12 mois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

12 mois

Message  Lou le Mer 29 Sep 2010 - 19:20

Par ici les pitits commentaires.
Lien vers le texte : ici
avatar
Lou
Shérif(ette)

Féminin Nombre de messages : 1448
Age : 27
Votre talent : Écriture
Points : 1461
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Pacô le Jeu 30 Sep 2010 - 12:11

C'est vrai que ça manque de dynamisme : c'est d'ailleurs un peu désolant.
On a plus d'inspiration en septembre ? Razz

J'ouvris les yeux le plus possible :
=> étrange comme formulation...

et une barbe hirsute lui dévorait les joues et le menton.
=> simple remarque : est-ce que tu penses que le verbe "dévorer" est le bon verbe pour imager la situation ? Pour moi, la barbe recouvre, étouffe, colle etc. à la joue. Mais est-ce qu'elle la dévore ?
Non, mais ça se discute, c'est juste que je tique sur la métaphore et je me demande : est-elle bien placée, est-elle bien imaginée, exprime-t-elle une idée intéressante... ou non ?

Ses vêtements étaient chaud, encombrant, plus fait pour la montagne et le froid que pour notre soleil et nos vallées.
=> accord : étaient chauds, encombrants, plus faits

Onze personne le suivirent des yeux avec un dégout teinté de curiosité.
=> accord pluriel : personnes

Il était rare qu'un non citoyen
=> typographie : généralement on met un trait d'union comme ceci : "non-citoyen"

le meilleur compagnon reste l'invisibilité.
=> j'aurais plus parler d'effacement que d'invisibilité...

au grès de mes envies
=> orthographe : comme tu n'écris pas de la poterie, c'est "au gré de mes envies"

Extrait court mais intéressant.
En fait, le souci pour l'instant c'est que tu as à la fois un côté "bon" qui s'avère aussi mauvais. En d'autres termes, soit le lecteur adhère et aime, soit il n'adhère et il aimera pas ton bouquin.
Parce qu'en vérité, on a beaucoup de mal à se positionner dans cette ouverture de récit : tu parles d'un "je" que l'on ne connaît pas, de personnes dont on ne sait pas à quoi elles ressemblent, d'un endroit totalement pas décrit, d'une société qui est insondable et dont on ne perçoit rien...

Bref, nous n'avons qu'une réflexion brute, une expectative brute... sans enveloppe (si je puis le dire ainsi). C'est un choix, ça fait très mystérieux... mais attention à ne pas pousser le bouchon trop loin au point qu'on se dise : "mystère pour mystère, je lâche l'affaire."
Parce que ce serait effectivement mon sentiment : on ne peut pas tellement s'imaginer ta situation. On peut se la mettre en scène avec un bon exercice de réflexion et d'imagination - si on est plutôt doué en la matière - mais on peu très bien aussi ne rien percevoir.
Tu parles du "temple" et du "barbare" : ça nous renvoie à quelques idées reçues à ce sujet et on s'y intègre de manière à se créer son domaine fictif pendant la lecture.

Le risque : c'est que tu perdes totalement ton emprise sur ton histoire car si tu permets que le lecteur se raccroche à ce qu'il connait déjà un peu pour se situer, il peut s'y accrocher plus que prévu et être déboussolé si tu tranches avec ce qu'il a l'habitude de connaître.
Je veux dire par là que tu risques de perdre le "monopole" de ton récit, de ne plus être le maître de ton scénario, de ton univers, car si tu ne donnes que très peu d'infos au préalable et que tu laisses le lecteur mariner un peu tout seul, il aura rapidement pris des informations dans sa propre culture, dans d'autres références... et alors ton univers sera en partie déteint par les autres univers.
Tu vois le truc ? Razz

Sinon, oui, l'autre perspective ce serait qu'au contraire le lecteur parvienne à s'isoler dans ton univers et à suivre la pérégrination sans tenter de se créer le monde. C'est difficile (et il faut avoir de la motivation).
Mais en ce cas, le coup de plume est plus ou moins réussi.
(mais je reste sceptique)

D'un point de vue de l'histoire... ça rejoint un peu ce que j'ai dit plus haut. Tu nous présentes quelques personnages, comme le barbare, mais l'effet que devrait produire ton scénario n'a aucune sincère portée.
Exemple en flag :
Il était rare qu'un non citoyen soit admis dans le temple.
On sent ici que tu veux donner l'effet que "attention, c'est exceptionnel, un barbare est entré dans le temple".

Sauf que... ça marche à moitié. Parce que finalement, on ne "sent" pas ce qu'il y a de si bizarre à ce qu'un barbare pénètre dans le temple, sachant qu'on ne connait ni la culture du barbare, ni la culture de ceux qui ont créée le temps, ni la culture de la société ambiante.
Un manque d'informations qui piège un peu notre compréhension et qui peut nous faire décrocher - ou alors ressentir l'information de par des références extérieures à ton texte et donc, tu perds le monopole de celui-ci.

Voilà mon premier ressenti, mais comme tu le dis, c'est un court extrait.
J'en dirais plus lorsque j'en saurais plus.

J'avais la vague impression que chaque personnage était la personnification de chaque mois de l'année, qui naît au 1er et meurt au 30-31. D'où cette rédaction très très embrumée et très très vague.
Mais... ce serait à revoir pour moi si c'était l'objectif. Wink

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Nérouje le Ven 1 Oct 2010 - 8:12

Ah... un bon début. Oui, ça m'plait bien ce style de sujet symbolique.
Mes remarques vont concerner le fond car il y a beaucoup d'ellipses (comme il se doit quand on est bazardé dans un truc nouveau) mais qui malheureusement sont rendues ardues - voire prêtant à confusion - à cause de certaines ambiguïté.

1 - Première ambiguïté.
Il n'est évident pour personne que tu nous bazarde dans un monde imaginaire. On n'en a la certitude qu'à la fin de l'extrait, grâce à ceci :
Comme si Ils m'avaient entendu, le chemin s'éclaira peu à peu. La lumière sembla venir de nulle part, on aurait dit que le soleil lui-même habitait l'endroit. Sur le mur, les magnifiques peintures aux couleurs chatoyantes paraissaient vivantes. Il me fallut quelques temps avant de me rendre compte qu'elles bougeaient réellement. En m'approchant pour caresser un chat aux oreilles blanches, je ne sentis que la froide douceur de la pierre.
=> jusque là, rien n'infirme le fait que ce récit ne soit pas fantastique mais se passe il y a deux milles ans. Ce que j'ai cru. Je pense que tu dois t'arranger pour éviter cette ambiguïté dès les premières phrases.

2 - Deuxième ambiguïté.
J'ai cru à une situation inverse à ce que tu veux nous faire comprendre, c a d le frère qui est enfermé et non la sœur.
La porte s'est refermée avec une lenteur effrayante. Jusqu'au dernier moment, j'ai regardé le visage anxieux de mon petit frère. Il était là, encadré par deux prêtres, les cheveux coupés court à la manière de ces gens riches que nous admirions autrefois. Il semblait si jeune avec ses nouveaux vêtements faits d'or et de soie : mon cadeau d'adieu. Une vie en échange d'une autre. L'unique membre de ma famille que j'abandonnais pour le sauver.
Rien ne vient contrecarrer cette erreur de positionnement jusqu'à ce passage, où l'on commence à douter :
La foule derrière lui paraissait floue : une masse de sentiments, mélange de peur et de désir. Du désir, parce que nous, les douze, allions toucher du doigt les mystères du monde, rencontrer les Dieux. De la peur, parce que nous allions mourir.
Ah... il est enfermé avec une foule ? Ils ne restent plus que 12 personnes à l'extérieur ? Pourquoi pas, après tout puisqu'on ne sait rien. Tu remarquera qu'aucun élément de vient infirmer certaines conclusions : Les 12 sont en danger à l'extérieur et le personnage principal confie son frère à des prêtres dans un temple pour le sauver. Jusque là - où je me suis rendu compte de mon erreur - :
Il ne restait plus maintenant qu'un mince filet de lumière. J'ouvris les yeux le plus possible : il fallait à tout prix aspirer les dernières parcelles du monde extérieur. Sentir les parfums et dire adieu à l'existence.

=> J'aurais aussi pas mal de remarques sur la forme mais je pense qu'il faut qu'au préalable tu règles les problèmes de fond.

Pacô a écrit:C'est vrai que ça manque de dynamisme : c'est d'ailleurs un peu désolant.
On a plus d'inspiration en septembre ?
Ah ? scratch
Pourtant je continue de poster, moi. Je ne parlerais pas d'un manque d'inspiration, mais plutôt d'un manque de com' Twisted Evil
avatar
Nérouje
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 52
Localisation : alpes du sud
Votre talent : Aucun
Points : 593
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Lou le Ven 1 Oct 2010 - 19:19

Alors, pour répondre à Pacô. Remarques pertinentes ^^ Les informations vont arriver assez vite. C'est juste qu'il est très difficile de tout décrire en même temps, surtout dans un récit à la première personne. Les autres personnages vont être "présenté" petit à petit pour qu'on s'y habitue et ils vont parler de l'intrigue rapidement.

Pour "l'exterieur" (je réponds à la première ambiguïté de Nérouje en même temps) il est assez normal qu'on en sache rien. Nous avons volontairement laissé au lecteur le choix de s'inventer l'espace qu'il veut. Est-ce que c'était il y a 2000 ans ? Est-ce qu'on est sur une autre planète, dans le futur ? Est-ce magique ou technologique ?

Sinon, pour la deuxième ambiguité, effectivement, c'est embêtant. Je vais préciser quelques petits trucs pour qu'on comprenne bien.
avatar
Lou
Shérif(ette)

Féminin Nombre de messages : 1448
Age : 27
Votre talent : Écriture
Points : 1461
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Nérouje le Sam 2 Oct 2010 - 6:05

Lou a écrit:Nous avons volontairement laissé au lecteur le choix de s'inventer l'espace qu'il veut. Est-ce que c'était il y a 2000 ans ? Est-ce qu'on est sur une autre planète, dans le futur ? Est-ce magique ou technologique ?
Ouaip. Ce qui est certain c'est que si tu t'imagines lire un récit purement historique (et c'était mon cas), tu te prends les pieds dans le tapis à la fin de l'extrait. Donc le lecteur ne peut pas s'inventer l'espace qu'il veut.

À propos de la deuxième ambiguïté, j'ai été induit en erreur par cette histoire de cadeau au petit frère que le personnage principal abandonne. C'est très ambiguë.

Serais-tu es intéressée par un com' sur la forme de ton texte ? Ou bien tu n'en a rien à secouer ?
avatar
Nérouje
Talent Génial
Talent Génial

Masculin Nombre de messages : 546
Age : 52
Localisation : alpes du sud
Votre talent : Aucun
Points : 593
Date d'inscription : 28/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Lou le Sam 2 Oct 2010 - 15:02

Je suis intéressée par tous les comm possible ^^
avatar
Lou
Shérif(ette)

Féminin Nombre de messages : 1448
Age : 27
Votre talent : Écriture
Points : 1461
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Pacô le Sam 2 Oct 2010 - 20:41

Nérouje a écrit:
Ah ? scratch
Pourtant je continue de poster, moi. Je ne parlerais pas d'un manque d'inspiration, mais plutôt d'un manque de com' Twisted Evil
Les deux sont liés.
J'aime pas quand le forum ne fait que flooder.

Après le 09 octobre, ça va changer les amis... Twisted Evil

Le souci de laisser au lecteur de s'imaginer tout et n'importe quoi... c'est qu'il faut lui laisser la porte ouverte tout le temps, et donc rédiger en mettant "une cale" à cette porte. J'entends par là que si, à un moment ou à un autre, tu converges plus vers une théorie (ex: le fantastique), tous ceux qui avaient imaginé une autre situation (ex: de la science fiction) vont être contrariés dans leur lecture.

Donc il faut toujours laisser le choix possible, jusqu'à la fin... est-ce que ce sera possible ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  EvaDevilleroy le Mer 13 Oct 2010 - 10:09

J’aurai un peu les mêmes remarques que Pâco et Nérouje. C’est bien de laisser le mystère mais là il nous en faut peut être tout de même un peu +.

Il semblait si jeune avec ses nouveaux vêtements faits d'or et de soie : mon cadeau d'adieu
.
J’aurai mis « dans ses nouveaux vêtements ».

L'unique membre de ma famille que j'abandonnais pour le sauver.
Tu as trop idées dans une seule phrase, c’est un chouïa indigeste. Tu ne peux pas découper ? genre « C’était l'unique membre de ma famille et je l’abandonnais. Même si l’idée de le sauver allégeait ma peine babla ».

Contrairement à Pâco, j’aime bien l’expression « une barbe hirsute lui dévorait les joues ».

Ses vêtements étaient chaud, encombrant, plus fait pour la montagne et le froid que pour notre soleil et nos vallées. » « Il était effrayant, tellement différent d'un homme civilisé
Ca c’est bien tu donnes des indices sans en avoir l’air.

J’aurai mis : « Le premier à attirer mon attention était un homme grand, blond et une barbe hirsute lui dévorait les joues et le menton »

Comme si Ils m'avaient entendu, le chemin s'éclaira peu à peu. La lumière sembla venir de nulle part, on aurait dit que le soleil lui-même habitait l'endroit.
Là il manque quelque chose, il fait sombre, puis la lumière arrive peu à peu et enfin on est ébloui de luminosité. Il faut ajouter un adverbe quelque part pour indiquer la transition. Je propose : « Comme si Ils m'avaient entendu, le chemin s'éclaira peu à peu. La lumière semblait venir de nulle part. Bientôt le couloir s’emplit d’une clarté éblouissante comme si le soleil lui-même habitait l'endroit. » Enfin genre, tu vois ?

La maison me réservait encore d'autres surprises
Je ne comprends pas bien, on est dans un espace fermé puisque tu dis que la porte se referme, puis le barbare prend un couloir dans cet espace fermé, la jeune fille aussi prend un couloir puis elle arrive dans une maison ? Ou alors depuis le départ ils sont tous dans une maison. C’est un temple ou une maison ? J’ai po compris !

J'essayais de prier devant
Ca c’est intéressant ! Tu peux peut être développer c’est le bon moment pour en dire plus sur cette religion. Comment prie-t-elle ? En serrant les mains, en récitant une prière, ou a-t-elle appris cette prière…

Donc elle va être sacrifiée à ce culte, mais elle y croit à ce culte si elle prie ? On n'a pas trop son avis sur le fait qu'elle soit sacrifiée, trouve-t-elle ça normal ?

J’aime assez ton écriture faite de phrases sans verbe, ça rend la situation plus oppressante.
Enfin, tu dis que c'est un projet de roman commun. Comment vs vs organisez ? C'est un chapitre chacun ou bien ? Ca fera peut être un patchwork d'écriture différentes, vous n'avez pas peur de ça ?
avatar
EvaDevilleroy
Talent Habitué
Talent Habitué

Féminin Nombre de messages : 160
Localisation : France, 92
Votre talent : Écriture
Points : 179
Date d'inscription : 22/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Lily Malburny le Mer 18 Jan 2012 - 9:34

Alors, J'ai bien aimé ce court extrait MAIS.

Oui il y a un mais... qui sont les mêmes remarques que Pacô, Nérouje et Eva

J'aimerais aussi savoir pourquoi le personnage a dû abandonner son frère, que font-ils là?

On parle de quelle civilisation?

Comme l'a dit Pacô, là je fais partie des lecteurs qui vont s'accrocher à ce qu'il savent et je dois dire que l'idée me fait un peu peur. Je m'explique.

Si je me fais une idée fausse de ce qui se passe, et que je m'aperçois qu'en fait je n'ai rien compris, je vais me frustrer... et abandonner...

Par contre j'aime bien, comme Eva, cette idée que la barbe dévore les joues, je ne sais pas pourquoi, mais ça ne me dérange pas trop pour un Barbare.

Par contre: Oui, pourquoi est-ce exceptionnel qu'un non-citoyen soit dans le temps? Si c'est pour un sacrifice, en étant chef, je crois que pour sauver mes citoyens, justement je ne sacrifierais que des captifs.

Au fait, je n'ai pas compris d'où sortait la maison dont tu parles?

Et puis, le passage avec les portes, je t'avoue avoir un peu perdu le fil. Et surtout avec le couloir circulaire... si il est circulaire est-ce que tu pux obliquer à droite et à gauche?



bref, j'ai vraiment bien aimé cet extrait, mais plus de détails seraient les bienvenus Smile
avatar
Lily Malburny
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 33
Votre talent : Écriture
Points : 6
Date d'inscription : 10/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Pacô le Dim 22 Jan 2012 - 15:35

Par ailleurs, je crains que ce texte soit abandonné, non ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Lou le Lun 23 Jan 2012 - 13:22

Merci, c'est gentil, mais le texte est effectivement en stand-by. Peut-être un jour qui sait...
avatar
Lou
Shérif(ette)

Féminin Nombre de messages : 1448
Age : 27
Votre talent : Écriture
Points : 1461
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Lily Malburny le Lun 23 Jan 2012 - 13:43

Ah bon ... euh... désolée
avatar
Lily Malburny
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 33
Votre talent : Écriture
Points : 6
Date d'inscription : 10/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Lou le Lun 23 Jan 2012 - 13:47

C'est moi qui suis désolée que tu ais fait un commentaire pour rien ^^"
avatar
Lou
Shérif(ette)

Féminin Nombre de messages : 1448
Age : 27
Votre talent : Écriture
Points : 1461
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  MémoireDuTemps le Mar 24 Jan 2012 - 19:30

Ben ce serait pas possible de l'indiquer dans le titre qu'un texte est en stand by (à moins qu'il s'appelle stand by, dans ce cas on met en "stand by en pause" ou "pause en stand by" ou "(stand by) ²" ou "(stand by) * (stand by)" Question

__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1516
Age : 46
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: 12 mois

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum