Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  Démon des Airs le Jeu 22 Juil 2010 - 8:34

Merci d'avance pour tous vos commentaires.

Pour retourner au texte, c'est ici : http://imperialdreamer.forumsline.com/les-scenarios-f117/la-rampe-scenario-court-metrage-de-15-t2782.htm#70903

avatar
Démon des Airs
Talent Habitué
Talent Habitué

Masculin Nombre de messages : 111
Age : 67
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : Ecriture
Votre talent : Écriture
Points : 146
Date d'inscription : 07/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  azul le Ven 23 Juil 2010 - 8:21

Yep Démon des airs !

[Bon le fil n'est pas à la bonne place, mais Pacô le transportera au bon endroit.]

L'écriture d'un scénario nécessite quelques règles simples mais rigoureuses :
- N'écrire que ce qui peut se voir. (Proscrire par exemple les descriptions du genre : son cœur battait à tout rompre, ou Manon se sentit chavirer.)
- Toujours écrire une scène au présent.
- Chaque action sur un lieu défini et dans un temps défini représente une scène numérotée portant un titre descriptif.

C’est la première fois que je lis un scénario ; je ne suis donc pas sûre de t’être d’un grand secours si tu t’es planté quelque part. Je ne sais pas non plus ce que tu souhaites comme correction. Tu veux simplement des avis ou je peux corriger tes fautes et tes erreurs de typo ? (même si tu veux pas je le ferai quand même)
À ce sujet, y’a un truc bizarre avec tes accents pas à la bonne place. Le texte transporté dans Word, tous les mots sont soulignés. M’enfin c’est un détail sans doute dû au copier/coller.
Petite précision typographique : il y a une espace avant le point d’exclamation et d’interrogation.

EXTRAIT 1

Comme je n’y connais rien et que j’ai l’intention d’apprendre ici, il est possible que je pose des questions bêtes. Du moins les questions de quelqu’un qui n’y connaît rien. Pourquoi tu appelles ça « un extrait » ? Ensuite, je suppose que les petits 1, 2… sont des plans.

1 INT.CAVE-JOUR 1 :
Au fond d’un espace clos et réduit, dans le bric à brac d’une cave très sombre, une ombre recroquevillée allume toutes les secondes la flamme d’un briquet.
Vingt ans environ, LAHCÈNE apparait à cette occasion, le visage fermé aussi sombre que la cave, exprimant une sourde colère, comme une révolte impuissante. Il est mal rasé, le regard hypnotisé par la flamme intermittente. Le silence est total, seulement rompu par le frottement de la molette du briquet.
C’est vrai que c’est très visuel. En trois phrases tu donnes un maximum de détails qui créent toute une ambiance. Les phrases ne me paraissent pas forcément dans le bon ordre. J’aurais plutôt placé le silence en deuxième : la cave, le bordel, le noir, le personnage, la flamme, le silence.
Pourquoi Lahcène apparaît à cette occasion ? Tu veux dire, à l’occasion de la flamme qui éclaire son visage ? Ses traits expriment la colère, ok, mais la révolte impuissante, ça passe comment à l’image ?

2 EXT.DU HAUT DES TOURS D’UNE CITÉ DE BANLIEUE-JOUR 2

Sur le toit d’une tour de la cité au Nord de Nice, la ville coincée entre les montagnes se déroule magnifiquement jusqu’à la mer.
En contrebas, la rumeur de la cité monte et s’amplifie. Quelques jeunes désœuvrés sont par petits groupes, ça et là, dans une cour goudronnée où quelques arbres rabougris essayent de survivre.
Dans un angle, un garçon et une fille d’une vingtaine d’années sont en train de discuter, MEYER et AICHA.
Changement de plan.
Je dirais plutôt : sur le toit de la tour d’une cité, si tu ne précises pas le nom de la cité. À moins que « cité » veuille dire « ville ».
C’est utile « magnifiquement » ?
Orthographe « çà et là »
Dans un angle de quoi ? Parce que là je suppose qu’on est revenu sur le toit. Or moi, je m’étais penchée pour regarder en bas.

3 EXT.COUR DE LA CITÉ-JOUR 3

Meyer et Aicha gesticulent en parlant. Aicha a une attitude suppliante et Meyer l’envoie promener, contrarié. Leurs brefs éclats de voix se mélangent aux bruits ambiants fait de cris, rires, moteurs de scooters qui se répercutent en écho sur les tours.
Meyer s’en va. Aicha lui court après et s’accroche à son bras. Quelques mots parviennent vaguement :

AICHA
...S’te plaît, Meyer! S’te plaît, allez! C’est bon, fais pas le crevard, putain!...

Meyer s’esquive, revient, repart. Ils finissent par se séparer enfin. Meyer, les mains dans les poches, a une démarche rapide et butée. Il disparaît derrière un bloc d’immeubles.
J’ai encore un doute, mais je pense que nous sommes sur le toit d’un immeuble.
Je dirais que les éclats de voix se noient dans le bruit ambiant, et que « Aicha lui court après », c’est pas génial comme construction.
Espace avant le point d’exclamation
Je dirais aussi que Meyer parvient à s’esquiver si Aicha essaie de s’accrocher à son bras et n’y arrive pas. Là, il se dégage plutôt.
Ils finissent par se séparer. Point.
Meyer disparaît derrière un bloc d’immeuble ? Ah ouais mais là non, ils n’étaient pas sur les toits. Je comprends rien. (tout compte fait je n'ai pas lu le titre surtout Sad)

4 EXT.RAMPE D’ENTRÉE DES CAVES/GARAGES DE LA CITÉ-JOUR 4

Meyer, avec la même démarche, regarde autour de lui et pénètre vers des sous-sols.
Il pénètre vers les sous-sols ? Je dirais plutôt qu’il pénètre ou qu’il s’engage dans les sous-sols.

5 INT.CAVE-JOUR 5

Lahcène, toujours avec son briquet obsessionnel
C’est plutôt le geste de l’allumage qui est obsessionnel. J’aime bien cette image de la flamme qui fait mort/vie ; ça va bien avec l’état d’esprit du personnage.
entend tambouriner sur des montants métalliques de porte, qui résonnent fortement dans le sous-sol.
C’est les montants qui résonnent ? Non c’est le bruit sur les montants
MEYER ((OFF - tambourinant))
Lahcène!... Lahcène, putain!... Je sais que t’es là-dedans. Dis-moi où t’es, bordel!
Espace avant les points d’exclamation
Après divers bruits de serrure, Meyer arrive jusqu’à la porte de son réduit et l’ouvre.
Comment ça ? Il a les clés de toutes les portes ? Et pas de celle où est Lahcène ?
LAHCÈNE
Comment qu’tu m’as trouvé ?

MEYER
T’as oublié ou quoi ? Et pis Aicha, elle savait que moi je saurais où t’étais...
Je ne comprends pas trop là. Pourquoi Meyer dit-il « t’as oublié ou quoi » en réponse à « comment tu m’as trouvé » ?
« elle savait que moi je saurais », c’est pas génial, même pour un banlieusard.

MEYER (Il respire un grand coup)
... Bon. Et sinon toi ? Ça va ?
Comme si ça avait l’air d’aller ô_ô Mais ça fait partie des moments où on ne sait plus quoi dire, et c’est dans l’ordre des choses

LAHCÈNE
Ca va ! Ca va !
Ç = alt 128

Lahcène allume toujours son briquet comme silence est épais.
Éh ?
Qu’est-ce y a ? Tu m’fais la gueule ou quoi ?
Je ne sais pas comment tu peux contracter, mais le « qu’est-ce » est un peu trop propre à côté du « y a » Qu’est-c’ y’a »
LAHCÈNE
Moi ? Non, c’est cool! Des mois que même pas tu me calcules, enculé ? J’te vois passer comme un zombie, là. Même pas tu regardes quand j’passes à côté! Tu fais chier, là, putain! Dégage!
Je me crois avec mes petits sans couilles là ^_^
Moi ? Bah non, tu vois, c’est cool ! Des mois que même pas tu me calcules, s’pèce d’enculé ! (pourquoi le point d’interrogation ?)
Quand j’passe
MEYER
Allez! C’est bon! Laisse tomber! Ch’ui sur un coup qui me prend la tête, là. C’est tout, euh! ...
Il me vient un truc. Tu leur donnes des particularités de langage, mais ils ont tous les trois la même. Genre : là, euh, et les contractions. Tu pourrais leur en donner une seule à chacun. J’avais remarqué vers la fin que Aicha disait « euh ». Je n’avais pas vu en première lecture que Meyer le disait aussi.
Ch’ui sur un coup qui m’prend la tête, là
Espace avant le point d’exclamation. Les points de suspension, eux, sont collés au point d’exclamation

Les dialogues font très vrais pour l’instant, rien à redire. Je poursuis.
avatar
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 59
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  Démon des Airs le Ven 23 Juil 2010 - 10:08

Merci Azul. Je sais que n'as pas que ça à lire et c'est super de m'avoir consacré un peu (beaucoup, en fait) de temps.

Bon. J'ai repris les points d'exclamations. Curieusement, dans le copié/collé à partir du pdf, les ? passent mais pas les ! (!).
J'ai enlevé les "extraits" titres, préconisés par notre tyran préféré pour donner moins de pavés indigestes à lire. Après tout, un correcteur peut s'arrêter quand il veut et reprendre après.
Puis j'ai rajouté "dans un angle de la cour" afin qu'on comprenne mieux que la caméra a glissé vers les deux personnages.
Voilà voilà.
Je suis content si t'as apprécié. C'est un peu... spécial, comme lecture. Tout est dans l'image et on doit oublier les descriptions romanesques, puisqu'elles sont sensées "se voir" dans le film.
En "récompense", je te donne la fin. Ça a mieux marché pour la coller car j'ai fais la manip à partir du logiciel dédié aux scénarios (Celtx, pour ceux que ça intéresse, et qui est gratuit).

Bonne journée x
avatar
Démon des Airs
Talent Habitué
Talent Habitué

Masculin Nombre de messages : 111
Age : 67
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : Ecriture
Votre talent : Écriture
Points : 146
Date d'inscription : 07/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  Pacô le Ven 23 Juil 2010 - 11:27

J'ai déplacé Smile.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  azul le Ven 23 Juil 2010 - 12:29

Merci Pacô Very Happy

@ Démon des airs : Je ne comprends pas pourquoi tu dis que c'est indigeste ; je trouve au contraire que c'est beaucoup plus "léger" à lire qu'un gros pavé bien tassé même avec de nombreux paragraphes.

Est-ce que tu veux que je continue ou tu estimes que ça ne vaut pas la peine ? (genre tu as l'intention de le laisser comme il est)
J'ai beaucoup aimé parce que je suis très visuelle justement (ce qui m'a permis de repérer les endroits où je ne voyais pas, comme dans l'extrait suivant).

Le logiciel m'intéresse, je vais aller voir ça de plus près.

Et j'ai lu la fin^^
avatar
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 59
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  domingo le Ven 23 Juil 2010 - 12:54

J'ai lu.

Déjà deux questions essentielles :

Dans la banlieue de quelle ville se déroule ce court-métrage ?
Es-tu allé dans cette banlieue pour t'imprégner des codes, du langage et des cultures qui y sont concentrées ?

Pourquoi ces questions sont primordiales ? Parce que si tu connais pas le sujet et que tu ne côtoies pas des gens vivant là bas, tu fera irrémédiablement de la merde. Tu tomberas dans les clichés grossiers de la banlieue et de ceux qui y vivent et du coup l'essence même de ton cout métrage sera nauséabonde quand bien même tu serais exceptionnellement talentueux.

Comme c'est un scénar, tu dois soigner les répliques et là tout ce que je vois c'est une caricature grossière de deux mecs de banlieue. le soucis c'est que comme je ne sais pas où cela se passe je ne peux pas juger la pertinence du langage mais à vu de nez ( et vu ton parcours professionnel) je doute que du connaisses parfaitement les us et coutumes des banlieusards. Si ce n'est pas le cas précise où cela se passe ou rends les dialogues de tes persos crédibles.

(Ceci n'est pas une attaque personnelle mais juste un conseil) Wink
EDIt : je suis débile ca se passe à nice ! Razz je ne connais personne de nice je ne peux pas t'être utile ! désolé)
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  Démon des Airs le Ven 23 Juil 2010 - 13:40

@Azul :
Oh oui oui, je veux bien que tu continues. Je peux encore parfaitement l'améliorer tant qu'un prod ne se l'est pas approprié. Surtout un scénar, tant qu'il n'est pas converti en film, c'est de la pâte qu'on modèle tant qu'on veut. Merci d'avance.

@Domingo :
Oui, je comprends que tu te poses la question. Vu le langage qu'ils ont, on peut se la poser.
Je l'ai fait lire à plusieurs personnes qui connaissent (et fréquentent) la "cité", et ils m'ont tous répondus que le trait était loin d'être forcé, au contraire. C'est vrai que j'aurais pu faire pire, mais bon, il faut quand même qu'il reste... lisible, hein ?
Car c'est vrai que je me suis promené dans ces coins, j'ai écouté, j'ai aimé souvent. C'est un langage qui est difficilement crédible quand on n'est pas confronté à ça dans certains coins. Et à Nice, c'est souvent en pleine ville, surtout depuis que le tramway communique avec ces quartiers. Ce n'est pas rare que des minettes de 12 ans se traitent de grosse pute et en rajoute une grande louche pour faire bonne mesure. Ce qui fait que lorsque j'ai dû écrire un truc pour un concours dont l'échéance de remise du manuscrit était le lendemain, j'ai eu, je ne sais pas pourquoi, envie de créer deux personnages comme ça, sans faire intervenir ni politique, ni religion. Je te promets qu'à Nice, on m'a dit qu'ils étaient crédibles ;o)
Quant à la séance du vieux con au conservatoire qui le boule, ça c'est une expérience dont j'ai été témoin au conservatoire de Paris... Le gars était très connu à l'époque (paix à son âme), et la victime (une nana au talent comique) avait envie de se suicider à la sortie. No comment.
avatar
Démon des Airs
Talent Habitué
Talent Habitué

Masculin Nombre de messages : 111
Age : 67
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : Ecriture
Votre talent : Écriture
Points : 146
Date d'inscription : 07/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  azul le Ven 23 Juil 2010 - 13:50

Ce n'est pas rare que des minettes de 12 ans se traitent de grosse pute et en rajoute une grande louche pour faire bonne mesure.
Ça je l'ai souvent vu pour avoir pas mal fréquenté les blogs de Skyrock à une époque. Un truc qui m'a toujours étonnée, les copines entre elles s'appellent ma salope : "là sur la tof, c'est moi et ma salope préférée" (quand c'est pas la pute). Ça choque un peu certes. Surtout que j'ai entendu ma plus jeune fille le dire.

Bref, je trouve tes dialogues très vrais, à Nice ou ailleurs. Les jeunes de banlieue parlent à peu près tous pareil, je pense, sauf quelques mots ou expressions qui diffèrent.

Je continue donc sur l'extrait 2.

Tu devrais remplir une fiche dans la salle d'interrogatoire Wink
avatar
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 59
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  Démon des Airs le Ven 23 Juil 2010 - 14:18

Je continue donc sur l'extrait 2.
En fait, j'ai supprimé les notions d'"extraits". Ça n'a pas de sens puisque tout est numéroté scène par scène.
Tu devrais remplir une fiche dans la salle d'interrogatoire Wink
Moi n'y a pas comprendre. J'y ai déjà rempli tout l'interrogatoire vec la lampe dans les youx.
avatar
Démon des Airs
Talent Habitué
Talent Habitué

Masculin Nombre de messages : 111
Age : 67
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : Ecriture
Votre talent : Écriture
Points : 146
Date d'inscription : 07/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  domingo le Ven 23 Juil 2010 - 14:53

En fait, je crois que Azul te suggère de mettre à jour l'annuiare des artistes ainsi que la salle d'interrogatoire en ajoutant ce scénario à ce que tu as déjà fait.
C'est ça Azul ?
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  Démon des Airs le Ven 23 Juil 2010 - 15:58

Ah oookkk ! J'ignorais l'existence de l'annuaire. Intéressant. Intéressant. J'y vais de ce pas. Merci à tous les deux.
avatar
Démon des Airs
Talent Habitué
Talent Habitué

Masculin Nombre de messages : 111
Age : 67
Localisation : Nice
Emploi/loisirs : Ecriture
Votre talent : Écriture
Points : 146
Date d'inscription : 07/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  azul le Ven 23 Juil 2010 - 16:46

En fait, je crois que Azul te suggère de mettre à jour l'annuiare des artistes ainsi que la salle d'interrogatoire en ajoutant ce scénario à ce que tu as déjà fait.
C'est ça Azul ?
Merci de me sauver la mise, Domingo querido^^ Ça aurait pu être ça en effet si ma légendaire tête en l'air n'avait pas oublié que Démon des airs était déjà passé par la salle d'interrogatoire. Mais super, hein, tout ce que tu dis se tient, et j'aurais même pu faire semblant de t'approuver. * ton honnêteté te perdra n'ââzul *


(suite qui ne s'appelle plus extrait 2)

Ici on découvre les conditions de vie de Lahcène dans un appartement où tristesse et bordel s’accordent avec l’âme de ses habitants. Sauf la chambre de Lahcène, la querencia, le refuge mental. Plutôt que de tourner dans sa chambre, je l’aurais plus vu gratter quelques accords sur sa guitare.
Le garçon est désœuvré, le frère en taule, la sœur débordée, la mère démissionnaire et le père s’est tiré : c’en serait presque cliché, et je suppose que ça l’est, parce que très classique et très courant comme situation.

6 INT.APPARTEMENT LAHCÈNE/CHAMBRE-JOUR 6

Appartement de H.L.M., murs tristes, désordre total. Lahcène va dans la cuisine où s’entasse de la vaisselle
Où s’entasse de la vaisselle sale dans l’évier, tant qu’à visualiser.
Ne trouvant pas de verre propre, il boit au goulot, s’essuie la bouche avec la manche et laisse la bouteille sur la table en formica.
En passant par le salon, il regarde quelques secondes la photo de son frère dans un cadre posé sur le buffet. Il fait une grimace en se grattant sa joue mal rasée et va dans sa chambre. Elle est relativement bien ordonnée, par rapport au reste de l’appartement. Une guitare est rangée dans un coin.
Lahcène reste planté au milieu de la chambre, les mains dans les poches, comme désemparé, regardant sans les voir les murs sur lesquels sont affichés des posters représentant des stars. Il va à la fenêtre, jette un œil dehors. Rageur et désœuvré, il ferme les rideaux d’un geste brutal et s’allonge sur son lit, les bras repliés derrière la tête. Sa sœur, Aicha, vingt ans, ouvre la porte sans frapper. C’est une jeune femme plutôt mignonne, à l’air renfrogné.
Il y a beaucoup de participes présents dans cette partie. J’avance un peu à tâtons. Est-ce qu’un scénario est destiné à être lu par des lecteurs lambda ou est-ce qu’il ne sert que de support au tournage. Dans ce cas on se foutrait un peu du joli. Sinon, ces participes sont faciles à éliminer, surtout en début de phrase. « Il ne trouve pas de verre et boit au goulot ; s’essuie la bouche avec sa manche et pose la bouteille sur la table en Formica » (nom déposé, prend la majuscule). À mon avis, il vaut mieux qu’il y ait deux « et » qu’un participe présent en début de phrase.
« Il regarde… sur lesquels sont affichés des posters de stars. »

C’est bon! Lâche-moi! Pourquoi t’as envoyé Meyer après moi ? Y pue la merde!
Toujours les espaces manquantes

Lahcène s’assoit près d’elle en tailleur, adossé au mur derrière Aicha.
Là, je ne visualise pas du tout. Il est couché sur le lit et elle s’assoit sur le lit. Il se relève et s’assoit près d’elle… en tailleur ? Qui est en tailleur ? Si c’est lui, il s’assoit en tailleur près d’elle. Comme ça c’est clair. Mais comment il peut être adossé au mur et derrière elle en plus ? Elle est assise au bout du lit ? Bon ok, je sais que j’ai un problème avec l’espace.
Maladroit, il tente de relever une mèche rebelle derrière l’oreille. Puis il esquisse un geste de tendresse que Aicha rejette en secouant l’épaule, agacée. Du coup il choisit de la bousculer gentiment.
Woualaaa ! À qui il met la mèche derrière l’oreille ? À sa sœur ? Qui lui fait face ou pas, je ne vois pas l’image.

Ouais! j’m’en bat les couilles!
quek-chose
Quek’chose ? Je verrais plus une apostrophe qu’un trait d’union
J’m’en bats. M’tonnerait que ça lui fasse bien mal n_n
T'as qu'à te démerder, euh !
Je trouve que ça lui convient bien le « euh » à Aicha

Lahcène se laisse tomber à nouveau sur le lit le regard rivé au plafond. Puis, nerveusement, il se lève et tourne en rond, les mains dans les poches.
Virgule après « lit »
Tourner en rond est un pléonasme. Il vaudrait mieux qu’il fasse les cent pas ou qu’il tourne autour du lit
L’esprit ailleurs, il appuie sur le bouton d’une petite chaîne posé sur une étagère au-dessus du lit.
Posée
Une musique d’Anouar Brahem joue
On joue une musique, mais je ne sais pas si une musique joue. Elle passe à la radio à la limite
Il tourne en rond un instant
é_è pas longtemps alors.
Il s’appuie au chambranle, la tête appuyée sur la vitre

Répet de « appuyer ».
Il se dirige vers une tour et rentre.
Et entre (rentrer c’est quand tu es sorti et que tu entres à nouveau)
avatar
azul
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1557
Age : 59
Localisation : Lot et Garonne
Votre talent : Écriture
Points : 1556
Date d'inscription : 19/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  kat le Ven 23 Juil 2010 - 20:53

Azul dit : Démon des airs : Je ne comprends pas pourquoi tu dis que c'est indigeste ; je trouve au contraire que c'est beaucoup plus "léger" à lire qu'un gros pavé bien tassé même avec de nombreux paragraphes.
Parce qu'en général les gens ont du mal à lire un scénario, c'est une lecture tout à fait différente d'où le risque d'être indigeste Laughing pour les gens qui n'en ont jamais lu.

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur le scénario "La Rampe"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum