Le_conteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le_conteur

Message  Le_conteur le Lun 28 Mar 2011 - 8:00

Salut à tous

- Est-ce votre Premier roman ? : mon roman actuel est le 3èm (j'écris depuis plus de 10 ans)
- Souhaitez-vous être publié ? : Oui, je pense me diriger vers l'auto-édition, afin que mes textes soient tout de même éditer
- Vous connaissez-vous des faiblesses en écriture sur lesquelles vous souhaitez que les correcteurs s’attardent ?: j'ai différant soucis, dont le manque de description
- Résumé du roman & thèmes abordés ?: J'écris de l'Héroique Fantasy, mon dernier roman est clairement Dark Fantasy
- Quel lectorat visez-vous ? : jeune adulte/adulte
- Dans quel genre sévissez-vous et quels sont vos auteurs de références ? : ma reférence est David Gemmell (Druss, la légende, ...)
- Quelle est votre intention littéraire ? : j'écris pour me faire plaisir.
avatar
Le_conteur
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 41
Age : 49
Votre talent : Écriture
Points : 43
Date d'inscription : 27/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Pacô le Lun 28 Mar 2011 - 10:24

Tu es à ton troisième roman ; est-ce le premier que tu considères vraiment comme le "bon roman", vois-tu une progression dans tes écrits... ou chaque roman est différent mais satisfaisant ?
Concernant la publication, l'auto-édition est une direction laborieuse à prendre ; je respecte tout à fait ceux qui s'y engagent et je suis sincèrement impressionné par ceux qui parviennent à s'en sortir.
La complexité de l'auto-édition, c'est qu'il faut être plus qu'un auteur : il faut être aussi correcteur, maquettiste, attaché de presse, coordinateur d'événement, commercial, comptable, attaché juridique etc. BREF. Il faut être multi-fonction puisque tu fais à la fois le travail de l'auteur - celui de créer l'oeuvre de l'esprit - et à la fois la maison d'édition (corrections, mise en page de l'ouvrage, impression, promotion, diffusion, ventes, dépôts à la BNF, numéro ISBN etc.)
Il est donc nécessaire de se préparer à cela et de bien savoir si l'on est prêt à assumer de sacrifier pas mal de temps à cette aventure. Car finalement, le simple "geste" d'écrire n'est qu'une infime partie de l'auto-édition ; et si tu veux te faire reconnaître, il faut vraiment être à fond dans son projet.
Par ailleurs, si tu vises un public de jeunes adultes, il faut encore plus savoir se démarquer sachant que ce marché est saturé : entre les Twilight et tous ses dérivés, les Harry Potter, les Tara Duncan etc. des monticules d'ouvrages jalonneront ton parcours. Quand on a un éditeur, c'est plus simple que lorsqu'on est tout seul pour affronter toute cette "concurrence".
Tu en penses quoi ?

Pour ce qui est des faiblesses d'écriture, si tu tombes sur moi dans les corrections... les autres pourront te dire que je mets un accent tout particulier sur les descriptions Laughing.
Je pense donc pouvoir t'être utile sur cet aspect là, si tu le veux bien Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Le_conteur le Lun 28 Mar 2011 - 10:44

Salut Pacô, merci pour ta réponse

Pacô a écrit:Tu es à ton troisième roman ; est-ce le premier que tu considères vraiment comme le "bon roman", vois-tu une progression dans tes écrits... ou chaque roman est différent mais satisfaisant ?
Ce 3èm roman est différant. J'écris normalement de l'Héroique Fantasy et ce nouveau texte est de la Dark Fantasy (beaucoup plus sombre). Ces 3 romans sont différants, mais assez similaire (dans l'esprit).
Concernant la publication, l'auto-édition est une direction laborieuse à prendre ; je respecte tout à fait ceux qui s'y engagent et je suis sincèrement impressionné par ceux qui parviennent à s'en sortir.
La complexité de l'auto-édition, c'est qu'il faut être plus qu'un auteur : il faut être aussi correcteur, maquettiste, attaché de presse, coordinateur d'événement, commercial, comptable, attaché juridique etc. BREF. Il faut être multi-fonction
De mon coté, tous cela reste flou. Je souhaite finir les correction de mon roman n°2 et l'éditer (30 exemplaires) et ca fera l'affaire. Le roman n°1 devra avoir un phase plus poussé de correction. J'ai la chance de pouvoir dénéficier de plusieurs béta-lecteurs qui ont apprécié les textse et qui me suivent (et me corrigent).
puisque tu fais à la fois le travail de l'auteur - celui de créer l'oeuvre de l'esprit - et à la fois la maison d'édition (corrections, mise en page de l'ouvrage, impression, promotion, diffusion, ventes, dépôts à la BNF, numéro ISBN etc.)
Il est donc nécessaire de se préparer à cela et de bien savoir si l'on est prêt à assumer de sacrifier pas mal de temps à cette aventure. Car finalement, le simple "geste" d'écrire n'est qu'une infime partie de l'auto-édition ; et si tu veux te faire reconnaître, il faut vraiment être à fond dans son projet.
J'écris pour le plaisirs, je n'ai aucune ambition d'édition. J'estime que l'auteur n'est pas assez respecté dans le monde de l'édition, dès lors je ne mets pas les mains ladedans. Je respects ceux qui se plieront en 4 pour être édité et payé à coup de lance pierre, mais moi ca me m'interesse pas.
Par ailleurs, si tu vises un public de jeunes adultes, il faut encore plus savoir se démarquer sachant que ce marché est saturé : entre les Twilight et tous ses dérivés, les Harry Potter, les Tara Duncan etc. des monticules d'ouvrages jalonneront ton parcours. Quand on a un éditeur, c'est plus simple que lorsqu'on est tout seul pour affronter toute cette "concurrence".
Tu en penses quoi ?
Mes textes sont plus dans la veine de D. Gemmell que JK. Rowling. Mais tu sais je ne me bile pas pour tous ça. J'affronte personne et tous les goûts sont dans la nature.

Pour ce qui est des faiblesses d'écriture, si tu tombes sur moi dans les corrections... les autres pourront te dire que je mets un accent tout particulier sur les descriptions Laughing.
Je pense donc pouvoir t'être utile sur cet aspect là, si tu le veux bien Wink.
J'espère que tu sauras me ménager, car mon point faible est bien 'la description' mais c'est pire: je l'assume!
je suis un auteur qui revendique la méthode du 'résumé': toutes les 6 pages, je résume mon texte et si j'en sors : il traverse la forêt, c'est que j'ai 'légèrement ' abusé sur la description de la-dite forêt !!
ma position est celle-là: j'ai une histoire à raconter et pas une forêt à décrire. Je retire volontairement tous ce qui n'a pas d'intéret pour l'histoire. Un village en ruine, c'est: un village en ruine!
alors je sais que cela peut déplaire, mais j'assume (comme j'assume tous les clichés qui 'déplaisent' aux autres auteurs.
Pour moi, une épée vampirique: c'est cool
Un héros: c'est pas une pêpête!
Un nécromancien: c'est pas banale Smile
avatar
Le_conteur
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 41
Age : 49
Votre talent : Écriture
Points : 43
Date d'inscription : 27/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Pacô le Lun 28 Mar 2011 - 10:54

Tout dépend ce que tu recherches en fait, avec l'édition : si c'est juste pour fournir quelques exemplaires à ta famille et tes amis, effectivement, l'auto-édition est parfaitement adaptée - et pas l'édition à compte d'auteur.
Par contre, si tu veux vraiment promouvoir ton ouvrage au sein d'un public plus vaste - et d'inconnus - l'auto-édition requiert quelques compétences, mentionnées dans mon message précédent.
L'édition à compte d'éditeur et l'édition à compte d'auteur sont toutes les deux louables, mais la première offre néanmoins quelques avantages supplémentaires : du travail en moins et une reconnaissance supplémentaire.
L'auto-édition te fait partir de zéro : tu dois prouver à tout le monde que tu vaux le coup. C'est là qu'est la complexité du phénomène.

Pour ce qui est des descriptions, je ne suis pas tout à fait d'accord : elles sont nécessaires au texte. Parce qu'un récit ne peut se baser sur une succession d'actes, il doit au contraire s'ancrer dans un univers littéraire. Cet univers littéraire, le fond du récit, ne peut être que tissé par des descriptions.
Toutefois, il existe plusieurs sortes de descriptions et je comprends tout à fait que tu n'aimes pas les descriptions type documentaires qui font la liste des choses à voir.
Alors en fait, j'aurais une autre petite question : c'est quoi une description pour toi ? Comment la construis-tu ? Aurais-tu un exemple sous la main d'une description que tu fais - ou que tu as lue ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Le_conteur le Lun 28 Mar 2011 - 11:00

Bonjour Pacô
voici une de mes descriptions
voici le contexte:
la déesse Isis (Egyptienne) se rend en Asgard pour tenir informer le dieu Odin (Scandinave) de soucis ...
Elle arrive donc devant la forteresse des dieux Scandinave

Spoiler:


Isis avançait lentement. Au loin s’étalait à perdre de vue la fabuleuse forteresse d’Asgard. Elle ne pouvait qu’être impressionnée par l’ampleur de l’édifice. En tant que déesse d’Égypte, elle avait assisté avec admiration à la construction des grandes pyramides, des divers temples et cités édifiés le long du Nil à la gloire des dieux éternels.
Mais Asgard dépassait l’entendement.
Sa muraille s’étendait à perte de vue. Haute de plusieurs dizaines de mètres, d’une blancheur immaculée, elle formait une enceinte capable de contenir l’Égypte dans son intégralité.
Une seule et unique porte en gardait l’accès. De loin, elle semblait immense, de près ses dimensions donnaient le vertige. En franchir le seuil rappelait à chacun la stature des occupants des lieux.
Cette porte avait pourtant une histoire singulière. Alors que le géant qui bâtit la muraille d’Asgard allait la fixer, le rusé dieu Loki intervint. Il réussit à attirer le cheval du géant, l’empêchant ainsi de finir le travail commandé par les dieux.
Les dieux prétextèrent que cet échec remettait en cause le paiement dû au Géant, qui n’était autre que la main de la déesse Freya.
Le géant trahit, entra dans une rage folle et fut tué par le dieu Thor, mais cette trahison fut bien à l’origine de la guerre entre les dieux et les géants.

Dès son entrée, s’ouvrait devant ses yeux le Vahalla. Le paradis des guerriers morts sur le champ de bataille. Sur cette immense place, s’entrainaient et s’entretuaient pêle-mêle continuellement les puissants Einherjars, glorieux serviteurs d’Odin.

Elle assistait comme à chacune de ses visites à ces combats héroïques. Ces guerriers étaient l’élite de l’élite, aucune armée connue n’était en mesure de les vaincre.
Ces farouches guerriers mourraient et renaissaient le jour, puis passaient la nuit à s’enivrer jusqu’au lendemain pour repartir directement sur le champ de bataille. Comme les dieux ils passaient l’éternité à attendre l’ultime combat, celui de la fin du monde.

Le palais d’Odin, le Valholl surplombaient ce champ de bataille perpétuelle. Ses six cent quarante portes permettaient chacune le passage de huit cents guerriers de front et c’est sans discontinuité que sortait ou entrait des armées prêtent aux combats.

Au loin, de nombreux autres palais dédiés aux dieux les plus puissants rivalisaient de grandeur et de richesse. Après une longue guerre qui les opposa aux dieux Ases, les dieux Vanes décidèrent d’abandonner leur royaume, le Vanaheim et de construire leurs propres palais en Asgard.

Fidèles à l’échelle des lieux, les onze autres palais qui composent Asgard étaient à couper le souffle.

Isis pénétra dans l’immense palais d’Odin, le Valholl


. Les dimensions de cet édifice donnaient le vertige. Des milliers de guerriers entraient et sortaient sans discontinuité.
La frêle déesse égyptienne se démarquait des Einherjars, soldats morts sur les champs de bataille pour la gloire d’Odin. Ici, même les femmes étaient des guerrières qu’il était judicieux de respecter. Elle n’était pas à sa place, mais marchait d’un pas décidé.
Un large couloir se forma instinctivement afin de faciliter son passage jusqu’au trône.
Odin au milieu de ses Walkyries attendait patiemment, il savait que la présence d’Isis ne présageait rien de bon.
Isis s’inclina devant le maître des lieux et demanda un entretien privé. Odin déjà passablement enivré d’Hydromel lui rit au nez et rétorqua qu’il n’avait rien à cacher à ses fidèles compagnons.
avatar
Le_conteur
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 41
Age : 49
Votre talent : Écriture
Points : 43
Date d'inscription : 27/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Pacô le Mar 29 Mar 2011 - 15:07

Le_conteur a écrit:
Sa muraille s’étendait à perte de vue. Haute de plusieurs dizaines de mètres, d’une blancheur immaculée, elle formait une enceinte capable de contenir l’Égypte dans son intégralité.Une seule et unique porte en gardait l’accès. De loin, elle semblait
immense, de près ses dimensions donnaient le vertige. En franchir le
seuil rappelait à chacun la stature des occupants des lieux.
Donc voilà l'exemple de la description "liste" quej e te disais tout à l'heure. C'est sur que ce genre de descriptions n'est pas toujours très intéressante et le lecteur a tendance à la "couper".

Le_conteur a écrit:
Cette porte avait pourtant une histoire singulière. Alors que le géant qui bâtit la muraille d’Asgard allait la fixer, le rusé dieu Loki intervint. Il réussit à attirer le cheval du géant, l’empêchant ainsi de finir le travail commandé par les dieux.
Les dieux prétextèrent que cet échec remettait en cause le paiement dû au Géant, qui n’était autre que la main de la déesse Freya.
Le géant trahit, entra dans une rage folle et fut tué par le dieu Thor, mais cette trahison fut bien à l’origine de la guerre entre les dieux et les géants.
Et là, c'est déjà plus une description intéressante : elle contextualise et tu la fais "vivre". Le lecteur a tendance à moins la zapper - l'information passe mieux Wink.

M'enfin, c'est un gros morceau de description... preuve que tu t'y adonnes bien un peu non ? Smile

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Le_conteur le Mar 29 Mar 2011 - 18:19

Merci pour tes réponses Pacô
la plupart des béta-lecteurs qui lisent mes textes me disent tous le temps que je ne propose pas assez de descirption. Moi, de mon coté je trouve que j'en mets assez.
Franchement ce 'petit ' morceau de description est bien loin de certain texte que je lis sur divers forum Smile

++
Le_conteur
avatar
Le_conteur
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 41
Age : 49
Votre talent : Écriture
Points : 43
Date d'inscription : 27/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Pacô le Mar 29 Mar 2011 - 23:05

C'est que tu n'as pas lu les miens Twisted Evil

Plus sérieusement, tu constateras peut-être que si tu passes sur mes textes - mis à part le roman sur l'homosexualité - je suis un fervent "descripteur" Smile.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Le_conteur le Mer 30 Mar 2011 - 7:34

je jeterai un oeil, mais vraiment je n'aime pas les decriptions.
Bien souvent, la description masque un manque flagrant d'intrigue/rebondissement à se perdre dans les descriptions on oublie le rythme et l'action.
pour moi, la description s'impose lorsqu'il y a quelques chose de particulier à dire et que cela servira l'histoire.

++
le_conteur
avatar
Le_conteur
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 41
Age : 49
Votre talent : Écriture
Points : 43
Date d'inscription : 27/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Pacô le Mer 30 Mar 2011 - 9:48

J'ai un point assez différent.
Au contraire, pour moi, le manque de description est un manque cuisant d'intrigue. Pour prendre un exemple remarquable, je citerai le plus grand des grands : Tolkien.
Sa trilogie des Seigneur des Anneaux regorge de descriptions et c'est ce qui constitue justement toute son intrigue : un SDA sans description serait bien fade - et on l'a vu avec Eragon Wink.

Et c'est normal : la description tisse l'univers littéraire du roman/nouvelle. Par là, elle construit et délimite la sphère dans laquelle évolueront les protagonistes et se développera l'histoire. Elle est nécessaire pour appuyer les actions et légitimer les situations : plus de profondeur et de crédibilité.

Et c'est pour ça que je t'ai demandé ce que tu appelais "description" : je lui donne un sens très élargi. Tout ce qui n'est pas moteur est description pour moi. Ce peut-être la liste des éléments flagrants d'un château, monument etc. mais aussi et surtout, toute la précieuse information qui garnisse le fond psychologique de l'histoire, qui forge l'identité d'un personnage, toutes les anecdotes qui marquent la singularité de ta prose etc.
Pour moi, la description n'est autre qu'un élément fondamental pour crédibiliser le récit et pour lui donner toute son identité propre - et non imitée à un autre écrit Wink.

Mais je pense que nos divergences d'opinion peuvent venir de la conception et de la définition que l'on se donne d'une description Wink.

Je te propose donc que tu postes un premier extrait de tes écrits.
Ainsi, j'irais lire ton propre extrait et moi je t'invite à lire le mien :
http://imperialdreamer.forumsline.com/t1782-sf-le-veritable-visage-de-la-lumiere

Et on en rediscute Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Le_conteur le Mer 30 Mar 2011 - 9:59

pas de soucis
je passerai aussi lire ton lien.

Concernant Tolkien (comme la plupart, je suis fan) mais certainement pas des longs paragraphes de description (surtout dans les 2 tours) , j'avoue sans problème avoir passé (ou lu en diagonale) des pages entières (pour moi) sans intéret.
Uune forêt, une plaine quoi de plus banale et fastidieux à lire la description.
Tout est dans la mesure et moi je place la barre plutôt bas .
Mais j'ai pas de soucis avec ceux qui aime ça Wink

++
avatar
Le_conteur
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 41
Age : 49
Votre talent : Écriture
Points : 43
Date d'inscription : 27/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Pacô le Mer 30 Mar 2011 - 10:04

Oui, mais généralement ces descriptions renvoient à des anecdotes, à des pensées et à une conception de son univers... qui enrichissent l'intrigue.
Mais j'en conviens, à force c'est barbant.

Toutefois, étrangement, je dirais que c'est le Tome 1 qui m'a le plus gonflé en descriptions ; parce que l'histoire ne commence véritablement qu'à partir de la moitié du premier volume Laughing.

Et tu as lu Eragon ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Le_conteur le Mer 30 Mar 2011 - 10:15

non je n'ai pas lu Eragon (le film ne m'a pas beaucoup plu non plus).
je lis plutôt du Gemmell, Cook, ...

j'aime les univers plutôt sombre, violent, très barbare.
Pour les descriptions j'aime ce qui est lié à l'intrigue, toute description qui n'apporte rien au roman que de donner la vision des choses de l'auteur ne m'interesse pas. Je n'ai pas besoin de l'auteur qui imaginer un village incendié.
Je trouve même que l'auteur pred son temps à raconter en détail une forêt d'une banalité affligeante, cela n'a pas d'intéret. Tous ce qui peut être retirer d'un roman sans nuire à l'intrigue doit être réduit au maximum.

Je n'achète pas un roman (SFFF) pour lire des banalité d'une rivière qui coule ou d'une montagne qui a le sommet enneigé

une nouvelle fois, ce n'est que mon point de vue

++
avatar
Le_conteur
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 41
Age : 49
Votre talent : Écriture
Points : 43
Date d'inscription : 27/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  MémoireDuTemps le Jeu 31 Mar 2011 - 23:32

Désolée Le_conteur, je squatte ton fil... parce que j'ai une question à poser et puis des choses à dire sur votre dialogue sur les descriptions.
D'abord, je pense qu'en écrivant un premier jet, on constate très vite un problème : dès qu'on fait lire (sérieusement bien sûr), on constate qu'il y a un os, les belles descriptions qu'on a peaufinées après avoir imaginé dans sa tête, ça passe pas auprès du lecteur pour qui déjà y en a trop ou pas assez selon la personne. Par exemple dans ton extrait il y en a des descriptions, mais est-ce cela que veut vraiment le lecteur.
Je trouve que par exemple tu pourrais en dire plus au début sans abuser par contre des superlatifs de gigantisme. Le début cela passe, je dirais même qu'il en faudrait un soupçon plus. C'est intéressant d'indiquer une anecdote à placer, mais non, l'anecdote que tu cites n'en est pas une... c'est presque un roman que tu racontes en quelques mots comme quoi le Thor tue le géant... est-ce que le lecteur a besoin de ça à ce moment précis pour mieux se construire son image ?
Moi ça me gêne pas forcément que ce soit un peu liste, mais à condition d'éviter les lourdeurs de défilement d'adjectifs.
J'aime beaucoup moins après (pour les descriptions, les guerriers qui s'entretuent, là oui ça c'est super)... mais par exemple les 640 portes.. ton lecteur arrive pensant entrer dans le somptueux palais... eh bien non, il faut qu'il fasse le tour pour compter les portes... et après il doit décompter les guerriers... oups... y en a 6 dans ton texte... ça suffira pour ce soir ☺☺☺
Mon avis général : toujours se poser les questions :
- si je donne plein de détails est-ce que le lecteur imaginera mieux, est-ce que cela l'embrouillera, sautera-t-il à l'action suivante ?
- si j'en donne très peu pour privilégier l'action, l'avancée dans l'histoire, le lecteur ne va-t-il pas décrocher car il est perdu dans un no man's land qui justement n'en est un que parce que l'auteur a oublié de le situer ?
... une longue discussion surtout sans base de réflexion...

Oui mes questions : j'ai commencé à lire un des romans sur le forum... Le texte du roman affiché est-il évolutif en fonction des remarques des lecteurs ou reste-t-il figé dans l'état de départ ?
Si on veut lire et commenter, on prend plutôt le dernier fil de l'auteur ?
Et enfin, on affiche son texte petit à petit je suppose ?

A demain
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1516
Age : 46
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le_conteur

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum