(S-F) La conjonction K-D (version 2)

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Pacô le Mer 12 Mai 2010 - 17:16

(Extrait n°13 - fin du chapitre 7)

Oh ! Bel hôte, du Lieu-synth as-tu la grâce?
La fraîcheur du Bosquet lavera ta crasse.
=> j'aime pas ces deux vers. Ils me font l'effet : je fais une rime pour la rime, mais n'ont pas de lien évident, coulant, entre eux.

et une partie de son être lui jouait des tours ; Quelque chose d’obscur s’était éveillé au plus profond de son âme
=> normal ce point virgule ?

Corps à corps sous la Noieraie, concevrons nos fruits.
=> soit il manque un nous, soit c'est "concevront"
=> et je ne vois pas comment le "nous" pourrait être induit ici.

Entre chaque rafale, la chaleur accable les bruits du désert et consume le relief.
=> j'aime beaucoup cette phrase : plusieurs images qui, en quelques mots, fait bien ressentir toute la platitude écrasante du désert chaud.

de petites cavernes offrent une fraîcheur illusoire au voyageur nocturne.
=> néanmoins, c'est le "nocturne" que je n'ai pas saisi ici...

Il en chassa l’image, le Granfour ne présentait jamais qu’un territoire désolé.
=> point virgule à la place de la virgule ?

son enveloppe aux reflet métallique
=> aux reflets métalliques

Un univers très intéressant.
Je risque de poser des questions idiotes ; mais c'est pour ton bien (et ça fera genre "j'ai fait exprès de la poser" Razz).
Les chants qu'il entend sont-ils des chants irréels, orchestrés par son esprit délirant ? Ou te la fais-tu à la mode "elfe" du Seigneur des Anneaux, avec des chants "magiques" (le terme ne convient pas à ton genre, j'en suis conscient) qui planent dans les lieux ?

La colonne finale me plaît ; la vision aussi.
Est-ce le pilier central qui soutient tout le Dôme ?

En tout cas, la culture Mutmain a l'air susceptible d'éveiller ma curiosité et je t'incite à nous la faire explorer plus en détails.
Wink

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Nérouje le Mer 12 Mai 2010 - 18:58

Salut ! Smile

Tout d'abord, merci pour ta contribution.

Oh ! Bel hôte, du Lieu-synth as-tu la grâce?
La fraîcheur du Bosquet lavera ta crasse.
=> j'aime pas ces deux vers. Ils me font l'effet : je fais une rime pour la rime, mais n'ont pas de lien évident, coulant, entre eux.
Tu as bien raison ! Le seul lien existant est que le Lieu-Synth se trouve au centre du bosquet et que c'est là que se rends Korell. Pas suffisant pour couler. J'essayerai un jour de trouver mieux, mais j'ai bien peur de n'être qu'un (très) piètre poète.

et une partie de son être lui jouait des tours ; Quelque chose d’obscur s’était éveillé au plus profond de son âme
=> normal ce point virgule ?
Oui (pour l'instant.) Je trouve que le point est trop fort et la virgule trop faible. Quand aux deux points … je ne sais pas trop. Peut-être.

Corps à corps sous la Noieraie, concevrons nos fruits.
=> soit il manque un nous, soit c'est "concevront"
=> et je ne vois pas comment le "nous" pourrait être induit ici.
Même remarque que précédemment.

de petites cavernes offrent une fraîcheur illusoire au voyageur nocturne.
=> néanmoins, c'est le "nocturne" que je n'ai pas saisi ici...
Il me semblait pourtant avoir avoir été assez clair au cours des extraits précédents : tous les voyages dans le Granfour se font de nuit. Manque peut-être qq chose dans la forme de cette phrase... faut que je vois ça de plus près.

son enveloppe aux reflet métallique
=> aux reflets métalliques
Non : au reflet métallique (une erreur due à une correction de dernière minute : le pluriel ne me plaisait pas.)

Les chants qu'il entend sont-ils des chants irréels, orchestrés par son esprit délirant ?
La colonne finale me plaît ; la vision aussi.
Est-ce le pilier central qui soutient tout le Dôme ?
Affirmatif dans les deux cas. Wink

En tout cas, la culture Mutmain a l'air susceptible d'éveiller ma curiosité et je t'incite à nous la faire explorer plus en détails.
Ne t'inquiètes pas, ça vas viendre (mais pas de suite...) Very Happy

Merci encore (si tu as des idées au niveau du poème, je suis preneur.)
avatar
Nérouje
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 52
Localisation : alpes du sud
Votre talent : Aucun
Points : 593
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Pacô le Mer 12 Mai 2010 - 19:16

Nérouje a écrit:
Tu as bien raison ! Le seul lien existant est que le Lieu-Synth se trouve au centre du bosquet et que c'est là que se rends Korell. Pas suffisant pour couler. J'essayerai un jour de trouver mieux, mais j'ai bien peur de n'être qu'un (très) piètre poète.
Etant moi-même simple amateur de poésie, je crains ne pas pouvoir pondre mieux.
Je te recommande néanmoins de faire appel à des poètes ici (sous forme d'annonce) ou encore d'attendre les bons conseils de MrSonge qui se révèle très bon dans ce domaine.

Nérouje a écrit:
de petites cavernes offrent une fraîcheur illusoire au voyageur nocturne.
=> néanmoins, c'est le "nocturne" que je n'ai pas saisi ici...
Il me semblait pourtant avoir avoir été assez clair au cours des extraits précédents : tous les voyages dans le Granfour se font de nuit. Manque peut-être qq chose dans la forme de cette phrase... faut que je vois ça de plus près.
Alors ce qui me dérange, c'est que ça fasse hyper chaud la nuit.
C'est bien connu, un désert est connu et reconnu pour ses écarts de température. On aurait même tendance à oublier que le Sahara passe à des températures négatives la nuit...

Nérouje a écrit:
Non : au reflet métallique (une erreur due à une correction de dernière minute : le pluriel ne me plaisait pas.)
Très bien Wink.
J'ai vu un "aux", j'ai accordé sans me poser de question ^^.

Vivement la suite alors Smile.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Nérouje le Jeu 13 Mai 2010 - 8:28

Pacô a écrit:Je te recommande néanmoins […] d'attendre les bons conseils de MrSonge qui se révèle très bon dans ce domaine.
pale Hum... J'espère ne pas l'avoir vexé avec mon dernier commentaire ! pale
avatar
Nérouje
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 52
Localisation : alpes du sud
Votre talent : Aucun
Points : 593
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  MrSonge le Jeu 13 Mai 2010 - 9:24

L’alternance quasi religieuse des vers, tel le mouvement de la navette sur un métier à tisser, rehaussait les vocalises de fibres sauvages et confectionnait une étoffe surprenante dont Korell percevait chaque motif, alors qu’il savait qu’aucunes de ces paroles n’avaient pu être prononcées !
=> Avec quasi, on met un trait d'union quand il précède un nom, sauf erreur.
Je ne comprends par contre pas bien ce que tu entends par "alternance quasi-religieuse"... ? Qu'est-ce qui alterne au juste ?

La drogue de Dagmar avait bouleversé sa personnalité et une partie de son être lui jouait des tours ; Quelque chose d’obscur s’était éveillé au plus profond de son âme et protestait contre l’intrusion d’une substance étrangère.
Pas de majuscule après le point-virgule.

Tous percevaient la cohérence d’un dessein guider sa conduite.
Cette phrase sonne assez mal à mes oreilles. Je sais que j'abuse parfois des relatives, mais là, un petit "qui guidait" me semblerait plus clair.

Tous les visages rayonnaient l’harmonie, la vigueur et la détermination.
"rayonner quelque chose" est sans doute correct, mais je trouve que ça sonne faux. Pourquoi pas "rayonner de" ?

Le dallage de pierres grises s’enfonçait vers le cœur du Dôme, sous la haute futaie où le chant du merle résonnait de sa musique puissante.
Je ne sais pas comment tu conçois le chant des merles, mais pour moi il en faudrait une sacrée chorale pour qu'il devient "puissant". ^^

mais soudain, l’immense colonne du Lieu-Synth jaillit d’une clairière, véritable pivot unissant la terre au ciel.
Je mettrais "la terre et le ciel" pour renforcer l'idée d'unité, de lien créé.

Sans lui point de mutant, à jamais…
"à jamais", vraiment ? Je ne sais pas trop, j'ai l'impression que ça grince un peu. "Plus jamais" peut-être ?

Korell écarta la tenture et entra dans la grotte, son linge souillé toujours à la main.
Répétition de grotte avec quelques lignes plus haut. Pas très grave, mais comme grotte est facile à remplacer, je le signale. ^^

Le chant, maintenant, je le prends à part :

— Oh ! Bel hôte, quelles rumeurs de nos frères ?
Dans le Granfour tu voyages, téméraire.
Oh ! Bel hôte, du Lieu-synth as-tu la grâce?
La fraîcheur du Bosquet lavera ta crasse.
Cette première strophe me donne un peu l'impression d'un alignement de vers sans grands rapports les uns avec les autres. Bon, j'exagère un peu, hein, on sent un fil conducteur mais... D'abord une question, puis une affirmation sur le voyage, puis sur une qualité du Bel hôte, puis une autre question et une affirmation sans liens avec la précédente. Techniquement, tu n'es évidemment pas obligé de répondre à une question posée dans un poème, mais alors il faut que la question sans réponse soit placée de manière à ce que l'on comprenne son "ouverture" volontaire (en fin de strophe, ou avant une réponse sphingique).


— Oh ! Bel hôte, moissonneras-tu nos cœurs ?
Les fiers Gadils labourent pour le Recycleur.
Oh ! Bel hôte, nous rejoindras-tu cette nuit ?
Corps à corps sous la Noieraie, concevrons nos fruits. (le nous est sous-entendu, pour moi ça ne pose aucun problème si tu veux laisser "ons")
Oh ! Bel hôte, quitteras-tu le Dôme demain ?
Le devoir accompli, tu poursuis ton chemin.
Même remarque qu'avant. Si tu désires faire de tes questions des interrogations réthoriques, alors à ta place j'inverserais et commencerait par une affirmation, suivie de la question qui s'y "rapporte", etc... sinon on aura toujours tendance à prendre le vers suivant une question pour sa réponse, ce qui, dans ce chant, pose problème puisque chaque réponse est un peu plus obscure. (sauf les deux dernières)

Concernant le rythme, tu as voulu des vers irréguliers ou réguliers ? Au début j'ai cru que tu avais voulu faire des vers de onze pieds, mais ça ne joue plus dans la seconde strophe.

EDIT : Vexé, moi ? Mouahahaha ! Twisted Evil il m'en faut plus qu'est-ce que tu crois ? ^^

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Nérouje le Jeu 13 Mai 2010 - 16:06

Salut MrSonge Smile

L’alternance quasi religieuse des vers, tel le mouvement de la navette sur un métier à tisser, rehaussait les vocalises de fibres sauvages et confectionnait une étoffe surprenante dont Korell percevait chaque motif, alors qu’il savait qu’aucunes de ces paroles n’avaient pu être prononcées !
=> Avec quasi, on met un trait d'union quand il précède un nom, sauf erreur.
Je ne comprends par contre pas bien ce que tu entends par "alternance quasi-religieuse"... ?
C'est normal. Le début de la phrase était :" L’alternance quasi religieuse des questions et répons" suivit d'une autre image. Puis, j'ai changé l'image pour adopter celle de la navette du métier à tisser, viré le "question et répons" qui n'allait pas avec l'image... mais j'ai oublié de m'occuper de ce "quasi-religieuse."
À revoir, donc.

Qu'est-ce qui alterne au juste ?
Et bien, les vers affirmatifs et interrogatifs. Non ?

Pas de majuscule après le point-virgule.
Ah ? Alors pourquoi "Word" s'évertue à me le proposer à chaque fois !? scratch

Sans lui point de mutant, à jamais…
"à jamais", vraiment ?

Absolument !
Je ne sais pas trop, j'ai l'impression que ça grince un peu. "Plus jamais" peut-être ?
Peux-tu être plus précis pour que je sache dans quel sens modifier ?

Si tu désires faire de tes questions des interrogations réthoriques, alors à ta place j'inverserais et commencerait par une affirmation, suivie de la question qui s'y "rapporte", etc... sinon on aura toujours tendance à prendre le vers suivant une question pour sa réponse, ce qui, dans ce chant, pose problème
Ah, voilà une idée qu'elle est bonne ! Je vais retravailler en ce sens.

Concernant le rythme, tu as voulu des vers irréguliers ou réguliers ? Au début j'ai cru que tu avais voulu faire des vers de onze pieds, mais ça ne joue plus dans la seconde strophe.
Disons que la première est du faux alexandrin (avec les E prononcés.)

Bon, j'ai pris toutes tes remarques. Nickel et un grand merci !

Vexé, moi ? Mouahahaha ! Il m'en faut plus qu'est-ce que tu crois ?
J'étais étonné que tu n'ai pas répondu... confused
avatar
Nérouje
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 52
Localisation : alpes du sud
Votre talent : Aucun
Points : 593
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  domingo le Jeu 13 Mai 2010 - 16:41

Je viens de lire les 4 premiers extraits.
Pour quoi ne mets-tu que des extraits ? Je trouve dommage que l'on ait pas le texte intégral parce que les ellipses me gênent un peu. On dirait une succession de bribes de souvenirs &, en ce qui me concerne, ça ne m'aide pas à rentrer dans l'histoire.

Sinon je trouve le début de ton roman intéressant. Je lirai certainement la suite! L'Europe est devenu un désert & l'action semble se dérouler pas loin de la méditerranée (?). Ton texte m'a fait penser au jeu Fallout avec les mutants, les conditions de vie difficiles mais sans l'aspect religion puritaine.

Expliques-tu à un moment comment l'Europe est devenu ainsi & les étapes de ce changement ?
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  MrSonge le Jeu 13 Mai 2010 - 16:54

Et bien, les vers affirmatifs et interrogatifs. Non ?
Ça je veux bien mais en quoi cela est-il religieux ? ^^

Peux-tu être plus précis pour que je sache dans quel sens modifier ?
Disons que «à jamais» me donne l'impression de quelque chose qui va durer pour l'éternité.«Sois maudit à jamais», c'est la malédiction qui va durer sans fin. Or, je vois mal comment il pourrait ne plus y a voir de Mutmans "à jamais". Je les vois bien disparaître à jamais, mais la formulation avec le "plus de" me dérange. Puisqu'il n'y en a plus, il est presque implicite que ce fait va durer... Enfin je ne sais pas si je suis très clair. Embarassed

Disons que la première est du faux alexandrin (avec les E prononcés.)
Les E prononcés en fin de vers ?? Shocked
... C'est... pas très beau, si j'ose dire.^^

J'étais étonné que tu n'ai pas répondu...
Arf oui, désolé, c'était par manque de temps (je voulais répondre une fois prises tes remarque en compte) et non pas par vexation. Désolé si j'en ai donné l'impression. Very Happy

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Pacô le Jeu 13 Mai 2010 - 16:55

Domingo, il ne me semble pas que ce soit des extraits, mais bien l'oeuvre intégrale ^_^.
C'est la charte qui exige qu'on note le numéro des extraits postés dans "Vos Écrits", histoire de s'y retrouver dans les corrections Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  domingo le Jeu 13 Mai 2010 - 16:59

Ha ?! C'est le texte intégral ? Ben mince...
Donc les ellipses sont intentionnelles, ça vous a pas gêné pour la lecture ?
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  azul le Jeu 13 Mai 2010 - 17:01

Moi si, un peu, mais c'est le choix de l'auteur, et c'est lui détient le dernier mot.
avatar
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 59
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  domingo le Jeu 13 Mai 2010 - 17:19

C'est sûr c'est l'auteur le patron mais si ça gêne la lecture ca veut dire qu'il y a un petit soucis, non ? Si il n'y a que deux personnes que ça dérange ça va mais si il y en a plus...
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Pacô le Jeu 13 Mai 2010 - 18:12

Personnellement, j'aurais presque tendance à faire comme lui.
Donc non, ça ne me dérange pas outre mesure.

Mais je peux comprendre que ceux qui aiment les lectures linéaires soient un peu contrariés.
Vous pensez donc qu'il serait judicieux d'améliorer les transitions entre chaque scène ?

Pourquoi pas, nous verrons bien ce qu'il en dit Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  domingo le Jeu 13 Mai 2010 - 18:43

Je n'ai pas lu l'intégralité des extraits & je ne sais pas si il a fini son histoire. Mais comme ça, à la première lecture je dirais qu'il y a deux éléments à prendre en compte:

Quel est le but de Nérouje ? Raconter la vie d'un personnage ou faire un constat de l'évolution possible du monde ?
Si il veut seulement raconter la vie d'un personne il est sûrement inutile de faire des transitions entre les moments de la vie de Dagmar. Mais si il veut montrer l'évolution du monde à travers les yeux de Dagmar il aurait intérêt à faire des transitions histoire de nous montrer si les situations que vit son personnage sont courantes, quels liens sociaux entretiennent les gens entre eux, la métamorphose des paysages, etc...

Le second paramètre c'est les conditions dans lesquelles se trouve Dagmar lorsqu'il fait le récit de sa vie. Si le personnage se remémore sa vie il est normal que le récit soit segmenté (le début serait alors une mise en abîme) mais si le point de vue est totalement extérieur il serait peut-être mieux de faire un récit moins hâché, de travailler les transitions afin que les ellipses aient un sens. Parce que là, j'ai l'impression que Nérouje considère que seuls les évènements qu'il décrit sont importants et qu'il a décidé arbitrairement de passer sous silence le reste... Du coup, j'ai un peu de mal à rentrer dans l'histoire & à comprendre l'univers.

Je ne sais pas si je suis clair ?
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Nérouje le Jeu 13 Mai 2010 - 19:04

Salut Domingo,

Si ça gêne la lecture ca veut dire qu'il y a un petit soucis, non ?
Si.
Enfin, reste à voir ce qui t'a gêné et ce que tu as l'habitude de lire. Si tu te base sur l'exemple des "Piliers de la terre" de K. Follet... la Conjonction K-D est truffée d'ellipses. Mais dans la plupart des autres romans que tu lira, il manquera toujours des informations, du style "qu'a fait tel personnage avant que le romancier ne se saisisse de sa vie pour la dévoiler au lecteur ? "
Et c'est le cas ici.
Le roman débutait au chapitre 3 (extrait n°6), à partir duquel la narration devient quasi-linéaire. Seulement, après un essais sur ID il y a plus d'un an, il a paru à tout le monde sans exception que c'était strictement incompréhensible. Il a donc fallut que je réfléchisse à une introduction... courte mais suffisante. L'un des buts de ce roman est d'être à contre-courant de la mode des pavés, au maximum 500 000 mots, ce qui est fort peu.
Je n'ai donc pondu qu'un seul chapitre (extraits n°1 à 5) en m'en tenant à l'essentiel, une introduction en quelque sorte. Et au final, le résultat n'est pas si mal puisqu'il y a toujours quelques lecteurs qui guettent les nouveaux extraits, ce qui n'avait pas du tout été le cas la première fois.
Que dire de plus ? J'ai la sale habitude de sauter des pages quand je lis un roman et il est rare que ça me gêne outre-mesure, certains étalent tellement la confiote que c'est à me dégouter de manger la tartine. Les goûts et les couleurs...

@MrSonge,

Et bien, les vers affirmatifs et interrogatifs. Non ?
Ça je veux bien mais en quoi cela est-il religieux ? ^^
Comment ça, tu ne vois pas ?! Shocked Et bien ... moi non plus Razz je gage que quand j'aurais fini de m'occuper de ce quasi-religieux, il ne restera pas grand chose. Wink

Disons que «à jamais» me donne l'impression de quelque chose qui va durer pour l'éternité.«Sois maudit à jamais», c'est la malédiction qui va durer sans fin. Or, je vois mal comment il pourrait ne plus y a voir de Mutmans "à jamais". Je les vois bien disparaître à jamais, mais la formulation avec le "plus de" me dérange. Puisqu'il n'y en a plus, il est presque implicite que ce fait va durer... Enfin je ne sais pas si je suis très clair.
Si si. Là j'ai compris, merci.

Disons que la première est du faux alexandrin (avec les E prononcés.)
Les E prononcés en fin de vers ??
... C'est... pas très beau, si j'ose dire.^^
Ouarf, ouarf, ouarf... C'est que j'habitE le sudE conguE, et dans le sudE, on prononce toujours les E en fin de mot ! Razz


Dernière édition par Nérouje le Jeu 13 Mai 2010 - 19:43, édité 1 fois
avatar
Nérouje
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 52
Localisation : alpes du sud
Votre talent : Aucun
Points : 593
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  domingo le Jeu 13 Mai 2010 - 19:16

Enfin, reste à voir ce qui t'a gêné et ce que tu as l'habitude de lire. Si tu te base sur l'exemple des "Piliers de la terre" de K. Follet... la Conjonction K-D est truffée d'ellipses. Mais dans la plupart des autres romans que tu lira, il manquera toujours des informations, du style "qu'a fait tel personnage avant que le romancier ne se saisisse de sa vie pour la dévoiler au lecteur ? "
Et c'est le cas ici.
Le roman débutait au chapitre 3 (extrait n°6), à partir duquel la narration devient quasi-linéaire. Seulement, après un essais sur ID il y a plus d'un an, il a paru à tout le monde sans exception que c'était strictement incompréhensible. Il a donc fallut que je réfléchisse à une introduction... courte mais suffisante. L'un des buts de ce roman est d'être à contre-courant de la mode des pavés, au maximum 500 000 mots, ce qui est fort peu.
Je n'ai donc pondu qu'un seul chapitre (extraits n°1 à 5) en m'en tenant à l'essentiel, une introduction en quelque sorte. Et au final, le résultat n'est pas si mal puisqu'il y a toujours quelques lecteurs qui guettent les nouveaux extraits, ce qui n'avait pas du tout été le cas la première fois.
Que dire de plus ? J'ai la sale habitude de sauter des pages quand je lis un roman et il est rare que ça me gêne outre-mesure, certains étalent tellement la confiote que c'est à me dégouter de manger la tartine. Les goûts et les couleurs...

Niveau S-F j'en regarde plus que ce que j'en lis mais sinon j'ai adoré : 1984 & les ouvrages de philip K. Dick en général.
Je ne suis pas un gros intellectuel du coup j'aime les choses simples & claires. J'aime quand tout est dit de manière concise donc en ce qui concerne ta considération "des pavés" je ne peut être que d'accord avec toi. Avec les précisons que tu me donnes je pense que j'avais vu juste: les premiers extraits ne sont qu'une mise en abîme, une succession de petites histoire dans l'histoire. Donc ça me va!^^
Après je n'ai pas sous-entendu que ce que tu avais fait été mauvais mais seulement que j'avais du mal à rentrer dans l'histoire à cause des ellipses!^^
Concernant ton habitude ça se défend mais si tu écris ne le fait pas que pour toi mais pour les lecteurs aussi. Moi je ne saute jamais de page quand l'histoire me plaît.

Quel lectorat vises-tu au fait ?
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Nérouje le Jeu 13 Mai 2010 - 20:07

j'aime les choses simples & claires.
Claires, je vais tout faire pour que ça le soit. Simple, c'est impossible car la Conjonction K-D est une histoire très complexe, raison pour laquelle j'essaye d'éviter de perdre le lecteur dans des détails que je juge secondaires.

Après je n'ai pas sous-entendu que ce que tu avais fait été mauvais
Mauvais, au niveau de l'écriture, je ne pense pas que ça soit le cas. Mais il y a différentes manières d'être mauvais et ne pas réussir à conserver un lecteur qui a ouvert ton livre en est une... que les éditeurs ne pardonnent pas !

Moi je ne saute jamais de page quand l'histoire me plaît.
Oui, normalement. Il arrive toutefois que l'auteur (quand celui-ci a réussi a faire sa place dans le monde de l'édition) arrive à faire pression sur son éditeur pour ne plus avoir de coupures. Et là, c'est la catastrophe. Comme les gens qui passent leur temps à s'écouter parler, au bout d'un moment tout le monde gueule : "on s'en fout !"

Quel lectorat vises-tu au fait ?
Les lecteurs de S-F style collection "Ailleurs et demain" chez Robert Laffont, par exemple. Et plus, si j'y parviens. Mais pour cela, il faudra d'abord que la "Conjonction" soit terminée et acceptée par un éditeur qui en vailles la peine. Ce qui, pour l'instant, est loin d'être le cas.

Allez, sur ce, bonne nuit ! Wink
avatar
Nérouje
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 52
Localisation : alpes du sud
Votre talent : Aucun
Points : 593
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  domingo le Jeu 13 Mai 2010 - 20:15

"Ailleurs et demain"
Je ne connais pas.^^

Au fait conjonction K-D ca veut dire quoi ? Ça veut dire le le duo Korell-Dagmar va trouver un moyen de se comprendre ou c'est une référence à l'algèbre de Boole ?
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  MrSonge le Jeu 13 Mai 2010 - 20:24

Il arrive toutefois que l'auteur (quand celui-ci a réussi a faire sa place dans le monde de l'édition) arrive à faire pression sur son éditeur pour ne plus avoir de coupures.
Mmmmh... Tout dépend de l'auteur. Cette manie qu'ont les éditeurs de fourrer leur nez dans des choses auxquelles ils ne comprennent souvent rien du tout, qui va de paire avec l'infantilisme de certains auteurs qui se font materner par leur éditeur est très neuve, en fait. Il y a cent ans, la question ne se posait pas. Hugo n'a jamais demandé à son éditeur «Dis donc, tu crois que ça va, la scène de Waterloo pour amener la rencontre avec Thénardier, ce n'est pas trop long, tu crois que ça va plaire, ça va se vendre ? Je ferrais mieux de couper où je laisse ainsi ?». C'était impensable, à l'époque.
Donc pour moi, c'est une question de talent. Si l'auteur est un petit opportuniste arrivé à l'édition on ne sait trop comment, qui se regarde écrire des conneries sur cent pages, je ne dis pas ; mais si l'auteur est assez intelligent pour savoir quand un pavé doit en être un (je pense à Nabe, par exemple, ou à Eco), l'éditeur ne devrait -à mon sens- n'avoir rien à dire. Very Happy

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Nérouje le Ven 14 Mai 2010 - 5:52

MrSonge.
Il y a cent ans, la question ne se posait pas.
Et alors ? As-tu inventé la machine à remonter le temps ? "C'était mieux avant." Mhfff Rolling Eyes
Tout évolue, fort heureusement, même si ce n'est toujours pas en bien. (Que veux dire ce dernier mot ?)
Reste qu'il est bien plus difficile de rester concis pour un auteur que de s'étaler en tous sens au grand dam du lecteur qui se dit "Mais bon dieu, on s'en fout. Au fait... au fait ! "
Essaye d'écrire une bonne nouvelle, comme le faisait R. Dahl, et tu comprendra de quoi je parle. En plus, ce n'est rentable pour personne. Combien de romans un autre auteur aurait pondu avec un recueil comme "Bizarre, bizarre !" ? Dix ? Vingt ? Il suffit d'étaler. Evil or Very Mad

@ Domingo,
Pourquoi chercher midi à quatorze heurs ? La Conjonction K-D veut tout simplement dire que sans la conjonction de Korell et de Dagmar, il n'y aurait pas eu l'incroyable histoire que je me suis décidé à raconter. Tout simplement.
avatar
Nérouje
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 52
Localisation : alpes du sud
Votre talent : Aucun
Points : 593
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  domingo le Ven 14 Mai 2010 - 6:16

ok !^^
Roald Dahl il faisait de la littérature enfantine, non ?

EDIT: extrait pris sur le site des éditions Robert Laffont

Quelques singularités de la science-fiction

La direction de cette collection puis, plus tard, une collaboration élargie avec les éditions Robert Laffont m'ont appris quelques petites choses. C'est qu'un éditeur ne doit être ni (trop) joueur, ni (trop) calculateur. Le joueur dilapide ses chances et le calculateur les laisse passer. Dune était un pari, Hypérion fut presque un coup de poker, Rupture dans le réel,et ses suites,demandèrent pour le moins une certaine audace. Je n'ai pas eu de raisons de les regretter, bien au contraire.
Une autre chose importante, c'est que la science-fiction ne fonctionne pas comme la littérature dite générale. Elle ne comporte pratiquement aucun best-seller, c'est-à-dire des ouvrages de vente massive et d'oubli rapide, mais elle compte nombre de « long-sellers ». Si vous étudiez les meilleures ventes sur la longue période ou même sur l'année dernière, toutes collections confondues, vous vous apercevez que nombre des titres qui marchent le mieux ont quarante ou cinquante ans. Ainsi, par exemple, Dune de Frank Herbert, qui a près de quarante ans : il nous a fallu sept ou huit ans pour atteindre chez Laffont les dix mille exemplaires et aujourd'hui, toujours chez Laffont, les trois cent soixante mille exemplaires sont dépassés. Toutes éditions confondues, le chef-d'œuvre de Frank Herbert doit friser le million d'exemplaires et avoir passionné plus de trois millions de lecteurs.
Bien entendu, tous les livres n'atteignent pas ces sommets. Il ne suffit pas d'attendre. Et il en est d'excellents qui sont demeurés dans une ombre relative. Mais le domaine de la science-fiction constitue progressivement ses classiques, et ceux-là sont assurés de la pérennité. Beaucoup d'autres titres aussi, du reste, se vendent lentement mais régulièrement. Cette longévité des bons titres est aussi attestée par leurs reparutions régulières en éditions de poche pendant des décennies. C'est donc dans le temps et avec le temps qu'il faut compter. Bref, il faut savoir être patient.
source: http://www.ailleursetdemain.fr/collection.asp
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  MrSonge le Ven 14 Mai 2010 - 9:05

Et alors ? As-tu inventé la machine à remonter le temps ? "C'était mieux avant."
Bah oui, il y a des choses qui étaient mieux avant, comme pléthore de choses qui se sont améliorées, enfin pour moi c'est évident, notre société n'est pas un bloc compacte de progrès bénéfique.
Ce que je voulais dire, c'est qu'il y a des auteurs qui ont besoin de prendre beaucoup de pages pour ce qu'ils ont à dire. Monsieur Gallimard aurait sans doute téléphoné à Céline, si ce dernier n'avait pas été chez Denoël, pour lui dire des conneries du genre : «Dites donc, mon petit, il est pas mal du tout, votre monstre là, mais, il va falloir couper, hein, parce que sans cela, vous êtes foutu pour les ventes.» Céline l'aurait sans doute envoyé chier, mais dans le cas où il aurait rampé, on aurait perdu sans doute des centaines de pages magnifiques. Je ne veux pas dire qu'il faut laisser les auteurs moyens se gargariser, simplement qu'il arrive un stade où l'éditeur, devant le talent de son auteur, n'a plus qu'à se la fermer. Avec le pourcentage qu'ils prennent, ça ne leur fait pas de mal non plus.

Roald Dahl il faisait de la littérature enfantine, non ?
Houlà, ça c'est parce que tu n'as lu que des trucs comme "James et la grosse pêche". xD
Essayes ses nouvelles, je te garantis que ce n'est pas à mettre entre toutes les mains. chizz

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Pacô le Ven 14 Mai 2010 - 9:38

Je confirme ce que dit Monsieur Songe.
L'éditeur est un commercial mais pas nécessairement un littéraire. Et c'est ce qui tue la littérature neuve : les nouveaux talents qui ont une qualité littéraire indéniable mais qui ne répondent pas à la mode actuelle se font écraser et refuser chez les éditeurs les plus renommés.

Ensuite, la longueur est parfois inévitable dans un texte. Pour une histoire comme la tienne, non. Mais pour aborder une psychologie d'un personnage, pour étudier les caractères des protagonistes (comme dans le Rouge et le Noir ou encore Le choix de Sophie) ... sans longueurs, il n'y a plus d'histoire et le tout se résume en : "Julien sort de sa condition minable, s'amourache de Mme de Rénâl, quitte la bourgade de Verrière pour un séminaire puis enfin arrive à Paris où il couche avec Mlle de La Môle, part à l'armée, tente de tuer Mme de Rénâl et se fait guillotiner" pour l'un et "Une belle polonaise qui raconte son passé à Stingo pour lui dire qu'elle a essayé de sauver son fils en séduisant un SS" pour l'autre.

Ce serait bien maigre, non ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  MrSonge le Ven 14 Mai 2010 - 9:46

L'éditeur est un commercial mais pas nécessairement un littéraire. Et c'est ce qui tue la littérature neuve : les nouveaux talents qui ont une qualité littéraire indéniable mais qui ne répondent pas à la mode actuelle se font écraser et refuser chez les éditeurs les plus renommés.
Bon, on ne va peut-être pas non plus parasiter le sujet du pauvre Nérouje, mais il faut aussi préciser une chose : l'éditeur, s'il n'a plus son mot à dire lorsqu'il se trouve face à un talent suffisant pour lui clouer le bec, doit aussi avoir assez de métier littéraire pour savoir repérer ces talents-là. Je prends l'exemple de Céline qui, même si on sait que Denoël n'a pas non plus été tout à fait correct avec lui, a trouvé en son éditeur un type assez intelligent pour voir le potentiel génial de ce manuscrit énorme et révolutionnaire qui lui est arrivé par la poste.
Donc c'est quand même à double tranchant. L'éditeur doit parfois se la fermer, mais il doit être assez intelligent pour savoir quand. Very Happy

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  MrSonge le Dim 23 Mai 2010 - 15:41

Y avait-il vers l’ouest, des contrées moins austères ?
Ponctuation : virgule dont je ne vois pas bien l'intérêt.

Les ombres du crépuscule dissimulaient la marche furtive du Légat, sa prudence n’avait d’égale que la colère qu’il tentait de refouler.
Forme : je trouve ces deux propositions, séparées par une virgule, pas assez unies pour formée une seule phrase.

Ce bougre faisait preuve d’une habileté hors du commun ; une chose était de savoir qu’il semait la zizanie sur son passage, une autre était de le voir à l’œuvre.
Ici aussi, on ne sait pas à quoi se rapporte "habileté". Est-ce au fait qu'il sème la zizanie ou qu'il change de ruelle ?

Patris plissa ses yeux, sa charge de Légat ne pouvait tolérer de telles incartades car lutter pour leur survie restait une priorité absolue. Le Granfour sanctionnait la moindre erreur.
=> "plissa les yeux", vu qu'il ne peut pas plisser ceux d'un autre.
Répétition de la formule "sa charge de Légat"
=> "leur survie", à quoi se rapporte le "leur" ?

En quoi il se trompait car il lui fallu plus d’une heure pour retrouver la trace du rebelle.
À l'oreille, je mettrais "ce en quoi", mais je ne sais pas si c'est juste.
=> "il lui fallut"

Pas grand chose à redire, comme tu le vois, si ce n'est une chose qui ne t'es pas coutumière : une syntaxe parfois un peu obscure. Enfin parfois, pour deux phrases. xD

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: (S-F) La conjonction K-D (version 2)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum