Commentaires : Anamorphose

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Mer 19 Mai 2010 - 14:27

C'est par ici : http://imperialdreamer.forumsline.com/romans-f112/fantastique-anamorphose-t2494.htm

N'hésitez pas à dire ce que vous penser. Ma susceptibilité est restée à la porte.
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  B. le Mer 19 Mai 2010 - 14:41

Avant que certains d'entre nous ne viennent commenter ton texte, je t'invite à aller lire et commenter ceux des autres membres avant toute chose.
Nous avons en effet parfois la visite de certaines personnes qui ne viennent chercher ici que des coms sur leurs textes, sans jamais aller voir ceux des autres, et qui s'en vont brusquement, comme des voleurs.

Le principe du don contre don est ainsi : partager son avis et en recevoir à son tour.

Very Happy

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Mer 19 Mai 2010 - 14:46

Je suis allée voir du moins j'ai commencé. Mais je n'y manquerai pas.
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  B. le Mer 19 Mai 2010 - 15:07

Merci beaucoup. Very Happy Bonnes lectures !

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Pacô le Mer 19 Mai 2010 - 16:51

Lunathyque a écrit:
Plutôt que de mettre un long extrait je préfère en mettre plusieurs plus petits.
Ah oui, ça c'est bien pensé ! Tu es sûre d'avoir plus de lectures variées aussi Wink.

Donc commençons par ce premier "extrait". Mais tout d'abord, une petite question. Arrête-moi si je me trompe, mais ce texte est tiré de tes écrits, mais le début n'est ni ici et il manque des morceaux au milieu ? Ou bien les (...) sont juste là pour décorer ? (ou faire une ellipse...?)

Je prends toujours le temps de relever toutes les choses qui me dérangent au fil de ma lecture. Les soucis abordent le fond (le scénario), ma subjectivité (il m'arrive de donner mon avis sur la question Laughing ) et enfin et surtout, la forme (fautes, syntaxes incorrectes, vocabulaire inapproprié, répétitions etc.)
Voici voilà :

Ce fut une femme qui me perdit, je fus puni par là ou j'avais péché.
=> à la place de la virgule, je miserais plus sur un point-virgule. La phrase est plutôt bien marquée par la reprise de respiration et les deux propositions exigent leur indépendance.

Elle avait une voix douce que j'aimais entendre chanter lorsqu'elle s'accompagnait du luth.
=> "s'accompagner du luth", je ne trouve pas la tournure des plus esthétiques.

je l'ai harcelé pendant des semaines,
=> harcelée (COD placé devant l'auxiliaire)

Une nuit elle avait fini par me céder.
=> tu es sûre que ce soit "me céder" ? "me céder" implique un complément : "me céder quoi ?". Tandis que "par céder" tout court suffit. Non ?

je l'avais humilié devant toute la cour
=> humiliée (COD placé devant l'auxiliaire)
=> petite répétition de "cour". A laisser ou à retirer, selon ton appréciation.

je l'avais traité pire que la dernière des catins.
=> traitée (COD placé devant l'auxiliaire)

Je l'avais regardé moqueur
=> regardée

Elle s'était avancée sans rien dire, le visage de marbre, ses beaux yeux étaient noirs de rage.
=> même chose : là il serait judicieux de marquer un pause plus importante entre "de marbre" et "ses beaux yeux". Point-virgule ou point tout court.

Je l'avais regardé épouvanté par mes souvenirs.
=> il ne manquerait pas une virgule entre "regardé" et "épouvanté" ?

Quel monstre était elle, j'avais du mal etc.
=> un point d'interrogation après un mot interrogatif. "Quel monstre était elle ? J'avais du mal etc."

pleine d'énergie.
=> il s'agit bien d'un narrateur (et non d'une narratrice). Donc "plein d'énergie". Parce que c'est lui qui est plein de l'énergie (si l'on décompose la phrase)

Je m'étais péniblement recroquevillé dans un soin du lit
=> "dans un coin" je présume ?

« Alors, enfin réveillé Dante! On dirait bien que oui... tu as soif peut-être. »
=> pourquoi lui demander : alors enfin réveillé !" alors qu'elle vient de lui dire qu'il était inutile de crier ?
=> suggestion : soit tu remontes cette réplique plus tôt dans le texte (mais ça risque de casser le rythme) soit tu retires cette proposition et tu la reformules autrement Wink.

elle s'était approchée un peu plus
=> répétition de "approcher"
=> "elle s'était avancée un peu plus"

Je voulais comprendre ce qui m'arrivait.
=> à reconfirmer, mais il me semble que c'est "ce qu'il m'arrivait". Azul et Barbara sauront nous répondre si elles passent par ici Smile. (ou quelqu'un d'autre qui détient la formule magique... Very Happy)

Toutes ces choses différentes qui m'arrivaient.
=> souhaitée cette répétition de "arriver" ?


Appréciation linguistique :

Un petit reproche d'emblée, ce serait tes accords avec le COD qui sont pour la plupart faux lorsqu'il est placé devant l'auxiliaire "avoir". Du coup, l'on se retrouve avec pas mal de participes passés qui ne correspondent plus avec la logique de la phrase et qui désorientent le lecteur attentif.

Ensuite, au niveau du vocabulaire, c'est pas mal bien que le texte ne transpire pas encore de l'univers dans lequel l'histoire se passe. Il manque des descriptions des lieux mais surtout des allusions à l'époque. Grâce à "la cour" l'on se figure une époque qui s'étale du 14ème au 19ème siècle. Mais rien de précis et rien qui nous situe dans la temporalité. Par exemple, lorsque tu parles de ses lourds vêtements, il serait judicieux de nous en faire un bref aperçu. Les robes des femmes changent au cours des époques : à la fin du moyen âge, il y avait beaucoup moins de raffinement qu'à la renaissance. C'est donc par là qu'il faudrait optimiser la vision d'ensemble.
Sauf si, bien évidemment, il est volontaire de ne pas vouloir situer dans le temps l'histoire. Toutefois, il faudrait marquer cet effet par d'autres procédés : préciser qu'il s'agit d'un autre univers que le nôtre, sans pour autant trop le dire : la suggestion donc.
En résumé, il faudrait éventuellement à ce texte de quoi l'étoffer et le cadrer dans le temps : un vocabulaire adapté à l'époque, sans pour autant tomber dans le stéréotype.

Ensuite, au niveau du rythme, il y pas mal d'irrégularités. Par exemple, tu me coupes des phrases là où il n'est pas nécessaire :
Toute frêle dans ses lourds vêtements de velours, ses mains fines.
Pourquoi la faire indépendante ? Généralement, ce procédé est fait pour accélérer la narration (lors d'une action) ou encore pour faire jaillir les pensées d'un auteur. Toutefois, c'est assez mal adapté lorsqu'on utilise le plus-que-parfait qui implique que le narrateur "a déjà réfléchi à ce qu'il narre" (pour dire d'une manière un peu plus terre à terre). Elle n'a donc pas raison d'être courte et sans verbe, puisque le texte ne correspond pas à ce soudain coup d'accélération.
Au contraire, parfois tu appliques une virgule alors qu'il aurait nettement plus judicieux de l'interrompre un moment plus marqué ou directement avec un point. Du genre :
Quel monstre était elle, j'avais du mal à comprendre pourquoi j'étais encore en vie après ce qu'elle m'avait fait endurer.
... qui est sûrement l'exemple le plus frappant Wink.
Bref, des irrégularités de rythme qui déconcentrent la lecture du lecteur. A revoir de ce côté là Smile.

Enfin, tu utilises beaucoup dans ce passage le plus-que-parfait, ou encore celui qu'on appelle le passé du passé. Il paraît incontournable (et il l'est surement un peu) dès que tu veux raconter des évènements passés tandis que le temps de ta narration est déjà au passé. Le souci, c'est que ça devient très vite "lourd" à lire puisque ce temps nécessite constamment les auxiliaires "être" et "avoir".
Le moyen de parer à ça, ce serait de faire vivre le scénario et de rester un peu moins passif, moins contemplatif. Mais j'en dirais plus dans mon analyse du récit/scénario.

En conclusion, la narration est néanmoins correcte. Pour quelqu'un qui affirme ne pas être littéraire, je dirais qu'il y a tout de même quelque chose qui attire l'oeil. Un bon début, une bonne ébauche même ; il s'agit néanmoins de peaufiner le tout : en corrigeant les fautes d'accord, dans un premier temps, en suivant un rythme régulier et logique, en employant un vocabulaire adapté et en tentant de voir si l'on ne peut pas user d'un temps moins rébarbatif (comme le plus-que-parfait).

Appréciation du récit/scénario :

Je me demande si ce n'est pas un extrait pris en plein milieu du texte en lui-même.
Ce sera donc compliqué de juger intelligemment le texte puisque je ne connais ni le début ni les péripéties qui nous ont conduit à ce moment précis.
Mais je vais faire comme si c'était bien le début et que les (...) sont purement décoratifs Laughing.

Ce que je t'ai reproché dans l'analyse linguistique est aussi valable pour la qualité du scénario. Entre nous, un texte qui commence par un narrateur qui relate ce qu'il s'est produit sans y mettre beaucoup d'action, c'est risquer de perdre l'attention du lecteur (et ce dès le début implique la fermeture de la couverture dans 70% des cas).
Cet élément est surtout valable pour les récits qui sont d'un genre Fantasy/Vampiriques/SF et toute cette famille de l'imaginaire pur qui sort du cadre humain.

En vérité, le plus-que-parfait souligne les actions "subies" c'est-à-dire qu'elles écartent le lecteur du "coup". L'on a moins l'impression de vivre l'histoire puisque tout s'est fait sans lui, puisque le narrateur a l'air d'être complice avec l'auteur mais de rejeter le lecteur.
Il faut donc tenter, selon moi (et je te conseille d'attendre d'autres avis que le mien Laughing ), d'atténuer l'effet du plus que parfait en insistant sur l'instant présent (ou du moins, le présent du passé et non le passé du passé).
Tu me suis ?

Pour ce qui est du scénario en lui-même, cette histoire, quoique classique, sonne bien. L'on se demande éventuellement pourquoi la vampire n'a pas réagi plus tôt avant de lui sauter à la gorge (pourquoi pas déjà la première partie de jambes en l'air ? pourquoi pas juste après ou pendant qu'il l'ait humiliée à la cour ? etc.)
Ensuite, une fois le garçon capturé, il est surprenant qu'il ne s'inquiète pas dans le premier instant si son entourage ne va pas chercher à le chercher (lol). C'est-à-dire qu'ils ne se disent : mais que va faire mon père quand il va voir que je suis plus là ?
Que va-t-on penser à la cour ?
C'est le genre de pensée qui vient, dit-on, dans l'esprit d'un captif dès les premiers instants : le fait de se rendre compte que l'on est coupé du monde extérieur, de l'entourage auquel on appartenait. Certains psychologues d'une bulle d'air qui éclate.
Bref, c'est pour moi un élément qu'il serait judicieux de souligner Wink.

Sinon, sinon (oui je suis bavard)... la dernière scène ferait presque érotique (^^). Petites questions : quelle est la condition du narrateur ? Il est dévêtu ? Il a froid ?
Bon, on sait qu'il se sent pas très bien, qu'il se sent faible. Un bon premier point, mais l'on voudrait en savoir plus. Du genre : est-ce que ça le picote sur la morsure à la gorge ?
Des petits détails qu'il manque en somme. Un univers qu'il faut t'efforcer à construire (première étape) et à entretenir (seconde étape).

Sinon, un avis plutôt positif malgré tout mon blabla. Certes, pas un scénario extrêmement original ; je n'en suis néanmoins qu'au début.
On verra par la suite Smile.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Mer 19 Mai 2010 - 17:17

(..) remplace le texte enlevé. En effet les extraits ont été pris dans le texte. Avant on a la description de l'époque : Venise XIVe, le personnage est le second fils d'un des dirigeants de la cité.
Le narrateur raconte toute l'histoire au passé. En fait les chapitres correspondent aux changements de personnages. Il y a une alternance entre le personnage masculin, et le féminin. Pour comprendre l'histoire, le vampire raconte son passé de la période ou il a été transformé jusqu'à son retrait de la vie sociale... ensuite l'histoire se passe au présent mais continue d'être raconté au passé.
J'ai fait des études littéraire et artistiques mais c'était il y a longtemps et je sais que j'ai la fâcheuse tendance à faire des phrases longues, trop longues. J'ai la nette impression de ne pas les couper ou il faudrait.
Pour l'histoire par elle-même, elle n'a rien de neuf en elle même.

Pour les fautes, je suis impardonnable surtout avoir+cod avant le verbe Sad
Je vais voir quoi faire pour changer le temps, que penses de passer juste à l'imparfait?
C'est vrai que ce sont de petits extraits. Au cour de l'histoire il y a un peu de tout, des scènes de tortures... érotiques, des dialogues. Le vampire devient l'esclave de celle qui l'a transformé et en paye durement les conséquences. Cette période de sa vie le marque suffisamment pour le changer émotionnellement parlant, jusqu'à ce qu'il rencontre une humaine au passé assez lourd. L'histoire se finissant sur une fin triste avec la mort des deux héros.
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Pacô le Mer 19 Mai 2010 - 19:12

Pour les temps, il suffit de manier avec élégance imparfait et passé simple. Bien souvent, ce duo de choc conduit à des merveilles puisque très malléable, très pratique, très efficace... presque difficilement parfait (sauf qu'il est simple et imparfait ahaha.)

Il est dommage alors que tu ne nous montres pas les extraits dès le départ. Histoire de pouvoir comprendre l'aventure et de réagir en conséquence Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Mer 19 Mai 2010 - 19:17

Je peux poster le début du chapitre parce que le début de l'histoire correspond à l'autre personnage.
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Mer 19 Mai 2010 - 19:31

J'ai remplacé le premier extrait par le premier chapitre, çasera peut être plus parlant et surtout ça permettra de mieux comprendre.
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  kat le Ven 21 Mai 2010 - 12:54

bleu : repetitions (pour l'instant je n'ai pas trop relevé les répét mais je le ferais à la prochaine correction)
rouge : orthographe
violet : suggestions et autres

Je regardais les premiers flocons de neige tomber ce matin-là sur les toits de la ville (comment le personnage peut il voir les flocons tomber sur les toits ? à moins de vivre dans un immeuble, enfin je supprimerais sur les toits de la ville). Je repensais à nouveau (donc si tu repenses c’est forcément que tu penses à nouveau donc supprimer à nouveau) à ce qu'avait été ma vie... j'étais arrivé à Clermont-Ferrand quelques années auparavant (virgule ?) quittant Venise (virgule ?) ma ville natale. J'étais devenu un écrivain célèbre dans le monde entier (dans le monde suffirait non ?) grâce à mes histoires fantastiques... Je recevais des milliers de lettres chaque mois (j’inverserais : Chaque mois, je recevais des milliers de lettres…), je ne répondais à aucune bien sûr (sympa ! tongue répondre aux courriers de fans n'empêche pas l'anonymat d'un artiste). Je comptais bien conserver mon anonymat.
Mon nom d'écrivain (mon nom de plume), et celui que j'emploie depuis fort longtemps par respect pour ma famille... ( plutôt : )Dante Uccello... Uccello étant un nom d'emprunt (donc un pseudonyme). Dante (tu répètes Dante 2 fois et Uccello 2 fois, c’est pas glop) lui (je supprimerais lui)(le tout est un peu maladroit et pas très agréable à lire) en revanche est mon véritable prénom que dans ma langue natale nous prononçons Danté.

Rester secret est de mon intérêt (est dans mon intérêt) et de (et dans celui de mes pairs ?) celui des autres comme moi, ( : à la place de la virgule) les créatures de l'ombre. Je suis né à Venezia il y a si (très ?) longtemps dans une des familles les plus riches de la cité. J'étais le second fils... j'avais la vie facile d'un prince (je tournerais comme ça : Second fils d’une des familles les plus riches de la Cité, j’avais la vie facile d’un prince (où j’avais une vie princière)). J'avais hérité de la famille autrichienne (là ça commence à s’embrouiller un peu) (j’avais hérité du côté maternel ma haute stature et mon teint clair… ma grâce, cheveux bla bla et mes yeux bla bla, je les tenais du côté paternel) (c’est super important de préciser le fait que la famille soit autrichienne ?) maternelle la haute stature, la peau claire et sa grâce, de mon père les cheveux bruns ondulés aux reflets roux et les yeux chocolat avec un cercle d'or liquide autour de la pupille. Au XIVe siècle (virgule) la vie était très différente de celle que je même(mène) aujourd'hui, (supprimer la virgule et remplacer par : ) une vie de reclus. Au palais de mon père, j'y avais une vie de plaisir (je supprimerais toute cette partie là), j'étais habitué au luxe, à la douceur des nuits dans les bras des courtisanes. Comme tout gentilhomme de l'époque, je maitrisais l'art du combat à l'épée.

J'avais reçu une excellente éducation, parlais plusieurs langues, dont le grec et le latin, avais étudié les penseurs de l'Antiquité. J'aimais les Arts, la littérature. De nombreux artistes me demandaient protection (pourquoi donc ?). Mon plus gros défaut était sans doute ma faiblesse envers le beau sexe. J'aimais un peu trop les femmes... j'étais souvent provoqué en duel pour avoir atteint à l'honneur de l'une d'entre elles. Dans mes appartements, étaient souvent organisés des spectacles pour mes amis, mes frères et moi, parfois cela finissait en orgie. Le vin y coulait à flots, les plats fins et savoureux étaient nombreux. Les servantes finissaient souvent troussées par l'un d'entre nous. Je me réveillais souvent tard dans la matinée entourée(entouré) aussi bien par de très jolies femmes que par de jolis mignons. On disait de moi que j'étais le diable en personne (que j’étais l’incarnation du Diable ?). Les curés se signaient lorsqu'ils me croisaient dans les couloirs. J'aimais cette vie de débauche. Beaucoup des conseillers de mon père n'aimaient pas mon franc-parler (virgule ?) pas plus que mes manières obséquieuses. A(À) vingt-sept ans je n'étais toujours pas marié bien que mon père eu voulu me trouver une épouse digne de mon rang, connaissant mon esprit et mon comportement volage, les pères hésitaient à me donner la main de leur fille.

Ce fut une femme qui me perdit, je fus puni par là ou j'avais péché. Une très jolie jeune fille était arrivée à la cour de mon père. Elle arrivait de Firenze avec ses jolis yeux noisette, un visage de poupée au teint de porcelaine, des cheveux châtains. Toute frêle dans ses lourds vêtements de velours, de jolies mains fines. Elle avait une voix douce que j'aimais entendre chanter lorsqu'elle jouait du luth. J'ai tout fait pour la mettre dans mon lit, je l'ai harcelée pendant des semaines, lui disant (glissant mille mots d'amour dans le creux de l'oreille ?) mille mots d'amour dont je ne pensais pas un traitre mot, allant jusqu'à lui jurer que je mettrais ma vie à ses pieds, pire que je l'épouserais. Une nuit elle avait fini par céder. Elle s'était donnée à moi sans retenue. Une fois que j'avais obtenu ce que je voulais, je l'avais humilié devant toute la cour, je l'avais traité pire que la dernière des catins. (oui mais il faudrait développer, de quelle façon a-t-elle été humilié devant la cour ? Comment a-t-elle réagit ?)
Un soir elle était entrée dans ma chambre alors que j'étais (elle était… alors que j’étais… ça fait deux était un peu trop rapproché dans une même phrase) en charmante compagnie, occupé à forniquer avec une de ses servantes. Devant la colère de sa maitresse(maîtresse), cette dernière s’était empressée de se sauver les fesses à l'air (un peu vulgaire alors que le sieur parle utilise plutôt un langage correct). Je l'avais regardée moqueur, lui demandant si elle n'en avait pas eu assez. Elle s'était avancée sans rien dire (sans un mot ?), le visage de marbre, ses beaux yeux étaient noirs de rage (les yeux ne changent pas de couleur quand on est en colère, il faudrait décrire sa colère de façon plus claire). Elle m'avait poussé sans ménagement et avait enfoncé ses crocs sauvagement dans mon cou, me saignant comme un cochon (encore une fois c’est un peu vulgaire saigner comme un cochon. D’autre part on passe d’une situation normale à « elle plante les crocs dans mon cou » affraid Mais où est la surprise du casanova ? Elle le pousse mais pour boire son sang, ne devrait-elle pas plutôt l’attirer vers elle afin d’avoir accès à sa gorge ?). Lorsque j'avais repris connaissance, j'étais dans ses appartements, mais je n'étais plus le même, elle avait fait de moi sa créature, son esclave.(...) (pourquoi ces petits points, c’est encore juste un extrait ? pourquoi ne pas mettre la suite ?)

Alors tout d''abord, il faut voir à propos de mes corrections sur l'accord des verbes (ex : je l'ai traité) parce que j'ai quand même un doute Suspect sur le fait qu'il faille ou non un e.
Ensuite, je t'avouerais que les vampires ne sont pas vraiment ma tasse de thé. Mais bon, cela ne m'empèchera pas de lire ou de commenter ce texte. Simplement je ne préfère pas te donner un avis sur l'histoire en elle-même que je risque de ne pas apprécier à son juste titre.

Concernant le texte corrigé, je dirais que tu es un peu brouillon. Il y a énormement de détails qui n'ont pas (voir aucune) utilité, par exemple, est-il primordial de dire que le côté maternel est autrichien ? Pas vraiment, à moins que cela ait une incidence sur la suite de l'histoire. D'autre part, les descriptions sont fades. Essaye de faire moins lourd. La première était déjà un peu lourde mais quand tu fais la description sur la jeune femme, là ça semble tourné exactement de la même façon. L'ensemble est un peu plat à mon goût, tu as la chance de mettre un point d'action fort lorsque celle-ci mort casanova mais on le lit (il le décrit) comme s'il s'agissait d'un truc sans plus, si elle l'avait giflé, ça aurait été du pareil au même. Puis aussi, un vampire qui mort un humain, il a deux possibilité : soit comme tu dit il le saigne comme un "cochon", auquel cas le mec est raide mort. Soit il en fait l'un des siens et dans ce cas il ne boit pas tout son sang et lui fait boire le sien, de plus un vampire ne transforme pas un homme en vampire esclave, là on est plus dans le registre du zombie Very Happy

Pour l'instant, je dirais qu'il reste pas mal de choses à revoir pour alléger tes phrases et surtout rendre les choses captivantes pour donner envie de lire la suite.

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Ven 21 Mai 2010 - 13:27

Pour le coté histoire, c'est précisé bien plus avant dans l'histoire... j'ai revisité le mythe dans le sens ou ce ne sont pas des morts-vivants, mais des êtres ayant subis une mutation... la seule chose que j'ai repris de la légende : la quasi immortalité, le rapport au sang, les capacités mais amoindries...
Je reconnais qu'il y a des détails comme la neige sur les toits de la ville... le personnage vis sur les hauteurs de Clermont ce qui explique qu'il puisse voir la ville en contre-bas.

Mais je prends note de tes remarques que ce soit au niveau des descriptions, la famille autrichienne.
Pour le noir des yeux, je faisais référence à la dilatation des pupilles... mais là je ne vois pas trop comment préciser ce détail.
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  ShillaS le Ven 21 Mai 2010 - 15:19

kat a écrit:Puis aussi, un vampire qui mort un humain, il a deux possibilité : soit comme tu dit il le saigne comme un "cochon", auquel cas le mec est raide mort. Soit il en fait l'un des siens et dans ce cas il ne boit pas tout son sang et lui fait boire le sien, de plus un vampire ne transforme pas un homme en vampire esclave, là on est plus dans le registre du zombie Very Happy

hum, je veux juste revenir la dessus
oui il existe dans plusieurs littérature des vampires-esclaves puisque certains sont des vampires-maitres
le principe d'un mythe, c'est qu'il n' a aucune base réel qui nous oblige à nous y référer totalement (tant qu'on reste dans une certaine logique)
parfois les vampire-esclave ne le sont que parce que les maitre sont plus puissant ou plus anciens
parfois c'est le "chef" du nid qu'il a lui-même créer (quand ils ne se réunissent pas autour de lui)

et souvent, le vampire-maitre à un pouvoir total sur ces vampires... et les vampires-escalaves - même si le nompeut être modifié d'un roman à l'autre - est totalement dévoué à son maitre, le premier du genre (à ma connaissance) était un certain Dracula (rappelez-vous ces jeunes femmes qui séduisaient jonathan harper)


certains parlent de goule pour les vampire transformé

à titre d'exemple dans la littérature de ces dernières années, nous avons les vampires dans : La communauté du sud, Rachel Morgan, Anita Blake...


va falloir que je fasse le tour du forum maintenant, je pensais pas déjà m'y inscrire scratch

ShillaS
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 72
Votre talent : Écriture
Points : 76
Date d'inscription : 21/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  kat le Ven 21 Mai 2010 - 15:27

à titre d'exemple dans la littérature de ces dernières années, nous avons les vampires dans : La communauté du sud, Rachel Morgan, Anita Blake...
ah ah; j'étais sûre que tu allais faire référence à Anita Black.
cela dit, ce ne sont pas des esclaves mais des disciples, c'est un peu différent à mes yeux.

va falloir que je fasse le tour du forum maintenant, je pensais pas déjà m'y inscrire
ah bon pourquoi ?

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Ven 21 Mai 2010 - 15:32

Stoker a lui même remanié le mythe à sa manière tout comme Anne Rice, Hamilton et bien d'autres en effet. Je suis loin de me comparer à eux Wink mais j'aime bien revisiter ce qui est établi, parce que je n'aime pas respecter ce qui établi, codifié... sinon un graphiste fait du pompier et ne crée rien... alors j'essais à ma manière de faire autre chose dans mes modestes histoires que de répéter ce qu'on fait les autres.

Après je suis consciente que j'ai bien des points à améliorer.
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Ven 21 Mai 2010 - 15:34

Il est pourtant bien fait référence à des manières esclavagistes... dans bien des livres il y a des soumis pas forcément d'accord voir dans les Anne Rice.
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  kat le Ven 21 Mai 2010 - 15:38

ouais cest possible, après tout je ne suis pas une grande immense connaisseuse de la littérature vampirique donc je te crois volontiers.

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  ShillaS le Ven 21 Mai 2010 - 15:40

kat a écrit:
à titre d'exemple dans la littérature de ces dernières années, nous avons les vampires dans : La communauté du sud, Rachel Morgan, Anita Blake...
ah ah; j'étais sûre que tu allais faire référence à Anita Black.
cela dit, ce ne sont pas des esclaves mais des disciples, c'est un peu différent à mes yeux.
c'est juste joué sur les mots Razz

kat a écrit:
va falloir que je fasse le tour du forum maintenant, je pensais pas déjà m'y inscrire
ah bon pourquoi ?
pour prendre le temps de visiter le forum et de participer quand je serai plus dispo et pas m'inscrire juste pour jouer les fantômes Twisted Evil


mais tu peux croire qu'avec tout ce qu'on nous sert sur les vampires en ce moment, on aura eu droit à tous les scénario possible sur ce genre de relation
les mythes se suivent et ne se ressemblent vraiment mais alors vraiment pas du tout Laughing


Dernière édition par Shilla le Ven 21 Mai 2010 - 15:57, édité 1 fois

ShillaS
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 72
Votre talent : Écriture
Points : 76
Date d'inscription : 21/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  kat le Ven 21 Mai 2010 - 15:45

mais tu peux croire qu'avec tout ce qu'on nous sert sur les vampires en ce moment, on aura eu droit à tous les scénario possible sur ce genre de relation
ah je sais pas, ce n'est pas trop ma partie mais j'avoue que je sature un peu sur les dents longues lol

bonne visite du forum.

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Mer 24 Nov 2010 - 11:23

Oups me revoici, trop brièvement, j'ai un peu de mal à trouver du temps libre entre 3D Pro, correction, jury, belisam'art ... Mais bon je viens quand même au moins donner des nouvelles Smile

Je vais entrer en phase de corrections finales enfin je l'espère avec au passage sans doute des ajouts, des suppressions, des modifications... Mais promis je vous posterais un bout de ce qui en sortira Smile
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Pacô le Ven 26 Nov 2010 - 23:29

D'accord.
Oui il nous faut une vision finale de ton projet, pour voir là où on t'a servi et là où on été inutile ^_^

Et puis c'est enrichissant pour un correcteur de toucher du doigt là où il a vu juste !

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Ven 26 Nov 2010 - 23:36

Je me doute bien Smile
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Dim 28 Nov 2010 - 12:23

Les commentaires m'ont permis de voir qu'il fallait que j'ajoute des détails, précise certains éléments. Reformuler certaines phrases. J'ai mis en ligne sur le forum la version que je compte envoyer aux maisons d'édition. Il y a donc le premiers chapitres soit environ 14 pages sur presque 200.
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  EvaDevilleroy le Dim 28 Nov 2010 - 19:08

Bon je ne veux pas faire la relou, mais je n'ai toujours pas compris pourquoi tu ne commences pas dès le départ, ça serait plus simple à corriger ! enfin ce que j'en dis ... Smile
J'aurai changé deux trois petites choses, mais l'ensemble est très sympa à la lecture :

Je regardais les premiers flocons de neige tomber ce matin-là sur les toits de la ville. Je repensais à nouveau à ce qu'avait été ma vie... (pourquoi tu mets trois points ?) j'étais (Majuscule) arrivé à Clermont-Ferrand quelques années auparavant (virgule) quittant Venise (virgule) ma ville natale. J'étais devenu un écrivain célèbre dans le monde entier grâce à mes histoires fantastiques... (pourquoi tu mets trois points ?) Je recevais des milliers de lettres chaque mois, je (retirer je mettre « et ») ne répondais à aucune bien sûr. Je comptais bien conserver mon anonymat.
Mon nom d'écrivain, et celui que j'emploie depuis fort longtemps par respect pour ma famille (deux points, retirer les de 3 points)... Dante Uccello... (pas de 3 points) Uccello étant un nom d'emprunt. Dante lui en revanche est mon véritable prénom (peut être une virgule ici pour souffler) que dans ma langue natale nous prononçons Danté.
Rester secret est de mon intérêt et de celui des autres comme moi, les créatures de l'ombre. Je suis né à Venezia il y a si longtemps (il y a si longtemps que quoi ? j’aurais mis il y a bien longtemps) dans une des familles les plus riches de la cité. J'étais le second fils... (retirer les 3 points) j'avais la vie facile d'un prince. J'avais hérité de la famille autrichienne maternelle la haute stature, la peau claire et sa grâce (la grâce), de mon père les cheveux bruns ondulés aux reflets roux et les prunelles chocolat avec un cercle d'or liquide autour de la pupille qu’un fin liseré doré venait cercler.
Passe à la ligne pour aérer
Au XIVe siècle (virgule) la vie était très différente de celle que je même aujourd'hui, (point virgule) une vie de reclus. Au palais de mon père, j'y avais une vie de plaisir, (je jouissais d’une vie de plaisir ?). (Point) J'étais habitué au luxe, à la douceur des nuits dans les bras des courtisanes.
Espace
Comme tout gentilhomme de l'époque, je maitrisais (maîtrisais) l'art du combat à l'épée. J'avais reçu une excellente éducation, (je) parlais plusieurs langues (pas de virgule), dont le grec et le latin, (et j’)avais étudié les penseurs de l'Antiquité. J'aimais les Arts, la littérature. De nombreux artistes me demandaient protection. Mon plus gros défaut était sans doute ma faiblesse envers le beau sexe. J'aimais un peu trop les femmes... (pas de 3 points)j'étais souvent provoqué en duel pour avoir atteint à l'honneur de l'une d'entre elles. Dans mes appartements, étaient souvent organisés des spectacles pour mes amis, mes frères et moi, parfois cela finissait en orgie (j’aurais inversé : des spectacles pour mes amis, mes frères et moi étaient souvent organisés et finissaient parfois en orgie.). Le vin y coulait à flots, les plats fins et savoureux étaient nombreux. Les servantes finissaient souvent troussées par l'un d'entre nous. Je me réveillais souvent tard dans la matinée (virgule) entourée (entouré) aussi bien par de très jolies femmes que par de jolis mignons. On disait de moi que j'étais le diable en personne. Les curés se signaient lorsqu'ils me croisaient dans les couloirs. J'aimais cette vie de débauche. Beaucoup des conseillers de mon père n'aimaient pas mon franc-parler pas plus que mes manières obséquieuses.
Espace
A (Á) vingt-sept ans (virgule) je n'étais toujours pas marié (virgule) bien que mon père eu voulu me trouver une épouse digne de mon rang. (point) Connaissant mon esprit et mon comportement volage, les pères hésitaient à me donner la main de leur fille.
Ce fut une femme qui me perdit (point) Je fus puni par là ou j'avais péché. Une très jolie jeune fille (une fille ou une femme?) était arrivée à la cour de mon père. Elle arrivait de Firenze avec ses jolis yeux noisette, un visage de poupée au teint de porcelaine, des cheveux châtains. Toute frêle dans ses lourds vêtements de velours, de jolies mains fines. Elle avait une voix douce que j'aimais entendre chanter lorsqu'elle jouait du luth. J'ai tout fait pour la mettre dans mon lit, je l'ai harcelée pendant des semaines, lui disant mille mots d'amour dont je ne pensais pas un traitre (traître) mot, allant jusqu'à lui jurer que je mettrais (futur ou conditionnel pour le temps ?) ma vie à ses pieds. (point) Pire (virgule) que je l'épouserais (futur ou conditionnel pour le temps ?). Une nuit (virgule) elle avait fini par céder. Elle s'était donnée à moi sans retenue. Une fois que j'avais obtenu ce que je voulais, je l'avais humilié (avec un « e ») devant toute la cour, je l'avais traitée pire que la dernière des catins.
Un soir (virgule) elle était entrée dans ma chambre alors que j'étais en charmante compagnie, occupé à forniquer avec une de ses servantes. Devant la colère de sa maitresse (maîtresse), cette dernière s’était empressée de se sauver les fesses à l'air. Je l'avais regardée moqueur, lui demandant si elle n'en avait pas eu assez. Elle s'était avancée sans rien dire, le visage de marbre, ses beaux yeux étaient noirs de rage. Elle m'avait poussé sans ménagement et avait enfoncé ses crocs sauvagement dans mon cou, me saignant comme un cochon. Lorsque j'avais repris connaissance, j'étais dans ses appartements, mais je n'étais plus le même, elle avait fait de moi sa créature, son esclave.(...)

Tant que j'y suis, pourquoi utilises-tu ce temps, pourquoi pas le passé simple ?
avatar
EvaDevilleroy
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 160
Localisation : France, 92
Votre talent : Écriture
Points : 179
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Dim 28 Nov 2010 - 19:46

Attends je vérifie mais j'ai sans doute du oublier un morceau normalement j'ai mis le début.
avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Lunathyque le Dim 28 Nov 2010 - 19:48

avatar
Lunathyque
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 184
Age : 49
Votre talent : Graphisme
Points : 219
Date d'inscription : 19/05/2010

http://www.belisamart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Anamorphose

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum