[Auteur] Elivath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Auteur] Elivath

Message  Elivath le Dim 26 Déc 2010 - 2:24

- Est-ce votre Premier roman ?
De mémoire j'ai toujours écrit, malgré quelques périodes de pause. J'ai dû essayer d'entamer mon premier roman en 4e. Mais le VRAI premier roman avec réelle envie de finalisation etc. date de ma terminale. Actuellement je travaille sur un autre projet que celui-ci, un roman de western-fantasy.

- Souhaitez-vous être publié ?
Oui, et je vendrais ma famille et mangerais mes organes génitaux s'il le fallait. Donc si les commentaires doivent être durs, allez-y, je suis preneur. Que ce soit constructif, quand même. Soyez aussi exigeants que je le serai.

- Vous connaissez-vous des faiblesses en écriture sur lesquelles vous souhaitez que les correcteurs s’attardent ?
Je vais vous épargner le coup de la fausse modestie. Je n'ai pas de faiblesse d'écriture majeure. Disons qu'à certains moments je suis chancelant sur les dialogues (je travaille pas mal à m'améliorer sur ce point, mais n'hésitez pas, hein), et parfois des tics verbaux qui polluent un poil mes récits (utilisation trop récurrente du "et" et "mais").

- Résumé du roman & thèmes abordés ?
Richard Cobal est poursuivi à travers tout l'Ouest pour une série de meurtres et de nombreuses attaques de banques et de diligences. Alors qu'il s'est décidé à fuir vers les montagnes hostiles de l'Est et d'y retrouver une forme de paix, le hasard (ou plutôt une prostituée) lui fait rencontrer son sosie. Richard se rase la tête, et se défigure pour devenir Ronan Cristollin, chasseur de prime. Il n'aura pour objectif que de capturer son alter ego, de le mener à l'Ouest et de le faire condamner à sa place. Il y gagnera sa rédemption et retrouvera une place dans la société.
J'aborde par ce roman la vengeance et la folie, mais surtout ce besoin implacable de tenir certaines promesses.

- Quel lectorat visez-vous ?
Je m'adresse plutôt à un public averti (a priori) puisque certaines séquences risquent d'être un poil dures.

- Dans quel genre sévissez-vous et quels sont vos auteurs de références ?
J'aime tout ce qui à trait aux littératures de l'imaginaire. Mes auteurs de référence sont King, Martin, Wells, Verne, McCarthy, Conan Doyle, Sturgeon, Bradbury, Lovecraft, Chandler etc.

- Quelle est votre intention littéraire ?
J'écris parce que je suis une pute. Pour donner du plaisir à tous ceux qui me liront, les bluffer, qu'ils lisent le mot fin en se disant "Whouah!", tout comme il m'est déjà arrivé de le faire. J'écris aussi parce que je suis pleinement insatisfait par la littérature, y trouvant trop d'imperfections.

Bien à vous,

Eli'.
avatar
Elivath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 29
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Pacô le Dim 26 Déc 2010 - 11:17

Elivath a écrit: De mémoire j'ai toujours écrit, malgré quelques périodes de pause. J'ai dû essayer d'entamer mon premier roman en 4e. Mais le VRAI premier roman avec réelle envie de finalisation etc. date de ma terminale. Actuellement je travaille sur un autre projet que celui-ci, un roman de western-fantasy.
Ok.
Pas grand chose à dire de plus je dois avouer, mis à part : est-ce que tu t'essayes à plusieurs genres différents ou est-ce que le western-fantasy est vraiment ton genre d'écriture ?
Combien de temps accordes-tu à un projet d'écriture en général ?

Elivath a écrit:
Oui, et je vendrais ma famille et mangerais mes organes génitaux s'il le fallait. Donc si les commentaires doivent être durs, allez-y, je suis preneur. Que ce soit constructif, quand même. Soyez aussi exigeants que je le serai.
Les gens d'ici sont exigeants mais pas méchants. Les commentaires s'appliquent sur le texte et non sur l'auteur - même si parfois la différence est difficilement palpable tongue.

Je ne sais pas si tu as jeté un oeil sur la consistance de nos commentaires ; sinon n'hésite pas.
(même si en période de Noël, le jeu s'est un peu calmé pour profiter des chocolats au coin de la cheminée).

Et quels éditeurs viserais-tu ?

Elivath a écrit:
Je vais vous épargner le coup de la fausse modestie. Je n'ai pas de faiblesse d'écriture majeure. Disons qu'à certains moments je suis chancelant sur les dialogues (je travaille pas mal à m'améliorer sur ce point, mais n'hésitez pas, hein), et parfois des tics verbaux qui polluent un poil mes récits (utilisation trop récurrente du "et" et "mais").
Il y a un cours sur le site (et sur le forum) sur les dialogues.
Celui-ci : http://imperialdream.fr/cours/19-les-dialogues-elements-efficaces-de-la-narration.html
Il n'est pas parfait, mais il donne quelques pistes (et c'est le mien Twisted Evil ).

Sur la forme donc.
Sur le fond, tu es à l'aise et tu te dépatouilles bien sans faire de clichés ? Même chose pour les incohérences du scénario ?

Elivath a écrit:
Richard Cobal est poursuivi à travers tout l'Ouest pour une série de meurtres et de nombreuses attaques de banques et de diligences. Alors qu'il s'est décidé à fuir vers les montagnes hostiles de l'Est et d'y retrouver une forme de paix, le hasard (ou plutôt une prostituée) lui fait rencontrer son sosie. Richard se rase la tête, et se défigure pour devenir Ronan Cristollin, chasseur de prime. Il n'aura pour objectif que de capturer son alter ego, de le mener à l'Ouest et de le faire condamner à sa place. Il y gagnera sa rédemption et retrouvera une place dans la société.
J'aborde par ce roman la vengeance et la folie, mais surtout ce besoin implacable de tenir certaines promesses.
Intéressant le sujet !
Par contre, si je peux me permette une petite (première !) critique du début de l'accroche, elle a une accumulation de "de" qui rende la lecture pas facile. Et donc moins palpitante pour "rentrer dans le contexte".

Mais scénario qui semble très intéressant voui.

Elivath a écrit:
Je m'adresse plutôt à un public averti (a priori) puisque certaines séquences risquent d'être un poil dures.
Dures... violentes ? Sexuelles ? ou les deux ? tongue

Elivath a écrit:
J'aime tout ce qui à trait aux littératures de l'imaginaire. Mes auteurs de référence sont King, Martin, Wells, Verne, McCarthy, Conan Doyle, Sturgeon, Bradbury, Lovecraft, Chandler etc.
Tiens, ça m'étonne pas de retrouver King dans la liste. Tu as lu quoi de lui ?

Conan Doyle, c'est celui de Artemis Fowl ? J'étais fan petit ; un peu moins maintenant huhu.
Et Bradbury ne joue pas dans la même cours que les autres... non, tu as d'intéressantes lectures. Mais à part Verne, pas beaucoup d'auteurs français u_u".

Elivath a écrit:
J'écris parce que je suis une pute. Pour donner du plaisir à tous ceux qui me liront, les bluffer, qu'ils lisent le mot fin en se disant "Whouah!", tout comme il m'est déjà arrivé de le faire. J'écris aussi parce que je suis pleinement insatisfait par la littérature, y trouvant trop d'imperfections.
Quelles imperfections par exemple ? Est-ce que c'est la littérature qui est imparfaite ou ceux qui revendiquent écrire de la littérature ? Rolling Eyes

Donc tu écris avant tout pour voir le plaisir des autres. Ce sont les autres qui te procurent le plaisir d'écrire, et non écrire en tant qu'acte lui-même ?

Elivath a écrit: Bien à vous,
On essaiera oui.

Tu as aimé ce questionnaire ? Est-ce que tu lui trouves une utilité ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Elivath le Dim 26 Déc 2010 - 11:49

@Capot': Damn! Tu en poses plein de questions. M'enfin, tant mieux.
J'écris vraiment de tout, même si je reste généralement axé SFFF. J'ai déjà posté quelques textes sur EeH. Je m'essaye vraiment à tous les styles, et le challenge me plait à chaque fois.
Je ne sais pas ce que tu entends par "temps par projet"... heu disons que je travaille toujours sur des milliards de choses en même temps. Mais je peux écrire une nouvelle en une journée. Je carbure à environ 1000 mots par heure, quand je m'y mets. La seule difficulté, d'ailleurs, c'est "de s'y mettre".

En terme d'éditeurs... Disons que commencer chez Mnemos me plairait. Ni trop gros ni trop petit. Mais ça c'est pour l'ordre d'idées.

Je n'ai jamais eu de remarques concernant d'éventuels clichés concernant des clichés dans mon écriture. J'ai mon style propre, et m'en sors pas trop mal. Quant aux incohérences du scénario, c'est ce qui me pourrit la vie. Il est pour moi hors de question d'en faire et je peux passer plusieurs semaines à réfléchir pour ne pas en faire. Mais ça peut arriver.

Sinon disons que j'ai écrit ce résumé sur le vif... et je visais surtout d'expliciter grosso moda l'idée.

Je vise un public averti parce que je ne veux pas me fixer de limites en terme de sexe ou de violence (même si j'écris plus sur la violence que sur le sexe...) et surtout que je développe certaines idées peu défendables.

Whouah, pour King, j'en ai lu au moins une vingtaine donc... Et Conan Doyle je parle de celui qui a écrit les Sherlock Holmes et Le Monde Perdu. Si tu veux d'autres français dans mes lectures, j'ajouterai Dumas père et Hugo, que je respecte également beaucoup. Mais je suis clairement attaché aux anglo-saxons.

Disons qu'en ce qui concerne la littérature imparfaite je parlais surtout de toutes les daubes en SFFF qui sont régulièrement sorties. Dur de séparer le bon grain de l'ivraie, et ça me révolte pas mal que ces genres soient rabaissés par des sous-auteurs surfant sur le SDA et HP.

Je n'écris pas que pour les autres... puisque j'en ai besoin aussi. Pour la petite histoire j'ai fait une dépression de décembre 2009 à mars 2010, et je me suis rendu compte que la vraie raison à ça était que je n'écrivais plus. C'est un VRAI besoin. Mais je ne veux pas que ça reste personnel, je souhaite avant tout pouvoir apporter aux autres ce que la littérature m'apporte.

Et oui, je trouve le questionnaire sympa et utile, puisqu'il permet de mieux comprendre la population d'écrivaillons qui traine par là.
avatar
Elivath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 29
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Pacô le Dim 26 Déc 2010 - 12:16

J'ai honte pour Conan Doyle !
Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé à Artemis Fowl... il doit être un homonyme ou quelque chose s'approchant. Pourtant, j'ai pas bu pour Noël, on ne peut pas m'excuser. O_O

Par temps, c'était pas la vitesse (1000 mots par heure, c'est un bon rythme. Tu connais les nuits de l'écriture ? huhu) mais plus... le temps qu'il te faut pour écrire un roman. Quelques semaines, quelques mois, plusieurs années ou toute une vie.
Pour ma part, ce serait presque la dernière option pour mon petit protégé huhu.

Et dans tous les King, j'aurais une question particulière : apprécies-tu les Tours Sombres ? Ou trouves-tu, comme beaucoup, qu'elles sont différentes du reste de ses écrits ?
Je n'ai personnellement pas lu (manque de temps, défaut de priorités etc.) mais je suis toujours intéressé de voir les différents avis que l'on peut avoir dessus Wink.

Harry Potter tu le classes comment par rapport à SdA ? Et par rapport à Twilight ?
(oh les questions ciblées que je dissimule même pas !).

En ce qui te concerne, la littérature serait une drogue. Je note pour le traitement que l'on devra te fournir dans les quelques jours, quand tu seras admis dans nos établissements de soins intensifs - ou plutôt dans nos salles de torture.
Mouhouhahah.

PS : et je note que tu ne dis pas un mot sur le cours. Tu l'as pas lu c'est ça ? tongue

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Lou le Dim 26 Déc 2010 - 12:53

Le mec d'artémis fowl s'appelle Eoin Colfer, dur de confondre avec Conan Doyle.

Sturgeon et well et bradbury... On se marrie ?
avatar
Lou
Shérif(ette)

Féminin Nombre de messages : 1448
Age : 27
Votre talent : Écriture
Points : 1461
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Pacô le Dim 26 Déc 2010 - 13:06

Lou a écrit:Le mec d'artémis fowl s'appelle Eoin Colfer, dur de confondre avec Conan Doyle.
Eh ben, je sais pas pourquoi, mais c'est pas la première fois que je fais la bourde.
Dur d'en être à ce point là.

Mais je préfère Sherlock à Artemis huhu.
A ce propos, tu aimes bien Docteur House, Elivath ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Elivath le Dim 26 Déc 2010 - 14:24

Pacô a écrit:
A ce propos, tu aimes bien Docteur House, Elivath ?

Bien sur. Mais ça tient surtout à ma façon d'aborder les choses et à mon humour de merde. Mais oui, j'aime House.

A mon sens Twilight n'existe pas. Et HP est une sorte d'intermédiaire entre les écrits d'une certaine qualité et le reste. C'est le juste milieu.



Dernière édition par Elivath le Dim 26 Déc 2010 - 14:30, édité 1 fois (Raison : Bref...)
avatar
Elivath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 29
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Lou le Lun 27 Déc 2010 - 0:35

En même temps, HP est destiné aux enfants et dans ce sens la, il accomplit parfaitement ce qu'on lui demande.

(Par contre twilight, ça prend les gens pour des cons).
avatar
Lou
Shérif(ette)

Féminin Nombre de messages : 1448
Age : 27
Votre talent : Écriture
Points : 1461
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Elivath le Lun 27 Déc 2010 - 13:06

@Lou: Oui, je suis d'accord. D'ailleurs je ne cracherai jamais sur HP, puisque Rowling gère vraiment bien sa narration et que le tout est plutôt sympa.
C'est vrai que Twilight... M'enfin pour moi Twilight c'est juste le résultat du travail entamé par Anne Rice et qui sapait toute la crédibilité du genre. D'ailleurs du même niveau que Twilight, la communauté du Sud. Tellement mal écrit en plus que j'ai failli vomir.

@Pacô/Capot': Je trouve que les Tour Sombre de King sont en fait la quintessence de son oeuvre. On y retrouve l'essentiel, du nouveau, et on y peut faire mille concordances avec le reste de ses oeuvres. C'est le livre qu'on doit lire en dernier de King. Les tomes 1 et 4 sont particulièrement géniaux, de plus.
Sinon pour l'écriture d'un roman, je pourrai mettre quelques semaines pour la première version, si j'en avais le temps. Mais je t'avoue qu'avec la fac et le boulot (entre 20et 25h/semaine au kéfécé) j'ai un peu de mal.... Là je peux faire un chapitre par semaine, puisque j'écris aussi d'autres choses à côté et je lis pas mal.


Dernière édition par Elivath le Lun 27 Déc 2010 - 13:12, édité 1 fois
avatar
Elivath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 29
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Pacô le Lun 27 Déc 2010 - 13:11

Twilight est le concept même de la littérature marketing.
C'est-à-dire que l'écriture n'est pas dirigée dans un but littéraire mais dans un but très commercial et très ciblé sur le public actuel.

Ce qui explique en partie (voire totalement ?) pourquoi un livre comme Twilight ne peut perdurer dans le temps. Car dès lors qu'il ne correspond plus aux attentes du public (qui a évolué), le roman ne présente plus aucun intérêt.

Tandis que le livre rédigé dans un objectif littéraire répondra éternellement aux attentes de la littérature et sera donc éternellement reconnu en tant que tel.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Lou le Lun 27 Déc 2010 - 13:17

Ceci dit, je trouve que Twilight même si il a une qualité littéraire déplorable, réussi quand même son objectif : faire passer (tout en douceur il faut l'avouer) l'amour hors mariage comme un crime qui fais de toi une personne maudite. C'est l'apologie de la religion mormonne : tous unis dans une même famille, amour éternel, blablabla.
avatar
Lou
Shérif(ette)

Féminin Nombre de messages : 1448
Age : 27
Votre talent : Écriture
Points : 1461
Date d'inscription : 03/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Pacô le Lun 27 Déc 2010 - 13:22

C'est surtout l'apologie d'une société bien pensante et très mièvre oui.
Mais c'est le quotidien de toute série américaine qui se respecte (les bonnes sorcières de Charmed, les gentils flics de Walker Texas Rangers, la pieuse famille de la petite maison dans la prairie etc.)

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Elivath le Lun 27 Déc 2010 - 13:40

@Capot': A y est, j'ai lu ton cours sur le dialogue. Très bien fait. Bon, c'est pas le premier que je parcours, puisqu'à une période c'était ma faiblesse. D'ailleurs quand je retrouve des récits de cette époque, je remarque que j'en utilisais le moins possible pour pas pourrir mes récits. Maintenant ça va mieux, j'ai nettement moins de soucis, mais je fais toujours pas mal attention néanmoins...

Et puis Lovecraft n'était lui-même pas très bon en terme de dialogues. Et il s'en sort bien, au final.
avatar
Elivath
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 8
Age : 29
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12
Date d'inscription : 26/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Auteur] Elivath

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum