Le fonctionnement de Thomas !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le fonctionnement de Thomas !

Message  Thomas le Dim 13 Mar 2011 - 14:46

_Est-ce votre Premier roman ?

J'ai beaucoup écrit, j'ai même abandonné. Mais jusqu'à aujourd'hui, je n'ai écrit que de simples nouvelles terminées et un roman en cours. C'est un bien grand mot, mais j'y travaille. Par contre j'ai un problème, un blocage psychologique à vrai dire. Je note tous les éléments sur un carnet, j'ai en tête l'histoire, les passages, vraiment tout. Seulement je n'ose pas vraiment l'écrire, de peur de mal traduire ma pensée, et surtout de décevoir mes attentes.

_Souhaitez-vous être publié ?

Bien sur, le but tout tout écrivain amateur ou non est d'être lu je suppose. La publication est une opportunité de partager avec un public bien plus vaste. J'ai remarqué que les mots public et publication se ressemblaient beaucoup. C'est à dire qu'aux travers la publication, nous sommes en contact avec un certain public. Enfin, ce n'est qu'une remarque, car ça n'a pas de rapport. Juste un hasard. C'est vraiment bien d'écrire sur le net, sur papier et faire lire sa famille ou ses amis (ce que je ne fais pas), mais je serais hypocrite de dire que je ne recherche pas la publication. D'une part car je ne partage pas mes écrits avec mon entourage, et d'une autre part, parce que rendre son aventure officielle est beau je trouve. Il faut avouer que de voir son histoire avec ses personnages sur des pages, c'est une fierté.

_Vous connaissez-vous des faiblesses en écriture sur lesquelles vous souhaitez que les correcteurs s’attardent ?

Je me répète beaucoup, et je peux dire que ce n'est pas que par écrit... Mais mon problème principal est, je pense, les pronoms. Au bout d'un certain moment, à force d'employer la troisième personne du singulier, lorsque nous changeons de personnage, nous ne savons plus exactement qui est il. C'est un problème qui en engendre un autre, car depuis que je tente de lutter contre ce mal, il est facile d'employer 'un jeune homme', 'le garçon'... et cetera. C'est vicieux, car après il est certain que je répète beaucoup ses appellations. Vous voyez le problème ? En voulant résoudre un, c'est le second qui pose problème. Après, lorsque j'écris je fais beaucoup de métaphore, j'essaye de faire de belles phrases, mais parfois elles ne sont clairs que dans ma tête. Donc soit, je simplifie, mais après il n'y a plus le charme que je souhaite partager. Soit j'étoffe afin de rendre compréhensible. Donc en résumé, si j'ai quelque chose en tête, lorsque je l'écris, ça me paraît clair, or ça ne l'est pas forcément.

_Résumé du roman & thèmes abordés ?

Il n'y a rien de fantastique ou encore de science fiction, c'est l'histoire d'un jeune homme vivant exclu du monde, ses parents cherchent à l'éloigner de tout contact avec l'extérieur. Seulement, il s'évade en quelque sorte. Évader est un mot à double sens pour son cas. Car jusque là, il était emprisonné dans une prison de luxe. La richesse à son rôle, montrer qu'elle peut être étouffante. C'est avec un regard nouveau, presque enfantin qu'il découvre le monde d'aujourd'hui. C'est une sorte de quête, la quête de ses origines. La mort est présente tout le long aussi. Elle paraît destructrice, mais elle est aussi un guide. Rendre le dramatique absurde.

_Quel lectorat visez-vous ?

Qui souhaitent me lire bien sûr. Néanmoins, je travaille beaucoup, ou du moins j'essaye, sur l'interprétation des choses, chercher à comprendre certains points de vue. J'aime poser des questions à travers mes écrits et à l'aide de mes personnages, j'y réponds. Et le plaisir là dedans, c'est de rédiger un point de vue qui n'est pas forcément le mien. Peut-être qu'un public philosophe aimeraient ce que j'écris. Après, c'est à la portée de tous, mais disons que certaines personnes risquent d'être déçues si elles s'attendent à de l'aventure, de la magie...

_Dans quel genre sévissez-vous et quels sont vos auteurs de références ?

Je lis énormément de science-fiction, de fantastique. C'est vraiment un monde que j'aime. Seulement, lorsque j'écris j'aime, je veux c'est faire passer un message, faire réfléchir. C'est vraiment ça qui me pousse à écrire. C'est de partager mes points de vue, débattre et me justifier. J'ai découvert cela grâce à Jostein Gaarder, qui ma révélé la philosophie et à Amélie Nothomb qui pointe du doigt et qui mène à la réflexion. Je n'apprécie pas vraiment son style, mais le fond de ses écrits en réalité.

_Quelle est votre intention littéraire ?

Je suis quelqu'un qui fait passer le temps à l'aide de l'écriture. C'est plus un moyen pour moi de m'échapper et de rêver. Tout oublier pour plonger uniquement dans un nouveau monde est sensationnel. J'aime chercher des anecdotes, faire des liens, créer de la vie ! Ensuite, on peut dire aussi que j'écris pour les autres. Ça peut rendre heureux, émouvoir, occuper, faire réfléchir. L'écriture c'est une occupation qui se pratique seule, par contre c'est aussi la meilleure méthode pour partager avec du monde.
avatar
Thomas
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Pas loin de Rouen
Emploi/loisirs : Lecture et écriture
Votre talent : Écriture
Points : 69
Date d'inscription : 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fonctionnement de Thomas !

Message  Elemsis B. Lotguth le Dim 13 Mar 2011 - 16:29

Erf pour les pronoms il m'arrive la même chose.
Quant c'est avec "il" j'ai tendance à abuser des mots comme "le jeune garçon", comme toi, et quand c'est à la première personne, j'abuse du "je".
C'est pas facile. Peut-être un manque de vocabulaire de notre part?

Pour ton roman, je pense donc que tu vises un lectorat adulte.
Car les réflexions que ton concept entraîne, ainsi que cette approche de la mort et cette absence de magie, ça t'éloigne d'office du jeune public je pense.

C'est plus un moyen pour moi de m'échapper et de rêver. Tout oublier pour plonger uniquement dans un nouveau monde est sensationnel. J'aime chercher des anecdotes, faire des liens, créer de la vie !
Je crois que ça entre parfaitement dans ma définition d'artiste. =)
La volonté de créer.

Bon, tu m'as l'air d'avoir un profil d'auteur assez intéressant car d'un genre plutôt rare (j'ai l'impression que chez les jeunes auteurs, le fantastique et la SF prédominent, après je me trompe peut-être).

Hâte de te lire, et je laisse les autres poser plus de questions, parce que moi je sais pas quoi demander! x)
avatar
Elemsis B. Lotguth
Talent Habitué
Talent Habitué

Masculin Nombre de messages : 141
Age : 26
Localisation : Prades (66)
Emploi/loisirs : Ecrivain (dans mes rêves)
Votre talent : Écriture
Points : 156
Date d'inscription : 16/01/2011

http://elemsischronicles.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fonctionnement de Thomas !

Message  Pacô le Dim 13 Mar 2011 - 20:43

Thomas a écrit:_Est-ce votre Premier roman ?

J'ai beaucoup écrit, j'ai même abandonné. Mais jusqu'à aujourd'hui, je n'ai écrit que de simples nouvelles terminées et un roman en cours. C'est un bien grand mot, mais j'y travaille. Par contre j'ai un problème, un blocage psychologique à vrai dire. Je note tous les éléments sur un carnet, j'ai en tête l'histoire, les passages, vraiment tout. Seulement je n'ose pas vraiment l'écrire, de peur de mal traduire ma pensée, et surtout de décevoir mes attentes.
Pour ma part, ce serait pour ma part un manque de motivation : et un manque très frustrant !
Je l'ai cette motivation, je la sens, je dérange toutes mes occupations, je m'installe devant une feuille blanche, je sens venir les premiers mots au bout des doigts, mon cerveau est en ébullition. Et au moment où je me penche pour rédiger les premières lignes : plus rien.

Je crois que pour ma part, et selon un diagnostic très personnel, c'est l'accumulation de charges (le concert, des corrections, le forum, les études etc.) qui prennent une part de culpabilité et qui me coupent l'élan.

Et toi, ça te fait ça aussi ? Smile

Thomas a écrit:
_Souhaitez-vous être publié ?

Bien sur, le but tout tout écrivain amateur ou non est d'être lu je suppose. La publication est une opportunité de partager avec un public bien plus vaste.
Non pas forcément. Je connais beaucoup de gens qui écrivent pour eux mais qui n'ont pas envie de le montrer. Pire encore, si on venait à fouiller leur tiroir pour lire leurs manuscrits, ils prendraient cela pour une violation d'intimité.

Thomas a écrit:
J'ai remarqué que les mots public et publication se ressemblaient beaucoup.
Effectivement, puisqu'ils sont de la même famille.
La publication, c'est pour lui donner un support accessible au public Smile.

Thomas a écrit:
C'est à dire qu'aux travers la publication, nous sommes en contact avec un certain public. Enfin, ce n'est qu'une remarque, car ça n'a pas de rapport. Juste un hasard. C'est vraiment bien d'écrire sur le net, sur papier et faire lire sa famille ou ses amis (ce que je ne fais pas), mais je serais hypocrite de dire que je ne recherche pas la publication. D'une part car je ne partage pas mes écrits avec mon entourage, et d'une autre part, parce que rendre son aventure officielle est beau je trouve. Il faut avouer que de voir son histoire avec ses personnages sur des pages, c'est une fierté.
Peut-être le vis-tu ainsi... d'autres non.
D'autres encore voient l'argent, la célébrité... mais pas le plaisir de voir leurs personnages sur papiers encrés.
C'est difficile de faire une généralité avec les motivations des individus Wink.

Et tu viserais quel "genre" de maisons d'édition ?

Thomas a écrit:
_Vous connaissez-vous des faiblesses en écriture sur lesquelles vous souhaitez que les correcteurs s’attardent ?

Je me répète beaucoup, et je peux dire que ce n'est pas que par écrit... Mais mon problème principal est, je pense, les pronoms. Au bout d'un certain moment, à force d'employer la troisième personne du singulier, lorsque nous changeons de personnage, nous ne savons plus exactement qui est il. C'est un problème qui en engendre un autre, car depuis que je tente de lutter contre ce mal, il est facile d'employer 'un jeune homme', 'le garçon'... et cetera. C'est vicieux, car après il est certain que je répète beaucoup ses appellations. Vous voyez le problème ? En voulant résoudre un, c'est le second qui pose problème. Après, lorsque j'écris je fais beaucoup de métaphore, j'essaye de faire de belles phrases, mais parfois elles ne sont clairs que dans ma tête. Donc soit, je simplifie, mais après il n'y a plus le charme que je souhaite partager. Soit j'étoffe afin de rendre compréhensible. Donc en résumé, si j'ai quelque chose en tête, lorsque je l'écris, ça me paraît clair, or ça ne l'est pas forcément.
Ah oui le fameux problème de "comment on fait pour parler de lui/elle ?" sans avoir pour autant à faire rébarbatif. Eh bien oublie un peu les dérivés ou synonymes : parce que finalement, ça appuie sur une même mauvaise impression. Le rébarbatif.
Il faut souvent chercher à reformuler, à glisser des passages qui amènent d'autres sujets. Enfin, on verra ça sur tes écrits. Wink

Thomas a écrit:
_Résumé du roman & thèmes abordés ?

Il n'y a rien de fantastique ou encore de science fiction, c'est l'histoire d'un jeune homme vivant exclu du monde, ses parents cherchent à l'éloigner de tout contact avec l'extérieur. Seulement, il s'évade en quelque sorte. Évader est un mot à double sens pour son cas. Car jusque là, il était emprisonné dans une prison de luxe. La richesse à son rôle, montrer qu'elle peut être étouffante. C'est avec un regard nouveau, presque enfantin qu'il découvre le monde d'aujourd'hui. C'est une sorte de quête, la quête de ses origines. La mort est présente tout le long aussi. Elle paraît destructrice, mais elle est aussi un guide. Rendre le dramatique absurde.
Ok.
Tu pourrais faire une phrase d'accroche ?

Le sujet paraît un peu déjà vu, mais tout se joue dans la manière dont tu nous le présenteras Wink.

Thomas a écrit:
_Quel lectorat visez-vous ?

Qui souhaitent me lire bien sûr. Néanmoins, je travaille beaucoup, ou du moins j'essaye, sur l'interprétation des choses, chercher à comprendre certains points de vue. J'aime poser des questions à travers mes écrits et à l'aide de mes personnages, j'y réponds. Et le plaisir là dedans, c'est de rédiger un point de vue qui n'est pas forcément le mien. Peut-être qu'un public philosophe aimeraient ce que j'écris. Après, c'est à la portée de tous, mais disons que certaines personnes risquent d'être déçues si elles s'attendent à de l'aventure, de la magie...
Parler de philosophie et "à la portée de tous" est peut être antagoniste : la philosophie, c'est une rigueur de la pensée qui est difficile à mettre en place - et souvent difficile à percevoir Wink.

Même chose, voyons ce que ça donne.
Mais pas une tranche d'âge selon toi ?

Thomas a écrit:
_Dans quel genre sévissez-vous et quels sont vos auteurs de références ?

Je lis énormément de science-fiction, de fantastique. C'est vraiment un monde que j'aime. Seulement, lorsque j'écris j'aime, je veux c'est faire passer un message, faire réfléchir. C'est vraiment ça qui me pousse à écrire. C'est de partager mes points de vue, débattre et me justifier. J'ai découvert cela grâce à Jostein Gaarder, qui ma révélé la philosophie et à Amélie Nothomb qui pointe du doigt et qui mène à la réflexion. Je n'apprécie pas vraiment son style, mais le fond de ses écrits en réalité.
Hin hin.
J'ai toujours eu un peu de mal avec Gaarder, surtout depuis 2006. Disons qu'il a un mode de pensée... très parti-pris.

Mais pourquoi pas Smile.

Thomas a écrit:
_Quelle est votre intention littéraire ?

Je suis quelqu'un qui fait passer le temps à l'aide de l'écriture. C'est plus un moyen pour moi de m'échapper et de rêver. Tout oublier pour plonger uniquement dans un nouveau monde est sensationnel. J'aime chercher des anecdotes, faire des liens, créer de la vie ! Ensuite, on peut dire aussi que j'écris pour les autres. Ça peut rendre heureux, émouvoir, occuper, faire réfléchir. L'écriture c'est une occupation qui se pratique seule, par contre c'est aussi la meilleure méthode pour partager avec du monde.
Oui mais c'est un partage unilatéral : puisque sauf par l'intermédiaire des forums ou de lecture publique, on ne peut pas vraiment échanger - et donc partager - avec son lectorat.
Un livre te donne son contenu mais il ne pourra pas répondre à tes questions si l'auteur ne t'a pas précédé Smile.

Mais suivant ton mode de pensée et ta recherche "philosophique", tu voudrais faire passer un "message" ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fonctionnement de Thomas !

Message  Thomas le Ven 18 Mar 2011 - 15:43

Elemsis B. Lotguth a écrit:C'est pas facile. Peut-être un manque de vocabulaire de notre part?
Certainement, mais je pense qu'il nous manque également une fluidité et une certaine liberté dans notre style d'écriture. C'est à dire que l'on se contente certainement de tournures simples et donc répétitives.

Pacô a écrit:Pour ma part, ce serait pour ma part un manque de motivation : et un manque très frustrant !
Oui je pense aussi ! J'ai la tête plein d'idées, seulement je n'ose pas les écrire. J'ai comme peur de mal les utiliser et donc je reporte à plus tard pensant que la prochaine sera la bonne étant donné qu'inconsciemment mon cerveau travaillerait dessus. En réalité, on la motivation de vouloir écrire, mais quand à l'action d'écrire...

Pacô a écrit:Je crois que pour ma part, et selon un diagnostic très personnel, c'est l'accumulation de charges (le concert, des corrections, le forum, les études etc.) qui prennent une part de culpabilité et qui me coupent l'élan.
Exactement, si par exemple tu as une rédaction à faire, tu écris. Ensuite, sur un forum quelqu'un attend un poste, tu le rédiges. Arrivé à tes projets plus personnels, tu te dis : "J'ai bien assez écrit aujourd'hui !"

Pacô a écrit:Et toi, ça te fait ça aussi ?
Oui =)

Pacô a écrit:Peut-être le vis-tu ainsi... d'autres non.
D'autres encore voient l'argent, la célébrité... mais pas le plaisir de voir leurs personnages sur papiers encrés.
C'est difficile de faire une généralité avec les motivations des individus Wink.

Et tu viserais quel "genre" de maisons d'édition ?
Si tu cherches la publication ou encore le simple désir de vivre de tes écrits, c'est que tu vises l'argent. Ce n'est pas forcément par avidité. Certains voient ça comme une hypocrisie prononcée en disant : "Non je ne fais pas ça pour l'argent", d'autres le simple désir de vivre par sa plume.
Pour ce qui concerne les maisons d'édition, j'y réfléchie bien sur, ce serait mentir de dire le contraire ! J'ai fais des recherches sur des maisons, leurs attentes... Je ne suis pas aveugle et je sais pertinemment que c'est presque inutile de contacter les grandes maisons et donc, les maisons débutantes sont les plus accessibles. D'ailleurs c'est grâce à votre sous-forum 'L'édition' que je suis tombé ici !!

Pacô a écrit:Tu pourrais faire une phrase d'accroche ?
Je peux ou du moins j'essaye : La découverte d'un monde, la découverte de l'amour à travers la mort. Une forme d'amour étrangère, mais surtout la compréhension de son héritage. Un héritage bien plus chère et unique que l'argent.
C'est bien ce qui était demandé ?

Pacô a écrit:Parler de philosophie et "à la portée de tous" est peut être antagoniste : la philosophie, c'est une rigueur de la pensée qui est difficile à mettre en place - et souvent difficile à percevoir Wink.
Oui je vois ce que tu veux dire. Il faut une certaine préparation d'esprit et une ouverture, savoir interpréter et retourner à l'inverse de sa pensée afin de comprendre. Mais il ne suffit pas de comprendre, c'est pénétrant de réfléchir à tout ça. Mais on peut introduire la philosophie aux travers de simples questions, qui peuvent être comprises par tous. Après, c'est à la personne ne s'y intéresser, de s'y attarder et c'est à elle seule d'y réfléchir.

Pacô a écrit:Mais pas une tranche d'âge selon toi ?
Je ne sais pas. Il y a pleins de facteurs. Ceux qui s'intéressent, ceux qui sont obligés à travers les études, ceux qui désirent apprendre ou les derniers qui souhaitent comprendre le pourquoi de la vie ou de la mort ou tous autres questions ! Donc ça peut commencer à quinze-seize ans comme moi, mais après cette envie peut arriver très tardivement, voire jamais... Donc l'intervalle est grand =)

Pacô a écrit:Mais suivant ton mode de pensée et ta recherche "philosophique", tu voudrais faire passer un "message" ?
Les messages sont nombreux ! Mais le premier qui me vient à l'esprit est le suivant : Profitez !
C'est simple non ? Je m'explique. C'est bien trop souvent, quand on perd un proche par la distance ou la mort, que l'on comprend que nous n'avons pas assez profité. Qu'il est trop tard pour rattraper le temps perdu. Prenez l'exemple d'une route, c'est après un accident que les travaux s'attaquent à elle. Et même si l'on pense à cela aujourd'hui, ce qui arrive à tout le monde, on se demande : Comment profiter ? Nous sommes dès lors conscient de cette pensée : Profitons. On se dit que nous faisons le maximum, je vis, je bois, je ris... Voilà je profite ! Mais pour moi profitez, c'est pardonner. Une personne que l'on aime et que l'on perd de vue à cause d'un malentendu, que l'on soit coupable ou non. Il faut savoir faire un pas, faire un geste. Il nous arrive trop souvent de regretter le passé, une personne. C'est difficile, puis égoïste aussi. C'est douloureux et ça soulage, c'est comme se confesser. On se sent idiot d'avoir coupé les liens pour de telles futilités parfois. Puis on dit qu'il faut toujours donner une seconde chance, c'est un peu l'idée.

Voilà, je pourrais encore plus argumenter, mais ce n'est pas le sujet =)
avatar
Thomas
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Pas loin de Rouen
Emploi/loisirs : Lecture et écriture
Votre talent : Écriture
Points : 69
Date d'inscription : 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fonctionnement de Thomas !

Message  Pacô le Ven 18 Mar 2011 - 22:57

Ce sujet est à toi, et plus tu nous indiqueras ta façon de penser, plus nous entrerons dans un débat sur ta conception des choses - qu'elles soient littéraires ou non d'ailleurs - plus nous en apprendrons sur toi et plus nos méthodes d'approches seront affinées parce qu'inconsciemment, nous ne te considérerons pour "Thomas" et non pour un "nouveau membre d'ID" que l'on corrigerait sans savoir vraiment où bien viser Wink.

Concernant la phrase d'accroche, c'est pas mal... sauf qu'il manque un élément important - voire essentiel - une problématique, quelque chose qui pousse le lecteur à se dire : "oh j'en saurais plus, j'en apprendrais plus etc. si j'ouvre son livre."
Par phrase, j'entendais "texte". Je me suis mal exprimé silent.

Quant à la philosophie... tu penses qu'il faut laisser à la suggestion du lecteur, comme tu as l'air d'avoir voulu le dire à travers cette citation :
Thomas a écrit:Après, c'est à la personne ne s'y intéresser, de s'y attarder et c'est à elle seule d'y réfléchir.
... ou de pousser le lecteur vers un point de vue que tu partages ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fonctionnement de Thomas !

Message  Thomas le Lun 21 Mar 2011 - 20:41

Pacô a écrit:Pour ma part, ce serait pour ma part un manque de motivation : et un manque très frustrant !


Oui je pense aussi ! J'ai la tête plein d'idées, seulement je n'ose pas les écrire. J'ai comme peur de mal les utiliser et donc je reporte à plus tard pensant que la prochaine sera la bonne étant donné qu'inconsciemment mon cerveau travaillerait dessus. En réalité, on la motivation de vouloir écrire, mais quand à l'action d'écrire...

Je reviens sur ce point. Tout à l'heure je rédigeais un commentaire pour les cours et à un moment... Je n'ai pas su continuer. Et là, j'ai eu une illumination ! Certes, il y a le manque de motivation, mais je crois qu'il y a avant ça, le doute. Je m'explique, je suis quelqu'un qui cherche à tout bien écrire, rédiger au premier jet. Je souhaite toujours que la première fois soit la bonne et donc, je préfère ne pas m'aventurer (donc ne pas écrire) plutôt qu'avoir à le réécrire plus tard... Or, je sais (et oui...) que tout travail mérite un nouveau travail derrière.
Je suis conscient maintenant sur ce point là. Désormais je comprends pourquoi j'ouvre ma page OpenOffice et pourquoi je la referme cinq minutes après. J'attends toujours de savoir quoi mettre exactement ! Maintenant, le plus difficile sera de changer cette habitude. Mais rien que d'y penser... je ne suis pas satisfait !!
avatar
Thomas
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 60
Age : 24
Localisation : Pas loin de Rouen
Emploi/loisirs : Lecture et écriture
Votre talent : Écriture
Points : 69
Date d'inscription : 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fonctionnement de Thomas !

Message  Pacô le Lun 21 Mar 2011 - 21:16

Alors effectivement, il faut t'employer à désamorcer ce "trouble" qui se produit en toi... en te trouvant une autre motivation pour l'écriture que la "perfection".
Pense par exemple aux commentaires d'imperialdream et à tous ces gentils correcteurs qui viendront prendre du temps à te lire Laughing.

Non, plus sérieusement, il faut que tu adoptes une démarche de construction ; pour la littérature mais aussi pour tout le reste. Ce sera un peu bateau comme réplique, mais l'échec nous rend plus fort.
Écrire toujours bien est impossible, et même Flaubert a du apprendre à tenir sa plume au départ. Wink

Dis toi que toutes les critiques que tu recevras ici sont, premièrement, ouvertes à la discussion : tu peux creuser ton récit, le défendre, le tout en travaillant ton style, ton scénario etc. Plus tu pourras convaincre l'auditoire des correcteurs par tes arguments, plus tu seras à même de te dire que tu "tiens" ton écrit Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fonctionnement de Thomas !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum