Commentaires sur jasper

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Commentaires sur jasper

Message  colop14 le Mer 8 Déc 2010 - 12:05

Bon, si il y a quelque chose à dire sur jasper c'est ici... http://imperialdreamer.forumsline.com/romans-f112/une-vie-de-chien-t3060.htm

J'accepte toutes les critiques.

Merci à vous.

[Édité par Azul - ajout du lien vers les écrits]
avatar
colop14
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 12
Votre talent : Écriture
Points : 20
Date d'inscription : 07/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  kat le Mer 8 Déc 2010 - 18:12

rouge : ortho
violet : suggestions

C'est quoi cette odeur ?

-Ralf ! Aboya l'homme. (c’est volontaire le aboya ? non parce que comme le but est visiblement d’acheter un chien, ce n’est pas très heureux je trouve comme choix)
– Non, je trouve que c'est trop dur comme nom. (supprimer le point)(virgule)(pas de majuscule à répondit) Répondit la femme.
– Bon alors Milou ?
– Et pourquoi pas Pistache tant qu'on y est ? Répliqua (répliqua) amusée la voix féminine. (euh.. répliqua la voix féminine amusée et encore que je dirais plutôt répliqua la femme amusée ou d’un ton amusé)
– Jasper ! Suggéra (suggéra) la gamine impatiente .
– Ça te plait (virgule) ma chérie Jasper ? (on inverse : Jasper ça te plait, ma chérie ?) Et bien il s'appellera comme ça. De toute façon c'est pour toi qu'on l'achète.

-OK (virgule) Robert ?

-Va pour Jasper ! Acquiesça (pas de maj) l'homme en me fixant du regard avec des yeux attendris.

Robert ? Jasper ? Mais qui sont ces gens penchés sur moi ? (si tu veux faire parler le chien alors mieux vaudrait mettre ses paroles en italique)
Remettons un peu d'ordre dans ma tête. La première chose qui (me ?) vient à l'esprit, c'est un bruit sourd, familier, suivit d'une douleur atroce et complètement nouvelle pour moi, puis plus rien...Le silence ! (le point d’exclamation me parait inutile, je mettrais plutôt un point)

A (À) nouveau du brouhaha, des bruits métalliques, des voix lointaines et déformées qui murmurent entre elles des mots (paroles ?) que je ne comprends pas. Le crissement d'un zip (tu veux dire une fermeture éclair ?) que l'on remonte sans ménagement et soudain cette phrase terrible que j'entends très distinctement:

C'est fini, il est mort !

Je suis mort ? Non mais ça vas pas ?

Subitement, tout me revient d'un bloc (d’un bloc est inutile). Je suis flic et c'est en tentant d'interpeller des individus qui venaient de braquer une bijouterie, (pas de virgule) que j'ai prie (pris) une balle en pleine poire. Une balle perdue comme disent les journalistes... (espace) Un petit bout de ferraille, d'à peine 9 mm (mm ça ne veut rien dire pour un lecteur qui ne connaitrait pas l’abréviation, il te faut l’écrire en toute lettres), qui pourtant m'a projeté 3 (trois) mètres en arrière (trois mètres plus loin ?). Me laissant sur le carreau, aussi surpris et aplatit, (aplati) (pas de virgule) que la mouche qui rencontre une tapette.

J'en ai pourtant évité beaucoup dans ma carrière (des mouches ou des tapettes ? Very Happy ) , mais celle là (celle-là), je ne l'ai pas vu venir. L'essentiel est que je sois vivant, puisque j'entends et que je vois. Je suis sans doute à l'hôpital et (je supprimerais le « et ») en train de me réveiller, je savais bien que j'étais trop jeune pour mourir.

-Désolé docteur, I am (ça ferait mieux I’m) alive !

Ainsi donc je m'en suis sortie [color=violet](fille, garçon ? pour être honnête pour le moment je ne suis pas bien l’histoire et j’ai du mal à comprendre qui parle)urtant Dieu sait que sur le coup j'ai eu mal dans ma tête [color=violet](bof, avoir mal dans sa tête, ça ne se dit pas : soit j’ai eu mal au crâne, ou mal à la tête). Heureusement que la désintégration quasi instantanée de ma cervelle m' a (il y a un espace en trop entre m’ et a) ôté la douleur avant qu'elle n'envahisse mon âme (une âme ne peut pas souffrir physiquement :s). Il me reste une image furtive de cet instant, celle de badauds éclaboussés qui avaient (arboraient ?) une mine dégoutée (dégoûtée) et qui semblaient me le reprocher. Comme si c'était ma nature de projeter le fond de mes pensées à la face du premier inconnu qui passe ? C'est (Ce n’est) pas faute de leurs (leur) avoir dit de reculer pendant le siège de la joaillerie.

Une chose me turlupine quand même, (deux points au lieu d’une virgule : ) la vision persistante d'une émouvante et solennelle cérémonie à laquelle je participe, (pas de virgule) silencieusement, (pas de virgule) tout en tenant le rôle central (le rôle principal) :
Mes funérailles (espace) !

Qui n'a vu ça au moins une fois à la télé ? (cette phrase est mal formulée) Un flic ou un gendarme tombe dans l'exercice de ses fonctions, et c'est le grand cirque médiatique qui se met en place. Tout le monde se retrouve bien aligné dans la cour des invalides sous l'œil des caméras. Le président arrive, roulement de tambours, clairons, sonnerie aux morts, médaille épinglée sur un coussin. Condoléances sincères du chef de l'état (il me semble sans en être sûre qu’on écrit Chef de l’Etat) à l'épouse digne, dissimulant ses yeux sous un voile noir, discours menaçant à l'adresse du ou des responsables de cet acte inqualifiable qui, la république le promet, ne restera pas impuni. (cette phrase est bcp trop longue, tu devrais la fractionner en plusieurs) Éloges du disparu, minute de silence, re roulement de tambours (pas d’espace) , clairons, fermeture du ban. Circulez c'est dans la boîte, prêt pour le JT (journal télévisé) de 20 heures !

Dans ma cérémonie à moi, c'était, me semble t-il, (semble-t-il) beaucoup plus triste. Tout le monde pleuraient (pleurait). Même ma charmante belle mère (belle-mère) paraissait inconsolable derrière ses lunettes noires griffées. Pour une fois, elle semblait sincère... Elle qui n'a jamais pu m'encadrer, au sens propre comme au figuré. Pas le (la) peine d'être un fin limier pour s'en rendre compte. Chez elle, aucune photo de moi. Sa fille, Françoise, donc mon épouse, trône dans toutes les pièces de la maison que ce soit scotchée sur les murs ou disposée sur les meubles bas. Même sur la porte intérieure de ses toilettes elle a accroché un portrait de Françoise, comme si sa fille n'avait pas autre chose à regarder que sa mère assise sur la cuvette ? (je ne pense pas qu’il s’agisse là d’une question mais d’une réflexion donc le point d’interrogation n’a pas sa place) Mais de moi, pas un seul cliché, pas le moindre sourire béat. Vivant, je n'existais déjà pas ...

- J'ai jamais pensé à soulever son paillasson ! ( ??? je ne comprends pas, qui parle ? et de quoi ?)
Tout cela est irréel bien sur (sûr), je dois le rêver, c'est parait-il très fréquent quand on est dans le coma.
Enfin l'essentiel est que je sois toujours de ce monde et bien conscient (ben si tu es dans le coma, tu n’es pas conscient). Pourvu qu'il n'y ai pas trop de dégâts physiques ? (pourquoi un point d’interrogation ? il ne s’agit absolument pas d’une question !)Ah, encore cette odeur, ça sent le chien mouillé !

- Prends le (Prends-le) (virgule) ma chérie, maintenant il est à toi (il est à toi maintenant).
- Pas avant trois mois, Madame Bouillon. Répondit (pas de maj) une voix grave en écho (ça c’est pareil, en général on ne dit pas qu’une voix répond en écho). Il faut d'abord qu'il soit sevré.

J'ai faim (espace) ! Bon sang que j'ai faim. C'est quoi c'est (cet) hôpital ou (où) on affame les gens ? Un bon steak, voilà ce qu'il me faudrait, une énorme et grasse entrecôte saignante.

C'est l'heure de la tétée, Mademoiselle, il faut qu'il prenne des forces pour que vous le récupériez au plus tôt.

Du lait ? Ça empeste le lait maintenant ! Hou la la (pas d’espace) , c'est pas bon signe tout ça. Et si c'était mon estomac qui avait mal digéré la balle ? (je croyais qu’il s’était pris la balle en pleine poire ?) Après tout, je ne suis plus très sur. Tout est arrivé si vite. Je ne peux donc pas avaler de matière solide ? Mais de là à me donner à boire du lait (j’inverserai : me donner du lait à boire). Beurk ! J'aime pas le lait de vache.

Et là, doucement. Ça va pas de me soulever comme ça ? (attention, en fait tu écris comme s’il s’agissait d’un film mais dans un roman c’est différent, là comment est on supposé deviner qu’on le prend dans les bras ?)
-Je vais le mettre sous sa mère afin qu'il puisse téter.

C'est quoi ce cirque ? Mais je suis un chien ? Maman, je suis réincarné en chien !!! (un point d’exclamation suffira )(vu la façon de parler du perso, il pourrait tout aussi bien dire un clebs, ce qui éviterait une répétition)

Demain c'est le grand jour, ils viennent me chercher (si le temps s’est largement écoulé, alors je mettrais des étoiles pour faire une séparation avec le texte précédent). Trois mois dans un chenil à tourner en rond à quatre pattes (à quatre pattes est un ajout inutile, à la base on a compris que c’est un chien et que donc, fatalement, il a quatre pattes), c'est long. D'autant que l'éleveur n'était pas très sympathique avec moi. Quant à ma mère... Une vraie chienne, toujours à me lécher, à m'attraper par le col, à me mordiller les pieds. Enfin les pattes, devrais-je plutôt dire. Excusez moi (excusez-moi), Je n'ai pas encore eu le temps de m'y habituer.
Douze semaines que je rumine sur mon sort. 120 (à écrire en toute lettres) jours à me demander si tout cela est bien réel.
Qu'avais-je donc fait de si mal sur terre pour mériter un tel sort ? Non, c'est un cauchemar mouvant (je connais les sables mouvants mais pas les cauchemars), je vais bien finir par m'en extirper.

Je ne vais pas tout lire maintenant parce qu’il y en a une tartine :s des extraits courts seraient plus simples.
Tout d’abord, je dirais :
- Qu’il y a des gros soucis de ponctuation. Tu mets des points d’interrogation là où il n’y a pas de question, des virgules inutiles etc.
- Qu’il y a des soucis d’orthographe. Peut-être faudrait-il que tu relises bien avant de poster pour éviter les grosses fautes. (il y en a certainement un paquet d'autres que celles indiquées car je ne suis pas non plus une championne dans le domaine Razz )

En ce qui concerne l’histoire en elle-même :
- C’est écrit à la manière d’un film et ça ne colle pas pour un roman mais pour lire pas mal de scenario, je te dirais que même pour ce genre d’écriture, ça ne colle pas non plus. Il manque énormément de descriptions, je parle de choses basiques : l’exemple du chien qu’on prend sans que tu en fasses mention est typique. Ca correspond à une image qu’on aurait devant les yeux, seulement voilà : nous ne sommes pas devant une télévision, nous avons donc besoin d’être renseignés.
- C’est très brouillon. On ne comprend pas qui est qui, qui fait quoi etc. soit il y a des battements de temps entre le début et le moment ou il se réveille en chien, soit il y a un problème dans l’élaboration de ton plan d'histoire.
- Tu fais des phrases relativement longues et parfois mal construites, lis les à voix haute et tu verras que certaines sont assez bancales.

Ecrire un roman dans le genre comique est très difficile parce qu’il faut d’un côté s’occuper des gens qui voient ton perso comme un chien, et ce fameux chien qui est un homme réincarné dans la peau d’une bête. Il est donc normal que parfois ça semble bancal mais je pense qu’en le retravaillant, tu pourrais arriver à trouver un équilibre.

bon courage Wink

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  colop14 le Mer 8 Déc 2010 - 18:48

kat a écrit:rouge : ortho
violet : suggestions

C'est quoi cette odeur ?

-Ralf ! Aboya l'homme. (c’est volontaire le aboya ? non parce que comme le but est visiblement d’acheter un chien, ce n’est pas très heureux je trouve comme choix)
– Non, je trouve que c'est trop dur comme nom. (supprimer le point)(virgule)(pas de majuscule à répondit) Répondit la femme.
– Bon alors Milou ?
– Et pourquoi pas Pistache tant qu'on y est ? Répliqua (répliqua) amusée la voix féminine. (euh.. répliqua la voix féminine amusée et encore que je dirais plutôt répliqua la femme amusée ou d’un ton amusé)
– Jasper ! Suggéra (suggéra) la gamine impatiente .
– Ça te plait (virgule) ma chérie Jasper ? (on inverse : Jasper ça te plait, ma chérie ?) Et bien il s'appellera comme ça. De toute façon c'est pour toi qu'on l'achète.

-OK (virgule) Robert ?

-Va pour Jasper ! Acquiesça (pas de maj) l'homme en me fixant du regard avec des yeux attendris.

Robert ? Jasper ? Mais qui sont ces gens penchés sur moi ? (si tu veux faire parler le chien alors mieux vaudrait mettre ses paroles en italique)
Remettons un peu d'ordre dans ma tête. La première chose qui (me ?) vient à l'esprit, c'est un bruit sourd, familier, suivit d'une douleur atroce et complètement nouvelle pour moi, puis plus rien...Le silence ! (le point d’exclamation me parait inutile, je mettrais plutôt un point)

A (À) nouveau du brouhaha, des bruits métalliques, des voix lointaines et déformées qui murmurent entre elles des mots (paroles ?) que je ne comprends pas. Le crissement d'un zip (tu veux dire une fermeture éclair ?) que l'on remonte sans ménagement et soudain cette phrase terrible que j'entends très distinctement:

C'est fini, il est mort !

Je suis mort ? Non mais ça vas pas ?

Subitement, tout me revient d'un bloc (d’un bloc est inutile). Je suis flic et c'est en tentant d'interpeller des individus qui venaient de braquer une bijouterie, (pas de virgule) que j'ai prie (pris) une balle en pleine poire. Une balle perdue comme disent les journalistes... (espace) Un petit bout de ferraille, d'à peine 9 mm (mm ça ne veut rien dire pour un lecteur qui ne connaitrait pas l’abréviation, il te faut l’écrire en toute lettres), qui pourtant m'a projeté 3 (trois) mètres en arrière (trois mètres plus loin ?). Me laissant sur le carreau, aussi surpris et aplatit, (aplati) (pas de virgule) que la mouche qui rencontre une tapette.

J'en ai pourtant évité beaucoup dans ma carrière (des mouches ou des tapettes ? Very Happy ) , mais celle là (celle-là), je ne l'ai pas vu venir. L'essentiel est que je sois vivant, puisque j'entends et que je vois. Je suis sans doute à l'hôpital et (je supprimerais le « et ») en train de me réveiller, je savais bien que j'étais trop jeune pour mourir.

-Désolé docteur, I am (ça ferait mieux I’m) alive !

Ainsi donc je m'en suis sortie [color=violet](fille, garçon ? pour être honnête pour le moment je ne suis pas bien l’histoire et j’ai du mal à comprendre qui parle)[color=violet]urtant Dieu sait que sur le coup j'ai eu mal dans ma tête (bof, avoir mal dans sa tête, ça ne se dit pas : soit j’ai eu mal au crâne, ou mal à la tête). Heureusement que la désintégration quasi instantanée de ma cervelle m' a (il y a un espace en trop entre m’ et a) ôté la douleur avant qu'elle n'envahisse mon âme (une âme ne peut pas souffrir physiquement :s). Il me reste une image furtive de cet instant, celle de badauds éclaboussés qui avaient (arboraient ?) une mine dégoutée (dégoûtée) et qui semblaient me le reprocher. Comme si c'était ma nature de projeter le fond de mes pensées à la face du premier inconnu qui passe ? C'est (Ce n’est) pas faute de leurs (leur) avoir dit de reculer pendant le siège de la joaillerie.

Une chose me turlupine quand même, (deux points au lieu d’une virgule : ) la vision persistante d'une émouvante et solennelle cérémonie à laquelle je participe, (pas de virgule) silencieusement, (pas de virgule) tout en tenant le rôle central (le rôle principal) :
Mes funérailles (espace) !

Qui n'a vu ça au moins une fois à la télé ? (cette phrase est mal formulée) Un flic ou un gendarme tombe dans l'exercice de ses fonctions, et c'est le grand cirque médiatique qui se met en place. Tout le monde se retrouve bien aligné dans la cour des invalides sous l'œil des caméras. Le président arrive, roulement de tambours, clairons, sonnerie aux morts, médaille épinglée sur un coussin. Condoléances sincères du chef de l'état (il me semble sans en être sûre qu’on écrit Chef de l’Etat) à l'épouse digne, dissimulant ses yeux sous un voile noir, discours menaçant à l'adresse du ou des responsables de cet acte inqualifiable qui, la république le promet, ne restera pas impuni. (cette phrase est bcp trop longue, tu devrais la fractionner en plusieurs) Éloges du disparu, minute de silence, re roulement de tambours (pas d’espace) , clairons, fermeture du ban. Circulez c'est dans la boîte, prêt pour le JT (journal télévisé) de 20 heures !

Dans ma cérémonie à moi, c'était, me semble t-il, (semble-t-il) beaucoup plus triste. Tout le monde pleuraient (pleurait). Même ma charmante belle mère (belle-mère) paraissait inconsolable derrière ses lunettes noires griffées. Pour une fois, elle semblait sincère... Elle qui n'a jamais pu m'encadrer, au sens propre comme au figuré. Pas le (la) peine d'être un fin limier pour s'en rendre compte. Chez elle, aucune photo de moi. Sa fille, Françoise, donc mon épouse, trône dans toutes les pièces de la maison que ce soit scotchée sur les murs ou disposée sur les meubles bas. Même sur la porte intérieure de ses toilettes elle a accroché un portrait de Françoise, comme si sa fille n'avait pas autre chose à regarder que sa mère assise sur la cuvette ? (je ne pense pas qu’il s’agisse là d’une question mais d’une réflexion donc le point d’interrogation n’a pas sa place) Mais de moi, pas un seul cliché, pas le moindre sourire béat. Vivant, je n'existais déjà pas ...

- J'ai jamais pensé à soulever son paillasson ! ( ??? je ne comprends pas, qui parle ? et de quoi ?)
Tout cela est irréel bien sur (sûr), je dois le rêver, c'est parait-il très fréquent quand on est dans le coma.
Enfin l'essentiel est que je sois toujours de ce monde et bien conscient (ben si tu es dans le coma, tu n’es pas conscient). Pourvu qu'il n'y ai pas trop de dégâts physiques ? (pourquoi un point d’interrogation ? il ne s’agit absolument pas d’une question !)Ah, encore cette odeur, ça sent le chien mouillé !

- Prends le (Prends-le) (virgule) ma chérie, maintenant il est à toi (il est à toi maintenant).
- Pas avant trois mois, Madame Bouillon. Répondit (pas de maj) une voix grave en écho (ça c’est pareil, en général on ne dit pas qu’une voix répond en écho). Il faut d'abord qu'il soit sevré.

J'ai faim (espace) ! Bon sang que j'ai faim. C'est quoi c'est (cet) hôpital ou (où) on affame les gens ? Un bon steak, voilà ce qu'il me faudrait, une énorme et grasse entrecôte saignante.

C'est l'heure de la tétée, Mademoiselle, il faut qu'il prenne des forces pour que vous le récupériez au plus tôt.

Du lait ? Ça empeste le lait maintenant ! Hou la la (pas d’espace) , c'est pas bon signe tout ça. Et si c'était mon estomac qui avait mal digéré la balle ? (je croyais qu’il s’était pris la balle en pleine poire ?) Après tout, je ne suis plus très sur. Tout est arrivé si vite. Je ne peux donc pas avaler de matière solide ? Mais de là à me donner à boire du lait (j’inverserai : me donner du lait à boire). Beurk ! J'aime pas le lait de vache.

Et là, doucement. Ça va pas de me soulever comme ça ? (attention, en fait tu écris comme s’il s’agissait d’un film mais dans un roman c’est différent, là comment est on supposé deviner qu’on le prend dans les bras ?)
-Je vais le mettre sous sa mère afin qu'il puisse téter.

C'est quoi ce cirque ? Mais je suis un chien ? Maman, je suis réincarné en chien !!! (un point d’exclamation suffira )(vu la façon de parler du perso, il pourrait tout aussi bien dire un clebs, ce qui éviterait une répétition)

Demain c'est le grand jour, ils viennent me chercher (si le temps s’est largement écoulé, alors je mettrais des étoiles pour faire une séparation avec le texte précédent). Trois mois dans un chenil à tourner en rond à quatre pattes (à quatre pattes est un ajout inutile, à la base on a compris que c’est un chien et que donc, fatalement, il a quatre pattes), c'est long. D'autant que l'éleveur n'était pas très sympathique avec moi. Quant à ma mère... Une vraie chienne, toujours à me lécher, à m'attraper par le col, à me mordiller les pieds. Enfin les pattes, devrais-je plutôt dire. Excusez moi (excusez-moi), Je n'ai pas encore eu le temps de m'y habituer.
Douze semaines que je rumine sur mon sort. 120 (à écrire en toute lettres) jours à me demander si tout cela est bien réel.
Qu'avais-je donc fait de si mal sur terre pour mériter un tel sort ? Non, c'est un cauchemar mouvant (je connais les sables mouvants mais pas les cauchemars), je vais bien finir par m'en extirper.

Je ne vais pas tout lire maintenant parce qu’il y en a une tartine :s des extraits courts seraient plus simples.
Tout d’abord, je dirais :
- Qu’il y a des gros soucis de ponctuation. Tu mets des points d’interrogation là où il n’y a pas de question, des virgules inutiles etc.
- Qu’il y a des soucis d’orthographe. Peut-être faudrait-il que tu relises bien avant de poster pour éviter les grosses fautes. (il y en a certainement un paquet d'autres que celles indiquées car je ne suis pas non plus une championne dans le domaine Razz )

En ce qui concerne l’histoire en elle-même :
- C’est écrit à la manière d’un film et ça ne colle pas pour un roman mais pour lire pas mal de scenario, je te dirais que même pour ce genre d’écriture, ça ne colle pas non plus. Il manque énormément de descriptions, je parle de choses basiques : l’exemple du chien qu’on prend sans que tu en fasses mention est typique. Ca correspond à une image qu’on aurait devant les yeux, seulement voilà : nous ne sommes pas devant une télévision, nous avons donc besoin d’être renseignés.
- C’est très brouillon. On ne comprend pas qui est qui, qui fait quoi etc. soit il y a des battements de temps entre le début et le moment ou il se réveille en chien, soit il y a un problème dans l’élaboration de ton plan d'histoire.
- Tu fais des phrases relativement longues et parfois mal construites, lis les à voix haute et tu verras que certaines sont assez bancales.

Ecrire un roman dans le genre comique est très difficile parce qu’il faut d’un côté s’occuper des gens qui voient ton perso comme un chien, et ce fameux chien qui est un homme réincarné dans la peau d’une bête. Il est donc normal que parfois ça semble bancal mais je pense qu’en le retravaillant, tu pourrais arriver à trouver un équilibre.

bon courage Wink
Merci

Effectivement il va m'en falloir...

C'est drôle que tu parles de scénario, car c'est dans ce but que j'écris cette histoire
Une comédie pour la TV. Bon mais visiblement il y a du boulot Crying or Very sad

Merci pour les corrections et annotations. Je vais me remettre au boulot Bienvenue

avatar
colop14
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 12
Votre talent : Écriture
Points : 20
Date d'inscription : 07/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  kat le Mer 8 Déc 2010 - 19:07

En fait, si tu veux en faire un scénar, il faut justement être plus précis. Même si on n'utilise pas de phrases imagées ou de figures de style, il faut tout, absolument tout décrire mais ce n'est pas tant de boulot que cela, je dirais que c'est bien plus aisé à écrire qu'un roman Smile

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  Pacô le Mer 8 Déc 2010 - 19:08

Je vais commencer ma lecture dans la soirée ou demain.
Mais tu parles de scénario... est-ce que tu serais tenté de travailler avec un jeune réalisateur pour une ébauche de court-métrage ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  Ryohei le Ven 10 Déc 2010 - 3:56

.....


Dernière édition par Ryohei le Sam 14 Avr 2012 - 18:41, édité 1 fois
avatar
Ryohei
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 27
Emploi/loisirs : Ecriture, jeux vidéo, ordinateur...
Votre talent : Écriture
Points : 25
Date d'inscription : 09/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  B. le Mar 14 Déc 2010 - 14:46

Déjà, faudrait que tu modifies les tirets des dialogues.
On n'utilise pas les traits d'union. Pour obtenir ceci :
— Ralph ! aboya l'homme. >>> il faut taper alt0151 (tenir un doigt appuyé sur alt pendant qu'un autre tape les quatre chiffres dans le pavé numérique).

Et il faudrait que tu édites les titres de tes deux sujets, afin qu'ils soient identiques : soit "Jasper", soit "une vie de chien". Si tu n'y parviens pas, Pacô, ou moi-même, s'en chargera. Smile

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  B. le Mar 14 Déc 2010 - 15:35

Code couleurs :
rouge : fautes d'orthographe, grammaire, conjugaison, typographie
bleu : maladresses
vert : mes suggestions

JASPER
« Une vie de chien ! »
>>> c'est le titre ? À centrer et à modifier, je pense. Soit Jasper, soit Une vie de chien. Le premier étant sans doute moins banal que le second.

C'est quoi cette odeur ?

— Ralf ! aboya l'homme. >>> pas de majuscule
— Non, je trouve que c'est trop dur comme nom, répondit la femme.
— Bon alors Milou ?
— Et pourquoi pas Pistache tant qu'on y est ? répliqua la voix féminine amusée. >>> si tu préfères "amusée" entre "répliqua" et "la voix féminine", il faut le mettre entre virgules.
— Jasper ! suggéra la gamine impatiente.
— Ça te plaît ma chérie, virgule ici Jasper ? Eh bien il s'appellera comme ça. De toute façon c'est pour toi qu'on pas de saut à la ligne ici l'achète. OK Robert ? >>> si c'est toujours la femme qui parle, pas besoin de saut à la ligne.
— Va pour Jasper ! acquiesça l'homme en me fixant du regard avec des yeux attendris.

Robert ? Jasper ? Mais qui sont ces gens penchés sur moi ?

Remettons un peu d'ordre dans ma tête. La première chose qui me vient à l'esprit, c'est un bruit sourd, familier, suivit d'une douleur atroce et complètement nouvelle pour moi, puis plus rien... espace ici Le silence !

À nouveau du brouhaha, des bruits métalliques, des voix lointaines et déformées qui murmurent entre elles des mots que je ne comprends pas. Le crissement d'un zip que l'on remonte sans ménagement et soudain cette phrase terrible que j'entends très distinctement espace insécable ici (le forum ne le fait pas, Word si) :
— C'est fini, il est mort !

Je suis mort ? Non mais, virgule ici ça va pas ?
Pour les "a" maj avec accent, ou tout autre lettre spéciale, tu pourras trouver dans la section des cours comment les taper correctement. C'est à voir ici :
http://imperialdreamer.forumsline.com/les-cours-f35/les-majuscules-accentuees-t2244.htm

Subitement, tout me revient d'un bloc. Je suis flic, virgule ici et c'est en tentant d'interpeller des individus qui venaient de braquer une bijouterie pas de virgule que j'ai pris une balle en pleine poire. Une balle perdue comme disent les journalistes... espace ici Un petit bout de ferraille pas de virgule d'à peine 9 mm, qui pourtant m'a projeté trois mètres en arrière, me laissant sur le carreau, aussi surpris et aplatit pas de virgule que la mouche qui rencontre une tapette.

J'en ai pourtant évité beaucoup dans ma carrière, mais celle là, je ne l'ai pas vue venir. L'essentiel est que je sois vivant, puisque j'entends et que je vois. Je suis sans doute à l'hôpital et en train de me réveiller ; point virgule je savais bien que j'étais trop jeune pour mourir. "Désolé docteur. I am alive !" >>> cette phrase étant une pensée du personnage, elle est à mettre entre guillemets. Les mots en anglais doivent être écrits en italique.

Ainsi donc je m'en suis sorti... Pourtant Dieu sait que, virgule ici sur le coup, virgule ici j'ai eu mal dans ma tête. Heureusement que la désintégration quasi instantanée de ma cervelle m'pas d'espace icia ôté la douleur avant qu'elle n'envahisse mon âme. Il me reste une image furtive de cet instant : deux points celle de badauds éclaboussés qui avaient >>> je suggère de remplacer par : "qui affichaient une mine dégoûtée" ou "à la mine dégoûtée" une mine dégoutée et qui semblaient me le reprocher. Comme si c'était ma nature de projeter le fond de mes pensées à la face du premier inconnu qui passe ? C'est pas faute de leur avoir dit de reculer pendant le siège de la joaillerie.

Une chose me turlupine quand même : deux points la vision persistante d'une émouvante et solennelle cérémonie à laquelle je participe, silencieusement, tout en tenant le rôle central : supprimer le saut à la ligne mes funérailles espace insécable ici !

Qui n'a vu ça au moins une fois à la télé ? Un flic ou un gendarme tombe dans l'exercice de ses fonctions, et c'est le grand cirque médiatique qui se met en place. Tout le monde se retrouve bien aligné dans la cour des Invalides sous l'œil des caméras. Le président arrive, roulement de tambours, clairons, sonnerie aux morts, médaille épinglée sur un coussin. Condoléances sincères du chef de l'État à l'épouse digne, dissimulant ses yeux sous un voile noir, discours menaçant à l'adresse du ou des responsables de cet acte inqualifiable qui, la République le promet, ne restera pas impuni. Éloges au disparu, minute de silence, re-roulement de tambours pas d'espace ici, clairons, fermeture du ban. Circulez, virgule ici c'est dans la boîte, prêt pour le JT de 20 heures !

Dans ma cérémonie à moi, c'était, me semble-t-il, beaucoup plus triste. Tout le monde pleurait. Même ma charmante belle-mère paraissait inconsolable derrière ses lunettes noires griffées. Pour une fois, elle semblait sincère... Elle qui n'a jamais pu m'encadrer, au sens propre comme au figuré. Pas le peine d'être un fin limier pour s'en rendre compte. Chez elle, aucune photo de moi. Sa fille, Françoise, donc mon épouse, trône dans toutes les pièces de la maison ; point virgule ici que ce soit scotchée sur les murs ou disposée sur les meubles bas. Même sur la porte intérieure de ses toilettes, virgule ici elle a accroché un portrait de Françoise, comme si sa fille n'avait pas autre chose à regarder que sa mère assise sur la cuvette ! >>> là, j'emploierais plutôt ça : "autre chose à regarder que sa mère en train de pisser !". Mais de moi, pas un seul cliché, pas le moindre sourire béat. Vivant, je n'existais déjà pas pas d'espace ici...

— J'ai jamais pensé à soulever son paillasson !

Tout cela est irréel bien sûr, je dois le rêver. C'est, virgule ici paraît-il, virgule ici très fréquent quand on est dans le coma.
Enfin l'essentiel est que je sois toujours de ce monde et bien conscient. Pourvu qu'il n'y ait pas trop de dégâts physiques !

Ah, encore cette odeur, ça sent le chien mouillé !

Prends-le ma chérie, maintenant il est à toi.
— Pas avant trois mois, Madame Bouillon, répondit une voix grave en écho. Il faut d'abord qu'il soit sevré.

J'ai faim espace ici ! Bon sang que j'ai faim. C'est quoi c'est hôpital on affame les gens ? Un bon steak, voilà ce qu'il me faudrait, une énorme et grasse entrecôte saignante.

C'est l'heure de la tétée, Mademoiselle, il faut qu'il prenne des forces pour que vous le récupériez au plus tôt.

Du lait ? Ça empeste le lait maintenant ! Hou là là ! C'est pas bon signe tout ça. Et si c'était mon estomac qui avait mal digéré la balle ? Après tout, je ne suis plus très sûr. Tout est arrivé si vite. Je ne peux donc pas avaler de matière solide ? Mais de là à me donner à boire du lait. Beurk ! J'aime pas le lait de vache.

Eh là ! Doucement ! Ça va pas de me soulever comme ça ?
— Je vais le mettre sous sa mère afin qu'il puisse téter.

C'est quoi ce cirque ? Mais, virgule ici je suis un chien ? Maman, je suis réincarné en chien !!!

Demain c'est le grand jour : deux points ils viennent me chercher. Trois mois dans un chenil à tourner en rond à quatre pattes, c'est long. D'autant que l'éleveur n'était pas très sympathique avec moi. Quant à ma mère... Une vraie chienne, toujours à me lécher, à m'attraper par le col, à me mordiller les pieds. Enfin les pattes, devrais-je plutôt dire. Excusez moi, je n'ai pas encore eu le temps de m'y habituer.

Douze semaines que je rumine sur mon sort. 120 jours à me demander si tout cela est bien réel.
Qu'avais-je donc fait de si mal sur terre pour mériter un tel sort ? Non, c'est un cauchemar mouvant, je vais bien finir par m'en extirper.

Que va dire Françoise quand elle va apprendre la nouvelle ? Et mes amis ? Mes collègues de boulot ? Vous imaginez leur tête quand ils vont savoir ? Et le chien du voisin, à qui je flanquais discrètement un coup de pied chaque fois que je le croisais ? Il va vouloir se venger ce petit con de Pékinois. Allez docteurs, un petit effort, sortez moi de mon sommeil, je n'ai plus envie d'aboyer.

Hélas, plus les jours passent, plus j'ai le sentiment d'être humainement mort et d'avoir été réellement réincarné pas de point ici en chien, en vulgaire animal à poils. Alors c'était vrai, la réincarnation existe. On aurait quand même pu me laisser le choix. Ce ne sont pas les possibilités qui manquaient ! Je sais pas moi espace ici : Maréchal, physicien, commissaire de police, danseur étoile. Pourquoi pas en femme aussi, histoire de voir à quoi ça pense une femme ? Remarquez, je râle à voix basse comme ça, mais en fait je ne suis pas si insatisfait que ça... espace ici Imaginez une seconde que je sois devenu un cochon rose, une dinde, un crapaud, un âne...

Grâce à Dieu, en chien de race !

Ça me rappelle un film que j'avais vu au cinéma, Didier >>> les titres d'oeuvres doivent être écrits en italique avec Alain Chabat pas d'espace ici. Il tenait le rôle d'un chien transformé en homme. Lui, virgule au moins, virgule avait gardé une apparence humaine, tout en ayant un comportement de chien, mais bon, c'était du cinéma, personne ne pouvait y croire. Tandis que moi, c'est pas du cinoche, c'est de ma vraie nouvelle vie dont je vous parle !

Intéressant. Une lecture fluide et agréable. Smile


B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  B. le Mar 14 Déc 2010 - 15:57

J'appartiens à la famille des Bergers allemands. Je suis fils de médaillés. Et de part mon père, virgule ici et de part ma mère. Des grandes origines quoi ! Je m'appelle Jasper de la Bergerie. C'est mieux que mon ancien nom espace ici : Gérard Lourdeau. Pas terrible en effet, mais c'était le nom de mon père qui le tenait de son père, virgule etc. Et dans la famille Lourdeau, bien qu'il soit souvent lourd à porter, on était fier de se le transmettre.

Je ne sais pas si c'est mon ancien statut de policier qui m'a valu cette particularité, mais il semblerait que le sort m'ait fait une fleur. Ou bien alors s'est-il emmêlé les pinceaux au moment du transfert ? Après une petite enquête rapidement menée auprès de mes congénères, il apparaîtrait que je sois l'unique chien du chenil à avoir un état de conscience.

Enfin je crois, car j'ai aboyé en langage humain avec les autres et aucun n'a semblé comprendre ce que je disais. J'en ai conclu que je suis un chien plus ou moins savant. Il ne me manque qu'une chose : deux points la parole. Sinon je comprends et j'entends tout ce qui se dit autour de moi. Comme au bon vieux temps...
— Jasper, Jasper ! Il est mon toutou ?

Les voilà, toute la famille au complet. La fille Caroline, la mère Mathilde et Robert...
Bon pas d'espace ici, va falloir faire bonne figure. Mais ils n'ont pas intérêt à me prendre pour une bête idiote, car je vais leur en faire baver, virgule moi, virgule à ces humains. Déjà flic, j'avais, virgule comme on dit, du caractère...

Apparemment bon standing, belle voiture. La radio un peu forte pour mes jeunes oreilles mais la rengaine est agréable à entendre. La petite s'est parfumée, elle empeste le lilas. Couché sur ses genoux un œil entrouvert, l'autre fermé, virgule je fais semblant de dormir. Tiens, elle a les ongles noirs.

Pourvu que ce soient des gens propres !

Bon sang, quand va-t-elle arrêter de m'embrasser, virgule cette Caroline ? pas de point ici Elle me prend pour une peluche ou quoi ? Enfin on arrive, deux heures que l'on roule et rien à se mettre sous la dent.

Je m'en doutais, même pas un petit pavillon avec un jardin ; point virgule ça roule en BMW et ça habite un appartement. Qui plus est, au quatrième et sans ascenseur.

Caroline, regarde si Jasper ne veut pas faire un petit pipi avant que l'on ne monte.

Un petit pipi ? Un gros caca oui, depuis le temps que je patiente ! Quoi ? Là ? Dans le caniveau ? Devant tout le monde ? Mais c'est honteux !

Mon flair d'ancien policier associé à celui de ma nouvelle truffe pas de virgule me disent que ça ne va pas être facile de vivre ici. Pas un centimètre carré d'herbe, pas le moindre petit arbre pour s'abriter des regards, et cette manie incontrôlable de toujours lever la j...patte pour pisser.

Des conditions de vie dégradantes et aucun syndicat à qui s'en plaindre. >>> si tu veux conserver le "quelles", il faut tourner la fin de phrase autrement et la finir par un point d'exclamation.

Arrivé tout en haut, je découvre les lieux. Visiblement tout est bien rangé. Un peu de poussière sous les meubles >>> un chien maniaque au point de remarquer la poussière sur les meubles ? mais bon, c'est mieux qu'au chenil. Voyons voir à quoi ressemble ma chambre.

Le balcon ? Dehors ? Ils veulent me faire dormir dehors comme un SDF, dans cette horrible niche en pin cérusé qui sent la peinture fraîche ? Il en n'est pas question ! J'ai toujours été frileux et ce n'est pas les quelques poils que je porte en plus qui vont changer la chose. Je vais leur mettre quelques coups de griffes sur la vitre : deux points ils vont vite comprendre que je veux rentrer. Et si je toussais ? Une véritable crise d'asthme pour faire peur à la petite...

Ah oui, mais comment fait-on pour tousser, virgule en chien ?

Robert ? Tu donnes à manger à Jasper ?
Caroline va le faire.

Drôle d'odeur, virgule ces croquettes, on dirait de la lessive. Elles ont un goût de savon. Interdit d'avaler cette cochonnerie. Y a pas autre chose ? Des restes de gigot, un peu de foie gras tartiné sur un toast avec un petit verre de Chablis ?

Une remarque sur la longueur de tes posts : ils sont trop longs. Bon, là j'ai été obligée de les couper, non seulement parce que j'ai peur que ma clé 3G se déconnecte (elle est caractérielle) si je reste trop longtemps sur la même page, mais aussi parce que ça fait mal aux yeux de lire longtemps sur écran. Donc je m'y prends en plusieurs fois. Wink


B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  B. le Mar 14 Déc 2010 - 16:13

Voilà, j'ai retourné la gamelle pour qu'ils comprennent le message. S'ils insistent, j'entame une interminable grève de la faim. On verra bien qui aura le dernier mot.

Regardez moi ça espace ici! Du lapin à la moutarde, mon plat préféré. À s'en lécher les babines. Et ils voudraient que moi j'avale ces boulettes premier prix, même pas de marque ? Ils regardent pas la pub à la télé ? Fido, Cannigou, Pédigré de Pal, c'est bien fait pour les chiens de race que je sache, non ? Attends un peu qu'ils me tournent le dos... je vois que Caroline a laissé un bon morceau dans son assiette, je vais te l'avaler, vite fait bien fait. Hum ! Délicieux ce lapin.

Robert ! Y a le chien sur la table.
File immédiatement dans ta niche, voleur.

Hou ! Pas trop joueurs ces maîtres-là, je vais pas faire de vieux os ici. Mais qu'est-ce qu'ils croient ?
Que je suis un vulgaire corniaud, un petit chien chien à sa maman ? J'ai pas fait dix ans dans la police pour obéir au premier coup de sifflet. Avant c'était moi qui l'avais dans la bouche, faudrait pas qu'ils l'oublient ! espace ici Puisque c'est comme ça, je vais aller bouder dans ma niche, vous pouvez attendre longtemps avant que je repointe mon museau.

Quelle heure peut-il être ? Voilà >>> évite au maximum l'emploi de "il y a" bien deux ou trois heures que je n'ai vu personne. J'ai une grosse envie de pipi et l'estomac qui gargouille. Ils m'ont zappé ou quoi espace insécable ? Ah, ils veulent jouer au plus malin pas de virgule ici avec moi, virgule eh bien ! Ils vont être servis. Je vais hurler à la mort sur le balcon, ameuter tout le quartier. Y a bien quelqu'un qui va venir frapper à leur porte. Peut-être même qu'un voisin va porter plainte auprès de la SPA ou même téléphoner directement à Brigitte Bardot. Bon, je me lance

— hou hou, hou hou, hou hou !
Ah enfin, ça réagit : deux points Robert ouvre la porte fenêtre.
Tu vas la fermer ta gueule ?!

On reconnaît bien là le comportement habituel des hommes envers les chiens, et celui des chiens.
J'aimerais savoir quel est ton but en écrivant sur ce sujet ? Est-ce que tu veux mettre quelque chose en avant, faire passer un message ? Ou bien est-ce juste pour le plaisir ? (Toute réponse est bonne, hein, c'est juste pour savoir. XD)

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  kat le Jeu 16 Déc 2010 - 9:48

Pas de nouvelles ? j'espère qu'on ne t'a pas fait peur avec nos corrections :s

kat
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 829
Votre talent : Écriture
Points : 1000
Date d'inscription : 17/12/2009

http://www.thebookedition.com/go-to-hell-de-oxanna-hope-p-40057.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  Pacô le Jeu 16 Déc 2010 - 16:03

D'ailleurs, il me semble judicieux de dire aux correcteurs qui s'apprêteraient à corriger ce texte qu'il vaut mieux attendre la réaction de l'auteur avant de poursuivre Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur jasper

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum