Marie D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marie D

Message  Marie D le Jeu 17 Fév 2011 - 11:45

Je ne me rappelle pas avoir répondu à ce questionnaire avant, donc je le refais, ça donnera l'occasion à tous ceux (et ils sont légions) qui n'ont jamais entendu parler de moi...

- Est-ce votre Premier roman ? (Grosso modo, cela fait-il longtemps que vous écrivez ?)

Ah, revenir à la genèse de l'écriture... C'est compliqué. J'ai écris mes premiers poèmes dès l'âge de 9 ans, âge où j'ai également inventé ma première histoire (qui un jour deviendra un roman, car c'est l'écrit fantastique le plus originale que j'ai jamais imaginé, ça fait peur...), dans la cour d'école avec mes amis (je n'arrêtais pas d'inventer des histoires et de les mettre au scène, mais celle-là est la première dont j'ai posé les bases sur papier, mais seulement la trame et la description des personnages).
Mon premier roman fut commencé à l'âge de 11 ans, jamais terminé bien sûr. C'était du type le Club des 5 ou le Clan des 7, dont j'étais fan à l'époque, avec une dose de fantastique. J'aimais déjà ça.
Mon premier roman... achevé, c'est à 22 ans, et c'est le seul. Parce que j'en ai 23 d'entamé, dont deux sur lesquels je m'accroche en ce moment, l'un commencé à l'âge de 15 ans, l'autre l'année dernière. C'est celui-là que je vais mettre sur le forum dès que j'ai plus de temps libre et que j'ai fini de regarder vos oeuvres à vous.
Donc ça fait un bail que j'écris, mais les études, la motivation, la vie ont fait en sorte que je n'arrive pas à achever quoi que soit, et c'est encore plus dur maintenant qu'en plus je dois faire ma thèse (2000 pages au bas mot^^).

- Souhaitez-vous être publié ? (Quel est le degré d’exigence que vous souhaitez dans les commentaires ?)

Oui je souhaiterais être publiée, donc pas de quartier, même si ça heurte ma susceptibilité! Je mordrai dans un coussin et personne n'en saura rien Wink

- Vous connaissez-vous des faiblesses en écriture sur lesquelles vous souhaitez que les correcteurs s’attardent ?
(Participe présent, adverbe en –ement, problème de virgule, développement des idées, répétitions , etc…)

Des répétitions, pas mal de fautes d'inattention et utilisation de verbes pauvres sont mes principales faiblesses. Ah, et aussi le fait d'écrire à la Proust (phrases trop longues...)

- Résumé du roman & thèmes abordés ? (Histoire que le lecteur/commentateur sache dans quoi il s’embarque)

Alors, c'est du fantastique avec une dose d'humour et d'ironie et de gentilles moqueries à l'égard de certaines idées préconçues. Même si ça en a l'air au premier abord, je ne critique absolument pas la religion, qui me sert seulement de support par ses légendes et sa mythologie. Il s'appelle L'enfer des Anges.
Le résumé: victime d’un accident de voiture, Gabriel arrive au Ciel où il apprend qu’il y règne un grand désordre : les anges se sont fait la malle. Les saints, désormais seuls maîtres à bord, cherchent des recrues pour faire le travail des êtres ailés. Gabriel se croit chanceux : il va remplacer l’archange du même nom. Mais il va vite découvrir que le boulot des anges, c’est pas vraiment le paradis…
Il ne sera qu'en un seul tome, normalement, mais séparé en trois parties. Voilà, que dire de plus?

- Quel lectorat visez-vous ? ( Faut bien comprendre que, par exemple, si vous vous adressez à des gamins ou si vous vous adressez à un public averti cela change quelque chose !^^)

Au plus grand nombre si possible, mais plutôt aux adultes, quoique je n'utilise pas de vocabulaire très soutenu, mon héros étant un jeune homme de 22 ans qui parle dans un registre courant.
Ne proférant aucune critique vis à vis de la religion (en particulier catholique, dont je parle surtout parce que je la connais mieux que les autres), les croyants peuvent le lire sans problème, jusque là je n'ai eu aucune remarque à ce sujet.

- Dans quel genre sévissez-vous et quels sont vos auteurs de références ?

Surtout fantastique, parfois heroic-fantasy, fan de mythologie et archéologue oblige, et horreur.
Mes auteurs? Pêle-même Bernard Werber, René Barjavel, Jean-Louis Fetjaine, Stepehen King, tous les grands auteurs de fantasy classique, Alfred Hitchcok et les auteurs classique comme Zola ou Blazac, voire grecs comme Platon et Aristophane.

- Quelle est votre intention littéraire ? ( êtes-vous dans la posture de l’écrivain qui écrit à la place/pour les autres où êtes-vous seulement quelqu’un dont le passe temps est l’écriture ?)

Au départ l'écriture était un passe-temps. J'ai fait "l'erreur" - si je puis dire - de montrer mes écrits, nouvelles et romans, à des amies, qui ont adoré. Alors j'ai fais lire à ma famille, puis sur les forums, pour me rendre compte que j'aimais écrire pour les autres, faire partager un peu de mes pensées, inviter les autres dans mon monde, que ce soit pour dénoncer ou faire rêver.
Alors j'écris pour moi, mais aussi pour vous maintenant...


Voili!
avatar
Marie D
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 646
Age : 32
Localisation : A la bibliothèque
Emploi/loisirs : doctorante; en cours de rédaction de thèse, et prof d'archéologie à la fac à l'occasion^^
Votre talent : Écriture
Points : 387
Date d'inscription : 13/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie D

Message  Pacô le Jeu 17 Fév 2011 - 15:04

Ohoh tu es de retour ? Smile

Alors oui, tu n'as surement pas du répondre à ce petit questionnaire car il est tout neuf - comme la rubrique en elle-même.
Il s'agit d'appréhender les auteurs en amont, avant qu'ils ne soumettent leurs textes et que l'on saute sur les critiques : on envisage leur vision littéraire et l'on tente de comprendre ou d'au-moins être au courant de leur philosophie littéraire.
Et le procédé porte ses fruits Smile.


Marie D a écrit:
- Est-ce votre Premier roman ? (Grosso modo, cela fait-il longtemps que vous écrivez ?)

Ah, revenir à la genèse de l'écriture... C'est compliqué. J'ai écris mes premiers poèmes dès l'âge de 9 ans, âge où j'ai également inventé ma première histoire (qui un jour deviendra un roman, car c'est l'écrit fantastique le plus originale que j'ai jamais imaginé, ça fait peur...), dans la cour d'école avec mes amis (je n'arrêtais pas d'inventer des histoires et de les mettre au scène, mais celle-là est la première dont j'ai posé les bases sur papier, mais seulement la trame et la description des personnages).
Mon premier roman fut commencé à l'âge de 11 ans, jamais terminé bien sûr. C'était du type le Club des 5 ou le Clan des 7, dont j'étais fan à l'époque, avec une dose de fantastique. J'aimais déjà ça.
Mon premier roman... achevé, c'est à 22 ans, et c'est le seul. Parce que j'en ai 23 d'entamé, dont deux sur lesquels je m'accroche en ce moment, l'un commencé à l'âge de 15 ans, l'autre l'année dernière. C'est celui-là que je vais mettre sur le forum dès que j'ai plus de temps libre et que j'ai fini de regarder vos oeuvres à vous.
Donc ça fait un bail que j'écris, mais les études, la motivation, la vie ont fait en sorte que je n'arrive pas à achever quoi que soit, et c'est encore plus dur maintenant qu'en plus je dois faire ma thèse (2000 pages au bas mot^^).
Quand tu dis que l'histoire commencée à 9 ans est celle qui te fascine le plus... c'est que les thèmes abordés étaient déjà "assez matures" pour être considérés à même de figurer dans un roman développé ?
Ou juste le plus fascinant pour ta simple personne - sans que celui ne puisse réellement intéresser le cercle littéraire et les lecteurs ?

Tu sembles avoir plusieurs ébauches au niveau des écrits... mais en-as-tu eu plus ? Dans le sens où, t'arrive-t-il d'avoir des idées puis de les rejeter ensuite ?

Marie D a écrit:
- Souhaitez-vous être publié ? (Quel est le degré d’exigence que vous souhaitez dans les commentaires ?)

Oui je souhaiterais être publiée, donc pas de quartier, même si ça heurte ma susceptibilité! Je mordrai dans un coussin et personne n'en saura rien Wink
T'est-il déjà arrivée d'être vraiment piquée au vif par un commentaire... au point d'en avoir les joues qui picotent et les yeux qui brillent ?

Marie D a écrit:
- Vous connaissez-vous des faiblesses en écriture sur lesquelles vous souhaitez que les correcteurs s’attardent ?
(Participe présent, adverbe en –ement, problème de virgule, développement des idées, répétitions , etc…)

Des répétitions, pas mal de fautes d'inattention et utilisation de verbes pauvres sont mes principales faiblesses. Ah, et aussi le fait d'écrire à la Proust (phrases trop longues...)
Pauvre Proust à toujours être pris en exemple de tares Laughing.
Et au niveau du fond alors... on peut y toucher ou pas du tout ?

Marie D a écrit:
- Résumé du roman & thèmes abordés ? (Histoire que le lecteur/commentateur sache dans quoi il s’embarque)

Alors, c'est du fantastique avec une dose d'humour et d'ironie et de gentilles moqueries à l'égard de certaines idées préconçues. Même si ça en a l'air au premier abord, je ne critique absolument pas la religion, qui me sert seulement de support par ses légendes et sa mythologie. Il s'appelle L'enfer des Anges.
Le résumé: victime d’un accident de voiture, Gabriel arrive au Ciel où il apprend qu’il y règne un grand désordre : les anges se sont fait la malle. Les saints, désormais seuls maîtres à bord, cherchent des recrues pour faire le travail des êtres ailés. Gabriel se croit chanceux : il va remplacer l’archange du même nom. Mais il va vite découvrir que le boulot des anges, c’est pas vraiment le paradis…
Il ne sera qu'en un seul tome, normalement, mais séparé en trois parties. Voilà, que dire de plus?
Ah, tiens, ça me plaît comme concept. Il s'agit du roman commencé l'an dernier ?
Comment l'idée t'es venue d'écrire sur ce sujet là ?

Marie D a écrit:
- Quel lectorat visez-vous ? ( Faut bien comprendre que, par exemple, si vous vous adressez à des gamins ou si vous vous adressez à un public averti cela change quelque chose !^^)

Au plus grand nombre si possible, mais plutôt aux adultes, quoique je n'utilise pas de vocabulaire très soutenu, mon héros étant un jeune homme de 22 ans qui parle dans un registre courant.
Ne proférant aucune critique vis à vis de la religion (en particulier catholique, dont je parle surtout parce que je la connais mieux que les autres), les croyants peuvent le lire sans problème, jusque là je n'ai eu aucune remarque à ce sujet.
Si le style vogue vraiment sur l'humour et la bonne humeur, il n'y a aucune raison que la religion catholique le prenne mal en effet.
Mais quand tu veux "le plus grand nombre"... crois-tu qu'il soit simple et surtout judicieux de satisfaire "un plus grand nombre" ? Ou faudrait-il se focaliser sur un type de lecteur, quitte à ensuite avoir la chance d'attirer d'autres lecteurs qui n'étaient pas particulièrement visés mais dont l'histoire leur titillera quelques curiosités ?

Marie D a écrit:
- Dans quel genre sévissez-vous et quels sont vos auteurs de références ?

Surtout fantastique, parfois heroic-fantasy, fan de mythologie et archéologue oblige, et horreur.
Mes auteurs? Pêle-même Bernard Werber, René Barjavel, Jean-Louis Fetjaine, Stepehen King, tous les grands auteurs de fantasy classique, Alfred Hitchcok et les auteurs classique comme Zola ou Blazac, voire grecs comme Platon et Aristophane.
Zola ? Il dépareille un peu au milieu de tous les autres non ?

Marie D a écrit:
- Quelle est votre intention littéraire ? ( êtes-vous dans la posture de l’écrivain qui écrit à la place/pour les autres où êtes-vous seulement quelqu’un dont le passe temps est l’écriture ?)

Au départ l'écriture était un passe-temps. J'ai fait "l'erreur" - si je puis dire - de montrer mes écrits, nouvelles et romans, à des amies, qui ont adoré. Alors j'ai fais lire à ma famille, puis sur les forums, pour me rendre compte que j'aimais écrire pour les autres, faire partager un peu de mes pensées, inviter les autres dans mon monde, que ce soit pour dénoncer ou faire rêver.
Alors j'écris pour moi, mais aussi pour vous maintenant...
Oh oui ! Very Happy
Mais tu préfères te conformer selon tes exigences littéraires ou tu es prête à te plier aux exigences de tes lecteurs - voire de ton éditeur ?

Tu redécouvres le concept ImperialDream, si je puis dire. Avec une nouvelle organisation, une philosophie similaire (quoique un tantinet adoucie) etc.
Te sens-tu plus à l'aise pour présenter tes écrits ou non ? Penses-tu que le forum tel qu'il est aujourd'hui est susceptible de t'apporter quelques satisfactions ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie D

Message  Marie D le Jeu 17 Fév 2011 - 21:18

Pacô a écrit:Ohoh tu es de retour ? Smile
Oui oui. je ne sais pas pour combien de temps mais je suis revenue. En fait je ne suis jamais très loin mais je reste silencieuse...

Pacô a écrit:Alors oui, tu n'as surement pas du répondre à ce petit questionnaire car il est tout neuf - comme la rubrique en elle-même.
Il s'agit d'appréhender les auteurs en amont, avant qu'ils ne soumettent leurs textes et que l'on saute sur les critiques : on envisage leur vision littéraire et l'on tente de comprendre ou d'au-moins être au courant de leur philosophie littéraire.
Et le procédé porte ses fruits Smile.
Oui je trouve effectivement ça intéressant, on voit mieux les attentes de l'auteur, on le cerne mieux aussi, et ça lui permet une petite introspection pas toujours inutile... Le questionnaire pour le lecteur est pas mal aussi, je m'y penche dessus bientôt.



Pacô a écrit:Quand tu dis que l'histoire commencée à 9 ans est celle qui te fascine le plus... c'est que les thèmes abordés étaient déjà "assez matures" pour être considérés à même de figurer dans un roman développé ?
Ou juste le plus fascinant pour ta simple personne - sans que celui ne puisse réellement intéresser le cercle littéraire et les lecteurs ?
En réalité le sujet principal est suffisamment original à mon goût pour que j'ai envie de m'y replonger dedans. Tout le reste est du niveau d'un petite fille. Mais j'avais quand même quelques bonnes idées déjà, sans doute inspiré de films de science fiction ou fantastiques (ordinateur à intelligence artificielle, mutations génétiques, enquêtes policières avec des batailles contre des monstres...). Bref ce n'est pas du Shakespeare, tu t'en doutes, mais en relisant mes notes d'enfant je trouve que je tenais quelque chose d'assez intéressant, mais à entièrement remanier si je veux l'adresser à un public...

Pacô a écrit:Tu sembles avoir plusieurs ébauches au niveau des écrits... mais en-as-tu eu plus ? Dans le sens où, t'arrive-t-il d'avoir des idées puis de les rejeter ensuite ?
Oui j'ai jeté beaucoup de choses à la poubelle, donc cette histoire écrite à 12 ans intitulée "Princesse Julie", et évoquant une supposée princesse censée épouser le futur Louis XIV mais à qui il arrive plein d'aventures rocambolesques à cause de son ennemie qui veut épouser le roi. Enfin tu vois le genre... Et bien d'autres, qui sont encore dans mes tiroirs et n'en sortiront jamais. D'ailleurs je dois t'avouer que sur les 23 romans entamés, certains ne seront probablement jamais achevés car le sujet est trop banal ou trop "inspiré" à mon goût.

Pacô a écrit:T'est-il déjà arrivée d'être vraiment piquée au vif par un commentaire... au point d'en avoir les joues qui picotent et les yeux qui brillent ?
Oui ça m'est arrivé, mais pas sur ce forum. La personne était incisive et démontait mon seul roman publié sans ménagement, sans me donner les clés pour m'améliorer. Elle disait en gros: "ton truc c'est de la merde, jette-le au feu ça vaudra mieux".
J'ai été malheureuse trois secondes, très en colère ensuite;
Mais en réalité je suis assez susceptible, mais je ne le montre jamais. Je me force à ravaler ma fierté et après je me rends compte qu'avec les corrections proposées, c'est beaucoup mieux! C'est comme ça qu'on s'améliore. J'accepte quand même bien mieux les critiques constructives depuis ce lynchage...

Pacô a écrit:Pauvre Proust à toujours être pris en exemple de tares Laughing.
Et au niveau du fond alors... on peut y toucher ou pas du tout ?
C'est vrai que je n'en ai pas parlé, mais quand on corrige, j'estime qu'il faut le faire sur le fond comme sur la forme. Mais s'il est difficile de se juger soi-même, ça l'est encore plus au niveau du fond... Alors dire mes défauts là-dessus, j'en ai beaucoup certainement mais moins aisé pour moi à les décrire.


Pacô a écrit:Ah, tiens, ça me plaît comme concept. Il s'agit du roman commencé l'an dernier ?
Comment l'idée t'es venue d'écrire sur ce sujet là ?
Oui c'est le roman commencé en 2010, le plus récent en fait. L'idée? Excellente question! je ne m'en rappelle plus du tout...Faut dire que les idées me viennent très bizarrement: en rêve, dans le bus... Tiens je crois que c'était à la bibliothèque de la fac, je rêvais au lieu de lire mes bouquins certainement...
Les histoires d'anges et le Ciel, ça m'a toujours amusée. Alors je me suis demandé ce qu'il se passerait si Dieu (ou peu importe comment on l'appelle) et ses sbires se carapataient. Et mon imagination a fait le reste...

Pacô a écrit:Si le style vogue vraiment sur l'humour et la bonne humeur, il n'y a aucune raison que la religion catholique le prenne mal en effet.
Mais quand tu veux "le plus grand nombre"... crois-tu qu'il soit simple et surtout judicieux de satisfaire "un plus grand nombre" ? Ou faudrait-il se focaliser sur un type de lecteur, quitte à ensuite avoir la chance d'attirer d'autres lecteurs qui n'étaient pas particulièrement visés mais dont l'histoire leur titillera quelques curiosités ?
Non, surtout que je ne mets aucune religion en doute, je nuance juste quelques croyances...
En fait le but n'est pas de satisfaire vraiment le plus grand nombre, j'ai mal formulé sans doute. Je voulais dire que je ne privilégiais pas un genre particulier de personnes. Mais il va de soit que ce sont surtout les adeptes du fantastique et de l'ironie qui seront plus touchés. Il faut dire que j'ai fait lire le début à plusieurs personnes, toutes différentes, et que toutes ont aimé (pour le moment^^), ou celles qui n'ont pas aimé m'ont brossée dans le sens du poil...
Disons que je ne cherche pas vraiment à cibler un public quand j'écris, c'est pour ça que je dis que c'est pour tout le monde, même si tout le monde justement n'aimera pas. J'ai pas l'impression d'être très claire là...


Pacô a écrit:Zola ? Il dépareille un peu au milieu de tous les autres non ?
Tu trouves? Il m'a donné envie d'écrire de grandes fresques, même si mon style est radicalement différent du sien. Mais je le considère comme un de mes maîtres.


Pacô a écrit:Oh oui ! Very Happy
Mais tu préfères te conformer selon tes exigences littéraires ou tu es prête à te plier aux exigences de tes lecteurs - voire de ton éditeur ?
Ben ça c'est la question: améliorer mon écriture, mon texte, oui, mais changer radicalement toute l'histoire et se la voir réécrire par un éditeur (comme beaucoup l'ont fait), j'avoue que ça me passerait en travers de la gorge...
Je pense qu'il faut un compromis entre les deux. Et beaucoup lire me permet aussi de voir les exigences des éditeurs et des lecteurs, et parfois ça fait peur...

Pacô a écrit:Tu redécouvres le concept ImperialDream, si je puis dire. Avec une nouvelle organisation, une philosophie similaire (quoique un tantinet adoucie) etc.
Te sens-tu plus à l'aise pour présenter tes écrits ou non ? Penses-tu que le forum tel qu'il est aujourd'hui est susceptible de t'apporter quelques satisfactions ?
J'ai déjà dit ce que je pensais de la nouvelle organisation sur le sujet dédié, mais pour résumer cela me plaît mieux comme ça. Ne venant que peu souvent j'étais perdue au milieu de ce gigantesque forum et je trouve qu'il a gagné en clarté, ce qui ne m'empêchera pas d'aller visiter les autres, une fois mon grand retard rattrapé.
Et la rigueur demandée dans les commentaires est une très bonne chose, même si cela doit froisser quelques susceptibilités; on n'arrive à rien sans critique fondée et argumentée, qu'elle soit bonne ou mauvaise.
Alors je pense que oui, il m'apportera des satisfactions. Mais d'abord je vais lire et commenter, avant de poster mon texte Wink
avatar
Marie D
Talent Génial
Talent Génial

Féminin Nombre de messages : 646
Age : 32
Localisation : A la bibliothèque
Emploi/loisirs : doctorante; en cours de rédaction de thèse, et prof d'archéologie à la fac à l'occasion^^
Votre talent : Écriture
Points : 387
Date d'inscription : 13/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie D

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum