commentaires d'invisible -> prologue

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

commentaires d'invisible -> prologue

Message  tite nath le Lun 15 Mar 2010 - 17:20

Allez y lâchez vous sur les critiques, je ne suis pas susceptible si c'est pour me faire progresser Laughing
Merci d'avance Very Happy
pour lire le prologue c'est par ici


Dernière édition par tite nath le Lun 15 Mar 2010 - 17:25, édité 1 fois
avatar
tite nath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : 48
Date d'inscription : 12/03/2010

http://invisible-roman-fantastique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  Laumie le Lun 15 Mar 2010 - 17:23

On pourrait avoir le lien qui mène directement à ton roman, s'il te plaît ?? ^^
avatar
Laumie
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 6329
Age : 32
Localisation : Landes
Emploi/loisirs : PC, Lecture, Vélo, Voiture, Balades, Lèche-vitrine, délires ...
Votre talent : Aucun
Points : 6448
Date d'inscription : 22/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  petitebrise le Lun 15 Mar 2010 - 19:15

Me voilou !!!
Prologue


Le jour de mes 15 ans je pensai passer une journée comme les autres, et je me réjouissais d’avance (elle se réjouissait d'avance de quoi ? tu dis juste avant qu'elle va passer ne journée comme les autres...), mais je ne savais pas encore ce qui m’attendait (comme la majorité des personnes de ce monde, j'ai envie de dire...il manque un truc : "j'étais loin de m'imaginer ce qui allait m'arriver"... un truc dans ce goût là, j'imagine) . Nous étions vendredi soir et c’était le dernier jour d’école avant les vacances de février. Mon petit frère était déjà parti en colonie ce matin(virgule) mais moi je venais tout juste de sortir des cours. Il était dix huit heures et je pris le bus comme je le faisais d’habitude pour rentrer chez moi. Au bout d’un quart d’heure de trajet je me retrouvai devant la maison de mes parents. (tous ces détails sont-ils nécessaire finalement ?) Je franchis le grand portail mauve et m’avançai sur le chemin de terre. À ma droite se trouvait un grand cerisier et à ma gauche une petite marre parsemée de nénuphars avec un petit pont la traversant. (bof : tu pourrais décrire les sensations qu'elle resset en traversant le jardin ?) En passant devant je vis deux poissons rouges sortir la tête de l’eau. (maladroit, si c'est un détail "esthétique", qui n'a pas plus d'utilité que de décrire l'environnement, accorde le peut-être à ta phrase précédente) Il faisait beau mais froid et mes mains étaient gelées. Je les frottai l’une contre l’autre jusqu’à atteindre la porte d’entrée, mauve elle aussi. J’entrai à la hâte, je savais que mes parents mijotaient quelques choses pour mon anniversaire,(supprime ta virgule) et me dirigeai discrètement dans le salon pour écouter la conversation. Ma mère me vis tout de suite et s’arrêta de parler en faisant signe à mon père que j’étais rentrée. (cette partie est maladroite : Je savais que mes parents me réservaient une surprise, aussi je rentrais discrétement pour tenter de .....Zut ! repérée par le radar maternelle oui bon la dernière t'es vraiment pas obligée ... mon humour n'est pas au top) Zut ! Je n’en saurais pas plus sur la soirée de ce soir. Ils étaient assis l’un en face de l’autre, un sur chaque canapé marron qui encombrait la petite pièce. Mon père avait posé ses pieds sur la table basse et ma mère buvait une tisane qu’elle tenait à la main. Je m’approchai d’eux pour leur faire un bisou affectueux puis disparus dans ma chambre et posai mon sac sur mon bureau en désordre. Ma mère toqua puis entra, une magnifique robe rouge à la main.
— Tiens Melinda, je t’ai acheté ça pour l’occasion de ce soir. dit-elle en me la tendant.
— Waouh, c’est exactement la robe que je voulais.
Je pris la robe et me jetai dans ses bras pour la remercier, surexcitée à l’idée de la porté er ce soir. En m’écartant d’elle je m’aperçus qu’elle tenait une paire de chaussures et un châle rouge assortis (assorti).
— Soit prête dans une heure, m’ordonna-t-elle avec un petit clin d’œil.
— Merci maman, je t’adore.
Une fois prête nous allâmes dans un restaurant où je retrouvai tous mes camarades de classes ainsi que quelques amis. Nous étions une trentaine et la salle était exclusivement réservée pour mon anniversaire. Tout le monde réclamait mon attention et j’étais ravie d’être autant appréciée. Mes parents restèrent quelques heures mais finirent par s’éclipser, me promettant de venir me rechercher à l’heure que je souhaitais. (c'est le paradis des ados, ton histoire !lol ! ça existe pas... enfin je crois pas.)
Lorsque la soirée toucha à sa fin mes amis partirent les uns après les autres et bientôt il ne restait plus que moi. Mon père était en route mais le restaurant avait fermé ses portes et je me retrouvai toute seule dans une petite ruelle sombre et déserte. J’avais froid et je me frottai les bras pour me réchauffer. Une petite femme brune marchait dans ma direction et je ne sais pas pourquoi mais cela me réconfortai de voir que je n’étais pas totalement seule. Arrivée à ma hauteur elle se jeta sur moi, me plaquant sur le trottoir glacé, et me menaça d’un sabre.(désolée mais toute cette partie est à developper... ou plutot cette histoire de ruelle sombre. IL faut créer l'ambiance. ) La peur me noua l’estomac et j’étais tellement pétrifier ée qu’aucun son ne sortie(t) de ma bouche quand je voulus crier. Elle s’apprêta (s'apprêtait, punaise, ça me gêne ton passé simple ...rhhhhoo) à enfoncer son arme dans ma poitrine quand une main sortie de nul par l’attrapa à l’épaule et la projeta à un mètre de moi.

Je reprends la suite ce soir ...il faut que je m'absente.
avatar
petitebrise
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 709
Localisation : orléans
Emploi/loisirs : dessin, peinture
Votre talent : Écriture
Points : 796
Date d'inscription : 28/11/2009

http://petitebrise.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  tite nath le Lun 15 Mar 2010 - 19:18

Merci petitbrise, qu'est ce que je ferais sans toi Very Happy
avatar
tite nath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : 48
Date d'inscription : 12/03/2010

http://invisible-roman-fantastique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  kat le Lun 15 Mar 2010 - 19:55

Le jour de mes 15(quinze) ans je pensai passer une journée comme les autres, et je me réjouissais d’avance, mais je ne savais pas encore ce qui m’attendait. Nous étions vendredi soir et c’était le dernier jour d’école avant les vacances de février. Mon petit frère était déjà parti en colonie ce matin mais moi je venais tout juste de sortir des cours. Il était dix huit heures et je pris le bus comme je le faisais d’habitude pour rentrer chez moi. Au bout d’un quart d’heure de trajet je me retrouvai devant la maison de mes parents. Je franchis le grand portail mauve et m’avançai sur le chemin de terre. À ma droite se trouvait un grand cerisier et à ma gauche une petite marre parsemée de nénuphars avec un petit pont la traversant (mouais, ça fait très enfantin ta description, il faut être plus général, parler d’un jardin rempli de trucs, etc.). En passant devant je vis deux poissons rouges sortir la tête de l’eau. Il faisait beau mais froid et mes mains étaient gelées. Je les frottai l’une contre l’autre jusqu’à atteindre la porte d’entré, mauve (répétition de mauve. Dans ce cas tu pourrais dire la porte d’une couleur similaire au portail) elle aussi. J’entrai à la hâte (pourquoi t’es pressée ?), je savais que mes parents mijotaient quelques choses(quelque chose) pour mon anniversaire, et me dirigeai discrètement dans le salon pour écouter la conversation. Ma mère me vis tout de suite et s’arrêta de parler en faisant signe à mon père que j’étais rentrée. Zut ! Je n’en saurais pas plus sur la soirée de ce soir. Ils étaient assis l’un en face de l’autre, un sur chaque canapé marron qui encombrait la petite pièce. Mon père avait posé ses pieds sur la table basse et ma mère buvait une tisane qu’elle tenait à la main. Je m’approchai d’eux pour leur faire un bisou(un bisou, c’est encore très enfantin, un baiser à la rigueur ou alors s’approcher pour les embrasser) affectueux puis disparus dans ma chambre et posai mon sac sur mon bureau en désordre. Ma mère toqua(frappa) puis entra, une magnifique robe rouge à la main.

— Tiens Melinda, je t’ai acheté ça pour l’occasion de ce soir. dit-elle en me la tendant.
— Waouh, c’est exactement la robe que je voulais.
Je pris la robe et me jetai dans ses bras pour la remercier, surexcitée à l’idée de la porté(porter) ce soir. En m’écartant d’elle je m’aperçus qu’elle tenait une paire de chaussures et un châle rouge assortis.
— Soit prête dans une heure, m’ordonna-t-elle avec un petit clin d’œil.
— Merci maman, je t’adore.
Une fois prête nous allâmes dans un restaurant où je retrouvai tous mes camarades de classes ainsi que quelques amis. Nous étions une trentaine et la salle était exclusivement réservée pour mon anniversaire. Tout le monde réclamait mon attention et j’étais ravie d’être autant appréciée. Mes parents restèrent quelques heures mais finirent par s’éclipser, me promettant de venir me rechercher à l’heure que je souhaitais.
Lorsque la soirée toucha à sa fin mes amis partirent les uns après les autres et bientôt il ne restait plus que moi. Mon père était en route mais le restaurant avait fermé ses portes et je me retrouvai toute seule dans une petite ruelle sombre et déserte. J’avais froid et je me frottai les bras pour me réchauffer. Une petite femme brune marchait dans ma direction et je ne sais pas pourquoi mais cela me réconfortai de voir que je n’étais pas totalement seule. Arrivée à ma hauteur elle se jeta sur moi, me plaquant sur le trottoir glacé, et me menaça d’un sabre. La peur me noua l’estomac et j’étais tellement pétrifier(pétrifiée) qu’aucun son ne sortie(sortit) de ma bouche quand je voulus crier. Elle s’apprêta à enfoncer son arme dans ma poitrine quand une main sortie de nul par l’attrapa à l’épaule et la projeta à un mètre de moi. Sur cette main il y avait un symbole, une sorte de cicatrice en forme de spirale. Je me redressai et observai la scène le souffle court. La femme se releva et planta son sabre dans le flan de mon sauveur, il poussa un cri de douleur et lui donna un grand coup de chassé. Elle retomba de nouveau à terre, évanouie. Il avait toujours l’arme planté dans le flan, il l’arracha d’un coup sec, en serrant les dents, et s’approcha de la petite brune. Il lui trancha la tête d’un coup rapide et précis puis s’affala à coté(côté) d’elle en se tenant le flan(flanc) droit. Je grimaçai devant cette scène horrible et sentis la nausée me submerger. Je sentis des larmes rouler sur mon visage et me relevai péniblement. J’allai m’approcher d’eux pour vérifier si l’homme était toujours vivant mais je ‘en(n’en) avais pas le courage alors je marchai dans la direction apposée(opposée). J’avais parcourus deux cent mètres quand mon père gara sa voiture juste devant moi.
— Qu’est-ce qu’il y a ma chérie ? ça n’a pas l’air d’aller.
— Tout va bien, j’avais froid alors j’ai marché un peu et le vends(vent) m’a fait pleurer les yeux.
Il ne chercha pas plus d’explication et me ramena chez nous.

Hi Nath,

Bon sur l'ensemble, je vais te dire franchement que j'ai beaucoup de mal à te lire parce que ça ne coule pas du tout tout seul, ça aurait plutôt du mal à passer. Tout d'abord, tu dois te relire pour éviter des fautes (autant qu'on peux parce que j'en fais aussi qui sont relevées) mais aussi te relire à voix haute pour voir si tes phrases sont cohérentes. Ton écriture est très enfantine.

Ensuite attention, ceci n'est pas du tout un prologue (pas vrai Mr Songe tongue ), tu racontes ce qui se passe là maintenant tout de suite, donc c'est ton chapitre 1.
De plus, tu racontes en, finalement, peu de pages des choses qui pourraient (qui devraient ?) l'être en beaucoup plus de pages, on passe du retour de l'école, à la soirée d'anniv, puis le drame, puis retour à la maison... Nan, faut que tu développes plus plus plus.

Pour les descriptions, c'est idem. Lis beaucoup de livres et tu verras ce que je veux dire. Mais en bossant bien, en te relisant à voix haute, tu vas vite t'apercevoir des choses qui clochent et ça glissera mieux la fois prochaine Wink

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  MrSonge le Lun 15 Mar 2010 - 19:57

Ensuite attention, ceci n'est pas du tout un prologue (pas vrai Mr Songe tongue ), tu racontes ce qui se passe là maintenant tout de suite, donc c'est ton chapitre 1.
Non justement pas. Elle a précisé dans sa présentation que cela se passait 10 ans avant l'action de son roman.
C'est donc bien un prologue. ^^

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  kat le Lun 15 Mar 2010 - 20:00

Non justement pas. Elle a précisé dans sa présentation que cela se passait 10 ou 15 (je ne sais plus) ans avant l'action de son roman.
C'est donc bien un prologue. ^^
scratch rhoo ben j'ai les yeux qui veulent plus bosser, je n'avais pas vu cela tongue

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  tite nath le Lun 15 Mar 2010 - 20:02

MrSonge a écrit:
Ensuite attention, ceci n'est pas du tout un prologue (pas vrai Mr Songe tongue ), tu racontes ce qui se passe là maintenant tout de suite, donc c'est ton chapitre 1.
Non justement pas. Elle a précisé dans sa présentation que cela se passait 10 ou 15 (je ne sais plus) ans avant l'action de son roman.
C'est donc bien un prologue. ^^
Merci Mr songe pour ta réponse.

Sinon Kat j'ai une question, tu dit que mon style est enfantin alors comment le faire plus "adulte"?
Comme c'est une ado a ce moment là j'ai pensée comme une ado, enfin c'est le premier roman que j'écris alors j'y connait rien Very Happy
Pour les descriptions je n'aime pas en faire et j'avoue que je me suis un peu forcé sur le jardin, lol.
je vais développer la scène et retravailler tout ça, en tout cas merci de m'aider Wink
avatar
tite nath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : 48
Date d'inscription : 12/03/2010

http://invisible-roman-fantastique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  kat le Lun 15 Mar 2010 - 20:10

Je suis d'accord sur le fait que tu fasses parler une ado mais je trouve que certaines tournures font plus penser à une enfant de 12 ans, genre donner un bisou. Quand je lis des bouquins mettant en scène des ados, ils vont plutôt dire baiser, dans un roman j'entends maintenant dans la vie évidemment qu'on peut dire bisou. Pour écrire plus adulte, je n'ai pas spécialement de conseils à te donner, je ne suis pas bien placée pour ça, simplement le seul conseil que je te donne c'est de lire, beaucoup et de tout.

Ah les descriptions, c'est pas non plus ma tasse de thé, je l'avoue. Il faut écouter les conseils de tous et se forcer un peu. À force, ça vient, doucement mais sûrement, il ne faut pas te décourager.

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  MrSonge le Lun 15 Mar 2010 - 20:15

Je ne suis pas sûr que "penser ado" soit une bonne solution. Tu me diras que je joue sur les mots, mais il vaut mieux "comprendre comment pense une ado", pour toujours garder un recul salvateur sur ton texte. Après tout, écrire, ce n'est pas juste mettre sur le papier les mots que tout le monde utilise. Donc, il y a un travail à faire sur le matériau que te fournit l'oralité de tes personnages (langage d'ado, langage soutenu, langage argotique etc...) pour leur donner une littéralité qui offrira au lecteur le loisir de lire quelque chose qu'il n'entend pas tous les jours : je veux dire que le bouquin ne sera pas simplement une transcription de conversation orales.

Quant aux descriptions, il ne faut surtout pas croire qu'elles sont obligatoire. Yasmina Réza, par exemple, les minimise systématiquement et l'effet est absolument réussi. Sauf que pour savoir où ne pas en mettre, il faut savoir où en mettre ! Wink
Donc, comme Kat, je te conseil, au début, de te forcer à mettre des descriptions (pas forcement balzacienne de 10 pages !) chaque fois que tu sens que cela serait utile pour le lecteur. Après, tu peux élaguer, c'est même conseillé et pas que dans les descriptions. Mais comme on dit : mieux vaut trop que pas assez. ^^

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  petitebrise le Lun 15 Mar 2010 - 20:21

Bon ben me revoilou ! Je reviens sur cette histoire de prologue : disons que techniquement un prologue revient sur un passage relevant du "passé" (encore qu ça se discute, mais bref passons) . Il situe l'INTRIGUE et il doit donner envie au lecteur de poursuivre... là attention, tu t'enlises au début.... c'est mou. Pourquoi ne pas commencer directement avec la scène dans la ruelle sombre ? à toi de voir.

La peur me noua l’estomac et j’étais tellement pétrifier qu’aucun son ne sortie(t)de ma bouche quand je voulus crier. Elle s’apprêta à enfoncer son arme dans ma poitrine quand une main sortie de nul par l’attrapa à l’épaule et la projeta à un mètre de moi. Sur cette main il y avait un symbole, une sorte de cicatrice en forme de spirale. Je me redressai et observai la scène le souffle court. La femme se releva et planta son sabre dans le flanc de mon sauveur, il poussa un cri de douleur et lui donna un grand coup de chassé (? c'est quoi ?). Elle retomba de nouveau à terre, évanouie. Il avait toujours l’arme plantée dans le flanc, il l’arracha d’un coup sec, en serrant les dents, et s’approcha de la petite brune. Il lui trancha la tête d’un coup rapide et précis puis s’affala à coté d’elle en se tenant le flanc (côté ?)droit. Je grimaçai devant cette scène horrible et sentis la nausée me submerger. Je sentis des larmes rouler sur mon visage et me relevai péniblement. J’allai m’approcher d’eux pour vérifier si l’homme était toujours vivant mais je n'en avais pas le courage alors je marchai dans la direction apposée. J’avais parcourus deux cent mètres quand mon père gara sa voiture juste devant moi.
— Qu’est-ce qu’il y a ma chérie ? ça n’a pas l’air d’aller.
— Tout va bien, j’avais froid alors j’ai marché un peu et le vends (vent) m’a fait pleurer les yeux.
Il ne chercha pas plus d’explication et me ramena chez nous.(tutututtt ! comme ça ! voyons voyons, sérieusement... la jeune fille doit être traumatisée ! complétement perdue. Il faut revoir cette scène je pense)

Oui, ça ne me donne pas la sensation d'un prologue. Plus, d'un début de chapitre. Il manque beaucoup d'élements, du coup c'est difficile de définir l'intrigue. Il faut absolument que tu developpes la scène dans la ruelle. que le lecteur ressente l'angoisse naître et ensuite la peur. Monter crescendo dans le stress. Tu vois ? ton prologue, pour moi, doit tourner autour de cette scène. Uniquement.

À toi de jouer la belle !

avatar
petitebrise
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 709
Localisation : orléans
Emploi/loisirs : dessin, peinture
Votre talent : Écriture
Points : 796
Date d'inscription : 28/11/2009

http://petitebrise.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  Lou le Lun 15 Mar 2010 - 22:09

Bon, je vais pas revenir sur les fautes d'orthographe, je vais parler du texte en lui-même.

Ce qui le rend enfantin, c'est cette volonté d'expliquer le moindre des fais et gestes. Faut pas confondre avec la description.
Par exemple :
Mademoiselle X poussa la porte qui s'ouvrit dans un grincement puis pénétra dans la maison. En franchissant le seuil, elle sentit un brusque courant d'air froid.

Tu vois, la je dis trois fois qu'elle fait l'action de rentrer, c'est trop lourd.

Le jour de mes 15 ans je pensai passer une journée comme les autres, et je me réjouissais d’avance, mais je ne savais pas encore ce qui m’attendait. Nous étions vendredi soir et c’était le dernier jour d’école avant les vacances de février.

Par exemple, la tu nous dis plusieurs fois qu'elle va passer une journée qui va se révéler étrange.

Mon petit frère était déjà parti en colonie ce matin mais moi je venais tout juste de sortir des cours.
La on sait qu'elle était en cours, et tu nous as dit que c'était le soir, donc forcément, elle est sortie de cours.

Bon, j'ai juste pris des exemples au début, mais cette répétition dans le texte fait de ton récit quelque chose de scolaire, comme dirait je-sais-plus-qui dans les commentaires avant : ça enlève de la fluidité.

Le combat lui aussi donne trop l'impression d'être ordinaire. Il faudrait qu'une atmosphère s'en dégage : c'était plutôt calme, précipité, effrayant...
Et je plussoies Petitebrise : ton prologue doit plus s'axer sur cette scène.

Pour l'instant, je ne te cacherai pas que ton récit n'est pas très bon. MAIS ( y a mais parce que sinon je te dirais juste de te couper les mains et de plus jamais écrire, ce que j'aimerais pas que tu fasses en fait). MAIS donc, il est évident que tu veux apprendre, que tu fais des efforts. Perso, je pense qu'il te manque juste ce petit déclic que certains appellent style et que moi j'appelle : woah, bha des fois j'écris bien. Tu vas trouver tes marques, comprendre qu'on est pas obligé d'ouvrir une porte pour entrer dans une pièce (la magie de l'écriture).
Je rajouterais également : ah bas les descriptions ! Personnellement, je mets assez peu de description dans mes textes. J'ai même une amie qui ne faisait ces récits pratiquement qu'avec des dialogues et c'était réussis. Bon après, c'est toujours une question de style ( mékicélui ?).

PS; j'espère que je t'ai pas vexé Embarassed

Edit : ouha la vache, j'ai pondu un petit pavé.
avatar
Lou
Shérif(ette)

Féminin Nombre de messages : 1448
Age : 27
Votre talent : Écriture
Points : 1461
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  tite nath le Lun 15 Mar 2010 - 22:31

Lou a écrit:Bon, je vais pas revenir sur les fautes d'orthographe, je vais parler du texte en lui-même.

Ce qui le rend enfantin, c'est cette volonté d'expliquer le moindre des fais et gestes. Faut pas confondre avec la description.
Par exemple :
Mademoiselle X poussa la porte qui s'ouvrit dans un grincement puis pénétra dans la maison. En franchissant le seuil, elle sentit un brusque courant d'air froid.

Tu vois, la je dis trois fois qu'elle fait l'action de rentrer, c'est trop lourd.

Le jour de mes 15 ans je pensai passer une journée comme les autres, et je me réjouissais d’avance, mais je ne savais pas encore ce qui m’attendait. Nous étions vendredi soir et c’était le dernier jour d’école avant les vacances de février.

Par exemple, la tu nous dis plusieurs fois qu'elle va passer une journée qui va se révéler étrange.

Mon petit frère était déjà parti en colonie ce matin mais moi je venais tout juste de sortir des cours.
La on sait qu'elle était en cours, et tu nous as dit que c'était le soir, donc forcément, elle est sortie de cours.

Bon, j'ai juste pris des exemples au début, mais cette répétition dans le texte fait de ton récit quelque chose de scolaire, comme dirait je-sais-plus-qui dans les commentaires avant : ça enlève de la fluidité.

Le combat lui aussi donne trop l'impression d'être ordinaire. Il faudrait qu'une atmosphère s'en dégage : c'était plutôt calme, précipité, effrayant...
Et je plussoies Petitebrise : ton prologue doit plus s'axer sur cette scène.

Pour l'instant, je ne te cacherai pas que ton récit n'est pas très bon. MAIS ( y a mais parce que sinon je te dirais juste de te couper les mains et de plus jamais écrire, ce que j'aimerais pas que tu fasses en fait). MAIS donc, il est évident que tu veux apprendre, que tu fais des efforts. Perso, je pense qu'il te manque juste ce petit déclic que certains appellent style et que moi j'appelle : woah, bha des fois j'écris bien. Tu vas trouver tes marques, comprendre qu'on est pas obligé d'ouvrir une porte pour entrer dans une pièce (la magie de l'écriture).
Je rajouterais également : ah bas les descriptions ! Personnellement, je mets assez peu de description dans mes textes. J'ai même une amie qui ne faisait ces récits pratiquement qu'avec des dialogues et c'était réussis. Bon après, c'est toujours une question de style ( mékicélui ?).

PS; j'espère que je t'ai pas vexé Embarassed

Edit : ouha la vache, j'ai pondu un petit pavé.

Merci beaucoup je ne suis pas du tout vexé au contraire et bizarrement j'ai pas eu envie de pleurer contrairement au commentaire que m'a fait Kat, lol.
bon je vais retravailler tout ça demain.
Par contre j'ai vu que c'était donnant, donnant quand on nous aidait et moi je ne sais pas corriger mais je suis un peu caler dans les blog alors si quelqu'un a besoin d'aide de ce coté là je veux bien aider Wink

PS; je peux commencer mon prologue sur la scène dans la ruelle? parce que bon je voulais l'introduire mais c'est peut être pas la peine scratch
avatar
tite nath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : 48
Date d'inscription : 12/03/2010

http://invisible-roman-fantastique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  kat le Lun 15 Mar 2010 - 22:52

j'ai pas eu envie de pleurer contrairement au commentaire que m'a fait Kat, lol
Tu as eu envie de pleurer à cause de mon commentaire ? Ben il ne se voulait pas méchant, je suis un peu sèche parfois dans mes paroles (déformation professionnelle Smile ) mais je ne suis pas méchante et loin de moi l'envie de te casser.

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  Lou le Lun 15 Mar 2010 - 22:56

Franchement, moi le donnant donnant je m'en fiche, alors te sens pas obligée de m'aider. Surtout que pour les blogs, je fais une DUT web communication informatique, alors j'en ai pas vraiment besoin.

Et oui, tu peux commencer le prologue sur la scène de la ruelle. En fait, si on part du principe que tu présenteras le personnage dans la suite de l'histoire, le prologue et la juste pour dire : yopla les gens, y a un truc de magique et de bizarre dans mon monde. Donc, pas besoin de présenter le personnage en détail. Il faut que tu donnes des indications temporelles par contre. Pendant le prologue ou après (genre : c'était il y a 15 ans). Sinon, tu peux direct commencer sur : La ruelle était sombre gngagnagna. (gnagnagna étant la suite du texte).
avatar
Lou
Shérif(ette)

Féminin Nombre de messages : 1448
Age : 27
Votre talent : Écriture
Points : 1461
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  tite nath le Mar 16 Mar 2010 - 8:49

kat a écrit:
j'ai pas eu envie de pleurer contrairement au commentaire que m'a fait Kat, lol
Tu as eu envie de pleurer à cause de mon commentaire ? Ben il ne se voulait pas méchant, je suis un peu sèche parfois dans mes paroles (déformation professionnelle Smile ) mais je ne suis pas méchante et loin de moi l'envie de te casser.
oui mais c'est parce que tu étais la première à critiquer mon style et c'est dure à avaler quand on crois qu'on écrit bien, mdr
enfin je préfère quelqu'un de franc plutôt que le contraire
mais je vois que j'ai plein de truc à apprendre, en même temps je suis la pour ça ^^

Merci Lou pour le conseille Wink
avatar
tite nath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : 48
Date d'inscription : 12/03/2010

http://invisible-roman-fantastique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  tite nath le Mar 16 Mar 2010 - 10:53

J'ai essayé de tenir compte de toutes vos remarques et j'ai posté le deuxième jet ^^
J'espère que ça vous plaira
avatar
tite nath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : 48
Date d'inscription : 12/03/2010

http://invisible-roman-fantastique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  kat le Mar 16 Mar 2010 - 11:11

Pour ton deuxième jet, il faut que tu effaces le premier et que tu le remplaces par la correction Very Happy

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  tite nath le Mar 16 Mar 2010 - 11:12

ok je fais ça tout de suite ^^
avatar
tite nath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : 48
Date d'inscription : 12/03/2010

http://invisible-roman-fantastique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  kat le Mar 16 Mar 2010 - 11:25

Je fais par petits morceaux. J'ai noté en bleu les répétitions, en rouge orthographe et en violet les suggestions ou interrogations de mon esprit torturé Wink

Le jour de mes 15 (quinze) ans je pensai que mon anniversaire se déroulerait comme tous les autres mais j’étais loin d’imaginer ce qui allait m’arriver. C’était il y a 10 (dix) ans maintenant et je n’oublierais jamais cette soirée. Nous étions (je dirai, cela se déroulait un vendredi soir du mois de février) vendredi soir, au moi(mois)de février, et (je supprimerais le et, tu mets un point puis tu reprends Mes parents...) mes parents m’avaient organisé une petite fête avec mes amis et réservé un restaurant complet rien que pour nous. Lorsque la soirée toucha à sa fin (ok mais il serait interessant de décrire un minimum la soirée, qu'on-t-ils fait ? le repas ? la musique, l'ambiance ?) mes camarades partirent les uns après les autres et bientôt il ne restait plus que moi. Mon père était en route pour venir me chercher mais le restaurant avait fermé ses portes. Je me retrouvai toute seule dans une ruelle sombre et malgré le faible éclairage public je n’y voyais pas grand-chose. Le lampadaire près de moi clignotait, me plongeant dans le noir complet pendant quelques secondes, et menaçait de s’éteindre d’un moment à l’autre. J’avais froid et [u]me passai frénétiquement les mains sur les bras (à reformuler, indiquer qu'elle frotte ses bras peut-être) pour me réchauffer, tout en scrutant désespérément cette petite rue déserte (c'est une rue ? car tu as indiqué une ruelle tout à l'heure) espérant voir mon père arriver. Mais combien de temps allai-je devoir patienter ? Je n’étais pas rassurée et à chaque minute qui passait mon angoisse s’intensifiait.

Je t'ai souligné 15 ans et 10 ans parce qu'en général tu dois le mettre en lettre dans le roman.
Il y a encore pas mal de répét mais déjà essaye de modifier celles-ci pour qu'on y voit plus clair.

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  kat le Mar 16 Mar 2010 - 11:38

Des bruis(bruits) de pas résonnèrent sur ma droite et je vis une petite femme brune marcher dans ma direction. Je ne sais pas pourquoi mais cela me réconfortai de voir que je n’étais pas totalement seule. Elle marchait d’un pas déterminé et rapide mais lorsqu’elle arriva à ma hauteur elle me poussa violemment d’un geste de la main et je me retrouvai allongée sur le trottoir glacé. Elle sortie(sortit) un petit sabre (c'est grand un sabre en général, tu es sûre de ne pas voulor parler d'un couteau ?) de son long manteau beige et se plaça à califourchon sur moi me bloquant les bras sous le poids de ses jambes. Puis elle empoigna son arme à deux mains, la levant au dessus(au-dessus) de sa tête pour prendre son élan. La peur me nouait l’estomac et j’étais tellement pétrifiée qu’aucun son ne sortit de ma bouche quand je voulus crier. Elle s’apprêta à enfoncer son sabre dans ma poitrine et je plissai les yeux redoutant la douleur que j’allais ressentir. Alors que je croyais ma dernière heure arrivée (venue) une main sortit de nulle part agrippa l’épaule de la femme (de mon assaillante pour éviter une répétition), la projetant à un mètre de moi. Sur cette main il y avait un symbole, une sorte de cicatrice en forme de spirale. Je me redressai, surprise et terrifiée à la fois, et rampai à quatre pattes pour m’éloigner le plus possible d’eux. Puis (j') observai la scène le souffle court et le cœur battant à cent à l’heure. La femme se releva d’un bond et chargea mon sauveur mais celui-ci esquiva la lame de justesse.

Il lui assena plusieurs coups de pieds dans le vendre(ventre) ce qui la déséquilibra mais ne l’empêcha pas d’enfoncer son sabre dans les côtes de l’homme. Il poussa un cri de douleur et je retenais ma respiration, paralysée devant ce spectacle abominable. Il lui agrippa le poigné(poignet)l’incitant à relâcher son sabre et elle s’agenouilla devant lui, grimaçant sous la souffrance que lui affligeait(infligeait) la poigne de l’homme. Il l’assomma d’un grand coup de poing dans la mâchoire et elle s’effondra enfin sur le sol. Ensuite il arracha le sabre d’un coup sec et serra les dents pour ne pas crier, lâchant tout de même un grognement. Il s’approcha difficilement de la brune, se tenant les côtes de la main gauche. Puis il s’agenouilla près de son corps et leva la main droite pour lui couper (trancher) la tête d’un geste rapide et précis. Celle-ci roula sur le sol et je réprimai une envie de crier, sentant la nausée me submerger. L’homme s’affala juste à coté(côté) de la femme et je me relevai péniblement, des larmes brulantes(brûlantes) roulant sur mes joues fraiches(fraîches). J’allai m’approcher d’eux pour vérifier si mon sauveur était toujours vivant mais je n‘en avais pas le courage alors je marchai dans la direction apposée(opposée). Je tremblai comme une feuille et me repassai la scène inlassablement dans la tête. Qui étaient ces gens ? Et pourquoi cette femme me voulait-elle du mal ? Il fallait que je me calme, je n’avais pas l’intention de parler de cette bagarre à qui que se(ce) soit. Je pris plusieurs grandes inspirations, me disant que j’étais dans un cauchemar et que j’allais bientôt me réveiller. Mes larmes commençaient à sécher quand mon père se gara juste devant moi. Je me glissai à l’avant de la voiture sous le regard inquiet de mon paternel (paternel... comme terme c'est pas top).

— Qu’est-ce qu’il y a ma chérie ? Ça n’a pas l’air d’aller.
— Tout va bien, articulai-je d’une petite voix.
— Tu es sûr(sûre) ?
Il m’observa plus attentivement et repris(reprit)
— Mais (le mais n’est pas utile) tu pleure(pleures), quelqu’un t’as fait du mal ?
Je réfléchis à toute vitesse à ce que j’allais lui dire et trouvai quelque chose de plausible.
— En quelque sorte. Le garçon qui me plaisait ne m’a même pas regardé et m’a humilier(humiliée) devant tout le monde.
Mon père se détendit, mais s’il savait…
— Ce n’est rien ma chérie, c’est qu’il n’en valait pas la peine. Ne t’inquiète pas tu as la vie devant toi pour trouver celui qu’il te faut.
Je me remis à sangloter incapable de retenir plus longtemps mes larmes. Il fit demi-tour et nous ramena chez nous.

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  tite nath le Mar 16 Mar 2010 - 12:22

Merci Kat, pour le sabre c'est un katana et si je le transforme en couteau il peut plus couper de tête.
et pour les répétitions de père j'ai pas trouver d'autre synonyme que paternel, enfin je vais regarder ça de plus près, je vais bien finir par y arriver,lol.
mais dans l'ensemble c'est mieux où pas?
avatar
tite nath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : 48
Date d'inscription : 12/03/2010

http://invisible-roman-fantastique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  kat le Mar 16 Mar 2010 - 12:31

Pour être franche, je me suis plus concentrée sur les répétitions. Pour le texte, je ne le trouve pas encore très fluide, tu dois essayer de développer encore mais dans l'ensemble je pense qu'il y a du mieux en effet, mais reste encore pas mal de boulot.

Je te joins un lien pour trouver les répétitions, ça aide pas mal.

http://www.gaddy.fr/repetitiondetector/index.php

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  tite nath le Mar 16 Mar 2010 - 12:34

ok merci
avatar
tite nath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 38
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : 48
Date d'inscription : 12/03/2010

http://invisible-roman-fantastique.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  petitebrise le Mer 17 Mar 2010 - 20:08

Quand je te conseillais de commencer ton prologue directement par l'attente dans la ruelle sombre je pensais plutot à ça :

J'attendais mon père devant le restaurant. Ma soirée d'anniversaire avait été magnifique et tout s'était déroulé à merveille. Les lumières du restaurant où nous avions tous dîner s'éteignirent. Je me retrouvais seule dans la pénombre de la ruelle où j'attendais (prénom du père). Il ne devrait plus tarder. Je retenais un frisson en regardant autour de moi. le silence. Il n'y a rien de plus angoissant que le silence finalement. ....

tu developpes la soirée avec les amis, tu expliques qu'ils sont tous partis et tu poses entre chaque description l'angoisse qui monte...

C'est plutot ça que j'imaginais pour ton prologue... Un truc qui rentre dans le vif du sujet.
avatar
petitebrise
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 709
Localisation : orléans
Emploi/loisirs : dessin, peinture
Votre talent : Écriture
Points : 796
Date d'inscription : 28/11/2009

http://petitebrise.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires d'invisible -> prologue

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum