Les auteurs que vous aimez...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les auteurs que vous aimez...

Message  Pacô le Sam 12 Mar 2011 - 23:38

... quels sont-ils ? Et pourquoi ?

Outre le Hugo que tout le monde a du voir cité au moins une fois dans l'un de mes commentaires sur leurs textes (Razz), j'affectionne de plus en plus Stefan Zweig et Franz Kafka.
Mais je vais expliquer pourquoi.

Hugo, ce serait pour ce que lui reproche si justement MrSonge : son fantasme de la réalité. Mais pas que !
Je reste néanmoins convaincu, que bien qu'il puisse broder pour donner plus de prestance à son roman, la bataille de Waterloo m'a été un véritable enseignement dans les Misérables. Dans les bouquins qui parlent de Napoléon, on parle beaucoup de ses victoires, on admire les cents jours mais on décrit Waterloo bien souvent comme un échec cuisant.
Pourtant, suite à la lecture de la prose hugolienne, accompagnée de recherches plus intensives sur internet, il semblerait que je me sois affreusement trompé sur le compte de cette bataille : bien loin d'être une débâcle sans nom, Waterloo fut non seulement une hécatombe mais surtout une hécatombe britannique !
Wellington raconta plus tard dans ses mémoires (mais aussi dans son rapport à la reine Victoria) que Waterloo était la bataille de Napoléon et non celles des confédérés, puisqu'elle lui revenait de droit tant le plan d'attaque était parfait et superbement ingénieux côté français.

Tout ceci est raconté dans les pages de Hugo, avec quelques détails historiques qui méritent notre attention. Ce qui fait de Hugo, pour moi, un conteur de l'Histoire à part entière.

Mais mon plaisir ne s'arrête pas là quant à cet auteur ; c'est bien plus en vérité. J'aime ses réflexions, j'aime ses figures de style, j'aime ses façons de voir les choses : et c'est ici que je suis tout à fait d'accord qu'il brode la réalité. Les Misérables se situent dans la période de la Restauration, alors qu'il le rédige durant le Second Empire. Il explique, selon lui, les causes du retour à la République puis surtout à l'Empire, du malaise de ces nobles d'un temps révolu qui ont tenté un temps d'effacer la grandeur de Napoléon et qui ont finalement signé leur perte. Ce sont ses idées, je les partage plus ou moins - ne vivant pas à son époque, c'est difficile - mais elles sont surtout exposées de telle façon qu'on ne peut pas ne pas les considérer sans une certaine mesure de consentement.
Voilà ce qui fait de Hugo un brillant auteur et un génie littéraire : il manie ses mots de façon à ce que chacun d'entre eux soient assimilés pour nous faire pénétrer son idée : qu'elle soit réelle ou légèrement décorée et retravaillée selon sa conception et sa philosophie.

Pour ce qui est de Franz Kafka, c'est cette étrange absurdité décriant la réalité qui me sublime ! Il nous plonge à chaque fois dans des situations qui nous seraient impensables - se transformer en scarabée en une nuit, inimaginable ! - mais qui finalement se construisent au fil de la lecture et s'impose comme normal. Cette situation sert alors de support pour dépeindre ou dénoncer tel ou tel élément criant d'injustice pour l'auteur.
Pour ce qui est de la forme, j'adore l'élégance du propos de Kafka : c'est riche, c'est absurde mais c'est posé. Et ça prend le temps de s'installer.

Enfin Stefan Zweig, l'auteur le plus "psychanalyste" de mes lectures. Quand par exemple on lit "Brûlant secret", ce n'est pas une simple rencontre amoureuse qu'il décrit, ce n'est pas non plus la simple machination d'un baron accumulant les conquêtes, ni même les questions d'un petit garçon. Non ! C'est la profondeur des psychologies : du procédé machiavélique du baron pour séduire la charmante française, du trouble insidieux qu'éprouve celle-ci puisqu'infidèle dans le fond et peu attachée à son fils, lui-même adoptant un complexe quasi œdipien avec cet "ami" qu'il croit voir en ce baron et contre qui il sera profondément jaloux.
En fait, quand on le lit, on a l'impression d'imprégner les personnages et d'intégrer leur esprit. Je l'avais déjà savoureusement compris en lisant "La confusion des sentiments" qui nous surprend jusqu'à la fin, mais qui nous a pourtant tout mis en place pour nous faire comprendre une étonnante et troublante vérité.
Son style s'épanche sur ses personnages, les creuse jusqu'à la moelle : chose que Hugo fait beaucoup moins - voire pas du tout.

Et vous, quels seraient les auteurs que vous aimeriez nous présenter ? Quelles seraient vos opinions sur Hugo, Zweig et Kafka ?
Quel genre d'auteurs rechercheriez-vous à lire ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les auteurs que vous aimez...

Message  MrSonge le Dim 13 Mar 2011 - 11:26

Sur Hugo, tu connais mes opinions ^^

Je persiste à dire qu'il ne vaut pas un clou quant à la description réaliste de son temps, si ce n'est quelques événements ponctuels comme la bataille de Waterloo. Mais cela n'ôte rien à son génie, c'est un simple problème d'appréhension. On ne peut pas lire Hugo comme on lit Balzac tout simplement parce que le premier est un romantique pur souche franchouillard et que le second est le plus grand des auteurs réalistes. Il suffit de lire Notre-Dame de Paris pour voir que le Moyen-Âge de Hugo est un Moyen-Âge fantasmé à chaque paragraphe, excepté bien entendu les descriptions de la cathédrale et quelques réflexions brillantes sur les conséquences de l'apparition de l'imprimerie. Mais peut importe, il suffit dans être conscient pour que le charme agisse car après tout - personnellement - quand je lis un roman, je me fiche pas mal de savoir si la vie des bohémiens étaient véritablement celle que Hugo décrit, si Claude Frollo avec plus ou moins d'autorité que ce qu'il en dit, etc... Dans un roman historique, je veux du romanesque. En revanche, je suis plus critique pour les romans "contemporains" (donc par exemple les Misérables) qui vont dans le même sens. Quand un romancier s'attaque à son époque, quand il se met à la travailler pour en faire sortir un roman, j'estime - c'est personnel - que la démarche réaliste (qui n'exclut pas le fantastique) est radicalement de mise. J'avoue que j'ai assez peu d'affection pour les milieux décrit par Hugo dans son plus gros roman : jeunes révolutionnaires, bagnards, etc... tout ce petit monde m'indiffère et en plus, comme il est absolument irréel sous la plume du romancier, l'intérêt tombe encore plus bas. Et puis surtout, pour reprendre une phrase de Flaubert : « [...] mais quels bonshommes en pain d'épices que ses bonshommes ! Tous parlent comme des acteurs. Le don de faire des êtres humains manque à ce génie. » Voilà, si Hugo avait été capable de créer des êtres humains de son temps (parce que pour les romans historiques, les personnages parlent toujours comme des acteurs), il aurait réussi le coup des Misérables et des Travailleurs de la mer.

En revanche, je t'avoue que je trouve la philosophie de Hugo bonne pour la corbeille. Quelques idées de collégiens, beaucoup de truismes, tous les poncifs du socialisme-progressite du XIXème, que Zola reprendra avec encore plus de lourdeur et encore moins de subtilité... Tout cela ne fait pas une philosophie ! Il suffit de lire certains poèmes de Hugo, indigestes et trop longs, qui se veulent métaphysiques pour comprendre la petitesse de la pensée hugolienne, et son incapacité totale à développer une métaphysique originale, comme il voudrait le faire croire. Mais là encore, cela ne diminue en rien son talent de conteur. Ça le circonscrit, tout au plus mais qu'importe ? Hugo est avant tout un romancier. Ni un poète, ni un philosophe, mais bien un romancier, un homme dont la fonction est de raconter des histoires. Si la réflexion suit, tant mieux, si elle ne suit pas tant pis. Et c'est son cas, mais comme il a mille autres qualités, on ne peut pas s'en plaindre.

Kafka, je serai bref. Grand, grand génie. Mon seul regret et de ne pas pouvoir le lire dans sa langue originale pour réellement goûter son style. Peut-être le plus grand écrivain de "l'absurde", si on considère Beckett comme hors de ce mouvement, qui remets dignement Camus, Ionesco et deux trois autres à leur place de seconde zone.

Zweig, là où il pèche, je trouve, c'est par le style. Encore une fois, je n'ai malheureusement pas le plaisir de le lire en allemand, mais toutes les traductions s'entendent pour me faire découvrir un texte plat, presque journalistique. Et cela crée un désagréable contraste entre le baroque psychologique de ses nouvelles et romans, et la platitude de son écriture de fonctionnaire. Bref, Zweig est - pour moi - un petit maître suprêmement doué mais à qui il manque l'étincelle de génie pour se hisser au niveau des grands, et qui parfois, peut-être, cède un peu trop aux procédés du roman "psychanalytique". Mais je l'apprécie pour ce qu'il est, et je n'ai jamais été déçu par l'une de ses nouvelles, je dois l'avouer, une fois que j'ai compris qu'il ne fallait pas s'attendre à découvrir le génie suprême de la littérature allemande. Grand coup de cœur pour «24 heures de la vie d'une femme», ceci dit en passant.

Les auteurs que j'aime... Diantre c'est une question sadique, ça !
Je vais être concis, parce que j'ai déjà beaucoup parlé et qu'il y en a beaucoup :

- Flaubert, pour son style parfait, ses personnages d'une profondeur et d'une complexité sans égale, et pourtant capable de représenter des archétypes. Bref, en gros pour tout ce qu'il manque à Hugo. ^^
- Balzac, pour le baroque de son écriture inégale, pour ses personnages haut en couleurs, pour la peinture hypnotisante d'un siècle tout entier, pour la force de certaines réflexions et le caractère de l'auteur qui suinte entre chaque paragraphe.
- Proust, pour l'élégance sublime, le raffinement sans limite de son écriture, pour la fulgurance de ses réflexions souvent ignorées, pour la pertinence de ses descriptions psychologiques, pour sa sensibilité à fleur de plume sans flon-flon sentimentaux, pour ses descriptions splendides.
- Céline, pour le style, le style et encore le style, ou sa «petite musique» comme il disait lui-même. Génie absolu, il a pris le XXème siècle, l'a pressé sous sa plume et en a fait sortir la langue de l'époque. La langue-époque. Pour ses réflexions, aussi, celles qui font hurler de rire aussi bien que celles qui font méditer. Et le souffle qui balaye tout dès que l'on ouvre un de ses apocalyptiques romans ! Et la pétulance de ses personnages, et les scènes hilarantes dont sont truffés ses textes et... tout.
- Molière, pour le style (c'est à mon avis le plus grand dialoguiste de la langue française), pour les personnages bien sûr, pour la modernité de chacune de ses pièces, et pour son humour encore efficient 400 après rédaction ! Si ce n'est pas un gage de qualité, ça !
- Stendhal pour la psychologie ! Renversante ! Premier écrivain véritablement psychologue de l'histoire des lettres françaises. Pour ses réflexions piquantes, ironiques, voltairienne avec plus de consistantes.
- Dostoïevsky, pour le souffle épique qui fait frémir chacune des pages de ses romans, pour leur construction sans faille, pour la force des personnages et des situations, pour la diversité d'une œuvre immense, pour la profondeur psychologique de chaque paragraphe, pour sa science de l'être humain que Nietzsche lui-même louait sans réserve.
-Shakespeare, mais là, je laisse la parole à Flaubert : « Quand je lis Shakespeare, je deviens plus grand, plus intelligent et plus pur. Parvenu au sommet d'une de ses oeuvres, il me semble que je suis sur une haute montagne. Tout disparaît, et tout apparaît. On n'est plus homme. On est oeil. Des horizons nouveaux surgissent, et les perspectives se prolongent à l'infini ; on ne pense pas que l'on a vécu aussi dans ces cabanes que l'on distingue à peine, que l'on a bu à tous ces fleuves qui ont l'air plus petit que des ruisseaux, que l'on s'est agité enfin dans cette fourmilière et que l'on en fait partie. »
- Rimbaud et Baudelaire du côté des poètes. Je crois que cela se passe de commentaire. Ils sont tout inventé de ce côté-là. Sans Baudelaire, pas de poésie moderne, sans Rimbaud, pas de sommet de la poésie moderne.


__________________________________
"Dans un roman, on doit retrouver l'univers de l'écrivain du début à la fin, dans une seule phrase, la première venue."
(M-E Nabe)

"C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible.."
(G. Flaubert)
avatar
MrSonge
Très Haut Guide Spirituel
Très Haut Guide Spirituel

Masculin Nombre de messages : 6242
Age : 25
Emploi/loisirs : Etudiant en Lettres, 2ème année, Français & Philosophie
Votre talent : Écriture
Points : 6232
Date d'inscription : 16/10/2008

http://amicusveritatis.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les auteurs que vous aimez...

Message  Logan le Ven 29 Juil 2011 - 9:20

Mmh il y a enormément d'auteur que j'apprécie, mais je dois bien départagez :

Pour les essais : Je nommerais Sartre en tout premier. Ensuite Platon bien que je ne soit pas d'accord avec lui.
Pour la Poésie : Musset, Saimen, Rimbaud, Hugo ... mmh ... Mon favoris reste Musset, pour le moemnt.
Pour la Nouvelle : Maupassant et Lovecraft
Pour les romans : Wilde, Hugo, et je commence a apprécié Mallarmé grâce a Mr.Songe me l'ayant fait découvrir dans un de ses commentaires.
Oups, J'ai failli oubliais Vian pour ses romans mais surtout la sulfure de ses poèmes.
avatar
Logan
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 37
Age : 24
Votre talent : Écriture
Points : 49
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les auteurs que vous aimez...

Message  Pacô le Ven 29 Juil 2011 - 12:40

Comment peux-tu adorer un philosophe quand tu n'es pas d'accord avec lui ?
(je parle de Platon)
J'entends par là que tu peux apprécier sa façon d'aborder une question, néanmoins, lorsque la réponse qu'il y apporte te paraît fausse... tu devrais t'en "révolter" un peu non ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les auteurs que vous aimez...

Message  Sagamaður le Sam 30 Juil 2011 - 14:06

Pour ma part, les auteurs qui m'ont le plus marqué:

auteurs anciens:
- Homère.... bah oui, l'Illiade surtout, un must pour moi!
- Virgile
- César, mais plus d'un point de vue historique que littéraire, ayant fait mon mémoire de maîtrise sur la Guerre des Gaules
- Les saga islandaises, dont nous ne connaissons pas les auteurs
- Chrétien de Troyes
- Thomas Malory et son Morte d'Arthur
- François Villon

auteurs "classiques" (j'hésitais à faire entrer Villon là dedans...):
- Lamartine, pour certains de ses poèmes (je mélange poésie et littérature).
- Beaudelaire, itou
- Alphonse Daudet
- Zola
Mais globalement, j'ai toujours eu du mal avec les auteurs du XIXème, non pas que je n'apprécie pas leur génie, mais je trouve que parfois, on nous a tellement rabattu les oreilles avec, qu'on ne sait plus si on apprécie vraiment leur talent, ou leur notoriété....

- Céline, pour Voyages au bout de la nuit, qui m'a vraiment marqué!
Et je suis bien obligé d'avouer mon ignorance crasse de la plupart des auteurs du XXème siècle

Philo:
- Zénon, Cléanthe, Cicéron, Sénèque, Marc Aurèle, les stoïciens quoi...
- Epicure, ça ne va pas toujours avec les précédents, mais j'aime bien les deux approches
- Platon

Et ça va pas plus loin que ça, je ne connais quasiment rien à la philosophie plus récente, excepté quelques titres qui ne m'ont pas marqué.

en fantasy:
- Tolkien, bien évidemment, la richesse de son oeuvre, de son univers et de ses écrits sont pour moi une grande source d'émotion et d'intérêt. Je me retrouve beaucoup dans cet auteur, qui m'a amené à me passionner pour la fantasy
- Moorcock, autre auteur emblématique du genre, et sa fantasy décalée et son anti héros, Elric
- Jaworsky, un français, qui n'a sortis à ma connaissance que deux bouquins, un receuil de nouvelles et un roman, tous les deux transcendants dans leur style et le souffle qu'ils dégagent!

en SF:
- Herbert, Dune, génial, tout simplement.
avatar
Sagamaður
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 27
Age : 33
Localisation : Le Plateau de Millevaches, autant que faire se peut!
Votre talent : Écriture
Points : 33
Date d'inscription : 29/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les auteurs que vous aimez...

Message  fallenRaziel le Lun 28 Nov 2011 - 20:12

Mes auteurs préférés :

Anne Rice : parce qu'elle bourre ses textes de descriptions parfumées, et j'aime ça. Sans compter sa réinvention du thème du vampire.

J. R. R. Tolkien : parce que c'est un créateur d'univers. Et en ce sens, il est un dieu pour moi. Le Silmarillion est ma bible.

H. P. Lovecraft : un autre créateur d'univers, mais là c'est dans un autre sens : là où on sait que Tolkien raconte de la pure fiction mythologique, Lovecraft arrive presque parfois à nous faire douter de notre santé mentale.

Stephen King : un auteur que j'aime particulièrement parce que ses univers rappellent ceux de Lovecraft. Mais aussi parce qu'il a inspiré un autre univers dont je suis fan, celui de Silent Hill. C'est un maître de l'horreur qui a parfaitement saisi que pour faire peur, rien ne servait de tartiner ses pages d'hémoglobine et de tueurs masqués.

Victor Hugo : Oui, je sais, c'est cliché, mais c'est un auteur que je lisais beaucoup durant mon adolescence. Son Notre-Dame de Paris m'a beaucoup marqué.
avatar
fallenRaziel
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 35
Localisation : Kurnako...
Emploi/loisirs : Cornaline Rosenvy, the Tamer of Etikiz...
Votre talent : Graphisme
Points : 60
Date d'inscription : 24/11/2011

http://www.room-of-angel.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les auteurs que vous aimez...

Message  Pacô le Lun 28 Nov 2011 - 20:47

fallenRaziel a écrit:
Victor Hugo : Oui, je sais, c'est cliché, mais c'est un auteur que je lisais beaucoup durant mon adolescence. Son Notre-Dame de Paris m'a beaucoup marqué.
Comment ça c'est cliché ? tongue
Je suis un fervent adepte de Hugo et je le revendique.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les auteurs que vous aimez...

Message  fallenRaziel le Lun 28 Nov 2011 - 21:06

Parce que c'est un auteur français assez classique dans les top des auteurs préférés, c'est pour ça lol
avatar
fallenRaziel
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 67
Age : 35
Localisation : Kurnako...
Emploi/loisirs : Cornaline Rosenvy, the Tamer of Etikiz...
Votre talent : Graphisme
Points : 60
Date d'inscription : 24/11/2011

http://www.room-of-angel.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les auteurs que vous aimez...

Message  Pacô le Mar 29 Nov 2011 - 13:40

Oui, assez classique dans les références... mais très rares sont ceux qui l'ont véritablement lu d'eux-mêmes - hors parcours scolaire.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les auteurs que vous aimez...

Message  Capo le Mar 29 Nov 2011 - 13:45

Mes auteurs préférés sont Robin Hobb, David Gemmell, George Martin et Eji Yoshikawa. En philosophie plutôt les stoïciens, sinon je suis un admirateur de Machiavel et Sun Tzu!
avatar
Capo
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 54
Age : 26
Votre talent : Aucun
Points : 39
Date d'inscription : 21/11/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les auteurs que vous aimez...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum