fleurs recouvraient un petit chemin. Je marchais, puis, sans aucune raison, je me mis à courir sur le sentier. Je voulais voir quelque chose que je connaissais. Une voix m’interpella :
-N’est ce pas l’endroit le plus horrible du monde ?
Je me retournai brusquement. Un jeune homme d’à peu près mon âge, 14 ans, cueillait ces immenses fleurs.
-Si, c’est l’endroit le plus horrible du monde, ai-je affirmé.
-C’est une étrange sensation de ne plus exister, n’est ce pas ?
Mon cœur fit un bond. C’était donc ça, la mort ? C’était donc un enfer décoré de toutes ces choses magnifiques ?
-Quoi ? Ai-je fait
Le garçon me regarda d’un air embarrassé.
-Excuse-moi. Je croyais que tu t’en étais aperçue
Mais…qu’est ce que nous pouvions faire, dans la mort ? Cueillir ces immenses fleurs ? Y’avait-il seulement un mp4 ou un mp3? (Tous les adolescents ont besoin d’au moins un mp3 non ?)
-Et… Qu’est ce qu’on y fait, dans la mort ?
-On y réfléchit.
Woaouw ! On réfléchis dans la mort…Mais peut-on réfléchir, dans la mort ? Notre âme ne s’est-elle pas envolée ? Ah ben non mince, si je pouvais penser je pouvais certainement réfléchir.
Alors je me suis mise à réfléchir longuement, allongée dans l’herbe.
En fait, je n’avais jamais autant réfléchis de ma vie. Et toutes ces questions se sont mises à se bousculer dans ma tête. Mange-t-on, dans la mort ? Est ce que nous devons dormir ? Pouvons-nous avoir des sentiments, émotions ou autres ? Et aussi : Sommes-nous vraiment morts ? Et puis, comment le sait-il que nous n’existons plus ?
Cette dernière question me troubla.
-Et toi, comment as-tu su que tu étais mort ?
-Je ne me vois pas.
-Mais…Moi, je te vois, et je me vois aussi.
-C’est vraiment vrai ?
-Oui.
Nous sommes restés longtemps sans rien dire, quand je me suis remémoré cette question :
-Sommes-nous vraiment morts ?
Le garçon m’a observée longuement et a fini par hausser les épaules :
-C’est bizarre que je ne me suis jamais posé cette question .A vrai dire, maintenant, je n’en suis plus totalement certain…
-On est peut-être tout simplement sur un territoire inexploré ou…sur une autre planète !
-Toi tu regardes beaucoup trop les films fantastiques ! Et saches qu’il n’y a aucune zone inexplorée sur terre.
-Ouais, et ben toi, t’écoutes trop les cours de géographie !
-Peut-être, mais ça n’explique pas où nous sommes…
Moi je peux dire qu’il y a du vent, dans la mort, parce qu’une énorme rafale nous a atterrés.
-C’était quoi, ça ? ai-je demandé sans oser me relever.
- Un petit vent…
- Un PETIT vent ? Non mais tu plaisantes, j’espère, parce que moi, j’appelle ça une giga tornade ou un truc du genre !
-Y’en a de plus grosses et crois moi c’est juste le commencement d’une série plus grandes les unes que les autres !
Alors là, c’était trop. Non seulement la mort c’est horrible mais on peut remourir emportés par une tornade puissance 6.
Sauf si on n’était pas réellement morts…
avatar
lauranounette_#
Animateur
Animateur

Féminin Nombre de messages : 618
Age : 22
Localisation : Va savoir...
Votre talent : Écriture
Points : 94
Date d'inscription : 04/08/2008

http://lauh-ceii-han.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  lauranounette_# le Ven 22 Aoû 2008 - 7:41

Très bon début mais j'ai pas eu le temps de lire la suite ... Razz
avatar
lauranounette_#
Animateur
Animateur

Féminin Nombre de messages : 618
Age : 22
Localisation : Va savoir...
Votre talent : Écriture
Points : 94
Date d'inscription : 04/08/2008

http://lauh-ceii-han.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  ttania le Ven 22 Aoû 2008 - 9:45

Si je peux me permettre, l'histoire n'est pas mal du tout, mais il y a un souci d'emploi des temps, il faut éviter d'employer passé simple et passé composé pour raconter les faits car ils appartiennent à deux systèmes temporels différents : le passé composé appartient au système du présent et le passé simple au système du passé, donc mêler les deux entraîne un souci de perception du temps dans lequel tu places ton récit. Il te faut donc faire un choix : tu peux rédiger ton récit au passé composé, si tu estimes qu'il se déroule dans un passé proche ou le rédiger au passé simple si tu estimes que ton histoire renvoie à un passé plus lointain. Contrairement à ce que disent la plupart des professeurs de lettres, le passé simple n'est pas LE temps obligatoire pour rédiger un récit. Bref, ne mêle pas ces deux temps dans les passages narratifs de ton récit.

ttania
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 27
Points : 0
Date d'inscription : 02/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  Pacô le Ven 22 Aoû 2008 - 10:03

On réfléchit dans la mort
Arf, tu as oublié celle là aussi Razz.

Beaucoup de répétitions de "réfléchir" dans ce passage... Cependant, l'histoire est assez originale Wink. Tentante même. Donc, vivement la suite Smile.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  shaé le Ven 22 Aoû 2008 - 11:48

Une terre non peuplée


Moi, je ne voulais pas remourir. Si on se retrouvait encore dans un endroit inconnu, on n’avait pas fini …
Le jeune garçon, lui, ne semblait pas se préocupper du vent qui faisait voler le sable du chemin. Ce mystérieux sentier semblait continuer à l’infini. Y’avait-il d’autres personnes dans le même cas que nous ? Etions-nous seuls ?
-Sommes-nous vraiment seuls ? Ai-je murmuré à moi-même.
-Oui, apparemment …
Le garçon m’avait entendue, alors que j’étais presque à une dizaine de mètres de lui et que le vent sifflait dans nos oreilles .Il était vraiment hors du commun, ce garçon ;il savait toutes les réponses aux questions que je posais, et il possédait une ouïe surpuissante…
-T’es un mutant ou quoi ?
Il leva les yeux au ciel. Bon, ce n’était pas un mutant…
-Comment tu t’appelles, en fait ?
-Natan
-Natan…Ce nom me rappela vaguement la terre et le moment ou j’étais en vie. Si je suis morte…
-Euh, moi c’est…
Horreur ! Je ne me rappelais plus comment je m’appelais .La mort était horrible, c’était un monde obscur rempli de couleurs où l’on ne se souvenait de rien.
-C’est ? Me demanda Natan pendant que j’essayais en vain de me rappeler mon nom.
-Je…Je ne me souviens plus de mon nom.
-…Alors je vais te nommer Shaé.
Trop bizarre ce garçon. Mais ce nom me plaisait, et j’acceptai de le porter.
-As-tu déjà pris ce chemin ?lui ai-je demandé en désignant le petit sentier recouvert de fleurs.
- Oui.
- Et il mène où ?
Je m’attendais à la réponse « nulle part » ou « à un endroit plus horrible qu’ici », mais tout ce qu’il prononça ne fut autre que :
-A ton passé.
-A mon passé ? Mais comment est-ce possible ? Pouvait-on voir ce que les gens (vivants) de notre monde (le vrai) faisaient en ce moment ou nous sommes seuls dans un endroit inconnu dont nous ne connaissons rien et en nous demandant si nous sommes mort ou pas ?
C’était horrible mais il fallait que je sache.
Il fallait à tout prix que je prenne ce chemin seule ou avec Natan, peu importe il fallait que je le prenne. Je ne rappelais plus de rien, même pas de mon prénom, alors il fallait que je suive ce chemin.
Je me levai et partis sur l’étroit chemin de sable.
-Je n’en sais rien
-Moi non plus ! lui répondit-je sèchement sans le vouloir
-Tu ne devrais pas faire ça, crois-moi.
-Et pourquoi ?
-Parce que tu vois tous tes instants de bonheur défiler devant toi…
-Et alors ? J’ai envie de revoir mon passé et je ne changerai pas d’avis.
Je marchai de plus en plus vite.
-Shaé ! Attends-moi ! Je ne veux pas que l’on soit seuls.
Je m’arrêtai et me retourna. Natan se leva et se dirigea vers moi.
-Je murmurais un vague merci qu’il fit semblant de ne pas avoir entendu.
Mais je le vis sourire d’un sourire de solitude, de détresse, de compassion, d’un sourire tout simplement.
Nous continuâmes notre chemin ainsi, l’un derrière l’autre. En hauteur, dans le ciel, une forme noire s’avançait.
-La nuit. Dit mon ami.
-La nuit ? Il y a la nuit, ici ?
Natan approuva d’un signe de tête. La nuit s’avançait de plus en plus, et tout devint plus sombre. Il n’y avait plus que les grandes fleurs qui luisaient, et je me suis demandée pourquoi.
-Pourquoi il n’y a que ces fleurs qui restent si lumineuses ?
-Je sais pas, me répondit-il. Je n’en connais pas beaucoup plus que toi des choses sur ce mon de tu sais
-C’est encore loin, le passé ? ai-je demandé d’un ton las.
-Si tu te concentres, et que tu marches en même temps, tu vois ton passé. Concentre-toi et ne parle plus.
Natan était de plus en plus obscur au fur et à mesure que l’on avançait.
Je me concentrai alors. Au bout de quelques minutes, je vis mes parents rire, mes meilleurs amis, mes moments de bonheur.
Natan se concentrait aussi. Je percevais son passé. Des gens étaient assis autour de lui, et ils riaient. Le visage de Natan se tordait de douleur, mais je ne savais pas pourquoi.


Dernière édition par shaé le Dim 24 Aoû 2008 - 12:57, édité 10 fois
avatar
shaé
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 21
Localisation : derrière toi prés a t'étranglerl mouhahahahaha
Emploi/loisirs : Loisir : équitation,lecture,dessin
Votre talent : Écriture
Points : 15
Date d'inscription : 18/08/2008

http://django022.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  lauranounette_# le Sam 23 Aoû 2008 - 8:11

shaé a écrit:Une terre non peuplée


Moi, je ne voulais pas remourir. Si on se retrouvait encore dans un endroit inconnu, on n’avait pas fini …
Le jeune garçon, lui, ne semblait pas se préoccupper du vent qui faisait voler le sable du chemin. Ce mystérieux sentier semblait continuer à l’infini. Y’avait-il d’autres personnes dans le même cas que nous ? Etions-nous seuls ?
-Sommes-nous vraiment seuls ? Ai-je murmuré à moi-même.
-Oui, apparemment …
Le garçon m’avait entendue, alors que j’étais presque à une dizaine de mètres de lui et que le vent sifflait dans nos oreilles .Il était vraiment hors du commun, ce garçon ;il savait toutes les réponses aux questions que je posais, et il possédait une ouïe surpuissante…
-T’es un mutant ou quoi ?
Il leva les yeux au ciel. Bon, ce n’était pas un mutant…
-Comment tu t’appelles, en fait ?
-Nathan
-Nathan…Ce nom me rappela vaguement la terre et le moment ou j’étais en vie. Si je suis morte…
-Euh, moi c’est…
Horreur ! Je ne me rappelais plus comment je m’appelais .La mort était horrible, c’était un monde obscur rempli de couleurs où l’on ne se souvenait de rien.
-C’est ? Me demanda Nathan pendant que j’essayais en vain de me rappeler mon nom.
-Je…Je ne me souviens plus de mon nom.
-…Alors je vais te nommer Shaé.
Trop bizarre ce garçon. Mais ce nom me plaisait, et j’acceptai de le porter.
-As-tu déjà pris ce chemin ? lui ai-je demandé en désignant le petit sentier recouvert de fleurs.
- Oui.
- Et il mène où ?
Je m’attendais à la réponse « nulle part » ou « à un endroit plus horrible qu’ici », mais tout ce qu’il prononça ne fut autre que :
-A ton passé.
-A mon passé ? Mais comment est-ce possible ? Pouvait-on voir ce que les gens (vivants) de notre monde (le vrai) faisaient en ce moment ou nous sommes seuls dans un endroit inconnu dont nous ne connaissons rien et en nous demandant si nous sommes mort ou pas ?
C’était horrible mais il fallait que je sache.
Il fallait à tout prix que je prenne ce chemin seule ou avec Nathan, peu importe il fallait que je le prenne. Je ne rappelais plus de rien, même pas de mon prénom, alors il fallait que je suive ce chemin.
Je me levai et partis sur l’étroit chemin de sable.
-Je n’en sais rien
-Moi non plus! lui répondit-je sèchement sans le vouloir
-Tu ne devrais pas faire ça, crois-moi.
-Et pourquoi ?
-Parce que tu vois tous tes instants de bonheur défiler devant toi…
-Et alors ? J’ai envie de revoir mon passé et je ne changerais pas d’avis.
Je marchais de plus en plus vite.
-Shaé ! Attends-moi ! Je ne veux pas que l’on soit seuls.
Je m’arrêtai et me retourna. Nathan se leva et se dirigea vers moi.
-Je murmurais un vague merci qu’il fit semblant de ne pas avoir entendu.
Mais je le vis sourire d’un sourire de solitude, de détresse, de compassion, d’un sourire tout simplement.
Nous continuâmes notre chemin ainsi, l’un derrière l’autre. En hauteur, dans le ciel, une forme noire s’avançait.
-La nuit. Dit mon ami.
-La nuit ? Il y a la nuit, ici ?
Nathan approuva d’un signe de tête. La nuit s’avançait de plus en plus, et tout devint plus sombre. Il n’y avait plus que les grandes fleurs qui luisaient, et je me suis demandée pourquoi.
-Pourquoi il n’y a que ces fleurs qui restent si lumineuses ?
-Je sais pas, me répondit-il. Je n’en connais pas beaucoup plus que toi des choses sur ce monde tu sais
-C’est encore loin, le passé ? ai-je demandé d’un ton las.
-Si tu te concentres, et que tu marches en même temps, tu vois ton passé. Concentre-toi et ne parle plus.
Nathan était de plus en plus obscur au fur et à mesure que l’on avançait.
Je me concentrai alors. Au bout de quelques minutes, je vis mes parents rire, mes meilleurs amis, mes moments de bonheur.
Nathan se concentrait aussi. Je percevais son passé. Des gens étaient assis autour de lui, et ils riaient. Le visage de Nathan se tordait de douleur, mais je ne savais pas pourquoi.



Suite géniale, j'ai mis des "h" à Nathan parce qu'à un moment t'en as mis mais après tu l'écris comme tu veux ...



& c'est pas trop grave si j'ai oublié une faute ...
avatar
lauranounette_#
Animateur
Animateur

Féminin Nombre de messages : 618
Age : 22
Localisation : Va savoir...
Votre talent : Écriture
Points : 94
Date d'inscription : 04/08/2008

http://lauh-ceii-han.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  shaé le Sam 23 Aoû 2008 - 10:29

non ne t'inquiéte pas c'est pa grave si tu as oublié une faute et merci
avatar
shaé
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 21
Localisation : derrière toi prés a t'étranglerl mouhahahahaha
Emploi/loisirs : Loisir : équitation,lecture,dessin
Votre talent : Écriture
Points : 15
Date d'inscription : 18/08/2008

http://django022.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  lauranounette_# le Sam 23 Aoû 2008 - 13:03

De rien =)
avatar
lauranounette_#
Animateur
Animateur

Féminin Nombre de messages : 618
Age : 22
Localisation : Va savoir...
Votre talent : Écriture
Points : 94
Date d'inscription : 04/08/2008

http://lauh-ceii-han.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  nathan 44 le Sam 23 Aoû 2008 - 19:24

je trouve ton histoire intéressante . si j'avais une critique à faire c'est le fait que tu dit que c’est l’endroit le plus horrible du monde mais tu décrit l'endroit qui recouvre un chemin..je ne voit pas ce qu'il y a d'horrible . mais sinon j'aime bien comment tu écrit et l'histoire en elle même . a quand la suite ? Very Happy
tu peut aller voir mon propre roman ( enfin début lol ) si tu veut c'est : le monde d'alvitian
avatar
nathan 44
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 26
Votre talent : Écriture
Points : 4
Date d'inscription : 08/08/2008

http://rocket-44.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  Pacô le Dim 24 Aoû 2008 - 9:39

Pas mal du tout comme suite. Ce monde de "mort"reste assez vague mais il est assez intrigant... je lui rajouterais deux ou trois sentiments, deux ou trois descriptions et puis quelques petites choses qui feraient que l'histoire serait encore plus attractive...
La suite?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  lauranounette_# le Dim 24 Aoû 2008 - 9:42

C'est vrai que c'est vraimnt génial comme début ...
avatar
lauranounette_#
Animateur
Animateur

Féminin Nombre de messages : 618
Age : 22
Localisation : Va savoir...
Votre talent : Écriture
Points : 94
Date d'inscription : 04/08/2008

http://lauh-ceii-han.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  shaé le Dim 24 Aoû 2008 - 12:55

Une mort effroyable


Quand je me suis retournée, Natan fermait les yeux. Je m’arrêtai et le regardai. Il grimaçait de souffrance. Je lui pris la main :
-Natan ! Réveille-toi, s’il te plaît !
Je le secouais comme un pommier. Il cria et se débattit. Quand il me regarda, son visage ruisselait de larmes et il me dit :
-Excuse-moi…Je…Je croyais que c’était quelqu’un d’autre…
-Mais il n’y a personne d’autre que toi et moi, ici, c’est même toi qui l’as dit !
-Quelqu’un de mon passé, je veux dire.
Je sentis comme une grosse boule s’installer dans mon estomac ; comment vivre auprès d’une personne quand celle-ci fait des « crises de peur » ?
-ça va mieux ?
Le jeune homme fit un mouvement de tête affirmatif et me fit signe de le suivre. Nous retournions vers notre point de départ.
Quand nous y arrivâmes, nous nous assîmes dans une clairière.
-Bon, je vais t’expliquer ma mort…Tout le monde se moquait de moi parce que je ne suis pas tout à fait comme les autres. Alors un jour, mon pire ennemi m’a lancé un défi : arriver en premier à un mur qui était à plusieurs centaines de mètres…Et j’ai tenu le défi.
Au top départ, je me suis élancé sur le trottoir en bousculant quelques personnes, mais mon adversaire était déjà loin devant. J’ai traversé plusieurs routes quand le feu était au vert pour les voitures, et j’ai bien failli me faire écraser. Mais à la dernière route, je me suis jetée trop vite et une voiture m’a percuté.
-Waouh ! Pas possible
-Quoi ?
-Ben ma mort, c’est à peu près la même chose sauf que je ne faisais pas de défi.
Je lui racontai alors ma mort et il m’écoutait avec une attention particulière. A quoi réfléchissait-il ?
-Ben quoi ? lui ai-je adressé quand j’eus fini mon histoire.
-Quel âge as-tu ?
-14 ans. Pourquoi ?
-Imagine que les morts soient répertoriés en plusieurs cases ; nous serions dans celle des ados de 14 ans qui ont été renversés par une voiture…
-Mm…Ouais, c’est possible.
-Tu n’as pas un peu soif ?
-Euh…
Je ne m’étais pas rendue compte que je mourais de faim et de soif.
-Si…avouais-je au bout de quelques secondes.
-Tiens, me dit Natan en me tendant un fruit dont je ne connaissais pas l’existence.
Je le pris et le croqua a pleine dent. Cela avait le goût d’une pêche mais la consistance de la poire…étrange.
-C’est quoi ?
-Je sais pas…J’ai trouvé ça mon premier jour ici.
-Mais…tu es ici depuis combien de temps, exactement ?
-Quelques jours…Je dirais environ une semaine.
-Et où habitais-tu ?
-A Reims…Et toi ?
-A Reims ? Moi aussi.
Natan me dévisagea comme s’il ne m’avait jamais vue auparavant.
-Crois-tu vraiment que ce soit possible qu’on ne soit pas morts ? me demanda-il.
-Oui. Ce n’est peut-être qu’un rêve dont nous ne sortirons jamais…
-Un cauchemar, tu veux dire ! Je ne tiens pas à rester comme ça sans rien faire durant l’infini !
-De toutes façons, que ce soit un cauchemar ou la mort, on sera obligé de rester là, alors arrête de te lamenter et regarde en face ! Il n’y a aucune issue dans ce monde !m’exclamai-je d’un ton furieux.
Natan me regarda d’un air soumis qui me transperça et je sentis que je n’aurais pas du dire ça. Je n’avais pas réfléchis une seule seconde à ce que je disais et mes paroles l’avaient blessé ; je l’avais dit si méchamment qu’il avait dû voir dans sa tête toutes ces images de ce monde horrible à l’infini.
Cela l’avait frustré. Je m’approchai de lui et lui dis :
-Désolée, Natan…Je ne pensait pas ce que je disais et ça t’as blessé…Excuse-moi, après tout, ce n’est qu’un mauvais moment à passer…Enfin, honnêtement je l’espère .
-Ouais ce n’est qu’un mauvais moment à passer, et c’est pour ça que toutes ces images me traversent l’esprit sans arrêt depuis que je suis ici ?
Shaé…Aide-moi !
-T’aider… mais comment ? Tu sais, moi non plus je ne sais pas où nous sommes, ni ce qu’il va se passer ! Mais je veux t’aider, parce que c’est toi qui m’as si gentiment accueillie…Et puis tu es mon ami, et je ne supporte pas de voir mes amis dans cet état là. A vrai dire pour moi il devenait beaucoup plus qu’un ami.
Il me sourit faiblement, puis il murmura un merci presque inaudible.
Une nouvelle vague de vent nous empêcha de prononcer d’autres mots. Ce vent était étrange, car lorsqu' il soufflait, je croyais apercevoir mes parents et les entendre dire en un souffle : nous sommes là…
Quand il y eut un peu moins de vent, Natan me dit de me coucher et d’essayer de dormir :
-Je n’ai réussi à dormir que deux fois depuis que je suis ici…Je pense à tellement de choses que je ne réfléchis plus à ce que je fais.
Je lui dis alors de ne penser qu’à vouloir s’endormir et me coucha. Quand je vis ses yeux se fermer, je m’endormis dans un sommeil profond et agité.

Apparemment, Natan non plus n’avait pas passé une nuit très calme ; nous nous sommes réveillés tous les deux à presque 1 mètre de la place où nous nous étions endormis.
-Nuit agitée ?me fit-il dans un bâillement endormi.
-Mmmoui…Il y a eu du vent, en plus, et il a fait froid …
Mon ami me regarda d’un air amusé quand je m’étirais les bras.
-Quoi ? Tu ne t’étires pas toi, quand tu te réveilles ?
-Seulement au petit déjeuné !
-Ah…Moi c’est dans mon lit. A propos, je ne me souviens pas du tout de ma chambre !
Natan cueillit une fleur et la sentit :
-Pas d’odeur…me dit-il avec une moue qui faisait comprendre qu’il appréciait les fleurs au parfum embaumant. Moi non plus je ne me souviens pas de ma chambre, de mon collège…
-Vraiment aucun souvenir…Si seulement on pouvait dormir dans un lit douillet !
J’avais besoin de confort, et aussi de réconfort...
Nous nous levâmes et cueillîmes chacun un fruit au goût de pêche, on l’avait baptisé «pêchetpoire ». (Drôle de nom il est vrai…)
Qu’allions-nous faire pendant toute cette journée ? Encore réfléchir ? Chercher des explications au pourquoi et au comment ?
Ne pouvions-nous pas simplement nous décontracter ?
-Quel est le programme, aujourd’hui ?
-Fabrication d’un lit douillet pour Mademoiselle Shaé !
Je fus surprise qu’il veuille consacrer sa journée à la fabrication d’un lit pour moi, mais apparemment, cela lui plaisait.
-Euh …Merci !le remerciai-je en un sourire aux anges.


Dernière édition par shaé le Dim 24 Aoû 2008 - 14:55, édité 15 fois
avatar
shaé
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 21
Localisation : derrière toi prés a t'étranglerl mouhahahahaha
Emploi/loisirs : Loisir : équitation,lecture,dessin
Votre talent : Écriture
Points : 15
Date d'inscription : 18/08/2008

http://django022.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  Pacô le Dim 24 Aoû 2008 - 14:12

shaé a écrit:Une mort effroyable


Quand je me suis retournée, Nathan fermait les yeux. Je m’arrêtai et le regardai. Il grimaçait de souffrance. Je lui pris la main :
-Nathan ! Réveille-toi, s’il te plaît !
Je le secouais comme un pommier. Il cria et se débattit. Quand il me regarda, son visage ruisselait de larmes et il me dit :
-Excuse-moi…Je…Je croyais que c’était quelqu’un d’autre…
-Mais il n’y a personne d’autre que toi et moi, ici, c’est même toi qui l’as dit !
-Quelqu’un de mon passé, je veux dire.
Je sentis comme une grosse boule s’installer dans mon estomac ; comment vivre auprès d’une personne quand celle-ci fait des « crises de peur » ?
-ça va mieux ?
Le jeune homme fit un signe de tête affirmatif et me fit signe (répétition! "me somma de le suivre") de le suivre. Nous retournions vers notre point de départ.
Quand nous y arrivâmes, nous nous assîmes dans une clairière.
-Bon, je vais t’expliquer ma mort…Tout le monde se moquait de moi parce que je ne suis pas tout à fait comme les autres. Alors un jour, mon pire ennemi m’a lancé un défi : arriver en premier à un mur qui était à plusieurs centaines de mètres… Et j’ai tenu le défi.
Au top départ, je me suis élancé sur le trottoir en bousculant quelques personnes, mais mon adversaire était déjà loin devant. J’ai traversé plusieurs routes quand le feu était au vert pour les voitures, et j’ai bien failli me faire écraser. Mais à la dernière route, je me suis élancé (répétition! "je me suis jeté") trop vite et une voiture m’a percuté.
-Waouh ! Pas possible!
-Quoi ?
-Ben ma mort, c’est à peu près la même chose sauf que je ne faisais pas de défi.
Je lui racontai alors ma mort et il m’écoutait avec une attention particulière. A quoi réfléchissait-il ?
-Ben quoi ? lui ai-je adressé quand j’eus fini mon histoire.
-Quel âge as-tu ?
-14 ans depuis le 2 juin. Pourquoi ? (le souci, c'est qu'on ne sait pas quelle date on est...)
-Imagine que les morts soient répertoriés en plusieurs cases ; nous serions dans celle des ados de 14 ans qui ont été renversés par une voiture…
-Mm…Ouais, c’est possible.
-Tu n’as pas un peu soif ?
-Euh…
Je ne m’étais pas rendue compte que je mourais de faim et de soif.
-Si…avouais-je au bout de quelques secondes.
-Tiens, me dit Nathan en me tendant un fruit dont je ne connaissais pas l’existence.
Je le pris le fruit inconnu et me mis à croquer dedans ("...et le croqua à pleines dents" plutôt). Cela avait le goût d’une pêche mais la consistance de la poire…Étrange.
-C’est quoi ?
-Je sais pas…J’ai trouvé ça mon premier jour ici.
-Mais…tu es ici depuis combien de temps, exactement ?
-Quelques jours…Je dirais environ une semaine.
-Et où habitais-tu ?
-A Reims…Et toi ?
-A Reims ? Moi aussi.
Nathan me dévisagea comme s’il ne m’avait jamais vue auparavant.
-Crois-tu vraiment que ce soit possible qu’on ne soit pas morts ? me demanda-il.
-Oui. Ce n’est peut-être qu’un rêve dont nous ne sortirons jamais…
-Un cauchemar, tu veux dire ! Je ne tiens pas à rester comme ça sans rien faire pendant (durant?) l’infini !
-De toutes façons, que ce soit un cauchemar ou la mort, on sera obligés (ou "nous serons obligés") de rester là, alors arrête de te lamenter et regarde en face ! Il n’y a aucune issue dans ce monde !m’exclamai-je d’un ton furieux.
Nathan me regarda d’un air soumis qui me transperça et je sentis que je n’aurais pas du dire ça. Je n’avais pas réfléchis une seule seconde à ce que je disais et mes paroles l’avaient blessé ; je l’avais dit si méchamment qu’il avait dû voir dans sa tête toutes ces images de ce monde horrible à l’infini.
Cela l’avait frustré. Je m’approchai de lui et lui dis :
-Désolée, Nathan…Je n’ai pas réfléchis (répétition! "Je ne pensais pas ce que je disais...") à ce que je disais et ça t’as blessé…Excuse-moi, après tout, ce n’est qu’un mauvais moment à passer…Enfin, honnêtement je l’espère .
-Ouais ce n’est qu’un mauvais moment à passer, et c’est pour ça que toutes ces images me traversent l’esprit sans arrêt depuis que je suis ici ?
Shaé…Aide-moi !
-T’aider… mais comment ? Tu sais, moi non plus je ne sais pas où nous sommes, ni ce qu’il va se passer ! Mais je veux t’aider, parce que c’est toi qui m’as si gentiment accueillie… Et puis tu es mon ami, et je ne supporte pas de voir mes amis dans cet état là.
A vrai dire, pour moi il devenait beaucoup plus qu’un ami.
Il me sourit faiblement, puis il murmura un merci presque inaudible.
Une nouvelle vague de vent nous empêcha de prononcer d’autres mots. Ce vent était étrange, car quand (lorsqu'il soufflait) il soufflait, je croyais apercevoir mes parents et les entendre dire en un souffle : nous sommes là…
Quand il y eut un peu moins de vent, Nathan me dit de me coucher et d’essayer de dormir :
-Je n’ai réussi à dormir que deux fois depuis que je suis ici… Je pense à tellement de choses que je ne réfléchis plus à ce que je fais ("...que je ne trouve pas le repos." ce serait plus logique ^^).
Je lui dis alors de ne penser qu’à vouloir s’endormir et me coucha. Quand je vis ses yeux se fermer, je m’endormis dans un sommeil profond et agité.

Apparemment, Nathan non plus n’avait pas passé une nuit très calme ; nous nous sommes réveillés tous les deux à presque 1 mètre de la place où nous nous étions endormis.
-Nuit agitée ?me fit-il dans un bâillement endormi.
-Mmm oui…Il y a eut du vent, en plus, et il a fait froid …
Mon ami me regarda d’un air amusé quand je m’étirais les bras.
-Quoi ? Tu ne t’étires pas toi, quand tu te réveilles ?
-Seulement au petit déjeuné !
-Ah…Moi c’est dans mon lit. A propos, je ne me souviens pas du tout de ma chambre !
Nathan cueillit une fleur et la sentit :
-Pas d’odeur…me dit-il avec une moue qui faisait comprendre qu’il appréciait les fleurs au parfum embaumant. Moi non plus je ne me souviens pas de ma chambre, de mon collège…
-Vraiment aucun souvenir…Si seulement on pouvait dormir dans un lit douillet !
J’avais besoin de confort, et aussi de réconfort...
Nous nous levâmes et cueillîmes chacun un fruit au goût de pêche, on l’avait baptisé «pêchetpoire ». (Drôle de nom il est vrai…)
Qu’allions-nous faire pendant toute cette journée ? Encore réfléchir ? Chercher des explications au pourquoi et au comment ?
Ne pouvions-nous pas simplement nous décontracter ?
-Quel est le programme, aujourd’hui ?
-Fabrication d’un lit douillet pour Mademoiselle Shaé !
Je fus surprise qu’il veuille consacrer sa journée à la fabrication d’un lit pour moi, mais apparemment, cela lui plaisait.
-Euh …Merci !le remerciai-je dans (en un sourire?) un sourire aux anges.

Arf j'aime toujours bien par contre je n'aime pas la fin de ce passage... Faudrait lui trouver une bonne réplique. Sinon, on a l'impression que c'est plat...
Sinon, l'idée est pas mal... L'intrigue est trouvée. Qui sont-ils? C'est déjà la première bonne question Razz.
Ensuite, sont-ils morts? A développer
Et enfin, c'est quoi cet endroit?

Bref, quelques questions à suivre pour terminer ton oeuvre Smile.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  shaé le Dim 24 Aoû 2008 - 14:55

merci
avatar
shaé
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 119
Age : 21
Localisation : derrière toi prés a t'étranglerl mouhahahahaha
Emploi/loisirs : Loisir : équitation,lecture,dessin
Votre talent : Écriture
Points : 15
Date d'inscription : 18/08/2008

http://django022.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  nathan 44 le Dim 24 Aoû 2008 - 16:26

de plus en plus intéressant . pour nathan je confirme sa prend un "h" étant donné que c'est mon prénom lol mais je pense tu peut l'écrire comme tu veut
avatar
nathan 44
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 81
Age : 26
Votre talent : Écriture
Points : 4
Date d'inscription : 08/08/2008

http://rocket-44.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  lauranounette_# le Mar 26 Aoû 2008 - 7:08

C'est pas mal du tout =D
avatar
lauranounette_#
Animateur
Animateur

Féminin Nombre de messages : 618
Age : 22
Localisation : Va savoir...
Votre talent : Écriture
Points : 94
Date d'inscription : 04/08/2008

http://lauh-ceii-han.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  der Träumer le Mar 26 Aoû 2008 - 8:48

En effet, c'est très sympa... J'avoue avoir eu à peu près la même idée d'intrigue un jour. Histoire de voir ce qui se passe après la mort (s'ils sont bien morts)...
Sinon, s'ils ne sont pas mort, je sens bien un truc du style "ils sont dans le coma...". Ou alors ils sont carrément passés dans un autre monde et là on part dans de la fantasy et j'adore...

Bref, j'arrête les supposions. En résumé, ce que tu écris est vraiment pas mal. On sent que l'histoire est bien développée et que tu sais où tu vas (ce qui est un très grand avantage). Le petit, très petit bémol, ce sont les dialogues. Ils sont un peu plats, je trouve. Essaie de créer une dynamique avec des répliques bien trouvées. Tu sais, même si ce sont des ados, ils peuvent s'exprimer d'une autre manière que dans la vie réelle. En effet, je ne sais pas si tu as remarqué mais dans tous les livres, les jeunes personnes s'expriment bien voire même trop bien par rapport à leur véritable parler de notre monde. Mais ça passe, tout simplement parce que c'est dans un livre.
Revois aussi un peu le style. J'ai remarqué quelques phrases maladroites qui seront vite remodelées suite à une bonne relecture.

Voilà, je t'encourage à poursuivre ton récit qui est très intéressant et bien charpenté... Very Happy
avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  Pacô le Mer 27 Aoû 2008 - 17:13

J'espère que nos remarques t'aideront à faire ta suite Very Happy.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une étrange sensation

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum