Le sonnet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le sonnet

Message  Vermeille le Ven 29 Aoû 2008 - 8:49

Définition : (it. Sonetto). Pièce de poésie de quatorze vers, composée de deux quatrains et de deux tercets, et soumise à des règles fixes pour la disposition des rimes.

Les rimes d’un sonnet régulier s’agencent de cette manière :
ABBA ABBA CCD EED (italien ou marotique)
ABBA ABBA CCD EDE (français ou Peletier)
ABBA ABBA CDC EDE (Philieul)
ABBA ABBA CDE CDE (Sebillet)

Contrairement à ce que beaucoup croient, le sonnet n’a pas de rythme défini. Une alternance entre vers courts et vers longs est tout à fait possible, et l’alexandrin n’a rien d’obligatoire. Les rimes croisées dans les premiers quatrains sont considérées comme fausses par les puristes. Le dernier vers d’un sonnet doit produire un effet de chute.

Spoiler:
Après trois ans

Ayant poussé la porte étroite qui chancelle,
Je me suis promené dans le petit jardin
Qu'éclairait doucement le soleil du matin,
Pailletant chaque fleur d'une humide étincelle.

Rien n'a changé. J'ai tout revu : l'humble tonnelle
De vigne folle avec les chaises de rotin…
Le jet d'eau fait toujours son murmure argentin
Et le vieux tremble sa plainte sempiternelle.

Les roses comme avant palpitent, comme avant
Les grands lis orgueilleux se balancent au vent.
Chaque alouette qui va et vient m'est connue.

Même j'ai retrouvé debout la Velléda
Dont le plâtre s'écaille au bout de l'avenue,
Grêle, parmi l'odeur face du réséda.


P. Verlaine


Il existe plusieurs dérivés, néoclassiques ou contemporains, du sonnet :

- Le sonnet apparent : celui-ci se construit sur seulement deux rimes.

- Le sonnet inversé : comme son nom l’indique, il est l’envers du sonnet ‘classique’, les deux tercets sont donc au début et les deux quatrains suivent.
Spoiler:

Bien loin d’ici

C’est ici la case sacrée
Où cette fille très-parée,
Tranquille et toujours préparée,

D’une main éventant ses seins,
Et son coude dans les coussins,
Écoute pleurer les bassins :

C’est la chambre de Dorothée.
- La brise et l’eau chantent au loin
Leur chanson de sanglots heurtée
Pour bercer cette enfant gâtée.

Du haut en bas, avec grand soin,
Sa peau délicate est frottée
D’huile odorante et de benjoin.
- Des fleurs se pâment dans un coin.


C. Baudelaire

- Le sonnet polaire : il se compose d’un quatrain suivi de deux tercets suivi d’un quatrain.

- Le sonnet alterné : un quatrain, un tercet, un quatrain, un tercet.

- Le sonnet quinzain : il s’agit d’un sonnet classique suivi d’un vers seul, qui doit contenir la chute.

- Le sonnet seizain : un vers isolé, suivi d’un sonnet classique suivi d’un autre vers isolé. Les deux isolés peuvent être les même, créant ainsi un effet de refrain.

- Le sonnet rapporté : il se lit horizontalement et verticalement.
Spoiler:
O Amour, ------ O penser ------ O Désir plein de flame,
Ton trait, ---- ton fol appas - la rigueur que je sens,
Me blesse, ---- me nourrit ---- conduit mes jeunes ans
A la mort, ---- aux douleurs -- au profond d’une lame.
Iniuste Amour,- Penser, ------- Desir, cours à Madame,
Porte lui ----- loge lui ------ fay voir comme presens,
A son cœur ---- en l’esprit --- à ses yeux meurtrissans
Le mesme trait- mes pleurs --- les feux que j’ay dans l’ame :
Force, -------- fay consentir- Contrain sa resistance,
Sa beauté ----- son desdain -- et sa fiere constance,
A plaindre ---- a soupirer --- A soulager mes vœux,
Les torments, - les sanglots - et les cruels supplices,
Que j’ay ------ que je chery - que je tiens pour délices,
En aimant, ---- en pensant --- en desirant son mieux.

Etienne Pasquier

- Le sonnet shakespearien ou élisabéthain : trois quatrains en rimes croisées différentes et un distique final (abab cdcd efef gg ou sa variante abab bcbc cdcd ee) ou bien une version shakespearienne en rimes embrassées (abba cddc effe gg).

- Le sonnet estrambot : c’est un sonnet classique auquel on ajoute un troisième tercet.
Spoiler:

Les pommes de terre cuites sont tellement plus facile à digérer que les pommes en terre cuite !

LES meilleurs moments pour caresser les belles
POMMES sorties du sol, sont vers la fin de l'été.
DE chacun des beaux plants, sachez bien pelleter
TERRE et cailloux mêlés, pour mieux voir les rebelles.

CUITES sous le zénith, leurs coiffes en ombelles
SONT desséchées, et puis, choient sans difficulté,
TELLEMENT tout s'effrite avec facilité.
PLUS un moment de doute pour prendre les Cybèles.

FACILES à sortir, étendez les sur l'herbe
A même le sol nu, en caressant leurs peaux.
DIGERER vos efforts, torses nus au soleil.

QUE les patates soient bien lisses et superbes.
LES claies accueilleront ensuite et sans repos
POMMES et tubercules serrés sans appareil.

EN chacun des repas, vous les prendrez imberbes,
TERRE et peaux enlevées, pour de plantureux pots.
CUITE à l'huile ou à l'eau, elles sont sans pareil!


A. Allais
(Celui-ci est en plus un acrostiche.)

- Le sonnet irrationnel : venu tout droit de l'OuLiPo (Ouvroir de Littérature Potentielle), il est basé sur 4 rimes et s'appuie sur le nombre Pi. Les strophes sont de 3 - 1 - 4 - 1 - 5 vers. Les deux vers uniques sont un refrain. Le schéma est le suivant : AAB C1 BAAB C1 CDCCD. A et C sont d'un sexe et B et D de l'autre. C1 est le refrain.
Spoiler:

Mélancolique

Je vais donc retrouver mes anciens horizons,
Cette odeur pas perdue des vents et des maisons.
J’ai l’air d’abandonner, mais n’ayez nulle crainte :

Si je quitte Paris, c’est pour le mieux aimer.

On incline à brusquer une banale étreinte.
Mais que vaut cet orgueil qui n’est plus de saison ?
Allez donc réunir le cœur et les raisons.
La ville, en souriant, laisse sa rude empreinte :

Si je quitte Paris, c’est pour vous mieux aimer.

Vous mieux aimer, je ne pouvais y croire, mais
Je vois bien qu’aujourd’hui le présent nous emporte.
Il me faut, pour vous voir, m’éloigner quelque peu.
J’enferme mes regrets, puisque cela se peut,
Après avoir glissé ma clé sous votre porte.

J. Bens


Il existe également une forme plus longue reprenant le sonnet : la couronne de sonnets. C'est un ensemble de 15 sonnets liés selon un schéma précis. Chaque sonnet a pour premier vers une reprise identique du dernier vers du sonnet précédent. Le derniers vers du 14ème (et non 15ème) sonnet est repris à l'entrée du premier sonnet. Le dernier sonnet, nommé "sonnet maître", reprend le premier vers de chacun des 14 sonnets.


Dernière édition par Vermeille le Lun 22 Juil 2013 - 10:54, édité 5 fois
avatar
Vermeille
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 945
Emploi/loisirs : Endormie à plein temps.
Votre talent : Écriture
Points : 238
Date d'inscription : 28/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet

Message  der Träumer le Ven 29 Aoû 2008 - 10:13

Ah, enfin une grande connaisseuse en poésie ! Quel plaisir. Je te laisse volontiers cette partie de la littérature car je ne m'y connais pas (outre les bases apprises en L) et je ne m'y intéresse pas assez pour faire un cours.
Et si je puis je permettre, un bon exemple de sonnet est bien sûr Sonnets pour Hélène, du magnifique Ronsard, que tout le monde connais ! Mais si, vous savez, "Mignonne, allons voir si la rose..."
avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet

Message  Vermeille le Ven 29 Aoû 2008 - 12:02

J'aurai pu trouver des dizaines d'exemples de sonnet, mais j'ai un préféré en choisir un moins connu (quoi que connu tout de même). Pour les autres formes de sonnet, il n'y a ma foi pas de milliers de choix.

J'aime la poésie, je m'y intéresse beaucoup. J'ai quelques ouvrages là-dessus, plus quelques sites intéressants, et en regroupant un peu le tout... =]
avatar
Vermeille
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 945
Emploi/loisirs : Endormie à plein temps.
Votre talent : Écriture
Points : 238
Date d'inscription : 28/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet

Message  Pacô le Ven 29 Aoû 2008 - 20:44

Je reconnais être assez peu expérimenté dans le domaine de la poésie. Vermeille, je te laisse les pleins pouvoirs pour inculquer ce talent aux membres. J'ai pu remarquer que tu étais une excellente poète.

PS: Bien bien, le cours. A l'occasion lorsque je me remettrais aux sonnets de préférence, jviendrais prendre des notes...

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet

Message  Vermeille le Sam 30 Aoû 2008 - 9:24

Eh bien, si ça peut t'aider, j'en serai ravie =]

Après, il faut me dire sur quoi vous voulez quelque chose. Parce que je veux bien vous parler de la sextine et tout ça, mais peu de gens s'en servent.
avatar
Vermeille
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 945
Emploi/loisirs : Endormie à plein temps.
Votre talent : Écriture
Points : 238
Date d'inscription : 28/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet

Message  Pacô le Sam 30 Aoû 2008 - 10:43

Tu peux toujours le préciser, des fois que ça serve à des poètes rôdeurs... ^^'.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet

Message  Vermeille le Sam 30 Aoû 2008 - 10:48

Oui =]

Mais je vais sans doute commencer par la diérèse et synérèse, puis les différents vers et les différentes rimes. La base de la prosodie, en fait.
chizz
avatar
Vermeille
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 945
Emploi/loisirs : Endormie à plein temps.
Votre talent : Écriture
Points : 238
Date d'inscription : 28/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet

Message  R. le Mar 7 Avr 2009 - 8:38

Je tiens à préciser une règle méconnue du sonnet.
Au début, le dernier vers devait obligatoirement être une chute.
Je crois que l'exemple sera plus parlant :

Le Cid

Le palais de Gormaz, comte et gobernador
est en deuil; pour jamais dort couché sous la pierre
l'hidalgo dont le sang a rougi la rapière
de Rodrigue appelé le Cid Campeador

Le soir tombe. Invoquant les deux saints Paul et Pierre
Chimène, en voile noirs, s'accoude au mirador
et ses yeux dont les pleurs ont brûlé la paupière
regardent, sans rien voir, mourir le soleil d'or ...

Mais un éclair, soudain, fulgure en sa prunelle :
sur la plaza Rodrigue est debout devant elle !
Impassible et hautain, drapé dans sa capa,

le héros meurtrier à pas lents se promène :
"Dieu !" soupire à part soi la plaintive Chimène,
"qu'il est joli garçon l'assassin de Papa !"

Georges Fourest
avatar
R.
Talent Expérimenté
Talent Expérimenté

Masculin Nombre de messages : 253
Age : 26
Emploi/loisirs : étudiant
Votre talent : Écriture
Points : 336
Date d'inscription : 03/11/2008

http://tapages.over-blog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet

Message  Vermeille le Jeu 23 Avr 2009 - 14:15

Vermeille a écrit:
Contrairement à ce que beaucoup croient, le sonnet n’a pas de rythme défini. Une alternance entre vers courts et vers longs est tout à fait possible, et l’alexandrin n’a rien d’obligatoire. Les rimes croisées dans les premiers quatrains sont parfois considérée comme fausses par les puristes, mais rien ne l’interdit pourtant, et cela ne nuit pas à la musicalité. Le dernier vers d’un sonnet doit produire un effet de chute.

Ouais =)

Merci pour l'exemple.
avatar
Vermeille
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 945
Emploi/loisirs : Endormie à plein temps.
Votre talent : Écriture
Points : 238
Date d'inscription : 28/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet

Message  Plasmides le Mer 22 Aoû 2012 - 0:40

Oh j'aime beaucoup ! Pour la peine, je balance deux autres espèces de sonnets que j'aime bien aussi.

Le sonnet irrationnel.


4 rimes, 2 sexes et des strophes disposées selon les décimales de Pi : 3-1-4-1-5.
Spoiler:
Mélancolique



A + Je vais donc retrouver mes anciens horizons,
A + Cette odeur pas perdue des vents et des maisons.
B – J’ai l’air d’abandonner, mais n’ayez nulle crainte :



C+ Si je quitte Paris, c’est pour le mieux aimer.



B –On incline à brusquer une banale étreinte.
A + Mais que vaut cet orgueil qui n’est plus de saison ?
A + Allez donc réunir le cœur et les raisons.
B –La ville, en souriant, laisse sa rude empreinte :



C + Si je quitte Paris, c’est pour vous mieux aimer.



C+ Vous mieux aimer, je ne pouvais y croire, mais
D – Je vois bien qu’aujourd’hui le présent nous emporte.
C+ Il me faut, pour vous voir, m’éloigner quelque peu.
C+ J’enferme mes regrets, puisque cela se peut,
D – Après avoir glissé ma clé sous votre porte.





Jaques Bans
Le sonnet rapporté

Il doit se lire à l'horizontale comme à la verticale.

Spoiler:
O Amour, ------ O penser ------ O Désir plein de flame,
Ton trait, ---- ton fol appas - la rigueur que je sens,
Me blesse, ---- me nourrit ---- conduit mes jeunes ans
A la mort, ---- aux douleurs -- au profond d’une lame.
Iniuste Amour,- Penser, ------- Desir, cours à Madame,
Porte lui ----- loge lui ------ fay voir comme presens,
A son cœur ---- en l’esprit --- à ses yeux meurtrissans
Le mesme trait- mes pleurs --- les feux que j’ay dans l’ame :
Force, -------- fay consentir- Contrain sa resistance,
Sa beauté ----- son desdain -- et sa fiere constance,
A plaindre ---- a soupirer --- A soulager mes vœux,
Les torments, - les sanglots - et les cruels supplices,
Que j’ay ------ que je chery - que je tiens pour délices,
En aimant, ---- en pensant --- en desirant son mieux.



Etienne Pasquier


Le sonnet-louche


C'est un simple arrangement de vers plus ou moins métrés ne respectant que la disposition des strophes en mode 4-4-3-3 mais certains disent que l'exercice demande beaucoup plus d'entrainement, de finesse et de raffinement qu'un simple sonnet.

Spoiler:
Une fissure
court dans la chambre dérangée
Paris-Alger
Tout l'amour le long du mur

Tout saccagés
Ce sont deux mondes qui perdurent
Qui se rassurent
Quand je voudrais les protéger

A Paris je vis avec soin
Seul dans la chambre
Rêvant encore à tes yeux d'ambre

Alger vit loin
Alger vit de tes mille fêtes
Des vies secrètes



Un mec, sur l'net
avatar
Plasmides
Talent Expérimenté
Talent Expérimenté

Masculin Nombre de messages : 234
Age : 30
Localisation : Milieu bactérien
Emploi/loisirs : Plasmide
Votre talent : Aucun
Points : 101
Date d'inscription : 25/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet

Message  Vermeille le Lun 22 Juil 2013 - 10:56

J'ai ajouté quelques petites choses (sonnet irrationnel, sonnet rapporté, sonnet shakespearien, couronne de sonnets) mais j'ai tout cassé le forum, je vois les avatars s'afficher en dessous du texte et la fin écrite en tout petit... Y a une p'tite main pour m'aider ?
avatar
Vermeille
Talent Génial
Talent Génial

Nombre de messages : 945
Emploi/loisirs : Endormie à plein temps.
Votre talent : Écriture
Points : 238
Date d'inscription : 28/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le sonnet

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum