commentaires L'ombre polar thriller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

commentaires L'ombre polar thriller

Message  vanessa1985 le Mer 11 Avr 2012 - 16:40

Pour tous ceux qui sont arrivés jusque là et ont donc lus ( peut etre ) mon premier chapitre. un grand merci.
avatar
vanessa1985
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 13
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : -3
Date d'inscription : 11/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires L'ombre polar thriller

Message  Manon le Mer 11 Avr 2012 - 16:47

Bonjour et bienvenue sur le forum, avant de lire ton roman, je te signale qu'il y a plusieurs règles (signer les chartes, se présenter, lire d'autres personnes), et que tu t'en respectes aucune Smile Tu devrais régulariser ça au plus vite =)

Bonne journée !
avatar
Manon
Présidente du Jury 2012
Présidente du Jury 2012

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : 683
Date d'inscription : 11/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

visite en cours

Message  vanessa1985 le Mer 11 Avr 2012 - 16:48

c'est en cours je visite, je visite mais je voulais faire sa pendant que j'avais un peu de temps devant moi.Very Happy
avatar
vanessa1985
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 13
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : -3
Date d'inscription : 11/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires L'ombre polar thriller

Message  Manon le Mer 11 Avr 2012 - 17:01

Sauf qu'on n'entre pas dans une maison sans frapper Wink Nous ne sommes pas pressés tu as largement le temps de te présenter avant de poster ton roman !

Le monde de l'édition fonctionne très lentement, si tu comptes t'y intégrer, tu devras apprendre à faire preuve de patience ! Smile
avatar
Manon
Présidente du Jury 2012
Présidente du Jury 2012

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : 683
Date d'inscription : 11/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires L'ombre polar thriller

Message  Pacô le Jeu 12 Avr 2012 - 22:12

Ah, un nouveau roman ! Et un polar en plus tongue.

J'essaie de te faire une bêta-lecture dès demain matin.
Tu as vu un peu à quoi ressemblaient les bêta-lectures sur les autres fils de discussions ?

Et n'hésite pas à faire un tour en "Salle d'interrogatoire" pour nous exposer ton parcours ; la correction n'en sera que plus pertinente de notre côté Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires L'ombre polar thriller

Message  Pacô le Ven 13 Avr 2012 - 12:00

Bonjour,

Je suis finalement pas mal pris aujourd'hui (et surement demain) ; par conséquent, je n'ai pas vraiment le temps de faire un commentaire développé.
J'ai tout de même pris la liberté de relever les nombreuses fautes ; et c'est d'ailleurs en premier lieu sur quoi je veux attirer ton attention. Tu accumules les fautes, et c'est très nuisible pour la compréhension et l'attractivité de ton texte. Il y a quelques erreurs subtiles, mais il y en a plein d'autres dont il serait très aisé de parer.
Je pense par exemple à "son n'appartenant" au lieu de "son appartement". Ou encore, "Tu deviens folle ma fille, allé, se n’est pas le moment de devenir paranoïaque."
Je te conseille, avant la critique de fond qui arrivera sûrement pas avant dimanche, de bien relire ce premier extrait et d'éliminer un maximum d'erreurs.

Attention aux répétitions et aux nombreuses maladresses. Une petite question : t'es-tu relue ? Si oui, as-tu une bonne technique de relecture ? Parce que ça se sent dès la première lecture : les verbes d'état sont à la pelle, les répétitions sont visibles parfois de quatre à cinq fois dans un même paragraphe, des phrases n'ont quelques fois pas de sens etc.
Si je peux te donner un conseil, ne lis pas dans ta tête quand tu te relis toi-même, mais à haute voix. Le fait d'entendre sa voix permet d'avoir le recul "comme si c'était quelqu'un d'autre qui lisait". Même si ce n'est pas aussi efficace que l'oeil étranger d'un autre lecteur, ça permet de faire un premier gros travail.

Je te donne déjà de quoi voir un peu plus clair - j'ai lu jusqu'à "Elle tourna à droite afin de rejoindre de rejoindre le pont qui lui ferait quitter le centre ville."

En cette nuit du début de l’été on pouvait pour sentir l’électricité dans l’air.
=> problème dans cette phrase, non ?
=> l'utilisation du "on" est déconseillée : trop impersonnel, le "on" nuit à la proximité du lecteur à l'histoire.

On pouvait sans peine prédire que dans peu de temps, un orage éclaterait et laisserait tomber sur le sol surchauffé une pluie froide. Dès lors on pourra sentir cette odeur si caractéristique de la pluie d’orage, lorsque de l’eau fraiche rentre en contact avec un macadam chauffé à blanc.
=> répétition de "on pouvait" et de "laisser"
=> l'antithèse "surchauffé"/"pluie froide" est un peu lourde et mal amenée
=> et pourquoi ne pas décrire cette "odeur si caractéristique" ?

Mais pour l’instant tout se que l’on pouvait sentir c’était les odeurs de la ville ; notamment celles des ordures, accentuée par la chaleur.
=> tout ce
=> c'étaient les odeurs
=> accentuées

Cela faisait déjà quinze jours que poubelles et autres détritus jonchaient les trottoirs de la ville, dut à une grève des éboueurs
=> le "dut" est incorrect : il ne se réfère à rien. Ex : "phénomène dû à une grève des éboueurs" serait plus correcte. Si tu veux te référer à "poubelles et autres détritus" (ce qui serait maladroit), il te faut écrire "dûs".

Les échauffourées de fin de soirée, entre fêtards quelque peu éméchés était chose commune,
=> étaient

parmi les divers détritus qui jonchaient le sol de la rue.
=> répétition de structure

Elle avait préférée, en choisissant sa tenue le soir même,
=> préféré (pas d'accord avec l'auxiliaire avoir)

elle s’était rendu compte de son erreur.
=> "rendue"

Néanmoins trop éloignée de son n’appartenant elle n’avait eu d’autre choix que de continuer la soirée perchée sur sept centimètres de talons
=> "son appartement" plutôt non ?

elle venait de se rendre compte que l’individu en question était un parfait connard.
=> répétition de structure "rendre compte"

c’est d’ailleurs cela qui l’avait attiré chez lui.
=> attirée (accord COD)

Elle avait bien vu qu’Anne-Sophie l’avait regardé bizarrement lorsqu’elle avait accepté d’aller "boire un dernier verre" chez lui.
=> regardée (accord COD)

Mais bon elle c’était elle dit ‘’ on ne vit qu’une fois ‘’.
=> "s'était-elle dit"
=> erreur dans les guillemets : une pensée fonctionne comme un discours. Aussi, le "Mais bon" fait autant partie de la pensée que le "on ne vit qu'une fois".

de hauts bâtiments en pierre calcaire de couleur ocre
=> du calcaire couleur ocre ? O_O

avec de grandes taches bleues grises
=> normalement, les couleurs composées sont invariables : bleu-gris.

signes que pour certains le fête se prolongerait très certainement jusqu'à l’aube.
=> pourquoi un "s" à signes ?
=> "la fête"

qu’ils avaient certainement attrapés un mauvais virus
=> attrapé (pas d'accord avec l'auxiliaire avoir quand le COD est placé après

Mais tout ces bruits commençaient à l’angoissée,
=> tous
=> angoisser (infinitif)

et que ces pieds douloureux ne faisaient que la ralentir.
=> "ses pieds"

Elle aurait bien aimé enlever ses chaussures
=> des chaussures ? Ce vocabulaire efface l'image des talons.

mais étant donner l’état des trottoirs,
=> donné

et elle regarda autour d’elle plusieurs fois.
=> si c'est "plusieurs fois", il faut peut être privilégier l'imparfait au passé simple : elle regardait

même elle ne put apercevoir personne.
=> quel intérêt du vebe "pouvoir" ici ? "Elle n'aperçut personne" suffirait, et c'est moins lourd.

Tu deviens folle ma fille, allé, se n’est pas le moment de devenir paranoïaque
=> allez
=> "ce n'est pas le moment"

C’est alors que son imagination débordante se mis en marche
=> se mit

Elle tourna à droite afin de rejoindre de rejoindre le pont qui lui ferait quitter le centre ville.
=> deux fois "de rejoindre"

Bon courage Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires L'ombre polar thriller

Message  vanessa1985 le Ven 13 Avr 2012 - 17:22

merci, je vais regarder tous çà des que j'aurais une minute. je te tiens au courant et merci de ta participation.
avatar
vanessa1985
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Nombre de messages : 13
Age : 32
Votre talent : Écriture
Points : -3
Date d'inscription : 11/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires L'ombre polar thriller

Message  Pacô le Sam 14 Avr 2012 - 13:44

Sans problème Wink.

Toutefois, n'oublie pas que dans le bon respect de la philosophie interne au "don contre don", il t'est vivement recommandé de lire les extraits des autres auteurs présents sur ce forum.
L’interactivité est le terreau de la perfection Smile.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires L'ombre polar thriller

Message  Emy19 le Jeu 19 Juil 2012 - 22:40


La nuit était sombre et étouffante. La lune pourtant pleine à cette date était cachée par d'énormes nuages menaçants, qui laissaient par instant, apparaitre une lumière bleue éclatante. En cette nuit du début de l’été

"Nuit" est répétée deux fois, je trouve que la "lumière bleue éclatante" est en opposition avec la nuit "sombre".

Dès lors on pourra sentir cette odeur si caractéristique de la pluie d’orage, lorsque de l’eau fraiche rentre en contact avec un macadam chauffé à blanc

Je trouve bizarre ce conditionnel, ces suppositions, reste à ce qui se passe présentement

Cette année, la fête de la musique tombait un mardi soir et bien que très apprécié ce jour, n’en était pas pour autant devenu férié et par conséquent l’on trouvait peu de monde dans les rues du centre ville en cette heure avancée de la nuit.

La phrase est trop longue, le lecteur n'a pas besoin de tant d'explications

Dans cette nuit si sombre


Le lecteur le sait déjà depuis la première phrase

Cette silhouette, avançait d’un pas mal assuré parmi les divers détritus qui jonchaient le sol de la rue.


le mot "Silhouette" est répétée

Elle avait préférée, en choisissant sa tenue le soir même, des chaussures à talons à ses ballerines bien plus confortables. Dès lors qu’elle avait parcouru deux fois la grande rue elle s’était rendu compte de son erreur.


J'imagine une "silhouette" dans une rue sombre et la transition est brutale, je ne la vois pas encore et d'un coup tu décris ses pieds.

de la fille sympathique mais bonne copine à une bombe.

Qui est le narrateur ? Je pensais qu'il était omniscient et là, vu le langage familier, j'imagine qu'il s'agit plutôt de cette femme. Qui décrit la scène ?
Par la suite je pencherais pour une narration du point de vue de la fille mais avec un narrateur omniscient ? C'est pas très clair, prends une option et ne la lâche pas.

En levant la tête, on distinguait encore quelques fenêtres éclairées, ainsi que des bruits étouffés, signes que pour certains le fête se prolongerait très certainement jusqu'à l’aube. Annabelle se dit alors que certains auraient une drôle de tête en arrivant au boulot dans quelques heures ou alors ils appelleraient avec une voix non simulée d’homme des cavernes en racontant à leur chef qu’ils avaient certainement attrapés un mauvais virus et qu’ils ne leurs seraient pas possible de venir au boulot.


Trop long. Du coup, ça coupe trop avec le paragraphe suivant de la montée de sa paranoïa. C'est dommage.

Ce Sac lui avait pourtant parut idéal lorsqu’elle l’avait acheté la semaine dernière, mais elle s’était rapidement rendue compte de son principal inconvénient : sa taille. Pourtant c’était justement ça qui lui avait plu, pouvoir y mettre à la fois ses affaires personnelles mais également son trieur avec tout ses cours. Mais, c’était sans compter sa nature désordonnée : son sac était devenu en une semaine à peine un véritable capharnaüm. Cela lui avait d’ailleurs valu les moqueries de ses amis lorsque durant la soirée elle avait dut vider entièrement son sac sur la table du bar qu’ils occupaient et ce pour retrouver sa carte de crédit pour payer ses consommations.

Trop de détails, nous sommes coupés en pleine action. La scène est sensée être anxiogène et elle ne l'est plus.

Elle s’était rendue compte à la fin d’un de ses C.M. qu’elle avait un message sur son répondeur, message qui au vue du numéro correspondait à un employeur avec qui elle avait eu en entretient en début de semaine. Elle s’était donc précipitée sur son téléphone pour écouter ce message, mais la charmante Voix qui lui répondit n’était pas du tout de cet avis et lui proposa alors d’enregistrer son message d’accueil.


Je n'ai rien compris. Tu peux écrire : "le numéro de son employeur s'afficha". Le reste n'est pas nécessaire.
Après je suis perdue, je croyais que c'était son employeur et c'est son frère...Tes lecteurs ne seront pas tous interessés par le fonctionnement parfois complexe du portable !


Si Jason venait de crier dans le téléphone le nom de sa sœur c’est parce qu’il venait d’entendre des bruits bizarres dans le téléphone suivit d’un cri de sa sœur puis un silence angoissant. Est ce que la communication avait été coupée ? Il vérifia l’écran de son portable mais apparemment non sa sœur était toujours en ligne.


Tu changes de point de vue, on passe au frère, c'est trop brutal, je ne sais plus où j'en suis. Dans des chapitres différents c'est possible, et encore c'est un exercice difficile je crois mais dans le même chapitre il ne vaut mieux pas.

Quelques instant auparavant Annabelle tout occupée qu’elle était à parler à son frère, ne senti pas l’ombre qui l’engloba soudainement. Elle ne fit pas plus attention aux bruits de pas discrets mais audibles qui résonnaient entre les maisons. Elle fut donc particulièrement surprise lorsqu’ une main lui attrapa les cheveux et la traîna dans une ruelle adjacente, laissant ainsi échappé son portable
.

Flash back plus changement de point de vue, c'est trop dur à suivre et ça coupe encore l'action. Va à l'essentiel, fixe toi une ligne de conduite.

En effet au moment même où l’ombre se jetait sur elle l’orage se décida enfin à laisser éclater sa colère en perforant le ciel d’un éclair bruyant qui éclaira l’espace d’un instant la rue d’une clarté immense.


C'est un cliché du cinéma, un peu maladroit dans un roman.

Là, il ne put se retenir de faire souffrir son interlocuteur et même si il prenait un gros risque, l’adrénaline pris le dessus et il répondit que Anna était indisponible avant de raccrocher sèchement sans laisser le temps a cette même personne de réagir. Dès lors il savait qu’il ne faudrait pas tarder à accomplir se qu’il avait besoin de faire.

Je pense que quelques phrases sèches, déclarées par le malfaiteur seraient plus propice pour rester dans l'action et encore là trop de détail ! on change encore de point de vue.

se qu’elle remarque en premier c’était un mal de tête atroce

Phrase mal écrite. Evite le "c'était", "ce que"...Privilégie les verbes.

elle se souvint s’être fait attaquer alors qu’elle conversait au téléphone avec son frère

On le sait déjà, pas besoin de le répéter.

était tellement sombre
ET
dans une pièce aux murs sombres et sales de couleur brune avec de grandes taches beaucoup plus foncées.


Sombre se répète, par la suite "nausée" également

J'avoue que le paragraphe est très dense, j'ai du mal à le lire.

En résumé je pense qu'il faut te cadrer, adopte un point de vue et ne le lâche pas, va à l'essentiel. J'ai lu que les écrivains débutants (dont je fais partie) doivent faire des phrases courtes et concises (je sais c'est pas facile, j'ai du mal aussi), d'autant plus que tu te situes dans l'action, et là nous sommes littéralement noyé sous les détails. Il faut épurer l'écriture et t'entraîner encore et encore. As-tu fait des nouvelles ? Je vais voir sur le forum, ce type d'écriture est propice à l'action. Bon courage !

Emilie





avatar
Emy19
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 34
Localisation : Uzès
Emploi/loisirs : Musique et littérature
Votre talent : Aucun
Points : 12
Date d'inscription : 16/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: commentaires L'ombre polar thriller

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum