L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  der Träumer le Mar 17 Aoû 2010 - 17:24

C'est ici que vous pouvez déposer vos commentaires sur mon texte. Je vous remercie par avance.
Le texte se trouve ici.

__________________________________
Un jeu mortel. Une chance rare. Une vie unique.


avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  domingo le Sam 21 Aoû 2010 - 17:50

J'ai lu la nouvelle version.
Si je comprends bien tu souhaites que ta création soit publiée ?
Dans ce cas, je te conseille de ne pas trop prendre compte de ce que je dis car je doute sérieusement que mes exigences en tant que rôliste correspondent aux exigences des éditeurs. Prends juste ce qui te plait ou ce qui t'intéresse.
J'ai lu que depuis que tu t'es remis à l'écriture tu privilégies le Silmarillon à l'histoire en elle-même ? Je crois que c'est une bonne chose, il est préférable que ton univers soit béton avant d'entamer une histoire dans ce dernier.

Au commencement , tout n’était que Néant et Infini. Un grand vide sans limite, dans le quel rien n’existait : ni l’air, ni le son, ni la lumière. Or voilà que sans explications connues, apparut le Chaos.
Le problème que j'ai déjà évoqué est toujours là mais au moins tu dis qu'il y a une raison à ce surgissement. C'est mieux ( penses quand même à savoir pourquoi le Chaos est apparu Wink ; même si ces raisons ne sont pas explicités clairement dans ta création il faut que Toi, en tant que créateur, tu saches le pourquoi du comment.)

Des forces surgirent des ténèbres et elles virevoltaient dans le Néant, s’entrechoquant avec violence. Tout n’était que désordre des puissances. Mais, parmi elles, il en était une qui se faisait plus calme. L’Être venait d’émerger, une puissance consciente de son existence. Il dut faire preuve d’une grande intelligence et d’une résistance sans faille pour ne pas être annihilé par les autres forces qui poursuivaient leur lutte incessante et sans merci.
Dans un esprit "d'historien" pourquoi ne pas donné un nom à cette période genre le Grand Tumulte ? Tu sais, un peu comme nos scientifiques modernes désignent des ères lointaines : Le crétacé, le néolithique etc...
Là, l'image que je vois quand je lis ces lignes c'est une espèce d'immense tornade au centre de laquelle se situe l'Être dans un état de quiétude tel que sa simple existence apaise le déchainement de violence environnant. J'ai juste ?
Penses à imager tes descriptions comme ça on visualise rapidement les étapes de cette cosmologie.

Grâce à Fineor, car ainsi se fit appeler plus tard l’Etre, l’Ordre fut en partie rétabli.
Je crois le verbe rétablir n'est pas judicieux car il sous-entend qu'auparavant il y avait de l'ordre que celui-ci à été troublé mais que finalement il est revenu et je ne pense pas que ce soit le cas. Je te propose :
La conscience primordiale manifesta son unicité par le verbe. Dès lors qu'elle eue choisie son nom, Fineor, elle constata que le déchainement des puissances n'avait qu'une seule cause : l'absence d'ordre. Ainsi, lorsque Fineor fit don à chaque puissance d'un nom le grand tumulte prit fin.
Toi qui t'intéresse de près au langage pourquoi ne pas baser l'ordre de ton univers sur la dénomination ? Avant que les choses ne soit nommée tout n'était que désordre mais lorsque Fineor donna un nom aux puissances l'ordre pu surgir du Chaos. Qu'en penses-tu ?

Avec lui était né le Temps, conscience que les choses étaient, sont et seront. Il obligea les puissances déchaînées à se calmer car celles qui venaient à disparaître l’étaient à jamais tandis que de nouvelles apparaissaient, plus dociles et plus douces.
L'idée est excellente mais, à mon sens, elle est mal exprimée. Comme le disait Aristote le temps c'est le mouvement, pourquoi ne pas dire que lorsque Fineor nomma les puissances elles cessèrent de s'agiter sans but et qu'à ce moment le rythme naquit ; cet ébauche temporelle se perfectionna au fur et à mesure de l'apaisement des puissances et se transforma en Temps.

Pour l’aider dans cette difficile tâche que constituait le maintient de l’Ordre, Fineor créa, à partir des forces errantes, les Fineri, les dieux. Il leur donna l’apparence qu’il aimait à prendre, une forme physique certes limitée mais qui l’aidait à mieux appréhender sa force divine.
Bien. Après le temps, la forme. Cette progression me convient parfaitement. Dans un premier temps Fineor n'était qu'une abstraction mais maintenant que le temps est créé et que le tumulte est terminé il choisit une forme définitive. Un forme grâce à laquelle il pourra exprimer toute sa puissance. C'est la création de l'Harmonie ( qui découle forcément de l'ordre) et le début des mesures ( et donc des maths). En se donnant forme, Fineor achève sa transformation et par la même la transformation de l'univers autour de lui. Tu dois trouvé un nom pour cette période.

Il créa aussi un lieu où ils pourraient tous vivre ensemble ; ainsi apparut le Dolitem, le Haut-Palais de Fineor. Parmi ses créations, l’Etre en choisit une pour épouse avec qui il donna naissance à de nouveaux Fineri. De même en faisaient les autres dieux. Et le temps s’écoula encore et encore. Fineor demeurait assis sur l’Imtererum, le trône de l’éternité tandis que les Fineri le divertissaient en s’adonnant aux arts de la danse, du chant, du conte, du dessin et du spectacle. En contrepartie, Fineor leur faisait partager sa connaissance et elle était si vaste que chaque leçon durait un siècle. Mais les Fineri étaient tout comme leur maître éternels et un siècle ne représentait à leurs yeux qu’une infime durée.
Pourquoi ne pas dire que ce lieu est au centre de tout ? A l'endroit même où Fineor est apparu ?
Ces créations achevées, vient le temps de l'éternelle célébrations. Les Fineri fêtent la création de l'ordre dans le Dolitem et donne naissances aux Arts : la musique, la danse, le dessin etc...

Bientôt, les Fineri vinrent à exceller dans leurs arts et Fineor, qui s’amusait beaucoup, voulut les en remercier. Ainsi, chaque Fineri reçut le don de création, réservé jusqu’à présent à leur maître.
Le don de création ils l'ont déjà puisqu'ils ont créés les arts, non ?

Seul l’un d’entre eux ne fut pas jugé digne de le recevoir. Il s’agissait du Finer nommé Hubell, que Fineor trouvait incompétent et sans volonté. Hubell était la première création de Fineor. Issu d’une puissance fougueuse, il soufrait d’un mauvais tempérament. Irascible et vaniteux, il convoitait secrètement la place de Fineor. D’une intelligence machiavélique et d’une volonté propre, il mit à profit les connaissances que lui transmettait l’Etre pour devenir plus fort et semer aussi souvent que possible le Chaos dans l’Univers. Fineor demeurait jusqu’à présent indéfférent à ce comportement mais en refusant le don de création au Finer, il venait de mettre en œuvre son premier châtiment. Or, blessé dans son orgueil et déçu, Hubell s’enfuit dans les plus profondes et secrètes salles du Dolitem et ni Fineor ni les autres Fineri ne le virent pendant fort longtemps. Sa capacité à se cacher de la vision même de l’Etre demeurait une preuve supplémentaire de l’inquiétante puissance qu’avait acquis le dieu maléfique.
Là le seul truc qui me dérange c'est que tu donnes l'impression que Fineor n'aime pas Hubell. Vu que Hubell fut engendré par ses soins il ne peut que l'aimer, non ? Je pense qu'il va falloir que tu explique mieux le changement de Hubell. Il faiyt vraiment que tu montre qu'à la base Hubell était parfait mais que pour certaines raisons il s'est corrompu et finalement devenu maléfique. Sinon tu as bien fait de dire qu'il pouvait se soustraire au regard du Maitre ( c'est plus crédible pour la suite !)

C'est franchement mieux que le premier jet. deux ou trois trucs à fouiller mais c'est déjà mieux. je lirai la suite quand tu la postera.
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  MrSonge le Sam 21 Aoû 2010 - 20:15

Au commencement, tout n’était que Néant et Infini. Un grand vide sans limite, dans le quel rien n’existait : ni l’air, ni le son, ni la lumière.
La seconde phrase me semble contingente. Elle éclaire certes un peu le lecteur mais si tu dis que "tout n'était que Néant", il est logique que rien n'existait et que ce Néant était un vide sans limite.

Or voilà que sans explications connues, apparut le Chaos. Des forces surgirent des ténèbres et elles virevoltaient dans le Néant, s’entrechoquant avec violence.
Je ne sais pas si "virevolter" est très bien choisi. On pense d'avantage à des papillons qu'à des "forces surgies des ténèbres". Pinaillage de rigueur : je conjuguerais le verbe "virevolter" au passé simple, histoire de concordance avec "surgirent".

Grâce à Fineor, car ainsi se fit appeler plus tard l’Etre, l’Ordre fut en partie rétabli.
Je mettrais l'incise entre tirets.

Pour l’aider dans cette difficile tâche que constituait le maintient de l’Ordre, Fineor créa, à partir des forces errantes, les Fineri, les dieux.

"Difficile" me semble un doux euphémisme dans ce contexte cosmique... ^^

De même en faisaient les autres dieux.
Je trouve ce verbe antéposé absolument très moche. "Les autres dieux en faisaient de même" est certes plus classique mais il me taillade moins les oreilles...

D’une intelligence machiavélique et d’une volonté propre, il mit à profit les connaissances que lui transmettait l’Etre pour devenir plus fort et semer aussi souvent que possible le Chaos dans l’Univers.
Le "d'une volonté propre" fait un peu tache à mon goût. On ne comprends pas très bien ce que tu entends par là...
=> Le Chaos avec majuscule, vraiment ? Celui dont il est question au début peut-être vraiment être "semé" ? A ta place, j'ôterais la majuscule.

Voilà pour les petites remarques formelles.^^

En règle général, le seul reproche que je pourrais faire sur l'entier de ce début, c'est que je trouve le ton un peu trop "Livre d'Histoire". C'est sans doute voulu, et ce genre de prologue se prête guère à une autre forme de narration mais je trouve que là, on a un peu l'impression de lire un abrégé de mythologie, certes bien ficelé et intéressant, mais un peu platement décrit, si j'ose dire.
En revanche, quant à la structure, Domingo m'as ôté tous les mots qui auraient pu me venir aux lèvres, je ne répéterai donc aucune de ses judicieuses observations !

Curieux et impatient d'avoir la suite ! Et heureux de retrouver de tes écrits sur ce forum ! Very Happy

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  der Träumer le Dim 22 Aoû 2010 - 9:36

Messieurs, je vous remercie vivement de vos commentaires pertinents et de vos remarques gratifiantes. J'ai passé du temps sur cette nouvelles version et je suis donc heureux de constater qu'elle est plutôt approuvée.

J'ai déjà apporté quelques modifications, notamment en ce qui concerne les noms (une erreur linguistique s'était glissée, me faisant trouver quelques mots erronés). Je vais dès aujourd'hui reprendre les quelques points qui pèchent afin de pouvoir presque définitivement clore cette première partie de L'histoire des Terres Anciennes (hé oui, j'ai hâte de passer à la suite, cela fait bientôt 3 semaines que j'attends mais chaque jour de nouveaux éléments demandent à être précisés auparavant !). Mais je vais avant tout me hâter de publier la suite afin que vous ayez une vision globale et que je reprenne en une seule fois le texte.

Je ne manquerai pas non plus d'aller jeter un coup d'oeil sur vos textes, appréciant grandement ceux de Mr Songe depuis longtemps et étant impatient de découvrir ceux de Domingo. J'avoue ne pas trop savoir par où commencer mais je vais me débrouiller (n'hésitez pas à demander si vous souhaitez que l'un de vos textes en particulier soit commenté^^).

Mais avant tout, un peu de version latine avant le déjeuner, ça met en appétit !! Wink

__________________________________
Un jeu mortel. Une chance rare. Une vie unique.


avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  MrSonge le Dim 22 Aoû 2010 - 11:12

Tout d’abord, ce fut la déesse Ereis, épouse de l’Etre, qui fut récompensée et elle créa Ere, la terre.

Je trouve la conjonction "et" un petit peu faible, dans cette phrase. Je pense que tu pourrais plus mettre l'accent sur le fait que c'est une grande nouveauté pour elle que de pouvoir créer. La modification pourrait être minime mais même quelque chose comme "qui fut récompensée : elle créa donc Ere, la terre." me semble un peu plus fort que le "et".

Pendant bien des années elle demeura devant Fineor, modelant cette boule de terre qui flottait sous le Dolitem. Des plus hautes montagnes aux plus profonds abîmes, chaque relief fut minutieusement travaillé par les délicates mains d’Ereis. Une fois la déesse satisfaite de son travail, Fineor en appela une autre, Vasis.
Répétition de "travail".

Mais lorsqu’elle se présenta à lui, elle éclata en sanglots.
Le "Mais" sous-entendrait une opposition. Or il n'y en a pas, avant qu'elle ne se présente.

Elle expliqua qu’elle ne savait pas quoi créer. Et ses larmes inondèrent le sol du Dolitem puis se déversèrent sur Ere.
À mon avis, tu peux fusionner, là ^^ :
« Tandis qu'elle expliquais ne pas savoir quoi créer, ses larmes inondaient le sol du Dolitem et se déversaient sur Ere. »
Ou quelque chose dans ce goût-là.

Or Fineor la réconforta en lui montrant cela et bientôt les larmes se firent plus calmes, donnant naissance aux mers, puis aux fleuves, et enfin aux lacs.
Là encore, je ne crois pas que la conjonction ouvrant la phrase soit très judicieusement choisie. Je pense même que tu pourrais simplement la supprimer.

Le troisième Finer à être appelé fut le dieu Greacor et il aimait Vasis.
« fut le dieu Greacor, amoureux de Vasis. »

Son souffle pur recouvrit la terre et le vent virvoleta dans le ciel qu’elle colora en bleu, du même bleu qui teintait les yeux de son amant, Domar.
Pour mettre l'accent sur le commencement, je mettrais "et le vent se mit à virevolter".

Puis vint le tour du fils de Fineor, le dieu Menner et il admirait grandement l’idée de son prédécesseur et ami.
Ici encore une fois, le "et" peut passer à la trappe.
« Puis vint le tour du fils de Fineor, le dieu Menner, qui admirait grandement l'idée de son prédécesseur et ami.»

Elle s’enthousiasmait devant la création de son frère et elle voulut l’imiter.
=> "Elle s'enthousiasma", peut-être, pour une question de concordance ?

Que ce soit pour les Hommes ou pour les Elfes, leurs créateurs, en leur insufflant la vie, avaient aussi déposé en eux le sentiement dee leur existence, ce qui eut pour effet que les Hommes et les Elfes eurent conscience de la présence des Fineri.
=> "ce qui fit que les Hommes et les Elfes avaient conscience de la présence des Fineri", pourrait alléger un peu le "ce qui eut pour effet que"

Mais le concept le plus étrange aux Fineri, ce que les hommes appelent la mort, fut assigné à la déesse Valenis et elle devait accueillir les âmes des trépassés dans les salles du Dolitem.
"Le concept le plus étranger aux..." non ?

Fineor nomma aussi un messager des dieux car il s’avéra très vite que les Hommes et les Elfes avaient pris connaissance de l’existence de ces derniers.

Incohérence. Tu dis précédemment que «les Hommes et les Elfes eurent conscience de la présence des Fineri.» Comment se peut-il donc que ces créatures prennent par la suite connaissance de ce dont elles ont déjà conscience ?

Je trouve cette seconde partie beaucoup moins plate, au niveau de la narration. Tes personnages s'échauffent, ton récit suit, tout s'anime, et, métaphoriquement, ton texte commence à vivre avec ce qu'il décrit. Attention juste à un petit tique de langage qui te fait écrire très souvent "Ainsi".

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  domingo le Dim 22 Aoû 2010 - 16:29

Extrait 2

Ainsi vint le moment de la mise en acte du Gesem
Que signifie mise en acte ? Ce n'est pas une remarque c'est juste que je ne connais pas cette expression.^^

Tout d’abord, ce fut la déesse Ereis, épouse de l’Etre, qui fut récompensée et elle créa Ere, la terre. Pendant bien des années elle demeura devant Fineor, modelant cette boule de terre qui flottait sous le Dolitem. Des plus hautes montagnes aux plus profonds abîmes, chaque relief fut minutieusement travaillé par les délicates mains d’Ereis. Une fois la déesse satisfaite de son travail, Fineor en appela une autre, Vasis. Mais lorsqu’elle se présenta à lui, elle éclata en sanglots. Elle expliqua qu’elle ne savait pas quoi créer. Et ses larmes inondèrent le sol du Dolitem puis se déversèrent sur Ere. Ainsi naquirent les océans déchainés, chargés de la tristesse de Vasis. Or Fineor la réconforta en lui montrant cela et bientôt les larmes se firent plus calmes, donnant naissance aux mers, puis aux fleuves, et enfin aux lacs. Alors Vasis mit fin à sa peine en contemplant sa contribution à Ere. Mais on raconte que parfois, repensant à ce moment-là et toute honteuse, elle verse encore quelques larmes qui chutent sur Ere et les hommes appellent cela la pluie.
Rien à dire sur ce passage. Si je comprend bien tes Dieux sont similaires aux Dieux Romains, avec des humeurs, des caractères etc...

Dis-moi, pourquoi Fineor a créé la Terre ? Pour s'amuser ? Pour continuer la mise en ordre de l'Univers ? Il est primordial qu'il y est une cause originelle à cette création. Tu fais toujours références aux hommes avant même qu'il ne soient créés, ne serait-il pas plus logique de n'en parler qu'après leur création effective ?

Le troisième Finer à être appelé fut le dieu Greacor et il aimait Vasis. Aussi, touché par la tristesse de sa chère amie, il décida que tout ce qu’il allait créer dépendrait entièrement de l’eau. Il revêtit alors Ere des arbres et des plantes. Les fleurs, aussi multiples qu’élégantes, étaient autant de tentatives de conférer à ses créations la beauté de Vasis. On dit que la plus réussie fut la rose qui devint alors pour les Hommes la fleur symbole de l’amour. Les arbres, quant à eux, immenses et dressés vers les cieux, étaient considérés par ces mêmes Hommes comme des ponts entre Ere et le Dolitem. C’est ainsi que parfois, en appuyant son oreille contre l’écorce rugueuse d’un vieux chêne, on peut entendre le murmure des dieux. Ensuite vint Aenor et avec lui la lumière et la chaleur. Lorsqu’il découvrit ce qu’avaient conçu ses prédécesseurs, il fut si fasciné qu’il n’en put détacher son regard. Et pour toujours il voulut garder un œil sur cette œuvre qu’était Ere, la contemplant sous tous les angles. Ainsi apparut le soleil, l’œil d’Aenor, entre le Dolitem et Ere. Mais la chaleur qu’il dégageait était trop forte et bientôt les créations de Vasis et de Greacor commencèrent à s’effacer. Alors la jeune Imeleis dut envelopper Ere d’une couche protectrice, il s’agissait des cieux. Son souffle pur recouvrit la terre et le vent virvoleta dans le ciel qu’elle colora en bleu, du même bleu qui teintait les yeux de son amant, Domar. Mais ce bleu uniforme la lassa et elle décida de le ponctuer des nuages qui variaient de tailles et de couleurs selon son humeur. Une fois l’eau et les plantes protégées des rayons ardents de l’œil d’Aenor, Fineor convoqua le Finer appelé Troer. C’était le conteur favori de l’Etre. Il se plaisait à raconter des histoires qui fleurissaient dans son imagination débordante. Troer, qui trouvait la surface d’Ere trop inerte à son goût, décida de l’agiter un peu. Aussi créa-t-il les animaux. L’un après l’autre, chaque animal émergea de son imagination débridée. Il en conçut pour tous les environnements. Ainsi quelques biches commencèrent à gambader dans les plaines, des serpents à ramper sur le sol, des poissons à nager dans les mers et des oiseaux à voler dans le ciel. Pour que sa création ne nuise pas à celle des autres, Troer prit grand soin à créer un équilibre parmi ses animaux. Ainsi il en créa certains prédateurs et d’autres proies.
Je vais chipoter mais il y a quelque chose qui me chiffonne au niveau de la chronologie :
L'ordre de création dans ton texte est le suivant => La Terre > Les Océans > La Flore > La Lumière > L'Atmosphère > Les animaux > L'Homme > Les Elfes
Ne penses-tu pas que la création de la lumière devrait précéder celle des plantes ? Parce que les plantes sans photosynthèse ça fait pas long feu, non ?

Avec l’apparition des Elfes sur Ere prit fin la première partie de la création du monde et tous les dieux qui y avaient participé furent surnommés les Laturi Fineri, les dieux créateurs.

1/ La nature du texte

Par qui furent-ils nommés ainsi ? Par les Hommes, pas les Elfes où par eux-même ?
Je dis ça parce que il est important de savoir si ton texte est soit :
=> Une mythologie humaine expliquant la naissance du monde
=> Un écrit d'origine divine, cadeau des Dieux aux Hommes par le biais du Dieu Messager pour ne pas qu'ils oublient leur origine.
=> Un espèce d'organigramme chronologique créé par toi pour expliquer aux lecteurs la naissance de l'Univers
Là je t'avoue que j'ai un doute. Les élements que tu nous donnes font osciller le texte entre ces trois formes de récit et ça je pense que c'est une faiblesse. Il faut que tu choisisses une de ces trois formes.

2/ Le pouvoir des Dieux
Je ne sais pas ce que tu penses de mon idée de "langage qui créé l'ordre" mais je crois sincèrement que tu devrais préciser qui donne un nom à qui. Pourquoi ? Pour que l'on sache quel est le pouvoir de chaque Dieux. Pour moi comme Fineor est un espèce de Grand ordonnateur il serait logique que ce soit lui qui nomme les créations qui l'a engendré. Donc quand tu dit que les dieux créé les hommes, les elfes, la Terre je pense que tu devrais préciser que c'est Fineor qui leur donne un nom. Ça pourrait être cela le pouvoir ultime de Fineor : la dénomination des Forces, des choses et des Êtres.

3/ La punition d'Hubell
Tant que j'y suis je vais te proposer un truc : pourquoi ne pas dire que la punition qu'a infligé Fineor à Hubell est sa non-dénomination ?
Pour le punir Fineor retire son nom à Hubell et ainsi le désolidarise complètement de sa création ordonnée. Hubell deviendra donc le sans nom (ou le sans forme), une créature en perpétuelle recherche d'identité voulant mettre à mal la création de Fineor et des autres Dieux. Qu'en penses-tu ?
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  der Träumer le Dim 22 Aoû 2010 - 17:11

Des forces surgirent des ténèbres et elles virevoltaient dans le Néant, s’entrechoquant avec violence. Tout n’était que désordre des puissances. Mais, parmi elles, il en était une qui se faisait plus calme. L’Être venait d’émerger, une puissance consciente de son existence. Il dut faire preuve d’une grande intelligence et d’une résistance sans faille pour ne pas être annihilé par les autres forces qui poursuivaient leur lutte incessante et sans merci.
Dans un esprit "d'historien" pourquoi ne pas donné un nom à cette période genre le Grand Tumulte ? Tu sais, un peu comme nos scientifiques modernes désignent des ères lointaines : Le crétacé, le néolithique etc...
Là, l'image que je vois quand je lis ces lignes c'est une espèce d'immense tornade au centre de laquelle se situe l'Être dans un état de quiétude tel que sa simple existence apaise le déchainement de violence environnant. J'ai juste ?
Penses à imager tes descriptions comme ça on visualise rapidement les étapes de cette cosmologie.

Je ne suis pas pour le fait de donner des nom à des périodes mythologiques. Des périodes historiques ou préhistoriques certainement mais pas mythologique. Les événements mythologiques sont rarement précis. Ce sont avant tout des concepts, des tentatives d'explications à des questions existentielles. Leurs complexités font qu'ils sont très instable et telle ou telle personne, lorsqu'elle raconte, peut radicalement modifier l'image de ces événements. C'est pourquoi je ne désire pas rentrer dans le détail avec de longues descriptions. Chacun s'imagine plus ou moins ce qu'il veut. Mais ta vision est plutôt semblable à la mienne ! ^^

Grâce à Fineor, car ainsi se fit appeler plus tard l’Etre, l’Ordre fut en partie rétabli.

Je crois le verbe rétablir n'est pas judicieux car il sous-entend qu'auparavant il y avait de l'ordre que celui-ci à été troublé mais que finalement il est revenu et je ne pense pas que ce soit le cas. Je te propose :
La conscience primordiale manifesta son unicité par le verbe. Dès lors qu'elle eue choisie son nom, Fineor, elle constata que le déchainement des puissances n'avait qu'une seule cause : l'absence d'ordre. Ainsi, lorsque Fineor fit don à chaque puissance d'un nom le grand tumulte prit fin.
Toi qui t'intéresse de près au langage pourquoi ne pas baser l'ordre de ton univers sur la dénomination ? Avant que les choses ne soit nommée tout n'était que désordre mais lorsque Fineor donna un nom aux puissances l'ordre pu surgir du Chaos. Qu'en penses-tu ?

Avec lui était né le Temps, conscience que les choses étaient, sont et seront. Il obligea les puissances déchaînées à se calmer car celles qui venaient à disparaître l’étaient à jamais tandis que de nouvelles apparaissaient, plus dociles et plus douces.

L'idée est excellente mais, à mon sens, elle est mal exprimée. Comme le disait Aristote le temps c'est le mouvement, pourquoi ne pas dire que lorsque Fineor nomma les puissances elles cessèrent de s'agiter sans but et qu'à ce moment le rythme naquit ; cet ébauche temporelle se perfectionna au fur et à mesure de l'apaisement des puissances et se transforma en Temps.

C'est une bonne idée que j'étudierai ! Wink


Bientôt, les Fineri vinrent à exceller dans leurs arts et Fineor, qui s’amusait beaucoup, voulut les en remercier. Ainsi, chaque Fineri reçut le don de création, réservé jusqu’à présent à leur maître.

Le don de création ils l'ont déjà puisqu'ils ont créés les arts, non ?

Non, les arts ont été créés par Fineor. Il faut que je le précise en effet. Quant à ton idée de célébration de la création de Fini (en fait le pluriel n'est pas Fineri mais Fini), pourquoi pas.

Tout d’abord, ce fut la déesse Ereis, épouse de l’Etre, qui fut récompensée et elle créa Ere, la terre. Pendant bien des années elle demeura devant Fineor, modelant cette boule de terre qui flottait sous le Dolitem. Des plus hautes montagnes aux plus profonds abîmes, chaque relief fut minutieusement travaillé par les délicates mains d’Ereis. Une fois la déesse satisfaite de son travail, Fineor en appela une autre, Vasis. Mais lorsqu’elle se présenta à lui, elle éclata en sanglots. Elle expliqua qu’elle ne savait pas quoi créer. Et ses larmes inondèrent le sol du Dolitem puis se déversèrent sur Ere. Ainsi naquirent les océans déchainés, chargés de la tristesse de Vasis. Or Fineor la réconforta en lui montrant cela et bientôt les larmes se firent plus calmes, donnant naissance aux mers, puis aux fleuves, et enfin aux lacs. Alors Vasis mit fin à sa peine en contemplant sa contribution à Ere. Mais on raconte que parfois, repensant à ce moment-là et toute honteuse, elle verse encore quelques larmes qui chutent sur Ere et les hommes appellent cela la pluie.

Rien à dire sur ce passage. Si je comprend bien tes Dieux sont similaires aux Dieux Romains, avec des humeurs, des caractères etc...

Dis-moi, pourquoi Fineor a créé la Terre ? Pour s'amuser ? Pour continuer la mise en ordre de l'Univers ? Il est primordial qu'il y est une cause originelle à cette création. Tu fais toujours références aux hommes avant même qu'il ne soient créés, ne serait-il pas plus logique de n'en parler qu'après leur création effective ?

Ce n'est pas Fineor qui a créé la Terre mais son épouse Ereis ! ^^ Il est vrai qu'il n'y a pas de raison, je vais tenter de la trouver. Quant à mes références aux hommes, elles sont normales puisque le texte, j'en reparlerai, est en fait écrit par les Hommes... ^^

Le troisième Finer à être appelé fut le dieu Greacor et il aimait Vasis. Aussi, touché par la tristesse de sa chère amie, il décida que tout ce qu’il allait créer dépendrait entièrement de l’eau. Il revêtit alors Ere des arbres et des plantes. Les fleurs, aussi multiples qu’élégantes, étaient autant de tentatives de conférer à ses créations la beauté de Vasis. On dit que la plus réussie fut la rose qui devint alors pour les Hommes la fleur symbole de l’amour. Les arbres, quant à eux, immenses et dressés vers les cieux, étaient considérés par ces mêmes Hommes comme des ponts entre Ere et le Dolitem. C’est ainsi que parfois, en appuyant son oreille contre l’écorce rugueuse d’un vieux chêne, on peut entendre le murmure des dieux. Ensuite vint Aenor et avec lui la lumière et la chaleur. Lorsqu’il découvrit ce qu’avaient conçu ses prédécesseurs, il fut si fasciné qu’il n’en put détacher son regard. Et pour toujours il voulut garder un œil sur cette œuvre qu’était Ere, la contemplant sous tous les angles. Ainsi apparut le soleil, l’œil d’Aenor, entre le Dolitem et Ere. Mais la chaleur qu’il dégageait était trop forte et bientôt les créations de Vasis et de Greacor commencèrent à s’effacer. Alors la jeune Imeleis dut envelopper Ere d’une couche protectrice, il s’agissait des cieux. Son souffle pur recouvrit la terre et le vent virvoleta dans le ciel qu’elle colora en bleu, du même bleu qui teintait les yeux de son amant, Domar. Mais ce bleu uniforme la lassa et elle décida de le ponctuer des nuages qui variaient de tailles et de couleurs selon son humeur. Une fois l’eau et les plantes protégées des rayons ardents de l’œil d’Aenor, Fineor convoqua le Finer appelé Troer. C’était le conteur favori de l’Etre. Il se plaisait à raconter des histoires qui fleurissaient dans son imagination débordante. Troer, qui trouvait la surface d’Ere trop inerte à son goût, décida de l’agiter un peu. Aussi créa-t-il les animaux. L’un après l’autre, chaque animal émergea de son imagination débridée. Il en conçut pour tous les environnements. Ainsi quelques biches commencèrent à gambader dans les plaines, des serpents à ramper sur le sol, des poissons à nager dans les mers et des oiseaux à voler dans le ciel. Pour que sa création ne nuise pas à celle des autres, Troer prit grand soin à créer un équilibre parmi ses animaux. Ainsi il en créa certains prédateurs et d’autres proies.
Je vais chipoter mais il y a quelque chose qui me chiffonne au niveau de la chronologie :
L'ordre de création dans ton texte est le suivant => La Terre > Les Océans > La Flore > La Lumière > L'Atmosphère > Les animaux > L'Homme > Les Elfes
Ne penses-tu pas que la création de la lumière devrait précéder celle des plantes ? Parce que les plantes sans photosynthèse ça fait pas long feu, non ?

Ah ! Mon Dieu ! Mais oui ! Même à moi qui suit (trop parfois) perfectionniste, ce détail m'a échappé, je vais y remédier ! XD

Avec l’apparition des Elfes sur Ere prit fin la première partie de la création du monde et tous les dieux qui y avaient participé furent surnommés les Laturi Fineri, les dieux créateurs.

1/ La nature du texte
Par qui furent-ils nommés ainsi ? Par les Hommes, pas les Elfes où par eux-même ?
Je dis ça parce que il est important de savoir si ton texte est soit :
=> Une mythologie humaine expliquant la naissance du monde
=> Un écrit d'origine divine, cadeau des Dieux aux Hommes par le biais du Dieu Messager pour ne pas qu'ils oublient leur origine.
=> Un espèce d'organigramme chronologique créé par toi pour expliquer aux lecteurs la naissance de l'Univers
Là je t'avoue que j'ai un doute. Les élements que tu nous donnes font osciller le texte entre ces trois formes de récit et ça je pense que c'est une faiblesse. Il faut que tu choisisses une de ces trois formes.

2/ Le pouvoir des Dieux
Je ne sais pas ce que tu penses de mon idée de "langage qui créé l'ordre" mais je crois sincèrement que tu devrais préciser qui donne un nom à qui. Pourquoi ? Pour que l'on sache quel est le pouvoir de chaque Dieux. Pour moi comme Fineor est un espèce de Grand ordonnateur il serait logique que ce soit lui qui nomme les créations qui l'a engendré. Donc quand tu dit que les dieux créé les hommes, les elfes, la Terre je pense que tu devrais préciser que c'est Fineor qui leur donne un nom. Ça pourrait être cela le pouvoir ultime de Fineor : la dénomination des Forces, des choses et des Êtres.

3/ La punition d'Hubell
Tant que j'y suis je vais te proposer un truc : pourquoi ne pas dire que la punition qu'a infligé Fineor à Hubell est sa non-dénomination ?
Pour le punir Fineor retire son nom à Hubell et ainsi le désolidarise complètement de sa création ordonnée. Hubell deviendra donc le sans nom (ou le sans forme), une créature en perpétuelle recherche d'identité voulant mettre à mal la création de Fineor et des autres Dieux. Qu'en penses-tu ?

Le texte a en effet été écrit par les Hommes, c'est pourquoi il est parfois peu clair (Néant, puissances, Chaos, etc.). Ils tentent d'expliquer quelque chose de complexe : la naissance du monde. De plus, cela explique aussi les références au Hommes. Le tout est écrit en écho au temps présent, comme la réponse à des mystères de la vie.

Normalement, je dirai que ce sont les Hommes qui nommèrent les dieux et les éléments mythologiques. Ne s'en souvenant plus, ils n'évoquent pas la question. Cependant, je retiens ton idée de pouvoir du langage qui m'intéresse. Si le coeur m'en dit, je tenterais d'intégrer l'idée lors de la reprise du texte.
Quand à Hubell, je ne sais pas. Par besoin pour l'histoire suivante, il doit garder une forme assez semblable à celle des autres Fini.

Bref, voilà quelques précisions ! Smile
avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  MrSonge le Dim 22 Aoû 2010 - 18:57

« Ni l’un ni l’autre » dit-il «Je vois que ta langue est toujours aussi acerbe. Voilà qui ne sied guère à un dieu qui prétend avoir été le premier Etre.
Je vois bien un "ton acerbe", mais je trouve que "langue acerbe" fait un peu forcé dans la formule.

Car en effet Ere sera à présent partagée entre le Bien et le Mal et ce pour toujours.
=> "en effet" me semble superflu.

Ainsi fut-il nommé après par les Hommes et les Elfes, Obscaror, le Maléfique.
Mauvaise tournure. "Ainsi" sous-entend que le nom vient d'être donné, or tu ne le fais qu'à la fin de la phrase. Du coup on ne comprend pas à quoi se rapporte ce "ainsi".

Voilà, pas grand chose à redire, comme tu le vois. Plus ton récit est riche de péripéties, plus ton texte se fait vivant, précis, fluide. Le rythme de l'écriture suit le rythme du contenu. C'est, à mon avis, ce qui la rendait un peu pataude au début, mais paradoxalement, c'est ce qui l'a rend si attrayante à présent que tout s'est mis en branle !

__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  domingo le Dim 22 Aoû 2010 - 21:03

Mais voilà que Hubell se présenta devant Fineor. Alors l’Etre lui demanda :
« Que veux-tu Hubell l’Incompétent ? Viens-tu réclamer ma clémence ou bien tenter de te racheter ? »
Ce à quoi le dieu répondit d’abord par un rire provocateur.
Comme j'adore les méchants je ne saurais que trop de conseiller de soigner l'arrivée d'Hubell ! Possède t-il des attributs ? Des pouvoirs caractéristiques ?
Il faut absolument que l'on constate toute la splendeur du méchant, qui plus est si il a décidé de s'attaquer à un Dieu !
Faut vraiment que cette entrée en matière soit "classe". Vois ce qu'il a comme pouvoir et ses traits de personnalité et pond nous une arrivée qui en jette !

Sinon comme je te l'ai dit précédemment je ne vois pas pourquoi Fineor est désagréable avec sa création. même si cette création est imparfaite Fineor n'a, selon moi, pas de raison de le détester.

« Ni l’un ni l’autre » dit-il «Je vois que ta langue est toujours aussi acerbe. Voilà qui ne sied guère à un dieu qui prétend avoir été le premier Etre. Mais je n’ai cure de tes paroles insolentes car aujourd’hui est mon jour de gloire et ton jour de honte. Ecoute ! Pendant que toi et tes favoris vous occupiez à créer un monde, moi, dans les plus profondes et sombres caves du Dolitem, je me vouais à le pervertir. Regarde ! Pour répondre aux Hommes et aux Elfes, j’ai donné vie aux Gobelins, aux Trolls, aux Dragons, aux Gnomes et aux Nains. Et dans les profondeurs d’Ere, leur population est égale à celle de vos créations. Bientôt, ils jailleront par milliers et répandront le feu dévorant. Car voilà ma plus belle invention ! Le feu, destructeur et dévastateur. Rien, sinon la terre elle-même, ne peut résister à sa chaleur. Mais que les Hommes et les Elfes se réjouissent de ce feu car sa chaleur leur sera utile. En effet, ils connaitront aussi à présent les ténèbres de la nuit et le froid de l’hiver ! Enfin, pour me rappeler sans cesse à leur mémoire, comme tu le fais avec le soleil, j’ai créé la lune, œil pâle dans les ténèbres de la nuit. Vois-tu maintenant, ô Fineor, tout le mal que tu as engendré en me refusant le don de création que j’ai finalement dérobé ? Car en effet Ere sera à présent partagée entre le Bien et le Mal et ce pour toujours. Je te laisse admirer cette âpre lutte depuis la hauteur de ton trône et je vais rejoindre le mien, dans les flammes du centre d’Ere, dans l’Unlitem. Salut à toi, ô Fineor ! »
Puisque Fineor ne l'aime pas pourquoi le laisse t-il palabrer pendant deux plombes ? Moi je suis Fineor si Hubell la ramène je le désintègre aussi sec !
Voilà qui ne sied guère à un dieu qui prétend avoir été le premier Etre. => Tu sous-entends que Fineor n'est pas le premier être ? pourquoi Hubell ne présente pas cet élément dans son réquisitoire ?
Ecoute !=> Pourquoi Hubell lui demande d'écouter puisque c'est déjà ce que fait Fineor ?
Pendant que toi et tes favoris vous occupiez à créer un monde, moi, dans les plus profondes et sombres caves du Dolitem, je me vouais à le pervertir. => Ok, Hubell peut se soustraire au regard de Fineor mais que je sache les effets de cette corruptions, eux, sont bien visibles. Fineor et les Dieux ne ce sont-ils pas aperçu que de nouvelles créatures apparaissaient sur Ere ?
Regarde ! Pour répondre aux Hommes et aux Elfes, j’ai donné vie aux Gobelins, aux Trolls, aux Dragons, aux Gnomes et aux Nains.=> Pour répondre ?! Je ne comprends pas. pourquoi ne pas plutôt souligner que les créatures créées par Hubell sont plus belles, plus puissantes, plus intelligente que celles de son maître ?
Car voilà ma plus belle invention ! Le feu, destructeur et dévastateur. Rien, sinon la terre elle-même, ne peut résister à sa chaleur. Mais que les Hommes et les Elfes se réjouissent de ce feu car sa chaleur leur sera utile. En effet, ils connaitront aussi à présent les ténèbres de la nuit et le froid de l’hiver ! Enfin, pour me rappeler sans cesse à leur mémoire, comme tu le fais avec le soleil, j’ai créé la lune, œil pâle dans les ténèbres de la nuit. Vois-tu maintenant, ô Fineor, tout le mal que tu as engendré en me refusant le don de création que j’ai finalement dérobé ? Car en effet Ere sera à présent partagée entre le Bien et le Mal et ce pour toujours. Je te laisse admirer cette âpre lutte depuis la hauteur de ton trône et je vais rejoindre le mien, dans les flammes du centre d’Ere, dans l’Unlitem. Salut à toi, ô Fineor ! »=> C'est très très manichéen tout ça ! Là je dirai pas que ce n'est pas crédible je dirai juste que cela ne me plait pas, c'est trop simpliste et je n'aime pas les méchants simplistes.
Connais-tu les différentes forces à l'œuvre dans la fantasy en général ? Je vais te faire un petit topo qui, je l'espère, te permettra de donner plus de profondeur à ton univers.

L'Être et le Néant :
Ce sont les deux superpuissances à l'œuvre en général. L'Être englobe tout ce qui est vivant & mort, tout ce qui est matériel et immatériel. Quant au Néant, comme son nom l'indique c'est le Grand Rien. Généralement, le Néant à déjà été battu mais il arrive que parfois des créatures anciennes et puissantes le "régénère".
L'Ordre et le Chaos : Ces deux forces sont des conséquences de l'Être, ce sont deux forces complémentaires mais en constante lutte. Ces deux forces sont par delà le Bien et le Mal pour te citer un exemple la Nature est chaotique ( génération spontanée, lutte constante de la faune et de la faune pour la survie, ...)
L'Homme par contre est plus Ordre que Chaos car son esprit limité essaye constamment de rationalisé les phénomènes, il organise l'environnement ainsi que lui-même. Même si il tue ou fait la guerre il respecte certaines règles auxquelles il ne peut se soustraire ( et parfois même qu'il instaure)
En dernier il y a :
Le Bien et le Mal : Le Bien et le Mal ne sont que les deux facettes d'une même pièce. Même si on peut les croire antagonistes ces deux forces essayent de préserver la vie. D'ailleurs il arrive parfois que ces deux forces travaillent conjointement pour repousser un ennemi plus grand : le Chaos par exemple.
Que veux tu faire d'Hubell ? Un simple méchant ou une créature asservi par une Force qui le dépasse, le pantin d'une lutte d'un tout autre niveau ?

Hubell disparut, avant même que Fineor n’ait pu intervenir, et son rire résonna longtemps dans les salles du Dolitem. A ce moment-là, l’Etre prit pleinement conscience de l’importante puissance qu’avait acquis Hubell. Il ordonna à Epistor d’aller vérifier les dires du dieur maléfique. Le messager se rendit sur Ere et constata avec peine la véracité de ces paroles. => Le rire qui résonne c'est trop cliché par contre, vire le ! Pourquoi l'Être a besoin de vérifier les dires d'Hubell ? n'est-il pas capable de savoir déjà ce qui se passe ? Pourquoi laissez faire Hubell ? Quelle loi l'empêche de défaire ce qui a été fait ?

La colère envahit Fineor lorsqu’il la lui rapporta. Et cette colère doubla quand l’Etre s’aperçut qu’il ne pouvait pas déjouer les méfaits du Fineri maléfique. Ainsi fut-il nommé après par les Hommes et les Elfes, Obscaror, le Maléfique. Il ordonna aussitôt qu’on lui apportât son épée et les dieux surent que cet ordre annonçait une période de grands troubles. C’est Domar, dieu de la guerre, qui déposa Litser, l’épée éclair, aux pieds de son maître. Alors Fineor en saisit la garde et se leva de l’Imtererum. Et les peuples d’Ere purent entendre ces paroles retentir entre les flancs des montagnes :
« Si je ne puis détruire ce que tu as engendré, alors je te détuirai toi, Hubell l’Incompétent ! »
Et des profondeurs de la terre s’élevèrent ces mots :
« Je t’attends, ô Fineor. Moi, Hubell le Maléfique, te ferai rejoindre le Néant ! »
Ainsi commença la Silcin Utis, la colère du destin, qui devait constituer la première guerre entre le Bien et le Mal.
=> Mouais... je ne vais pas répété ce que j'ai déjà dit sur la rébellion des créatures sur leur créateur, ni ce que je pense que le Dieu qui n'est pas foutu de régler des problèmes d'un claquement de doigt...

Mon avis général est que pour des gens qui n'y connaissent pas grand chose en Fantasy ça passera mais pour des mecs qui adorent cela ils se diront : "Bof, encore une histoire de combat entre le Bien et le Mal où le gentil va gagner"
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  Liven d'Eleissen le Lun 23 Aoû 2010 - 9:05

Je suis assez d'accord avec les commentaires de Domingo. Ton "Silmarillon" me fait énormément penser à celui de Tolkien, déjà bien inspiré de la Bible, ou encore à celui de Guy Gavriel Kay, dans Fionavar, qui reprend quasiment les mêmes éléments que l'auteur du SDA (création des gnomes, trolls, nains, apparition du feu et autres).
C'est dommage; pour l'instant, je ne vois pas vraiment l'originalité de ton texte :/

En revanche, j'apprécie beaucoup tes recherches linguistiques sur les noms, il y a un réel effort dessus, ainsi que la manière dont tu écris. Malgré les quelques corrections à effectuer, le ton convient très bien à ce genre de texte!

__________________________________

*from my book

+Il n'est pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux que l'on aime.
+L'écrivain original n'est pas celui qui n'imite personne mais celui que personne ne peut imiter.

+Je déplace ton pion sur ce maudit échiquier. Prends garde à la Reine. Elle te prendra et t'emportera dans cet empire de décadence. Le Fou veille. Le Cavalier te regarde.Échec et mat, trésor. [By a friend, Elilah]
avatar
Liven d'Eleissen
Talent Suprême
Talent Suprême

Féminin Nombre de messages : 1865
Age : 26
Localisation : Over the stars, in my dreams...
Emploi/loisirs : Khâgne Lettres Modernes
Votre talent : Écriture
Points : 1766
Date d'inscription : 11/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  der Träumer le Lun 23 Aoû 2010 - 10:52

Domingo a écrit:
Mais voilà que Hubell se présenta devant Fineor. Alors l’Etre lui demanda :
« Que veux-tu Hubell l’Incompétent ? Viens-tu réclamer ma clémence ou bien tenter de te racheter ? »
Ce à quoi le dieu répondit d’abord par un rire provocateur.

Comme j'adore les méchants je ne saurais que trop de conseiller de soigner l'arrivée d'Hubell ! Possède t-il des attributs ? Des pouvoirs caractéristiques ?
Il faut absolument que l'on constate toute la splendeur du méchant, qui plus est si il a décidé de s'attaquer à un Dieu !
Faut vraiment que cette entrée en matière soit "classe". Vois ce qu'il a comme pouvoir et ses traits de personnalité et pond nous une arrivée qui en jette !

Sinon comme je te l'ai dit précédemment je ne vois pas pourquoi Fineor est désagréable avec sa création. même si cette création est imparfaite Fineor n'a, selon moi, pas de raison de le détester.

Tu as raison sur l'entrée d'Hubell. J'avais eu tendance dans mes derniers écrits à éviter ce genre de chose qui, je trouvais, faisait un peu trop cinéma américain ! Mais dans ce cas précis, cela peut en effet aider l'histoire puisqu'on comprendra la force d'Hubell.


domingo a écrit:
« Ni l’un ni l’autre » dit-il «Je vois que ta langue est toujours aussi acerbe. Voilà qui ne sied guère à un dieu qui prétend avoir été le premier Etre. Mais je n’ai cure de tes paroles insolentes car aujourd’hui est mon jour de gloire et ton jour de honte. Ecoute ! Pendant que toi et tes favoris vous occupiez à créer un monde, moi, dans les plus profondes et sombres caves du Dolitem, je me vouais à le pervertir. Regarde ! Pour répondre aux Hommes et aux Elfes, j’ai donné vie aux Gobelins, aux Trolls, aux Dragons, aux Gnomes et aux Nains. Et dans les profondeurs d’Ere, leur population est égale à celle de vos créations. Bientôt, ils jailleront par milliers et répandront le feu dévorant. Car voilà ma plus belle invention ! Le feu, destructeur et dévastateur. Rien, sinon la terre elle-même, ne peut résister à sa chaleur. Mais que les Hommes et les Elfes se réjouissent de ce feu car sa chaleur leur sera utile. En effet, ils connaitront aussi à présent les ténèbres de la nuit et le froid de l’hiver ! Enfin, pour me rappeler sans cesse à leur mémoire, comme tu le fais avec le soleil, j’ai créé la lune, œil pâle dans les ténèbres de la nuit. Vois-tu maintenant, ô Fineor, tout le mal que tu as engendré en me refusant le don de création que j’ai finalement dérobé ? Car en effet Ere sera à présent partagée entre le Bien et le Mal et ce pour toujours. Je te laisse admirer cette âpre lutte depuis la hauteur de ton trône et je vais rejoindre le mien, dans les flammes du centre d’Ere, dans l’Unlitem. Salut à toi, ô Fineor ! »

Puisque Fineor ne l'aime pas pourquoi le laisse t-il palabrer pendant deux plombes ? Moi je suis Fineor si Hubell la ramène je le désintègre aussi sec !
Voilà qui ne sied guère à un dieu qui prétend avoir été le premier Etre. => Tu sous-entends que Fineor n'est pas le premier être ? pourquoi Hubell ne présente pas cet élément dans son réquisitoire ?
Ecoute !=> Pourquoi Hubell lui demande d'écouter puisque c'est déjà ce que fait Fineor ?
Pendant que toi et tes favoris vous occupiez à créer un monde, moi, dans les plus profondes et sombres caves du Dolitem, je me vouais à le pervertir. => Ok, Hubell peut se soustraire au regard de Fineor mais que je sache les effets de cette corruptions, eux, sont bien visibles. Fineor et les Dieux ne ce sont-ils pas aperçu que de nouvelles créatures apparaissaient sur Ere ?
Regarde ! Pour répondre aux Hommes et aux Elfes, j’ai donné vie aux Gobelins, aux Trolls, aux Dragons, aux Gnomes et aux Nains.=> Pour répondre ?! Je ne comprends pas. pourquoi ne pas plutôt souligner que les créatures créées par Hubell sont plus belles, plus puissantes, plus intelligente que celles de son maître ?
Car voilà ma plus belle invention ! Le feu, destructeur et dévastateur. Rien, sinon la terre elle-même, ne peut résister à sa chaleur. Mais que les Hommes et les Elfes se réjouissent de ce feu car sa chaleur leur sera utile. En effet, ils connaitront aussi à présent les ténèbres de la nuit et le froid de l’hiver ! Enfin, pour me rappeler sans cesse à leur mémoire, comme tu le fais avec le soleil, j’ai créé la lune, œil pâle dans les ténèbres de la nuit. Vois-tu maintenant, ô Fineor, tout le mal que tu as engendré en me refusant le don de création que j’ai finalement dérobé ? Car en effet Ere sera à présent partagée entre le Bien et le Mal et ce pour toujours. Je te laisse admirer cette âpre lutte depuis la hauteur de ton trône et je vais rejoindre le mien, dans les flammes du centre d’Ere, dans l’Unlitem. Salut à toi, ô Fineor ! »=> C'est très très manichéen tout ça ! Là je dirai pas que ce n'est pas crédible je dirai juste que cela ne me plait pas, c'est trop simpliste et je n'aime pas les méchants simplistes.
Connais-tu les différentes forces à l'œuvre dans la fantasy en général ? Je vais te faire un petit topo qui, je l'espère, te permettra de donner plus de profondeur à ton univers.

1) Fineor laisse parler Hubell car il veut savoir ce qu'il trame (jsuqu'à présent, Hubell s'était juste caché et Fineor pense qu'il vient demander pardon).
2) Hubell prétend que Fineor n'est peut-être pas le premier Etre (mais il n'en sait rien) juste pour le discréditer aux yeux des autres Fini. C'est le genre d'argument ad hominem totalement inoffensif.
3) Hubell demande à Fineor d'écouter simplement par effet rhétorique. "Ecoute !" interpelle l'auditeur et donne un rythme avec "Regarde !" quelques lignes plus bas...
4) Hubell a élaboré ses créatures dans les profondeurs d'Erem (forme corrigé depuis d'Ere) et elles ne se sont pas encore répandues sur la terre. Il a aussi les capacités de les masquer à la vue de Fineor. Il faut imaginer une sorte de zone dans Erem totalement invisible par les dieux.
5) J'emploie le terme "répondre" car le but d'Hubell est de devenir l'égal de Fineor. Tout ce que Fineor à créé avec l'aide des Fini, Hubell veut en créer l'équivalent maléfique (soleil/lune ; jour/nuit ; hommes/nains ; elfes/gobelins etc). C'est le début de la dualité Bien/Mal.
6) Tout est manichéen en effet. Pourquoi ? J'ai envie de dire par obligation du genre. J'écris de la High Fantasy dont l'une des caractéristiques est la profond morale manichéenne (on la retrouve clairement avec Tolkien par exemple). Après, il vrai que le discours d'Hubell est presque trop manichéen. Mais encore une fois, ce sont les Hommes et les Elfes qui pensent qu'il l'a prononcé. Ils cherchent à expliquer pourquoi il y a des choses gentilles et d'autres méchantes.
7) Enfin, pour ce qui est des "forces à l'oeuvre dans la fantasy", j'en prends note.

Liven a écrit:Je suis assez d'accord avec les commentaires de Domingo. Ton "Silmarillon" me fait énormément penser à celui de Tolkien, déjà bien inspiré de la Bible, ou encore à celui de Guy Gavriel Kay, dans Fionavar, qui reprend quasiment les mêmes éléments que l'auteur du SDA (création des gnomes, trolls, nains, apparition du feu et autres).
C'est dommage; pour l'instant, je ne vois pas vraiment l'originalité de ton texte :/

C'est vrai, mon Silmarillion n'est pas original (ou du moins la partie que vous pouvez lire). Remarquons juste que celui de Tolkien est 1000 fois mieux écrit ! XD
En fait, je ne me morfond pas sur ce manque d'originalité, tout simplement car je pense qu'il est impossible de faire autrement. Dans notre monde, plusieurs dizaine de récits racontant la création du monde ont été écrits. En Fantasy, on arrive sans doute à des chiffres bien supérieurs ! Or, étant donné que je cherche à expliquer la création d'un monde semblable au notre, la marge d'originalité avec ce qui a déjà été écrit est assez mince ! Wink

Liven a écrit:En revanche, j'apprécie beaucoup tes recherches linguistiques sur les noms, il y a un réel effort dessus, ainsi que la manière dont tu écris. Malgré les quelques corrections à effectuer, le ton convient très bien à ce genre de texte!

J'apprécie grandement ce compliment car mon travail sur les langues n'a pas été mince. Certes mon premier langage (homme) est plutôt inspiré du latin, mais un effort de rigueur linguistique et de créativité a été exigé. Quant au style, je ne pense pas que ce soit le plus difficile à obtenir, il suffit juste de tenter un pastiche des textes bibliques, mythologiques ou du Silmarillion ! Wink

__________________________________
Un jeu mortel. Une chance rare. Une vie unique.


avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  domingo le Lun 23 Aoû 2010 - 18:46

Tu as raison sur l'entrée d'Hubell. J'avais eu tendance dans mes derniers écrits à éviter ce genre de chose qui, je trouvais, faisait un peu trop cinéma américain ! Mais dans ce cas précis, cela peut en effet aider l'histoire puisqu'on comprendra la force d'Hubell.
Oui évidemment quand c'est du too much involontaire ça fait minable !^^ Mais bon, une petite entrée en matière avec un description physique et la mise en évidence de son changement serait pas plus mal.

1) Fineor laisse parler Hubell car il veut savoir ce qu'il trame (jsuqu'à présent, Hubell s'était juste caché et Fineor pense qu'il vient demander pardon).
Ok, je comprends. La seule petite question qui subsiste dans mon esprit c'est : comment vois-tu un Dieu ?
Parce que bon, pour moi un Dieu c'est pas seulement une entité colossale capable de créer la vie c'est surtout une créature qui a atteint un stade de conscience supérieure, une créature qui lit dans ses engeances comme dans un livre ouvert. Que Hubell parvienne à se soustraire du regard de Fineor je peux le concevoir mais qu'il parvienne à dissimuler ses pensées alors qu'il est face à son créateur me semble vraiment cheaté.
2) Hubell prétend que Fineor n'est peut-être pas le premier Etre (mais il n'en sait rien) juste pour le discréditer aux yeux des autres Fini. C'est le genre d'argument ad hominem totalement inoffensif.
Ok.
3) Hubell demande à Fineor d'écouter simplement par effet rhétorique. "Ecoute !" interpelle l'auditeur et donne un rythme avec "Regarde !" quelques lignes plus bas...
Ok.
4) Hubell a élaboré ses créatures dans les profondeurs d'Erem (forme corrigé depuis d'Ere) et elles ne se sont pas encore répandues sur la terre. Il a aussi les capacités de les masquer à la vue de Fineor. Il faut imaginer une sorte de zone dans Erem totalement invisible par les dieux.
D'accord. Je pensais que les créatures citées s'adonner déjà joyeusement au massacre à la surface d'Erem !^^ Donc en fait, Hubell s'est créé un plan rien qu'a lui, au sein même du Palais de Fineor... cheaté le gars.
5) J'emploie le terme "répondre" car le but d'Hubell est de devenir l'égal de Fineor. Tout ce que Fineor à créé avec l'aide des Fini, Hubell veut en créer l'équivalent maléfique (soleil/lune ; jour/nuit ; hommes/nains ; elfes/gobelins etc). C'est le début de la dualité Bien/Mal.
Ok.
6) Tout est manichéen en effet. Pourquoi ? J'ai envie de dire par obligation du genre. J'écris de la High Fantasy dont l'une des caractéristiques est la profond morale manichéenne (on la retrouve clairement avec Tolkien par exemple). Après, il vrai que le discours d'Hubell est presque trop manichéen. Mais encore une fois, ce sont les Hommes et les Elfes qui pensent qu'il l'a prononcé. Ils cherchent à expliquer pourquoi il y a des choses gentilles et d'autres méchantes.
D'accord, ça me va. Dans ce cas, pourquoi ne pas préciser qu'il s'agit d'un texte écrit par la main d'un humain ou d'un Elfe ?

C'est vrai, mon Silmarillion n'est pas original (ou du moins la partie que vous pouvez lire). Remarquons juste que celui de Tolkien est 1000 fois mieux écrit ! XD
En fait, je ne me morfond pas sur ce manque d'originalité, tout simplement car je pense qu'il est impossible de faire autrement. Dans notre monde, plusieurs dizaine de récits racontant la création du monde ont été écrits. En Fantasy, on arrive sans doute à des chiffres bien supérieurs ! Or, étant donné que je cherche à expliquer la création d'un monde semblable au notre, la marge d'originalité avec ce qui a déjà été écrit est assez mince ! Wink
Je comprends tout à fait ton choix, j'irai même jusqu'à dire que c'est le seul choix possible. Qui peut prétendre renverser les codes d'un genre bien établi ? Le classicisme vaut mieux qu'une soit disant originalité.
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  der Träumer le Mar 24 Aoû 2010 - 9:41

Pour information, j'ai entrepris de récrire presque totalement l'Amanentis. Je garde évidemment tout le fond mais je travaille beaucoup plus le style et j'ajoute aussi les quelques éléments que vous m'avez suggérés. Je ne sais pas si je la posterais ou pas (car si je repose une nouvelle version à chaque critique, on n'est pas sorti ! ^^)

Ok, je comprends. La seule petite question qui subsiste dans mon esprit c'est : comment vois-tu un Dieu ?
Parce que bon, pour moi un Dieu c'est pas seulement une entité colossale capable de créer la vie c'est surtout une créature qui a atteint un stade de conscience supérieure, une créature qui lit dans ses engeances comme dans un livre ouvert. Que Hubell parvienne à se soustraire du regard de Fineor je peux le concevoir mais qu'il parvienne à dissimuler ses pensées alors qu'il est face à son créateur me semble vraiment cheaté.

J'y réponds dans la nouvelle version. En plus de se masquer à la vue de Fineor, Hubell parvient même à lui dissimuler ses pensées. Il est encore plus puissant que l'Etre ne l'imaginait !

D'accord. Je pensais que les créatures citées s'adonner déjà joyeusement au massacre à la surface d'Erem !^^ Donc en fait, Hubell s'est créé un plan rien qu'a lui, au sein même du Palais de Fineor... cheaté le gars.

Voilà, les créatures sont cachées dans Erem, dans le fameux Unlitem d'Hubell qu'il va rejoindre à la fin du texte. Mais non, ce Bas-Palais ne se situe pas dans le Palais de Fineor mais au coeur de la terre. De là, Hubell fera la guerre aux Hommes et aux Elfes qui s'uniront et avec l'aide des dieux lui botteront -peut-être- les fesses. C'est aussi de ce lieu que le dieu maléfique peut refroidir le coeur de la terre, c'est l'hiver.

D'accord, ça me va. Dans ce cas, pourquoi ne pas préciser qu'il s'agit d'un texte écrit par la main d'un humain ou d'un Elfe ?

Précisément, dans la nouvelle version, j'augmente beaucoup plus ce sentiment avec des interpellations du lecteur, des références plus nombreuses aux Hommes. Cela donne l'effet que le texte est en fait narré par un conteur à un public.

Je comprends tout à fait ton choix, j'irai même jusqu'à dire que c'est le seul choix possible. Qui peut prétendre renverser les codes d'un genre bien établi ? Le classicisme vaut mieux qu'une soit disant originalité.

Je suis d'accord. J'ai toujours préféré le classicisme en littérature (et en art plus généralement). Very Happy

__________________________________
Un jeu mortel. Une chance rare. Une vie unique.


avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  der Träumer le Mer 25 Aoû 2010 - 15:52

Que faire ?

J'ai achevé aujourd'hui même la réécriture totale de l'Amanentis. Le fond n'a pas été énormément changé, les modifications tenant avant tout à la forme, avec un style plus léger, plus imaginé et plus rythmé.
Deux options s'offrent maintenant à moi : soit je commence la rédaction de la suite et je la poste au fil de mon avancée sur le forum, soit je poste avant la nouvelle version de l'Amanentis en espérant qu'il n'y ait pas de reprises majeures à effectuer.

Je vous remercie par avance pour vos conseils. Smile
avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  domingo le Mer 25 Aoû 2010 - 19:32

Que faire ?
J'ai un petit truc à te proposer. Pourquoi ne pas faire une frise chronologique où tous les évènements majeur de ton Univers seraient consigné ?
Ceci fait, tu pourrais te lancer dans la création de fiche de personnage. Bien plus que des descriptions physique cela te permettra d'avoir une vision globale des forces en présence et du rapport de force qu'il existent entre elles.
Exemple tout con :

Fineor

L'Être Suprême
Pouvoir : Anima ( donne vie et une âme à une créature en lui trouvant un nom)
Force : 1000
Constitution : 1000
Dextérité : 1000
Intelligence : 1000
Rapidité : 1000

Alignement : Loyal - Bon
Hubell
Le prophète du Malheur
Pouvoir : Occultation (capable de se soustraire au regard de Fineor et de n'importe quelle créature)
Résistance lecture d'esprit ( capable de dissimuler ses pensées)
Téléportation inter-plan ( peut se téléporter instantanément entre les plans - Erem/ Palais de Fineor/ son palais)
Force : 500
Constitution : 500
Dextérité : 500
Intelligence : 500
Rapidité : 500

Alignement : Neutre - Mauvais

Bon c'est très grossier mais ça te permettra d'avoir d'avoir rapidement une idée de leur différence de "niveau".

Une fois que tu aura fait tout cela ( pour tous tes personnages) tu pourra t'attaquer véritablement au plan de ton récit.
1/ Le cycle des Dieux => De l'apparition de L'Être jusqu'à la trahisoon d'Hubell
2/ Le cycle d'Erem => De la création d'Erem jusqu'à l'époque où se déroule ton histoire ( le début de la civilisation, les personnages importants qui se sont distingué, la création des villes, des cultes, les éventuelles guerre de territoires entre les peuples, les éventuelles évolutions des races, etc...)
3/ Le cycle du combat => Bon ben là je suppose que c'est le cœur de ton histoire : Comment Hubell et Fineor vont s'affronter et quels camps les humains et les elfes vont-ils choisir

Une fois que tout sera clair dans ton esprit et schématisé sur papier tu pourras t'attaquer à l'aspect littéraire et commencer la rédaction à proprement parler.
avatar
domingo
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 757
Age : 32
Localisation : Gard
Emploi/loisirs : Dormir
Votre talent : Inutile
Points : 826
Date d'inscription : 06/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  Pacô le Jeu 26 Aoû 2010 - 22:16

I. La Naissance du monde - L'Amanentis.
1er extrait

dans le quel rien n’existait
=> orthographe : lequel

ni l’air, ni le son, ni la lumière
=> ah tu éludes quelques sens : la perception comme la chaleur ? Les odeurs pour le goût ?

Or voilà que sans explications connues,
=> il existe une seconde orthographe : "sans explication connue". A toi de voir...

L’Etre venait d’émerger,
=> orthographe : l'Être (accent)

d’une grande intelligente
=> orthographe : intelligence

Pour l’aider dans cette difficle tâche que constituait le maintient de l’Ordre, Fineor créa, à partir des forces errantes, les Fineri, les dieux.
=> beaucoup trop de virgules... la compréhension est très difficile.

aux arts de la danse, du chant, du conte, du dessin et du spectacle.
=> le spectacle ne regroupe pas un peu les 4 premiers arts mentionnés ?

Fineor demeurait jusqu’à présent indéfférent
=> orthographe : indifférent

Appréciation linguistique :

Il y a beaucoup de sentences dans ce début. Beaucoup d'aphorismes aussi. L'accumulation de virgules contribuent à souligner cet effet lourd et maladroit, réservé à un ton pseudo-religieux dans les mauvais films. Attention à ta typographie peu appliquée.
Tu me diras que l'univers et le contexte de la narration veulent cette ambiance, et moi pourtant j'ai envie de te rétorquer "bien sûr que non !".

En vérité, énumérer tous ces faits de cette manière, fait très "cliché" et surtout "ambiance de cinéma". Or, tu es dans un livre et pas dans le premier volet du Seigneur des Anneaux (version film).
Quelques exemples seraient judicieux je pense pour mieux illustrer ma pensée :
Au commencement , tout n’était que Néant et Infini.
Bon pourquoi pas après tout... Un aphorisme dès le début, on peut se le permettre pour poser un fait inébranlable.

Puis ensuite :
Un grand vide sans limite, dans le quel rien n’existait : ni l’air, ni le son, ni la lumière.
Tu définis ensuite ce qu'est le Néant ; pourtant je pense qu'on peut très bien se dire tout seul et faire la combinaison : Néant = Rien.

Je m'arrête dès ici. Il y a une formulation beaucoup plus intéressante pour débuter ton récit : c'est commencer par dire justement qu'il n'y a ni air, ni son, ni lumière. Mais pas cela en une seule phrase que tu balances de but en blanc et qui prennent la forme d'une sentence aussi lourde que celle balancée à un condamné à mort (parce que c'est un peu l'effet que ça me fait : boum, c'est ça et rien d'autre !)
Je suis persuadé que rien que ces deux premières phrases peuvent s'ouvrir sur plusieurs autres, en prenant le temps d'analyser l'air, le son puis la lumière... et clore sur leur absence (= Néant, bien que je rejoigne un peu l'avis de domingo sur le fait qu'aucun élément ne puisse surgir du Néant). Faire ressentir les choses plutôt que de les instaurer comme le code pénal.

Là, tu prends un ton beaucoup trop formel. Ou pire encore, à la Yoda :
De même en faisaient les autres dieux.

En résumé, cette ouverture risque de paraître très barbante au lecteur car de prime abord, elle fait beaucoup trop "cours d'histoire", voire "fiche technique", puis parce qu'elle ne procure aucune émotion, dans le sens où elle ne fait pas vivre l'univers. Dire que c'est absent et faire ressentir cette absence ; il y a une marge immense entre ces deux concepts.
Il serait beaucoup plus habile d'étoffer et de faire ressentir plutôt que de déclamer comme un cours magistral.
Cela reste mon avis...

Sinon, mon autre reproche, mais qui rejoint aussi ce ton sentencieux, c'est le fait d'énumérer des tonnes de noms, que tu appliques de nombreuses majuscules... au point qu'on ne remarque pas forcément l'importance d'une chose qui devrait l'être et qui mérite vraiment sa majuscule (= l'Être). "L'Ordre", à mon avis, la mérité moins déjà...

A toi de me justifier, ou non, cette façon de narrer. Wink

Appréciation du scénario :

Je ne suis pas tout à fait d'accord dans la conception de la création du monde.
D'abord, pour cette histoire de Néant, je rejoins domingo : le néant est ce qui termine. Je l'avais moi-même employé dans VVL, mais je l'ai retiré. Intrinsèquement, le Néant est une annulation de tout et rien ne peut surgir du "vide". Il vaudrait peut être mieux employer le terme de "ténèbres" ? Mais ça peut faire cliché en effet...

Des forces surgirent des ténèbres et elles virevoltaient dans le Néant, s’entrechoquant avec violence.
J'ai pas tout lu vos commentaires, alors à mon avis je dois te reposer des questions similaires (en ce cas copie/colle tes réponses Wink).
Mais comment ça : elles surgissent et s'entrechoquent ? Les forces sont comparées à de simples flux purement physiques ?

Tout n’était que désordre des puissances.
Difficile de parler d'un "Tout" quand on sort à peine du Néant. Il y a ambiguïté dans le vocabulaire employé, tu ne crois pas ?
Et comment peut-on désordonner quelque chose qui ne connaissait pas encore l'ordre, qui n'avait pas été préalablement "rangée" ?

par les autres forces qui poursuivaient leur lutte incessante et sans merci.
Si elles n'ont pas conscience de leur existence, comment peuvent-elles lutter les unes contre les autres ? Cela voudrait dire qu'elles n'ont pas conscience d'elles-mêmes mais qu'elles ont conscience de l'autre ?
Remarque, ça se tient, d'un point de vue strictement animal.

l’Etre en choisit une pour épouse avec qui il donna naissance à de nouveaux Fineri.
C'est quoi son intérêt de donner naissance en s'accouplant avec l'une de ses créations, alors qu'il peut donner naissance sans ?
Tu peux dire qu'il éprouve un amour platonique pour l'une de ses créations... mais je trouve un peu ridicule qu'il donne naissance avec elle, alors qu'il n'avait aucunement besoin d'elle pour construire son univers et des semblables.
En fait, j'aurais plus vu les créations flirter ensemble que le créateur et sa création...

D’une intelligence machiavélique
Je tiens à préciser que ce n'est pas parce que tu possèdes une intelligence machiavélique que tu vas forcément être un mauvais garçon.
Ceci est un abus de langage.

L'intelligence machiavélique est celle qui réfléchit en s'affranchissant de toute morale, en visitant tous les angles du problème auquel elle est confrontée et en prenant en compte l'ensemble des solutions, même celles qui heurteraient la sensibilité des moralistes.
Après, parmi ce panel de choix, c'est saisir celui qui remplira le mieux sa fonction, c'est-à-dire, qui approximera le meilleur résultat face à la problématique posée.

D'où la mauvaise image, parce que parfois la meilleure solution est aussi celle qui est la moins morale...

Bon, pour ma part, je trouve ce début un peu trop "inspiré" par la grèce antique, peut être un peu trop convenu et peut-être aussi un peu trop "lourd" en renseignements pour appâter ton lecteur.
Quand je lis ça, je n'ai pas forcément une ferme envie de lire la suite ; surtout lorsque j'ai l'impression de retrouver une introduction un peu similaire à la mythologie hellénique.

Je ne sais pas ce que tu as à me rétorquer, mais je suis d'emblée ouvert sur le débat. Car je suis de loin capable de détenir la vérité absolue Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  der Träumer le Ven 27 Aoû 2010 - 10:48

Merci pour toutes ces remarques et corrections Pacô. Cependant, je me demande si elles sont vraiment utiles dans la mesure où une nouvelle version a été écrite et qu'ainsi beaucoup de points ont déjà été corrigés. Je la posterai au plus vite afin que vous puissiez en prendre tous connaissance.

En attendant, je ne manquerai pas non plus de jeter un coup d'oeil à la réécriture de ton premier chapitre du VVL. Very Happy

__________________________________
Un jeu mortel. Une chance rare. Une vie unique.


avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  Pacô le Ven 27 Aoû 2010 - 11:02

Tu as changé du tout au tout ?
Enfin je veux dire, tu as réorganisé aussi le fond ?

Je pense que la forme a été plus ou moins corrigé au niveau de l'orthographe ; mais qu'en est-il de l'aphorisme que je te reproche ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  der Träumer le Ven 27 Aoû 2010 - 12:07

Non, je n'ai pas changé du tout au tout. En fait, j'ai retravaillé le style en bannissant beaucoup d'archaïsmes, les lourdeurs, etc. J'ai aussi rendu le récit plus dynamique avec un peu plus de dialogues, d'action et de descriptions.

Quant à l'aphorisme, il demeure mais sous une forme un peu différente.

Une dernière chose que je ne comprends pas. Domingo et toi avancez l'idée selon laquelle quelque chose de ne peut pas naitre de rien. Or, n'est-ce pas une théorie défendue aujourd'hui pour notre univers : le Big-Bang n'a-t-il pas eu lieu à partir du rien, dans le Néant ?

__________________________________
Un jeu mortel. Une chance rare. Une vie unique.


avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  der Träumer le Ven 27 Aoû 2010 - 12:30

domingo a écrit:
Que faire ?
J'ai un petit truc à te proposer. Pourquoi ne pas faire une frise chronologique où tous les évènements majeur de ton Univers seraient consigné ?
Ceci fait, tu pourrais te lancer dans la création de fiche de personnage. Bien plus que des descriptions physique cela te permettra d'avoir une vision globale des forces en présence et du rapport de force qu'il existent entre elles.
Exemple tout con :

Fineor

L'Être Suprême
Pouvoir : Anima ( donne vie et une âme à une créature en lui trouvant un nom)
Force : 1000
Constitution : 1000
Dextérité : 1000
Intelligence : 1000
Rapidité : 1000

Alignement : Loyal - Bon
Hubell
Le prophète du Malheur
Pouvoir : Occultation (capable de se soustraire au regard de Fineor et de n'importe quelle créature)
Résistance lecture d'esprit ( capable de dissimuler ses pensées)
Téléportation inter-plan ( peut se téléporter instantanément entre les plans - Erem/ Palais de Fineor/ son palais)
Force : 500
Constitution : 500
Dextérité : 500
Intelligence : 500
Rapidité : 500

Alignement : Neutre - Mauvais

Bon c'est très grossier mais ça te permettra d'avoir d'avoir rapidement une idée de leur différence de "niveau".

Une fois que tu aura fait tout cela ( pour tous tes personnages) tu pourra t'attaquer véritablement au plan de ton récit.
1/ Le cycle des Dieux => De l'apparition de L'Être jusqu'à la trahisoon d'Hubell
2/ Le cycle d'Erem => De la création d'Erem jusqu'à l'époque où se déroule ton histoire ( le début de la civilisation, les personnages importants qui se sont distingué, la création des villes, des cultes, les éventuelles guerre de territoires entre les peuples, les éventuelles évolutions des races, etc...)
3/ Le cycle du combat => Bon ben là je suppose que c'est le cœur de ton histoire : Comment Hubell et Fineor vont s'affronter et quels camps les humains et les elfes vont-ils choisir

Une fois que tout sera clair dans ton esprit et schématisé sur papier tu pourras t'attaquer à l'aspect littéraire et commencer la rédaction à proprement parler.


Ce que tu proposes, sans être un spécialiste, me semble être des fiches "jeu de rôle". Or dans ce cas précis, cela ne me semble pas très adapté. J'ai déjà des fiches personnages qui me servent d'un point de vue littéraire. Wink

Quant à la suite, j'ai décidé que je vais sans doute poster la nouvelle et définitive version de l'Amanentis. Pendant ce temps-là, je commencerai la rédaction de la Silcin Utis (la colère du destin). J'ai commencé hier mais le résultat fut très peu satisfaisant. J'envisage en effet de faire un texte foncièrement différent du jeu des cinq sphères. Plutôt que de raconter, d'une façon linéaire et habituelle une histoire et les aventures d'un personnage, je vise un texte plus original. Pour vous donner une idée, mon modèle serait pour le coup l'Iliade. C'est-à-dire un récit qui se focalise non pas sur un événement global, en le racontant dans les détails et d'une façon linéaire mais au contraire, qui raconte une succession de petits événements, de détails, qui se déroulent dans l'histoire plus globale. L'Iliade ne raconte pas la guerre de Troie. Son sujet est la colère d'Achille. C'est à travers le récit de la colère d'Achille (qui refuse de se battre à cause d'un affront d'Agamemnon) que l'on perçoit, en arrière plan la guerre de Troie. De plus, le récit est très moderne pour l'époque avec des analepses, des prolepses et des élipses. Chants après chants (c'est donc de la poésie tandis que j'écrirai en prose, changement majeur), l'aède nous narre la colère d'Achille en en expliquant les raisons (analepses), les conséquences présentes et à venir (prolepses), etc.
Voilà le ton que je voudrais donner à la Silcin Utis et qui va donc exiger un travail sérieux.
avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  Pacô le Ven 27 Aoû 2010 - 13:50

der Träumer a écrit: Or, n'est-ce pas une théorie défendue aujourd'hui pour notre univers : le Big-Bang n'a-t-il pas eu lieu à partir du rien, dans le Néant ?
L'univers est composé à 97% de vide, ce qui explique pourquoi les scientifiques le qualifient de structure lacunaire.

En dérivant dans l'abus de données, on pourrait très vite balancer que l'univers est vide et qu'il n'y a rien, que c'est le Néant. Toutefois, ces 3% représentent néanmoins toutes les planètes, les météores, le soleil etc.
Difficile de dire que ce n'est rien.

La théorie repose sur la théorie que c'est un ensemble de météores qui gravitaient plus ou moins proches l'une des autres, créant une énorme densité, qui a découlé sur une prodigieuse explosion, créant ainsi le soleil et tout le système qui l'entoure.

Donc scientifiquement, non, on n'explique la création de l'univers par une gravitations de météorites de plus en plus nombreuses et de plus en plus denses (dans un univers extrêmement chaud !).

Mais nous n'avons pas exactement les premiers mots de notre histoire ; sinon bien des mystères seraient résolus.
Ce n'est toutefois pas le Néant Wink.

Même la Bible ne parle pas du Néant, puisqu'au début de toute chose il y a Dieu.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  der Träumer le Ven 27 Aoû 2010 - 13:56

Soit, j'admets que mes connaissances sur le sujet étaient assez maigres, se résumant à l'imaginaire collectif. Bref, j'ai posté le début de la nouvelle version qui peut-être aura résolu ce problème d'aphorisme. Wink
avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  Pacô le Ven 27 Aoû 2010 - 15:15

Juste une chose, il ne sert à rien de conserver la première version dans la partie des écrits.
Edite par-dessus, histoire que les nouveaux lecteurs ne perdent pas leur temps.

Et pour plus de clarté, il est plus intéressant de ne pas mélanger les extraits. "Vos Ecrits", c'est la vitrine, c'est la mise à jour.
"Les Commentaires", c'est le travail : il est là le fouillis Razz.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  der Träumer le Ven 27 Aoû 2010 - 15:32

Pacô a écrit:Juste une chose, il ne sert à rien de conserver la première version dans la partie des écrits.
Edite par-dessus, histoire que les nouveaux lecteurs ne perdent pas leur temps.

Et pour plus de clarté, il est plus intéressant de ne pas mélanger les extraits. "Vos Ecrits", c'est la vitrine, c'est la mise à jour.
"Les Commentaires", c'est le travail : il est là le fouillis Razz.

Soit, je voulais juste qu'on ne se perde pas dans les commentaires et que quelqu'un qui ne serait pas au courant se dise : "mais, il commente quoi là ?" Mais tu as raison, les commentaires, c'est le fouillis ! ^^

__________________________________
Un jeu mortel. Une chance rare. Une vie unique.


avatar
der Träumer
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 694
Age : 26
Localisation : Lyon - Villeurbanne
Emploi/loisirs : Licence 2 Histoire de l'art-Archéologie / Histoire (Université Lumière Lyon II)
Votre talent : Écriture
Points : 509
Date d'inscription : 21/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  Pacô le Ven 27 Aoû 2010 - 15:49

Oui.
Car les commentaires ne servent pas à ceux qui viennent commenter, entendons-nous bien Razz.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire des Terres Anciennes [Commentaires]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum