Les six sphères

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  Pacô le Dim 26 Oct 2008 - 12:33

Sympa vos discussions alors:
-Quoi de beau au boulot
-Oh que du secret défense et toi?
-ah, bah c'est secret aussi
-ok Smile.

Mais là tu es en congé?
Bref, mais les boules de cristal ne sont pas connues du commun des mortels alors? Smile

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Dim 26 Oct 2008 - 13:07

^^ t'es pas loin, on a donc décidé de ne pas parler boulot.
Congé parental depuis 1 an oui, ouf Very Happy
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Jeu 6 Nov 2008 - 5:19

DEbut du chapitre 1, qui me plait moyen,j'essaie de l'alléger. Certaines phrases ne sont pas assez fluides, je trouve. Mais c'est dur ! En bleu, ce que je pense supprimer, qu'en pensez-vous ?

Cinq heures du matin venait de sonner sur Techna. Seuls quelques rayons de lune éclairaient timidement le bureau de Maître Avérus Ollandor. Profondément installé dans son grand fauteuil de velours noir et vêtu de sa robe de chambre favorite couleur bleu nuit, le vieil homme se tenait immobile, pensif. Un appel inattendu l’avait tiré d’un sommeil profond deux heures plus tôt. Depuis, il réfléchissait en attendant un visiteur qui ne devrait plus tarder maintenant. La pièce dans laquelle il se trouvait, était de dimensions généreuses, sobrement mais confortablement meublée. Un bureau long et massif, une armoire à double-battant, quelques étagères remplies de livres et de grimoires de toutes sortes et une vitrine pleine d’objets étranges, constituaient l’essentiel de son mobilier. Toutefois, deux fauteuils moelleux prêts à accueillir des visiteurs de passage, un épais tapis noir et or et quatre tableaux qui paraissaient anciens et sur lesquels étaient peints avec des couleurs chatoyantes des paysages extraordinaires ajoutaient une touche de chaleur à l’ensemble. Enfin, un immense miroir, à l’autre bout de la pièce, complétait le tout.
Une sphère assez imposante et dans laquelle se mouvaient d’étranges volutes de fumée blanche siégeait au centre du bureau et semblait pour l’heure occuper les pensées de son propriétaire, qui la regardait d’un air soucieux. Maître Ollandor se sentait las, et peut-être pour la première fois de sa longue vie, bien vieux. Il regardait, songeur, le magnifique objet en face de lui et semblait indécis. Soudain, il se leva et se dirigea, toujours dans une semi-obscurité, vers la grande fenêtre située à gauche de son bureau. Cette dernière occupait presque un mur entier de la pièce. A son approche, elle s’ouvrit en silence. Le vieil homme s’avança sur le balcon et s’accouda à la rambarde. Un léger vent lui caressa le visage, il apprécia les derniers instants de calme que lui accordait cette étrange nuit et contempla, rêveur, le magnifique point de vue qui s’offrait à lui. Situé au sommet de la colline enchantée de Callandur, le château dominait largement Fira, la capitale. A cette heure, la ville blanche éclairée par la Lune et le lac argenté d’Eridhur dans lequel scintillaient des milliers d’étoiles, offraient un spectacle magnifique.
Le château d’une blancheur d’ivoire, était lui-même un bijou d’architecture. Loin de ressembler à une forteresse grossière aux créneaux disgracieux, aucun élément défensif ou offensif n’enlaidissait les lignes épurées de l’édifice, qui trônait tel un joyau dans un écrin de verdure au sommet de la colline enchantée.

Les habitants de Fira, bien qu’habitués à voir disparaître et réapparaître cet immense château blanc, demeure séculaire des grands Commandeurs, ne savaient pas que si ce dernier pouvait se rendre invisible, il pouvait également se déplacer sur n’importe laquelle des cinq collines enchantées d’Utopia. En effet, présentes sur quatre des cinq autres Lunes de la confédération, ces collines avaient été créées par de très grands mages en des temps reculés et dans le seul but d’accueillir la demeure séculaire du Grand Commander en titre.
Pour l’heure, la Tour blanche du château était bien visible sur la colline de Callandur et à son sommet, un promeneur averti aurait pu apercevoir la silhouette de Maître Ollandor penché à l’un des balcons. Le regard toujours perdu dans le lointain, le Grand commandeur observait l’ombre gigantesque des montagnes qui marquaient la limite Est du royaume de Fira. Il sourit tristement comme si ces instants de paix lui apparaissaient déjà éphémères et fragiles. La Lune blanche, mutine, sembla jouer quelques instants avec ses longs cheveux argentés puis se cacha derrière un nuage.
Soudain, Maître Ollandor fronça ses épais sourcils nuageux, il lui semblait avoir entrevu une boule de feu traverser le ciel.
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  Pacô le Ven 7 Nov 2008 - 17:48

malaulau a écrit:
Cinq heures (c'est la cinquième heure) du matin venait (raison de plus de pas mettre de "s" à heure Razz Tu aurais dû accorder pour rester dans la logique ^^). de sonner sur Techna. Seuls quelques rayons de lune éclairaient timidement le bureau de Maître Avérus Ollandor. Profondément installé dans son grand fauteuil de velours noir et vêtu de sa robe de chambre favorite couleur bleue nuit, le vieil homme se tenait immobile, pensif. Un appel inattendu l’avait tiré d’un sommeil profond (rooh pas pu utiliser mon bleu habituel ... attention à la répétition) deux heures plus tôt. Depuis, il réfléchissait en attendant un visiteur qui ne devrait plus tarder maintenant. La pièce dans laquelle il se trouvait, était de dimensions généreuses, sobrement mais confortablement meublée. Un bureau long et massif, une armoire à double-battant, quelques étagères remplies de livres et de grimoires de toutes sortes et une vitrine pleine d’objets étranges (je confirme, change celui-là), constituaient l’essentiel de son mobilier. Toutefois, deux fauteuils moelleux prêts à accueillir des visiteurs de passage, un épais tapis noir et or et quatre tableaux qui paraissaient anciens et sur lesquels étaient peints avec des couleurs chatoyantes des paysages extraordinaires (celui-là aussi je suis d'accord pour le reformuler) ajoutaient une touche de chaleur à l’ensemble. Enfin, un immense miroir, à l’autre bout de la pièce, complétait le tout.
Une sphère assez imposante, (pas de "et") dans laquelle se mouvaient d’étranges volutes de fumée blanche (il faut bien qeu tu donnes une couleur à ta fumée, pour plus de précisions...), siégeait (une sphère siège difficilement...) au centre du bureau et semblait pour l’heure occuper les pensées de son propriétaire, qui la regardait d’un air soucieux. (en effet, il faudrait couper cette phrase... pour respirer un peu Laughing) Maître Ollandor se sentait las, et peut-être pour la première fois de sa longue vie, bien vieux. Il regardait, songeur, le magnifique objet en face de lui et semblait indécis. Soudain, il se leva et se dirigea, toujours dans une semi-obscurité, vers la grande fenêtre située à gauche de son bureau. Cette dernière occupait presque un mur entier de la pièce. A son approche, elle s’ouvrit en silence. Le vieil homme s’avança sur le balcon et s’accouda à la rambarde. Un léger vent lui caressa le visage, il apprécia les derniers instants de calme que lui accordait cette étrange nuit et contempla, rêveur, le magnifique point de vue qui s’offrait à lui. Situé au sommet de la colline enchantée de Callandur, le château dominait largement Fira, la capitale. A cette heure, la ville blanche (pourquoi pas...) éclairée par la Lune et le lac argenté d’Eridhur dans lequel scintillaient des milliers d’étoiles, offraient un spectacle magnifique (ce même adjectif est employé deux fois à quelques phrases d'intervalle...).
Le château d’une blancheur d’ivoire (oui, le mot "blanc" commence à se faire peser), était lui-même un bijou d’architecture. Loin de ressembler à une forteresse grossière aux créneaux disgracieux, aucun élément défensif ou offensif n’enlaidissait les lignes épurées de l’édifice, qui trônait tel un joyau dans un écrin de verdure au sommet de la colline enchantée (là aussi je suis ok pour virer ce morceau... Inutile de préciser, on comprend et en plus, ça alourdit).

Les habitants de Fira, bien qu’habitués à voir disparaître et réapparaître cet immense château blanc, demeure séculaire des grands Commandeurs, ne savaient pas que si ce dernier pouvait se rendre invisible, il pouvait également se déplacer sur n’importe laquelle des cinq collines enchantées d’Utopia. En effet, présentes sur quatre des cinq autres Lunes de la confédération, ces collines avaient été créées par de très grands mages en des temps reculés, (pas de "et") dans le seul but d’accueillir la demeure séculaire du Grand Commander (redondant) en titre.
Pour l’heure, la Tour blanche (lol, encore du blanc?) du château était bien visible sur la colline de Callandur et à son sommet, un promeneur averti aurait pu apercevoir la silhouette de Maître Ollandor penché à l’un des balcons. Le regard toujours perdu dans le lointain, le Grand commandeur observait l’ombre gigantesque des montagnes (il observe plus les montages que l'ombre je pense, surtout le matin...) qui marquaient la limite Est du royaume de Fira. Il sourit tristement comme si ces instants de paix lui apparaissaient déjà éphémères et fragiles. La Lune blanche, mutine (elle a un quelconque caractère rebelle? Ou elle est malicieuse?), sembla jouer quelques instants avec ses longs cheveux argentés puis se cacha derrière un nuage.
Soudain, Maître Ollandor fronça ses épais sourcils nuageux (je te l'avais déjà fait remarquer, mais tu m'avais dis qeu non... mais pour moi, les sourcils sont difficilement nuageux et plus brouissailleux), il lui semblait avoir entrevu une boule de feu traverser le ciel.

J'ai une légère impression de déjà lu Laughing.
Ce passage présente bien l'univers, ô combien fantastique, de ton livre. Plusieurs preuves sont déjà insérées: la caractéristique des collines magiques, la sphère et sa fumée et surtout, les noms de villes ou de planètes qui "sentent" énormément le fantastique... Veille juste à ne pas trop te conformer aux autres... comme Eragon >.<.
Il est assez bref, avec une chose curieuse à la fin (la boule de feu). Le Commander a l'air d'être un bon sage. Du moins, vu ta description, il inspire sacrément confiance... Est-ce que ça durera?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  Jaina le Ven 7 Nov 2008 - 20:07

c'est quoi les mots en bleu ??
avatar
Jaina
Talent Expérimenté
Talent Expérimenté

Nombre de messages : 291
Votre talent : Écriture
Points : 98
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  Pacô le Ven 7 Nov 2008 - 20:11

Ces ont ceux que Malaulau pense changer pour modifier son texte.
Et elle demande notre avis s'il faut les changer ou pas Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  kirlim le Ven 7 Nov 2008 - 23:48

au niveau des mots bleus je suis tout d'accord avec pacô (objectif comme point de vue n'est-ce pas ? ^^).
Sinon, beaucoup d'informations d'un coup, on a du mal à tout assimiler et une envie de lire en diagonale était présente vers la fin. Personnellement, je te conseillerais de ne rien mettre sur les collines magiques, ce sera insérable plus tard dans ton texte. Beaucoup de blanc, essaie de mettre des nuances, une ville toute blanche me ferait faire des cauchemars >< j'aime bien la fin par contre, et je veux en savoir plus ¤___¤

c'est tout, et puis t'arrête pas, continue Smile

__________________________________
<br>

kirlim
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3190
Votre talent : Écriture
Points : 2761
Date d'inscription : 12/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Sam 8 Nov 2008 - 8:45

Merci Pacô.
Fira existe c'est une ville grecque toute blanche que j'ai visité c'est en fait la capitale d'une ile très célèbre...
Je n'ai pas lu Eragon. Il y a des villes de nom similaire ?

J'ai des doutes sur ce que tu me dis quand a la cinquième heure. pour moi les heures sont invariables. Notamment : Il est cinq heure, Paris s'éveille... de Dutronc. il ne me semble pas qu'il y est un s à heure ?! Je vais voir la règle sur le net.
Merci pour les autres remarques je vais relire tout ça et tenter de faire moins condensé. Lire en diagonale Aie !

Pour les collines, vous avez raison. surtout que j'ai la possibilité de le faire comprendre plus tard...


Dernière édition par malaulau le Dim 9 Nov 2008 - 5:49, édité 1 fois
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  Pacô le Sam 8 Nov 2008 - 9:58

Beh justement... c'est ce que je t'ai dit silent
Pacô a écrit:Cinq heures (c'est la cinquième heure) du matin venait (raison de plus de pas mettre de "s" à heure Razz Tu aurais dû accorder pour rester dans la logique ^^)
C'est juste que j'ai zapé de te virer le "s". Mais c'est bien toi qui as mis un s Razz.

Et pour Eragon, ce n'est pas que je te mets en garde de ne pas copier Eragon (sinon ce serait une copie d'une copie xD) mais plutôt qu'il faut faire super attention de ne pas faire comme Paollini... On dirait un calcage de Tolkien lui...
Mais t'inquiète, pour l'instant, ça va Smile.

Peut être faut-il mieux décrire le Commander, en intriguant le lecteur... Et comme c'est le premier chapitre, peut-être vaurait-il commencer par poser les premières pierres du "problème" qui s'annonce, à travers ce perso... (conseil d'une maison d'édition). Enfin, ce ne sont que des conseils Razz.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Dim 9 Nov 2008 - 5:38

J'ai vu Pacô j'ai repondu sur l'autre forum. Je ne comprenais pas ce que tu me disais car je croyais que tu voulais que je mette un "s" Embarassed Quelle gourde ! En fait au début la première phrase etait différente et je l'ai modifiée sans corriger le "s". Au départ j'avais un truc du style, si tu te souviens : "Cinq rayons lumineux venaient d'embraser le ciel.... cinq rayons pour indiquer chacune des heures... " C'etait beaucoup trop lourd et j'ai charclé sans corriger la faute, du coup Embarassed
Je trouve aussi ce passage un peu lourd, bien que je l'ai notablement allégé sur les conseils de Cocyclics. C'est très difficile de faire le juste assez sur un début de premier chapitre. Toutes les descriptions que j'allège me semblent si importantes que cela m'ennuie de les enlever...
De la même façon que ton premier chapitre de VVL, le tout début avec les mages etant plus pour moi un prologue qu'un chapitre, me semble trop lourd et pourtant tout ce que tu dis est important. Mais toujours la même question : comment faire pour alléger en donnant le maximun de renseignements ?

En fait la problématique n'est pas posée car tu as ici 1 page 1/2 du premier chapitre qui en fait 10 je crois. Voici la suite. Sur vos conseils je vais remanier ce début, j'y suis en plein dedans... PFFFFFFF pour la 100 000eme fois je crois. En tout cas merci beaucoup car c'est ce type de ressenti que je cherche. Si on veut lire en diagonale c'est qu'il y a trop de details pas assez d'accroche. A mon clavier !

J'ai pas compris en quoi je te rappelais Tolkien Razz


Dernière édition par malaulau le Dim 9 Nov 2008 - 8:37, édité 1 fois
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Dim 9 Nov 2008 - 5:40

Partie modifiée :
Cinq heure du matin venait de sonner sur Techna. Seuls quelques rayons de lune éclairaient timidement le bureau de Maître Avérus Ollandor. Installé dans son grand fauteuil de velours noir et vêtu de sa robe de chambre favorite, le vieil homme se tenait immobile, pensif… Un appel inattendu l’avait tiré d’un profond sommeil, deux heures plus tôt. Depuis, il réfléchissait en attendant un visiteur qui ne devrait plus tarder maintenant. La pièce dans laquelle il se trouvait était de dimensions généreuses, sobrement mais confortablement meublée. Un bureau long et massif, une armoire à double-battant, quelques étagères remplies de livres et de grimoires de toutes sortes et une vitrine dans laquelle étaient exposés d’insolites objets, constituaient l’essentiel de son mobilier. Toutefois, deux fauteuils moelleux, un épais tapis noir et or et quatre tableaux ajoutaient une touche de chaleur à l’ensemble. Enfin, un immense miroir, à l’autre bout de la pièce, complétait le tout.
Une sphère assez imposante, dans laquelle se mouvaient des volutes de fumée blanche, siégeait au centre du bureau et semblait occuper les pensées de son propriétaire. Maître Ollandor se sentait las, et peut-être pour la première fois de sa longue vie, bien vieux. Soudain, il se leva et se dirigea, toujours dans une semi-obscurité, vers la grande fenêtre située à gauche de son bureau. Cette dernière occupait presque un mur entier de la pièce. A son approche, elle s’ouvrit en silence. Le vieil homme s’avança sur le balcon et s’accouda à la rambarde. Situé au sommet de la colline enchantée de Callandur, le château dominait largement Fira, la capitale. A cette heure, la ville et le lac argenté d’Eridhur offraient un spectacle splendide.
Le château d’une blancheur d’ivoire, était lui-même un bijou d’architecture. Loin de ressembler à une forteresse grossière aux créneaux disgracieux, aucun élément défensif ou offensif n’enlaidissait les lignes épurées de l’édifice, qui trônait tel un joyau dans un écrin de verdure.Le regard perdu dans le lointain, le Grand commander observait la ligne sombre des montagnes qui marquaient la limite Est du royaume de Fira. La Lune, mutine, sembla jouer quelques instants avec ses longs cheveux argentés avant de se cacher derrière un nuage. Maître Ollandor fronça alors ses épais sourcils nuageux, il lui semblait avoir entrevu une lueur rouge dans le ciel devenu noir.

suite:
Il alla chercher ses petites lunettes qu’il avait négligemment laissées sur le bureau puis revint sur le balcon. Il les ajusta. Plus rien ! Il devait avoir rêvé. Machinalement, il caressa sa barbichette blanche en scrutant le lointain. Une boule de feu apparut tout à coup. Lentement mais sûrement, elle se dirigeait vers le château. Plus surpris qu’inquiet, Maitre Ollandor ne quitta plus l’apparition des yeux. Sa forme se dessinait de plus en plus distinctement dans le ciel et il finit enfin par reconnaître la silhouette d’un oiseau de feu. Comprenant alors que son visiteur arrivait enfin, il vint s’asseoir calmement à son bureau et attendit. Quelques secondes plus tard, la pièce fut baignée d’une lueur insoutenable alors que l’oiseau franchissait la fenêtre. A l’instant où il allait toucher le sol, il se métamorphosa en une somptueuse créature. Une femme d’une vingtaine d’années venait d’apparaître. Elle s’empressa de dégrafer la cape de voyage qu’elle portait dévoilant ainsi une silhouette élancée mise en valeur par une longue robe vaporeuse. Tout en réajustant la ceinture de soie noire qui soulignait la finesse de sa taille, elle se tourna vers le bureau situé à sa droite.
Ollandor sourit.
— Bonjour Arianna, dit-il d’une voix douce, as-tu fait bon voyage ?
La jeune femme, nullement impressionnée par la présence du grand maître, plongea son regard d’azur dans les yeux bleus de son interlocuteur. Son visage à l’ovale parfait rehaussé par de hautes pommettes rosies par l’effort, affichait un air contrarié.
— Bonjour Averus, je suis désolée de mon retard, mais on a eu un petit problème technique au phototrain, s’excusa-t-elle sur un ton un peu agacé. Il faudra un jour prochain trouver une solution plus fiable pour relier nos lunes. Je ne peux tout de même pas faire quatre mille lieues en volant le long du photorail à chaque imprévu, cela n’est guère discret ! Enfin, me voilà et avec, malheureusement, de mauvaises nouvelles…
La jeune femme après avoir défroissé sa robe couleur nuit, prit place dans un des confortables fauteuils face au grand bureau. Elle croisa ses longues jambes fuselée et s’adressa à Ollandor :
— Des rumeurs commencent à circuler sur Aqua, malgré tous mes efforts pour contenir l’événement. Je crains que l’arrivée de la police Psy n’aggrave les choses.
Arianna lança un regard en coin à Ollandor, espérant sans doute une remarque qui lui aurait permis de dire ce qu’elle pensait exactement du Facteur Psy et de sa police. Comme le grand Maître semblait vouloir s’abstenir de tout commentaire sur ce point précis, elle se contenta de soupirer.
— J’imagine que tu as quelques renseignements complémentaires à me fournir si tu as fait ce déplacement par les airs, plutôt qu’en empruntant les voies officielles des miroirs, fit-il finalement d’un ton posé.
Il jeta à nouveau un coup d’œil à la pendule qui indiquait maintenant cinq heures vingt.
— Oui, je ne voulais pas alerter inutilement les gardiens des miroirs avant de connaître ta décision. Dans le doute j’ai préféré rester discrète, c’est un peu raté à cause de ce maudit train, mais l’intention y était, répondit la jeune femme en décroisant et recroisant les jambes. Je me suis rendue sur place après t’avoir appelé, pour tenter de trouver des indices avant que la police n’arrive.
— Bien, bien et, alors ? l’encouragea Ollandor, en s’enfonçant encore plus profondément dans son fauteuil, un sourcil dressé en signe d’intérêt.
— Rien, aucune effraction, aucune trace de violence extérieure, comme la dernière fois, reprit-elle, un air d’incompréhension sur le visage. Les repousseurs semblent n’avoir rien constatés. On pourrait croire, en les écoutant, que la nuit a été calme, normale ! Toutefois, les veilleurs semblent avoir enregistrés quelque chose. Je ne suis évidemment pas qualifiée pour visionner leurs enregistrements, cela dépasse mes compétences. D’ailleurs, entre nous, je pense que les membres de la police Psy ont fait exprès de rendre l’accès aux bases de données de ces caméras espionnes aussi complexe. Ainsi, ils sont certains d’être les seuls à pouvoir les consulter ou du moins les premiers !
Arianna, un peu agacée, lissa un pli imaginaire de sa robe. Constatant une fois de plus que le grand mage restait impassible à l’évocation du facteur Psy, elle continua, déçue :
— Mais je confirme l’intrusion. Le ou les voleurs sont parvenus à franchir les différents obstacles jusqu’à la chambre secondaire. La pièce est sens dessus dessous. Il est donc difficile de savoir si une ou plusieurs sphères ont disparu. J’attends un rapport complet de l’équipe de nettoyage. Les transmuteurs ne m’ont pas laissée entrer dans la salle principale.
A la seule évocation des transmuteurs, gardiens des lieux de haute sécurité, elle frissonna légèrement.
Devant l’air pensif d’Ollandor, elle se hâta de préciser :
— Je ne connais pas l’ampleur du désastre. J’espère seulement que personne n’a pu y pénétrer. Tu sais ce que cela impliquerait, conclut-elle d’un air sombre.
Après quelques secondes d’un silence pesant, elle se décida à reprendre la parole :
— Cela fait deux fois en dix ans, Avérus, je commence à être franchement inquiète. La méthodologie, les moyens mis en œuvre, cela n’est pas banal ! Cette fois, on ne pourra pas cacher l’événement très longtemps, surtout avec l’arrivée de la police Psy.
Elle s’enfonça dans le fauteuil en poussant de nouveau un long soupir, et scruta le visage de Maître Ollandor d’un air anxieux.
— Bien, tu as raison ! Si lors de la première effraction nous étions démunis et impuissants sans savoir si un vol avait vraiment eu lieu, le renforcement des mesures de sécurité et de contrôles mis en place depuis, va sans doute nous en apprendre plus. Et cela grâce au facteur Psy.
A ces mots, le grand maître sourit à Arianna, qui répondit par une petite moue dubitative.
— Que faisons-nous alors ? demanda-t-elle, en prenant l’air le plus dégagé possible.
— Je me dois d’informer les responsables des autres lunes de l’incident, répondit Ollandor, sur un ton devenu grave. Nous devons réagir face à ce qui pourrait s’avérer être un complot bien organisé. Une deuxième effraction, au même endroit, avec une méthode bien plus sophistiquée que lors de la précédente intrusion, des moyens sans aucun doute importants, ce n’est pas une simple coïncidence. Les portiques de magie, les repousseurs, les transmuteurs, rien ne semble avoir été efficace... Etonnant, et même inquiétant.


Dernière édition par malaulau le Dim 9 Nov 2008 - 11:13, édité 9 fois
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Dim 9 Nov 2008 - 6:03

Pour la sphère qui siège : cela n'est pas de moi au fait. J'avais mis "troner" et Cocyclics m'a corrigé par siéger. Devant mon étonnement j'ai eu droit à une explication que j'ai totalement oubliée j'avoue. Mais il semblerait que tout comme "le mal siège ici", un objet siège egalement. L'étymologie vient bien "d'un siège" mais le sens a evolué et le mot peut donc être utilisé pour parler d'un objet mis en evidence... Bah ! Cela doit être vrai car j'ai trouvé sur le net plusieurs exemples et j'ai donc utilisé la formule proposée.

(il observe plus les montages que l'ombre je pense, surtout le matin...)
L'idée etait que le soleil se levant aussi à l'est les montagnes etant à l'est on n'observe que les contours des montagnes donc plus leurs ombres ... Mais je n'y tiens pas plus que cela...


Pour le reste, citation en vrac... (je n'ai malheureusement rien inventé bien que cette figure de style, dont tu as fait un edifiant sujet dans ton forum, me plaise assez :
Quand il eût raconté son histoire, le prince releva ses sourcils, qu’il avait nuageux, et une pluie fine se mit à tomber.
en ce qui concerne le ciel il était gris bleu à la manière atlantique et l'hommage était rendu plutôt à quelque dieu breton au sourcil nuageux et à l'humeur pluvieuse,

Le ciel fronce ses sourcils nuageux juste au dessus de ce court-bouillon qui rougit les corps comme des homards.
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  Pacô le Dim 9 Nov 2008 - 13:04

malaulau a écrit:

Il alla chercher ses petites lunettes qu’il avait négligemment laissées sur le bureau puis revint sur le balcon. Il les ajusta. Plus rien ! Il devait avoir rêvé. Machinalement, il caressa sa barbichette blanche en scrutant le lointain. Une boule de feu apparut tout à coup. Lentement mais sûrement, elle se dirigeait vers le château. Plus surpris qu’inquiet, Maitre Ollandor ne quitta plus l’apparition des yeux. Sa forme se dessinait de plus en plus distinctement dans le ciel et il finit enfin par reconnaître la silhouette d’un oiseau de feu. Comprenant alors que son visiteur arrivait enfin, il vint s’asseoir (venir s'asseoir... ça me gêne un peu) calmement (et calmement aussi) à son bureau et attendit. Quelques secondes plus tard, la pièce fut baignée d’une lueur insoutenable alors que l’oiseau franchissait la fenêtre. A l’instant où il allait toucher le sol, il se métamorphosa en une somptueuse créature. Une femme d’une vingtaine d’années venait (en plus, y'a la répétition du "venir") d’apparaître. Elle s’empressa de dégrafer la cape de voyage qu’elle portait dévoilant ainsi une silhouette élancée mise en valeur par une longue robe vaporeuse. Tout en réajustant la ceinture de soie noire qui soulignait la finesse de sa taille, elle se tourna vers le bureau situé à sa droite.
Ollandor sourit.
— Bonjour Arianna, dit-il d’une voix douce, as-tu fait bon voyage ?
La jeune femme, nullement impressionnée par la présence du grand maître, plongea son regard d’azur dans les yeux bleus de son interlocuteur. Son visage à l’ovale parfait rehaussé par de hautes pommettes rosies par l’effort (oulah, y'a là une succession d'adjectifs qui alourdit un peu, non?), affichait un air contrarié.
— Bonjour Averus, je suis désolée de mon retard, mais on a eu un petit problème technique au phototrain, s’excusa-t-elle sur un ton un peu agacé. Il faudra un jour prochain trouver une solution plus fiable pour relier nos lunes. Je ne peux tout de même pas faire quatre mille lieues en volant le long du photorail à chaque imprévu, cela n’est guère discret ! Enfin, me voilà et avec, malheureusement, de mauvaises nouvelles…
La jeune femme après avoir défroissé sa robe couleur nuit, prit place dans l'un des confortables fauteuils face au grand bureau. Elle croisa ses longues jambes fuselées et s’adressa à Ollandor :
— Des rumeurs commencent à circuler sur Aqua, malgré tous mes efforts pour contenir l’événement. Je crains que l’arrivée de la police Psy n’aggrave les choses.
Arianna lança un regard en coin à Ollandor, espérant sans doute une remarque qui lui aurait permis de dire ce qu’elle pensait exactement du Facteur Psy et de sa police. Comme le grand Maître semblait vouloir s’abstenir de tout commentaire sur ce point précis, elle se contenta de soupirer.
— J’imagine que tu as quelques renseignements complémentaires à me fournir si tu as fait ce déplacement par les airs, plutôt qu’en empruntant les voies officielles des miroirs, fit-il finalement d’un ton posé.
Il jeta à nouveau un coup d’œil à la pendule qui indiquait maintenant cinq heure (encore le même souci Razz) vingt.
— Oui, je ne voulais pas alerter inutilement les gardiens des miroirs avant de connaître ta décision. Dans le doute j’ai préféré rester discrète, c’est un peu raté à cause de ce maudit train, mais l’intention y était, répondit la jeune femme en décroisant et recroisant les jambes. Je me suis rendue sur place après t’avoir appelé, pour tenter de trouver des indices avant que la police n’arrive.
— Bien, bien et, alors ? l’encouragea Ollandor, en s’enfonçant encore plus profondément dans son fauteuil, un sourcil dressé en signe d’intérêt.
— Rien, aucune effraction, aucune trace de violence extérieure, comme la dernière fois, reprit-elle, un air d’incompréhension sur le visage. Les repousseurs semblent n’avoir rien constaté (tu es sûr du "s"?). On pourrait croire, en les écoutant, que la nuit a été calme, normale ! Toutefois, les veilleurs semblent avoir enregistré quelque chose. Je ne suis évidemment pas qualifiée pour visionner leurs enregistrements, cela dépasse mes compétences. D’ailleurs, entre nous, je pense que les membres de la police Psy ont fait exprès de rendre l’accès aux bases de données de ces caméras espionnes aussi complexe. Ainsi, ils sont certains d’être les seuls à pouvoir les consulter ou du moins les premiers !
Arianna, un peu agacée, lissa un pli imaginaire de sa robe. Constatant une fois de plus que le grand mage restait impassible à l’évocation du facteur Psy, elle continua, déçue :
— Mais je confirme l’intrusion. Le ou les voleurs sont parvenus à franchir les différents obstacles jusqu’à la chambre secondaire. La pièce est sens dessus dessous. Il est donc difficile de savoir si une ou plusieurs sphères ont disparu. J’attends un rapport complet de l’équipe de nettoyage. Les transmuteurs ne m’ont pas laissé (le "m'" est un COI Razz) entrer dans la salle principale.
A la seule évocation des transmuteurs, gardiens des lieux de haute sécurité, elle frissonna légèrement.
Devant l’air pensif d’Ollandor, elle se hâta de préciser :
— Je ne connais pas l’ampleur du désastre. J’espère seulement que personne n’a pu y pénétrer. Tu sais ce que cela impliquerait, conclut-elle d’un air sombre.
Après quelques secondes d’un silence pesant, elle se décida à reprendre la parole :
— Cela fait deux fois en dix ans, Avérus, je commence à être franchement inquiète. La méthodologie, les moyens mis en œuvre, cela n’est pas banal ! Cette fois, on ne pourra pas cacher l’événement très longtemps, surtout avec l’arrivée de la police Psy.
Elle s’enfonça dans le fauteuil en poussant de nouveau un long soupir, et scruta le visage de Maître Ollandor d’un air anxieux.
— Bien, tu as raison ! Si lors de la première effraction nous étions démunis et impuissants sans savoir si un vol avait vraiment eu lieu, le renforcement des mesures de sécurité et de contrôles mis en place depuis, va sans doute nous en apprendre plus. Et cela grâce au facteur Psy.
A ces mots, le grand maître sourit à Arianna, qui répondit par une petite moue dubitative.
— Que faisons-nous alors ? demanda-t-elle, en prenant l’air le plus dégagé possible.
— Je me dois d’informer les responsables des autres lunes de l’incident, répondit Ollandor, sur un ton devenu grave. Nous devons réagir face à ce qui pourrait s’avérer être un complot bien organisé. Une deuxième effraction, au même endroit, avec une méthode bien plus sophistiquée que lors de la précédente intrusion, des moyens sans aucun doute importants, ce n’est pas une simple coïncidence. Les portiques de magie, les repousseurs, les transmuteurs, rien ne semble avoir été efficace... Étonnant, et même inquiétant.

J'adore ce passage personnellement. Comme la dernière fois que je l'avais lu. J'espère d'ailleurs ne pas avoir laissé passer quelques fautes, parce que souvent, quand je suis pris dedans, je fais moins gaffe. Il faut même parfois que je m'arrête pour relire, parce que je suis allé rop vite, sans prendre le temps de réfléchir si l'accord était bien fait ^^'.
Non, celui là, il fait "rentrer" dans l'histoire. Genre, le Facteur Psy, on ne sait pas encore vraiment ce que c'est exactement, mais on ressent immédiatement les premières tentions, et ça c'est bien Wink.
Bref, j'aime ^^'.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Dim 9 Nov 2008 - 13:32

Merci pacô pour tes remarques, je retourne bosser le passage. Je l'ai retravaillé avant de le poster ici Razz
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  Pacô le Dim 9 Nov 2008 - 14:25

Oki, on a donc droit à la réalisation avec peaufinage? Very Happy

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  kirlim le Dim 9 Nov 2008 - 15:19

Les repousseurs semblent n’avoir rien constatés. On pourrait croire, en les écoutant, que la nuit a été calme, normale ! Toutefois, les veilleurs semblent avoir enregistrés quelque chose.

juste là, il y a une répétition pas belle ^^

sinon j'aime beaucoup, on a de plus en plus envie d'avoir la suite, le style est coulant..
continue comme ça ! Surprised

__________________________________
<br>

kirlim
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3190
Votre talent : Écriture
Points : 2761
Date d'inscription : 12/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Dim 9 Nov 2008 - 16:58

merci beaucoup, elle m'avait echappée celle-là Embarassed

pour Pacô : 5h20 là je crois pas. Je pense que si tu mets les minutes derrière il y a un "s" à heures car ce n'est plus la cinquième heure mais cinq heures + des minutes... En tout cas s'il y a faute elle etait volontaire celle-là car je croyais que cela marchait ainsi.
Trouvé :
http://orthonet.sdv.fr/pages/informations_p11.htmlPluriel d’un NOMBRE
FRACTIONNAIRE.

Un euro et soixante centimes : 1,60 euro ? ou « euros » ?
Non! Le pluriel commence à 2.
Donc 1.99 euro – 2,05 euros.
Un kilomètre et 850 mètres : 1,850 kilomètre.
3,5 quintaux de blé ont été livrés– 1,78 quintal a été consommé –
0,75 euro – 1,75 euro – 2,75 euros. – 1,820 mètre – 2,100 kilomètres -
Une heure et quart – deux heures et demie – huit heures vingt-cinq
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Dim 9 Nov 2008 - 17:29

Pacô a écrit:Oki, on a donc droit à la réalisation avec peaufinage? Very Happy
ben vouiiiiiiiii
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  kirlim le Dim 9 Nov 2008 - 18:32

1 euro 99 centimes
1,99 euros (ce n'est pas deux euros mais un euro et un euro non entier)
non ? y a une règle pour ça il me semble

__________________________________
<br>

kirlim
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3190
Votre talent : Écriture
Points : 2761
Date d'inscription : 12/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  Pacô le Dim 9 Nov 2008 - 18:44

Apparemment non Razz.
Au temps pour moi malaulau... Là, on se heurte au côté chiant de notre langue, et qui finalement, n'apporte pas grand chose --".

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Lun 10 Nov 2008 - 3:31

la règle c'est que le pluriel est considéré à partir de 2 ! ?! J'avoue que je l'ignorais... Le côté chiant comme dit Pacô !
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Lun 10 Nov 2008 - 6:32

Encore un chtit bout pour mes deux intervenants, le dernier je ne veux pas monopoliser votre temps de correction ;-)


Ollandor semblait réfléchir à haute voix, les yeux rivés au plafond.
Arianna préféra rester silencieuse.
— Ce qui reste à comprendre, ce sont les intentions exactes des voleurs, car je ne vois vraiment pas, dans les circonstances actuelles, ce qu’ils pourraient faire d’un éventuel butin, finit par dire le grand maître en regardant de nouveau la jeune femme.
Il se redressa complètement et avança la main vers la sphère qui trônait toujours au centre du bureau. Le grand maître toucha la surface cristalline du globe. Un « pop ! » se fit entendre. Un tiroir secret, caché dans le socle en bois sur lequel était posé l’objet, venait de s’ouvrir. Sans une seule hésitation, il y plaça la main. Cette dernière fut immédiatement recouverte par des grains de sable très fins et presque transparents qui se mirent à luire doucement dans l’obscurité. Puis, la sphère s’illumina. Ollandor s’adressa alors directement à la boule lumineuse, d’une voix ferme :
« Message prioritaire pour Ancestra, Mystica et Selvia. Une réunion du grand conseil aura lieu dans une vingtaine de minutes sur Techna et, la présence des membres de la confrérie est requise. »
Il retira sa main du tiroir puis fixa Arianna qui le regardait d’un air soucieux.
— Je dois maintenant me préparer pour la réunion. Tu peux aller directement en salle, si tu le désires, fit-il en se levant.
La jeune femme se leva également et le regarda des pieds à la tête. Elle lui adressa à nouveau un de ses magnifiques sourires.
— Je vais t’attendre, je sais que tu n’en auras pas pour longtemps pour te préparer n’est-ce pas ?
Il lui sourit à son tour.
— Tenue de cérémonie, fit-il en balayant de sa main droite sa robe de chambre.
Aussitôt, celle-ci fut remplacée par une toge bleue marine à bordure dorée, un médaillon apparut à son cou alors qu’une bague corail se matérialisait à un de ses doigts. Enfin, un sceptre gigantesque avec à son sommet une pierre blanche qui ressemblait à un diamant, se maintenait en lévitation face à lui. Ollandor s’en empara.
— Je suis toujours aussi fascinée devant l’étendue des pouvoirs des Maîtres enchanteurs, fit Arianna admirative.
Ollandor se tourna vers elle et fronça les sourcils, l’air surpris.
— Tu es bien trop modeste Arianna. Je suis tout aussi admiratif devant tes capacités.
La jeune femme fit une petite moue.
— Cela n’est rien comparé à tes pouvoirs.
— Ah oui, tu crois ? répliqua Ollandor. Que fais-tu de tes dons de métamorphismes qui te permettent de te transformer en oiseau ? Que dire de tes capacités de transsubstantiation qui t’autorise à modifier les propriétés de la matière, à changer l’eau en feu, la pierre en or ? Je ne parlerais pas de tes origines sylphides qui te confèrent bien d’autres avantages… notamment sur les hommes, n’est-ce pas ?
Arianna rougit légèrement.
— Euh, certes… mais Aqua si elle abrite de nombreux polymorphes n’a malheureusement jamais donné naissance à d’authentiques magiciens !
— Et cela te chagrine ?
— Et bien c’est-à-dire que…nous avons de temps en temps, nous, membres du peuple d’Aqua, l’impression d’être considérés comme appartenant à une espèce inférieure, murmura Arianna, un peu gênée de livrer ainsi un sentiment partagé par nombre d’Aquantes.
Ollandor la regarda, surpris par ces confidences inattendues et sembla réfléchir.
— Techna, bien que patrie des mages au même titre qu’Ancestra en son temps, abrite maintenant, au contraire d’Aqua, de nombreuses personnes qui n’utilisent plus la magie. En revanche, la technicomagie… Oui, oui, je sais fit Ollandor en arrêtant d’un geste les remarques que s’apprêtaient à formuler Arianna. Ce commerce de technicomagie est soit disant marginal et plus ou moins contrôlé. Mais, je suis intimement persuadé que ce dernier est en plein essor. Ce n’est pas à toi que j’apprendrais l’étendue et le danger que représentent ces technologies. Je me souviens d’une séance du conseil où tu avais émis des réserves quant à l’autorisation de mise sur le marché de ces produits, non ?
Arianna fit un signe de tête affirmatif. Ollandor s’approcha à nouveau de la grande fenêtre et jeta un coup d’œil au dehors, il reprit a mi-voix :
— Tu avais sans doute déjà entrevu, à l’époque, le fait que la technicomagie serait dangereuse. J’aurais du t’écouter. Nos avis convergeaient, mais j’ai préféré me bercer d’illusions et me fier à l’opinion des autres membres du conseil.
Ollandor qui était sorti sur le balcon admirait maintenant Fira. Arianna s’approcha silencieusement.
— Il faut reconnaître que ces technologies peuvent être très utiles. Regarde nos dômes, le renouvellement de l’air. Tout se fait grâce aux sphères technicomagiques. Sans elles, Aqua serait bien moins peuplée et surtout seuls les vrais aquantes pourraient vivre sous l’eau. Nous avons si peu de terres émergées !
Etonné par son intervention, Ollandor parût réfléchir :
— Il est vrai que la technicomagie est attractive par de nombreux aspects. C’est d’ailleurs un des problèmes ! Mais, je persiste à dire qu’elle nous éloigne trop des lois de la Nature et, bien plus grave, de nos origines magiques. L’interdire maintenant… Je ne sais pas si cela est encore possible.
Arianna sursauta.
— Nous ne pouvons plus nous en passer, Avérus. Comment ferions-nous sur Aqua ? s’alarma-t-elle.
— Je parlais de l’interdire à la vente, interdire ces objets pour une utilisation privée. Ou du moins augmenter les contrôles. La technicomagie nous a, certes, facilité la vie mais, en contrepartie, les pouvoirs des magiciens, trop peu utilisés, ont fini par s’affaiblir voire par se tarir, même parmi certaines anciennes lignées de sorciers autrefois prestigieuses et reconnues...
Le vieil homme poussa un soupir et se retourna vers la jeune femme qui l’écoutait avec un intérêt croissant.
— Vois-tu, Arianna, je ne l’ai jamais dit mais de nombreux enfants naissent aujourd’hui sans aucune essence magique ou si peu !
L’étonnement apparût sur le visage de la jeune femme.
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  kirlim le Lun 10 Nov 2008 - 16:51

Bon, au niveau de la correction, tu demanderas à ton admin préféré ^^ (personnellement, je n'ai rien vu de vilain :p)
Sinon, on entre encore plus dans le cadre, un monde magique (avec plusieurs espaces de vie si je ne me trompe pas : aqua...) où la magie est "modernisée" et donc dévalorisée.
Juste un truc à te conseiller, si tu commences à parler d'autant de pouvoir, de magie, et tout... ( le sceptre qui vole vers lui...), ça va être dur à gérer par la suite. S'il y a (par exemple) une grande bataille où sera jouée l'enjeu de l'univers, les deux (ou plus) camps vont devoir se battre de toutes leurs forces, et donc exploiter des ressources magiques importantes et tu seras alors sur un terrain inconnu où tu n'auras fixé aucune limite.
Donc bon, fais juste gaffe avec ça ^^

très très bon passage, qui nous éclaire un peu (mais juste un peu donc on veut une suite è_é)

__________________________________
<br>

kirlim
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3190
Votre talent : Écriture
Points : 2761
Date d'inscription : 12/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  Pacô le Lun 10 Nov 2008 - 17:45

malaulau a écrit:
Ollandor semblait réfléchir à haute voix, les yeux rivés au plafond.
Arianna préféra rester silencieuse.
— Ce qui reste à comprendre, ce sont les intentions exactes des voleurs, car je ne vois vraiment pas, dans les circonstances actuelles, ce qu’ils pourraient faire d’un éventuel butin, finit par dire le grand maître en regardant de nouveau la jeune femme.
Il se redressa complètement et avança la main vers la sphère qui trônait toujours au centre du bureau. Le grand maître toucha la surface cristalline du globe. Un « pop ! » se fit entendre. Un tiroir secret, caché dans le socle en bois sur lequel était posé l’objet, venait de s’ouvrir. Sans une seule hésitation, il y plaça la main. Cette dernière fut immédiatement recouverte par des grains de sable très fins et presque transparents qui se mirent à luire doucement dans l’obscurité. Puis, la sphère s’illumina. Ollandor s’adressa alors directement à la boule lumineuse, d’une voix ferme :
« Message prioritaire pour Ancestra, Mystica et Selvia. Une réunion du grand conseil aura lieu dans une vingtaine de minutes sur Techna et, la présence des membres de la confrérie est requise. »
Il retira sa main du tiroir puis fixa Arianna qui le regardait (un de trop je pense) d’un air soucieux.
— Je dois maintenant me préparer pour la réunion. Tu peux aller directement en salle, si tu le désires, fit-il en se levant.
La jeune femme se leva également et le regarda des pieds à la tête. Elle lui adressa à nouveau l'un de ses magnifiques sourires.
— Je vais t’attendre, je sais que tu n’en auras pas pour longtemps pour te préparer n’est-ce pas ?
Il lui sourit à son tour.
— Tenue de cérémonie, fit (répétition)-il en balayant de sa main droite sa robe de chambre.
Aussitôt, celle-ci fut remplacée par une toge bleue marine à bordure dorée, un médaillon apparut à son cou alors qu’une bague corail se matérialisait à l'un de ses doigts. Enfin, un sceptre gigantesque avec à son sommet une pierre blanche ("surmonté d'une pierre blanche" conviendrait peut être mieux) qui ressemblait à un diamant, se maintenait en lévitation face à lui. Ollandor s’en empara.
— Je suis toujours aussi fascinée devant l’étendue des pouvoirs des Maîtres enchanteurs, fit Arianna admirative.
Ollandor se tourna vers elle et fronça les sourcils, l’air surpris.
— Tu es bien trop modeste Arianna. Je suis tout aussi admiratif devant tes capacités.
La jeune femme fit une petite moue. (on fait une moue, ou on fait la moue?)
— Cela n’est rien, comparé à tes pouvoirs.
— Ah oui, tu crois ? répliqua Ollandor. Que fais-tu de tes dons de métamorphismes (euh le métamorphisme c'est ça, tu veux pas plusd ire métamorphose?) qui te permettent de te transformer en oiseau ? Que dire de tes capacités de transsubstantiation qui t’autorisent à modifier les propriétés de la matière, à changer l’eau en feu, la pierre en or ? Je ne parlerai pas de tes origines sylphides (je sais pas si "sylphides" peut faire adjectif...) qui te confèrent bien d’autres avantages… notamment sur les hommes, n’est-ce pas ?
Arianna rougit légèrement.
— Euh, certes… mais Aqua (même) si elle abrite de nombreux polymorphes n’a malheureusement jamais donné naissance à d’authentiques magiciens !
— Et cela te chagrine ?
— Eh bien c’est-à-dire que… nous avons de temps en temps, nous, membres du peuple d’Aqua, l’impression d’être considérés comme appartenant à une espèce inférieure, murmura Arianna, un peu gênée de livrer ainsi un sentiment partagé par nombre d’Aquantes.
Ollandor la regarda (je sais, le dernier regard est loin, mais je pense qu'il faudrait trouver un autre verbe pour désigner cet acte Wink), surpris par ces confidences inattendues et sembla réfléchir.
— Techna, bien que patrie des mages au même titre qu’Ancestra en son temps, abrite maintenant, au contraire d’Aqua, de nombreuses personnes qui n’utilisent plus la magie. En revanche, la technicomagie… Oui, oui, je sais fit Ollandor en arrêtant d’un geste les remarques que s’apprêtaient à formuler Arianna. Ce commerce de technicomagie est soit disant marginal et plus ou moins contrôlé. Mais, je suis intimement persuadé que ce dernier est en plein essor. Ce n’est pas à toi que j’apprendrais l’étendue et le danger que représentent ces technologies. Je me souviens d’une séance du conseil où tu avais émis des réserves quant à l’autorisation de mise sur le marché de ces produits, non ?
Arianna fit un signe de tête affirmatif. Ollandor s’approcha à nouveau de la grande fenêtre et jeta un coup d’œil au-dehors, il reprit à mi-voix :
— Tu avais sans doute déjà entrevu, à l’époque, le fait que la technicomagie serait dangereuse. J’aurais dû t’écouter. Nos avis convergeaient, mais j’ai préféré me bercer d’illusions et me fier à l’opinion des autres membres du conseil.
Ollandor qui était sorti sur le balcon admirait maintenant Fira. Arianna s’approcha silencieusement.
— Il faut reconnaître que ces technologies peuvent être très utiles. Regarde nos dômes, le renouvellement de l’air. Tout se fait grâce aux sphères technicomagiques. Sans elles, Aqua serait bien moins peuplée et surtout seuls les vrais aquantes pourraient vivre sous l’eau. Nous avons si peu de terres émergées !
Étonné par son intervention, Ollandor parût réfléchir :
— Il est vrai que la technicomagie est attractive par de nombreux aspects. C’est d’ailleurs l'un des problèmes ! Mais(,) je persiste à dire qu’elle nous éloigne trop des lois de la Nature et, bien plus grave, de nos origines magiques. L’interdire maintenant… Je ne sais pas si cela est encore possible.
Arianna sursauta.
— Nous ne pouvons plus nous en passer, Avérus. Comment ferions-nous sur Aqua ? s’alarma-t-elle.
— Je parlais de l’interdire à la vente, interdire ces objets pour une utilisation privée. Ou du moins augmenter les contrôles. La technicomagie nous a, certes, facilité la vie mais, en contrepartie, les pouvoirs des magiciens, trop peu utilisés, ont fini par s’affaiblir voire par se tarir, même parmi certaines anciennes lignées de sorciers autrefois prestigieuses et reconnues...
Le vieil homme poussa un soupir et se retourna vers la jeune femme qui l’écoutait avec un intérêt croissant.
— Vois-tu, Arianna, je ne l’ai jamais dit mais de nombreux enfants naissent aujourd’hui sans aucune essence magique ou si peu...
L’étonnement apparût (se dessina) sur le visage de la jeune femme.

Dans le prolongement de l'autre.
Attention néanmoins à quelques dérangeantes répétitions...
Aussi, l'autre reproche, c'est qu'on a une accululationde termes inventés... C'est énorme ôO. J'trouve que ça peut faire un peu beaucoup pour un petit passage Wink.

Sinon, il y a quelques allusions aux problèmes de notre société, mis sous le voile du fantastique, qui me plaisent Smile.
Bonne suite (ça nous gêne pas de lire ^^)

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  malaulau le Mar 11 Nov 2008 - 7:52

Vous savez que vous etes trop gentils^^
Non il n'y a pas de supers grosses batailles etc. Ce "livre" est un bouquin destiné à mes filles, il est pour des ados de 12 ans mini voire plus si grands enfants (comme moi ^^) Il y aura evidemment un final non ecrit encore (souci de ne pas faire cliché qui me tracasse, je cherche THE Idea ) où gentils et vilains s'affronteront mais pas de gagnant véritable ...Chuuuuuuttt
Effectivement derrière la trame de l'histoire un message sous-jacent mais qui ne doit pas être non plus trop evident pour ne pas paraître c****t

Merci pour les corrections et les remarques, et la mise en evidence de répétitions qui m'avaient echappées...Je vais rebosser le tout.

Pour métamorphisme, cocyclics m'avait fait la remarque mais dans l'univers de la SF métamorphe existe déjà et cela ne veut pas dire la même chose du tout. Du coup j'ai extrapolé pour dire qu'Arianna est métamorphe d'où le mot don de métamorphisme. Je peux aussi dire don de métamorphe, tu préfères ? Métamorphose ne va pas vraiment car ce n'est pas tout à fait la même chose dans mon Univers car les transformations sont limitées pour les métamorphes. Bref, ils n'ont pas la faculté de faire ce qu'ils veulent... Faut lire le bouquin pour savoir ! Pub ! Razz
avatar
malaulau
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 360
Localisation : Pas loin du volcan
Emploi/loisirs : Roller en ce moment
Points : 175
Date d'inscription : 24/09/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les six sphères

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum