Waldynn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Waldynn

Message  Skip'tablet le Dim 19 Oct 2008 - 14:47

Nom provisoire d'une histoire que j'écris, rien de concret juste pour m'amuser, c'est mal écrit et tout mais tant pis xD je montre quand même parce-que j'avais dis à Paco que je lui montrerai xD
Voilà l'horreur ^^ enfin juste le début ^^



La douce brise matinale vint délicatement effleurer le visage du jeune garçon endormi. Tandis qu'un majestueux rapace, perché sur la cime d'un sapin, profita de ce souffle d'air pour déployer ses ailes et se laisser planer. Il se posa sur le torse du garçon , puis, il poussa un cri strident.

- « D'accord d'accord, grommela celui-ci, je me lève! »

Après avoir pris le temps de s'étirer de tout son long, l'adolescent se redressa les yeux mi-clos éblouis par le soleil qui passait à travers le feuillage des arbres. Il attrapa ses affaires et sauta à terre, puis il se en marche.

Il avançait ,lentement, laissant ses pieds nus gouter à la rosée matinale,qui imbibait l'herbe fraîche. Il respirait de grandes bouffées d'air, s'imprégnant de la sérénité que dégageait la forêt à cette heure.

Il y venait souvent, dès qu'il réussissait à échapper à la vigilance de son mentor. Il aimait ce calme, cette fraicheur et se retrouver seul. Juste lui et son aigle.
Un nouveau cri strident se fit entendre, le jeune garçon leva le coude et ,l'aigle qui l'avait tiré de ses rêves, vint s'y poser.
Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent à la lisière de la forêt et se dirigèrent vers l'unique habitation du cratère. Deux chevaux étaient attachés devant la maisonnette.
Les deux compagnons intrigués s'en approchèrent lorsqu'un homme sortit de l'habitation.
Il devait avoir une quarantaine d'années, grand, plutôt musclé, cheveux bruns, au visage très sympathique. Le garçon sursauta devant cette subite rencontre puis s'attarda sur les vêtements de cet homme. Des vêtements de qualité au couleurs du royaume.
L'homme remarquant la présence de l'adolescent sourit et se courba devant lui.

-« Bonjour Wylk! Je suis très heureux de te rencontrer à nouveau. Malheureusement je ne peux rester converser avec toi, je dois m'en aller. Mais nous allons nous revoir très bientôt! »

Sur ces quelques mots il monta sur un des chevaux et repartit au grand galop laissant Wylk totalement abasourdie.
Lorsqu'il se retourna enfin, il vit son mentor assit au fond de la pièce.

-« Bonjour Azar. »

Il rentra et s'installa sur un fauteuil en face du vieil homme. Contrairement à son habitude, Azar ne sermonna pas le jeune garçon pour son excursion nocturne. Il paraissait beaucoup plus préoccupé par autre chose.

-« Cet homme t'as-t-il apporté une mauvaise nouvelle?
-Il m'a seulement rappeler à qu'elle point ton anniversaire était beaucoup plus proche que je ne l'avais espéré, répondit le vieillard en poussant un long soupir de désespoir, Il nous a également invité à rejoindre la capitale au plus vite, le couple royal souhaiterait te revoir. »

Wylk ne prit pas la peine d'écouter les dernière parole d'Azar, il s'était arrêté à l'annonce du voyage. Lui qui n'avait jamais vu rien d'autre que ce cratère, il allait se rendre dans la plus grande ville du royaume. Il commença à s'imaginer comment pourrait être Waldyn et ses habitants. Il ne connaissait uniquement son maître, lui qui l'avait élevé depuis sa naissance et qui malgré ses faux airs de méchant s'inquiétait profondément pour son protégé.

-« Prépare vite tes affaires, nous partons de suite »,ajouta le vieil homme.

Ne se faisant pas prié plus longtemps, le jeune garçon se précipita dans le cagibi qui lui servait de chambre, laissant seul, un homme au visage creusé par l'anxiété et la peur. Cet homme qui pourtant autrefois était admiré ,et craint à la fois, par tous.
Wylk ressortit une dizaine de minutes après et retrouva Azar à la même place, mais il ne remarqua aucune affaire à ses côtés.

-« Tu n'emmènes rien? »

Le vieillard sursauta, apparemment il n'avait pas vu le temps passé perdu dans ses esprits. Il se leva, replia le tapis ,qui était au milieu de la pièce, révélant une trappe. Il l'ouvrit et descendit l'escalier qui menait à une pièce souterraine. Wylk s'approcha de l'ouverture, mais n'aperçut que l'escalier qui s'enfonçait dans les entrailles de la terre. Il était étonné, la bouche entrouverte, il se demanda comment il avait put passé à côtés de çà alors que cela faisait bientôt 16 ans qu'il vivait dans cette maison.
Azar remonta rapidement avec dans ses mains deux petits sacs qui paraissait bien rempli. Il referma la trappe, remit le tapis en place et sortit de la maison. Il découvrit la monture et s'empressa d'accrocher les deux sacs sur son dos, un de chaque côtés pour équilibrer. Pour finir, il se mit en selle avec une aisance que Wylk ne manqua pas de remarquer.
Sans mots ils prirent la route, Azar anxieux, Wylk rêvant.
Au bout d'une bonne heure de marche, ils arrivèrent au sommet Est du cratère. Wylk observa devant lui émerveillé, il découvrait enfin le monde. Ces immensité de champs parsemé de quelques habitations, des sentiers qui se croisaient et des habitants, la majorité des paysans, dont il n'apercevait que la silhouette minuscule au milieu des champs par centaine. Pendant ce temps Azar avait fait faire demi-tour au cheval et regardait intensément ce paysage qu'il connaissait de fond en comble et où ces seize dernières années avaient été les meilleurs de sa longue vie. La nostalgie le prit et il resta là à contempler.

-« C'est le destin... », murmura-t-il.

Il baissa les yeux et redirigea l'étalon vers leur destination. Il fut surpris de voir que Wylk ne l'avait pas attendu et était parti devant. Il ne le voyait plus à travers la forêt. Il se mit donc en route en espérant retrouvé son disciple avant qu'il ne se perde.
Finalement il aperçut Hyke dans le ciel, qui après après être resté sur l'épaule de Wylk avait dut avoir envie de se dégourdir les ailes. Il se mit donc au trot, et rapidement, il avait retrouvé le jeune garçon qui ne s'était rendu compte de rien.
avatar
Skip'tablet
Talent Habitué
Talent Habitué

Nombre de messages : 154
Emploi/loisirs : Impératrice à plein temps
Votre talent : Dessin
Points : 0
Date d'inscription : 31/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waldynn

Message  kirlim le Dim 19 Oct 2008 - 15:11

Il y a quelques fautes importantes, je laisse les correcteurs s'en charger mais j'ai remarqué deux ou trois confusions entre le participe passé et l'infinitif..

Un style très sympa, j'aime beaucoup, c'est bien écrit et ça coule bien.
Cependant, je trouve ça un peu... rapide.
Il rentre, il apprend qu'il est demandé, il s'en va ...
enfin bon, c'est juste mon avis hein .__.
mais j'aime bien moi, et e veux une suite :p

__________________________________
<br>

kirlim
Talent Divin
Talent Divin

Masculin Nombre de messages : 3190
Votre talent : Écriture
Points : 2761
Date d'inscription : 12/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waldynn

Message  Pacô le Dim 19 Oct 2008 - 17:06

Skip'tablet a écrit:

La douce brise matinale vint délicatement effleurer le visage du jeune garçon endormi. Tandis qu'un majestueux rapace, perché sur la cime d'un sapin, profita de ce souffle d'air pour déployer ses ailes et se laisser planer. Il se posa sur le torse du garçon , puis, il poussa un cri strident.
- « D'accord d'accord, grommela celui-ci, je me lève! »
Après avoir pris le temps de s'étirer de tout son long, l'adolescent se redressa les yeux mi-clos ébloui(s) (c'est l'enfant ou les yeux qui sont éblouis?) par le soleil qui passait à travers le feuillage des arbres. Il attrapa ses affaires et sauta à terre, puis il se (mit?) en marche.

Il avançait, lentement, laissant ses pieds nus goûter à la rosée matinale, qui imbibait l'herbe fraîche. Il respirait de grandes bouffées d'air, s'imprégnant de la sérénité que dégageait la forêt à cette heure.

Il y venait souvent, dès qu'il réussissait à échapper à la vigilance de son mentor. Il aimait ce calme, cette fraicheur et se retrouver seul. Juste lui et son aigle.
Un nouveau cri strident se fit entendre, le jeune garçon leva le coude et, l'aigle qui l'avait tiré de ses rêves, vint s'y poser.
Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent à la lisière de la forêt et se dirigèrent vers l'unique habitation du cratère. Deux chevaux étaient attachés devant la maisonnette.
Les deux compagnons intrigués s'en approchèrent lorsqu'un homme sortit de l'habitation.
Il devait avoir une quarantaine d'années, grand, plutôt musclé, cheveux bruns, au visage très sympathique. Le garçon sursauta devant cette subite rencontre puis s'attarda sur les vêtements de cet homme. Des vêtements de qualité aux couleurs du royaume.
L'homme remarquant la présence de l'adolescent sourit et se courba devant lui.

-« Bonjour Wylk! Je suis très heureux de te rencontrer à nouveau. Malheureusement je ne peux rester converser avec toi, je dois m'en aller. Mais nous allons nous revoir très bientôt! »

Sur ces quelques mots il monta sur l'un des chevaux et repartit au grand galop laissant Wylk totalement abasourdie (il s'agit bien d'un mec?).
Lorsqu'il se retourna enfin, il vit son mentor assis au fond de la pièce.
-« Bonjour Azar. »
Il rentra et s'installa sur un fauteuil en face du vieil homme. Contrairement à son habitude, Azar ne sermonna pas le jeune garçon pour son excursion nocturne. Il paraissait beaucoup plus préoccupé par autre chose.
-« Cet homme t'as-t-il apporté une mauvaise nouvelle?
-Il m'a seulement rappelé à quel point ton anniversaire était beaucoup plus proche que je ne l'avais espéré (tu es sur que ce n'est pas "que je ne le redoutais"?), répondit le vieillard en poussant un long soupir de désespoir. Il nous a également invités à rejoindre la capitale au plus vite, le couple royal souhaiterait te revoir. »

Wylk ne prit pas la peine d'écouter les dernière parole d'Azar, il s'était arrêté à l'annonce du voyage. Lui qui n'avait jamais vu rien d'autre que ce cratère, il allait se rendre dans la plus grande ville du royaume. Il commença à s'imaginer comment pourrait être Waldyn et ses habitants. Il ne connaissait uniquement son maître, lui qui l'avait élevé depuis sa naissance et qui malgré ses faux airs de méchant s'inquiétait profondément pour son protégé.
-« Prépare vite tes affaires, nous partons de suite »,ajouta le vieil homme.
Ne se faisant pas prier plus longtemps, le jeune garçon se précipita dans le cagibi qui lui servait de chambre, laissant seul, un homme au visage creusé par l'anxiété et la peur. Cet homme qui pourtant autrefois était admiré, et craint à la fois, par tous.
Wylk ressortit une dizaine de minutes après et retrouva Azar à la même place, mais il ne remarqua aucune affaire à ses côtés.
-« Tu n'emmènes rien? »
Le vieillard sursauta, apparemment il n'avait pas vu le temps passé perdu dans ses esprits. Il se leva, replia le tapis ,qui était au milieu de la pièce, révélant une trappe. Il l'ouvrit et descendit l'escalier qui menait à une pièce souterraine. Wylk s'approcha de l'ouverture, mais n'aperçut que l'escalier qui s'enfonçait dans les entrailles de la terre. Il était étonné, la bouche entrouverte, il se demanda comment il avait pu passer à côté de ça alors que cela faisait bientôt 16 ans qu'il vivait dans cette maison.
Azar remonta rapidement avec dans ses mains deux petits sacs qui paraissaient bien remplis. Il referma la trappe, remit le tapis en place et sortit de la maison. Il découvrit la monture et s'empressa d'accrocher les deux sacs sur son dos, un de chaque côté pour équilibrer. Pour finir, il se mit en selle avec une aisance que Wylk ne manqua pas de remarquer.
Sans mot (s'il n'y en a pas, pourquoi un "s" voyons? Razz) ils prirent la route, Azar anxieux, Wylk rêvant.
Au bout d'une bonne heure de marche (le "au bout" est moyen. "Suite à une bonne heure de marche..."), ils arrivèrent au sommet Est du cratère. Wylk observa devant lui émerveillé, il découvrait enfin le monde. Ces immensités de champs parsemés de quelques habitations, des sentiers qui se croisaient et des habitants, la majorité des paysans, dont il n'apercevait que les silhouettes minuscules au milieu des champs par centaines. Pendant ce temps, Azar avait fait faire ("fait faire" énorme répétition ultra pas jolie ^^'. "Azar avait commandé un demi-tour à son cheval" ou qqchose de mieux encore) demi-tour au cheval et regardait intensément ce paysage qu'il connaissait de fond en comble et où ces seize dernières années avaient été les meilleurs de sa longue vie. La nostalgie le prit et il resta là à contempler.
-« C'est le destin... », murmura-t-il.
Il baissa les yeux et redirigea l'étalon vers leur destination. Il fut surpris de voir que Wylk ne l'avait pas attendu et était parti devant. Il ne le voyait plus à travers la forêt. Il se mit donc en route en espérant retrouver son disciple avant qu'il ne se perde.
Finalement, il aperçut Hyke dans le ciel, qui après après être resté sur l'épaule de Wylk avait dû avoir envie de se dégourdir les ailes. Il se mit donc au trot, et rapidement, il avait retrouvé le jeune garçon qui ne s'était rendu compte de rien.

J'avais déjà lu non? J'étais même allé plus loin il me semble. Je t'ai fait une rapide correction (mais bien condensée quand même).
Le début peut paraître pas très original, tout dépend comment tu vas tourner l'histoire ensuite... Mais le suspens est là. Que veut cet homme? Que veut le couple royal? Que se passe t-il en gros?
Donc il faut bien mener la suite Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waldynn

Message  Skip'tablet le Dim 19 Oct 2008 - 17:09

Tu avais vu l'ancienne version Wink

Merci pour les corrections
avatar
Skip'tablet
Talent Habitué
Talent Habitué

Nombre de messages : 154
Emploi/loisirs : Impératrice à plein temps
Votre talent : Dessin
Points : 0
Date d'inscription : 31/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waldynn

Message  Pacô le Dim 19 Oct 2008 - 17:16

Oki Wink.
Et tu as poursuivi la nouvelle version?
Histoire de lire un peu avant de partir pour la semaine Smile.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waldynn

Message  Skip'tablet le Sam 31 Jan 2009 - 19:17

Bon je poste une mini suite mais les tpe et les cours prennent mon temps xD:

Ils finirent par arrivé au bas de la montagne. Une immensité s'offrit à leurs yeux. Le jeune garçon n'y croyait pas, il ne comprenait pas où s'arrêtait cette terre. Au loin le ciel se perdait au niveau de la terre, comme s'il ne faisait qu'un. A ce moment, Azar tendis une cape d'un noir ébène avec des broderie de fils dorés.

-« Met ça, avec la capuche, il ne faut pas que l'on te voit », lui dit-il en le regardant gravement.

Sans comprendre Wylk obéit. Il savait que Azar ne faisait jamais rien sans une raison bien précise. De toute manière, il avait renoncé il y a bien longtemps, à demander des explications aux agissements étranges de son mentor, qui se contentait de les ignorer.

Ils traversèrent une zones d'exploitation où les paysans se hâter pour récolter avant que l'orage, qui se dessinait au loin, n'arrive. Étrangement l'adolescent eut l'impression que les ouvriers cessaient toutes discussions à leur passage et il sentit des regards peser sur lui. Mal à l'aise il baissa la tête se cachant sous sa capuche. Mais le pire fut lorsqu'ils traversèrent les villages. Les gens cessaient toutes activités quel qu'elle fussent. Ils rentraient chez eux et rapidement les villages ressemblaient à ce qu'on appelle les villages fantôme. Ils les fuyaient comme la peste.
Ce fut un soulagement pour le jeune garçon quand son maître lui désigna Waldynn au loin.

A cette distance la ville n'était qu'une forme blanche qui se dessinait au loin. Longue de trois fois le cratère qu'il connaissait ,Wylk était abasourdie devant ce géant. Bien qu'il en soit très éloigné il pouvait apercevoir un immense bâtiment qui se dressait au centre de la cité. Il était d'un blanc éclatant, il rendait le reste,bien que blanc également, terne. Le plus haut sommet de l'édifice semblait observer le royaume entier.

En traversant le pont levis qui permettait de passer les murailles, ce qui surpris le plus l'adolescent, c'était cet entassement d'habitation. Elle se collait et laissait parfois un espace de quelques mètres entre elles, dans lesquels d'autre façade apparaissaient indéfiniment. Il n'avait jamais vu de ville ou même de village avant ce jour mais même dans son imagination il n'avait pas pensé à pareil endroit. Ici les gens ne l'évitait pas, il ne le remarquait même pas. Tous étaient occupés à une tâche bien précise et ne levait les yeux que lorsqu'on les interpellaient.
Encore une fois il ne se sentait pas à son aise dans cette foule d'inconnu. Il ne pouvait faire un pas sans être bousculé.
Il respira enfin lorsqu'il arriva à un second pont levis. A nouveau des murailles se dressait devant lui, une ville dans la ville.
Quand il voulut suivre son mentor dans la forteresse des hommes lui barrèrent la route, c'est à ce moment-là qu'Azar refit surface. Il n'avait dit mot de tout le trajet, il s'était contenté d'avancer les yeux perdu dans l'océan de ses pensées.

-« Il est avec moi » se contenta-t-il d'annoncer.

-« Excusez-nous Sir, nous ne savions pas que vous deviez être accompagné » , s'excusa rapidement un des gardes, en faisant une révérence maladroite.

Arriver au milieu de la cour, Azar descendit de sa monture et tendit les reines à un palefrenier, puis sans plus attendre il grimpa les marches qui précédaient l'immense porte d'argent moulé et s'y engouffra.
Quand à lui, Wylk était en bas des marches, face à cette même porte. Il leva les yeux au ciel pour admirer l'immensité du château dont les plus haut sommet défiaient les nuages. Malgré que la nuit soit tombé, il brillait de milles feux, la pleine lune se reflétant sur sa façade de cristal.

Il se décida enfin à rentré lorsque le valet qui se chargeait de la porte ronchonna parce-qu'il faisait froid dehors. Un autre l'attendait à l'intérieur pour le conduire à sa chambre. Il le suivit sans broncher, à travers les dédales du château. Il n'eut pas le temps d'admirer ce qui l'entourait, dès que le valet lui eut ouvert la porte il jeta ses affaire et s'effondra sur l'immense lit qui s'offrait à lui, totalement exténué, tandis que Hyke se percha au baldaquin pour se reposer.
avatar
Skip'tablet
Talent Habitué
Talent Habitué

Nombre de messages : 154
Emploi/loisirs : Impératrice à plein temps
Votre talent : Dessin
Points : 0
Date d'inscription : 31/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waldynn

Message  Pacô le Dim 1 Fév 2009 - 21:28

Je vais m'y mettre à tête reposée dès le WE prochain Wink.
Je t'invite à lire les autres histoires pour t'attirer d'éventuels lecteurs qui pourront à leur tour te donner leurs avis Wink.

Et es-tu intéressée par un projet de couverture virtuelle made in ImperialDream?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waldynn

Message  Hybrid le Dim 1 Fév 2009 - 23:29

Pour le premier extrait :

Skip'tablet a écrit:Au bout d'une bonne heure de marche, ils arrivèrent au sommet Est du cratère.

Rien à ajouter à la correc de Pacô que j'ai (j'ai honte) survolée, simplement cette phrase. Je croyais qu'ils étaient à cheval ? Cette phrase m'a déstabilisée. S'ils sont bien à cheval, il ne faut pas parler de "marche" ici. "Une heure de route" ça devrait faire l'affaire ^^.


Skip'tablet a écrit:Ils finirent par arriver au bas de la montagne. Une immensité s'offrait à leurs yeux. Le jeune garçon n'y croyait pas, il ne comprenait pas où s'arrêtait cette terre. Au loin le ciel se perdait au niveau de la terre, comme s'ils ne faisait qu'un (pour ne faire qu'un ils doivent être plusieurs au départ^^). A ce moment, Azar tendit une cape (d'un) noir ébène avec (ornée ? agrémentée ? parsemée ? ça ferait plus joli...) des broderies de fils dorés.

-« Mets ça, avec la capuche, il ne faut pas que l'on te voit », lui dit-il en le regardant gravement.

Sans comprendre Wylk obéit. Il savait qu'Azar ne faisait jamais rien sans une raison bien précise. De toute manière, il avait renoncé il y a bien longtemps, à demander des explications aux agissements étranges de son mentor, qui se contentait de les ignorer.

Ils traversèrent une zones d'exploitation où les paysans se hâtaient pour récolter avant que l'orage, qui se dessinait au loin, n'arrive. Étrangement l'adolescent eut l'impression que les ouvriers cessaient toutes discussions(pour moi, là, c'est du singulier) à leur passage et il sentit des regards peser sur lui. Mal à l'aise il baissa la tête se cachant sous sa capuche. Mais le pire fut lorsqu'ils traversèrent les villages. Les gens cessaient toutes activités (idem ci-dessus) quelles qu'elles fussent. Ils rentraient chez eux et rapidement les villages ressemblaient à ce qu'on appelle les villages fantôme. Ils les fuyaient comme la peste.
Ce fut un soulagement pour le jeune garçon quand son maître lui désigna Waldynn au loin. (ma première réaction a été : déjààà ????)

A cette distance la ville n'était qu'une forme blanche qui se dessinait au loin. Longue de trois fois le cratère qu'il connaissait ,Wylk était abasourdie (Wylk est une fille ?? ^^) devant ce géant. Bien qu'il en soit très éloigné il pouvait apercevoir un immense bâtiment qui se dressait au centre de la cité. Il était d'un blanc éclatant, il rendait le reste,bien que blanc également, terne. Le plus haut sommet de l'édifice semblait observer le royaume entier.

En traversant le pont levis qui permettait de passer les murailles, ce qui surprit le plus l'adolescent, c'était cet entassement d'habitations. Elles se collaient et laissaient parfois un espace de quelques mètres entre elles, dans lesquels d'autres façades apparaissaient indéfiniment. Il n'avait jamais vu de ville ou même de village avant ce jour mais même dans son imagination il n'avait pas pensé à pareil endroit. Ici les gens ne l'évitaient pas, ils ne le remarquaient même pas. Tous étaient occupés à une tâche bien précise et ne levaient les yeux que lorsqu'on les interpellaient.
Encore une fois il ne se sentait pas à son aise dans cette foule d'inconnus. Il ne pouvait faire un pas sans être bousculé.
Il respira enfin lorsqu'il arriva à un second pont levis. A nouveau des murailles se dressaient devant lui, une ville dans la ville.
Quand il voulut suivre son mentor dans la forteresse des hommes lui barrèrent la route, c'est à ce moment-là qu'Azar refit surface. Il n'avait dit mot de tout le trajet, il s'était contenté d'avancer les yeux perdu dans l'océan de ses pensées.

-« Il est avec moi » se contenta-t-il d'annoncer.

-« Excusez-nous Sir (le Sir anglais (phonétiquement, "seur") ? parce que sinon, il manque un "e" au bout), nous ne savions pas que vous deviez être accompagné » , s'excusa rapidement un des gardes, en faisant une révérence maladroite.

Arrivé au milieu de la cour, Azar descendit de sa monture et tendit les reines à un palefrenier, puis sans plus attendre (il) grimpa les marches qui précédaient l'immense porte d'argent moulé et s'y engouffra.
Quant à lui, Wylk était en bas des marches, face à cette même porte. Il leva les yeux au ciel pour admirer l'immensité du château dont les plus hauts sommets défiaient les nuages. Malgré que la nuit soit tombée, il brillait de milles feux, la pleine lune se reflétant sur sa façade de cristal. (elle n'est donc pas blanche, la façade ?)

Il se décida enfin à rentrer lorsque le valet qui se chargeait de la porte ronchonna parce-qu'il faisait froid dehors. Un autre l'attendait à l'intérieur pour le conduire à sa chambre. Il le suivit sans broncher, à travers les dédales du château. Il n'eut pas le temps d'admirer ce qui l'entourait, dès que le valet lui eut ouvert la porte il jeta ses affaires et s'effondra sur l'immense lit qui s'offrait à lui, totalement exténué, tandis que Hyke se percha au baldaquin pour se reposer. (bah ça va ils sont sympa, ils laissent même entrer les aigles xD)

En gros, je suis de l'avis de Kirlim, tout se passe très rapidement, même trop. Leur route, on a l'impression qu'ils la font en un claquement de doigts (et si la ville était si proche, ça m'étonne que ton héros n'y ait pas déjà été, juste histoire de s'aventurer hors de son domaine). Je ne suis pas fan des détails, mais pour moi, là, ça manque un peu. Sans pour autant y passer trois pages, je pense que tu pourrais t'étendre un peu plus dessus, approfondir un peu les sentiments des personnages (l'embarras apparent d'Azar, l'exaltation de Wylk, son sentiment vis-à-vis des gens qui l'observent/l'ignorent, l'impatience durant le voyage...).
Je pense que le noyau de l'histoire pourrait me plaire, mais ses défauts freinent un peu mon enthousiasme (les fautes d'orthographe et le style des phrases, assez répétitif, avec une succession de phrases construites de façon identique, reprenant le même sujet, ça crée une certaine lassitude). Même si tu dis toi-même au début de ce sujet que tu as écrit ça avant tout pour t'amuser, je suis sûre que si tu envisages de travailler un peu plus le style, je pourrais devenir une lectrice assidue.

__________________________________
Une sorcière amnésique à la recherche de son passé... Que s'est-il passé, il y a trois ans ?
L'Hybride : le Démon
avatar
Hybrid
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 466
Age : 35
Localisation : devant mon pc
Emploi/loisirs : Lecture, écriture, musique (guitare, piano)
Votre talent : Écriture
Points : 294
Date d'inscription : 06/01/2009

http://lhybrideenligne.wix.com/lhybride

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waldynn

Message  Skip'tablet le Dim 8 Fév 2009 - 12:41

Pacô a écrit:Je vais m'y mettre à tête reposée dès le WE prochain Wink.
Je t'invite à lire les autres histoires pour t'attirer d'éventuels lecteurs qui pourront à leur tour te donner leurs avis Wink.

Et es-tu intéressée par un projet de couverture virtuelle made in ImperialDream?

Je suis désolé je n'ai pas le temps de lire les histoire qui sont en plus déjà très avancé pour la plupart... :/ Je verrais pendant les vacances.
Qu'entend-tu par un projet de couverture virtuelle?

Merci hybrid pour les corrections.
Azar est à cheval mais Wylk marche lui.
La rapidité c'est mon grand défaut (sans compter l'orthographe) mais les détails je n'y arrive pas j'ai très peu d'imagination pour ce genre de chose (et c'est pourquoi j'ai déjà recommencer le début 3 fois)Et quand j'essaye d'en mettre un minimum ça donne les phrases répétitives que tu as fais remarquer :/
Pour les sentiments je ne veux pas trop les décrire justement :/ C'est censé venir au fil de l'histoire. Mais c'est peut-être pas le bon plan XD
Je tenterai d'améliorer le début, mais je vais peut-être continuer avant , sinon ça n'avancera jamais.
Enfin quand j'aurais le temps T.T

Merci en tout cas!
avatar
Skip'tablet
Talent Habitué
Talent Habitué

Nombre de messages : 154
Emploi/loisirs : Impératrice à plein temps
Votre talent : Dessin
Points : 0
Date d'inscription : 31/08/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waldynn

Message  Pacô le Dim 8 Fév 2009 - 18:09

Hum, je te l'avais surement déjà dit il me semble (vu que je l'avais déjà lu) mais je pense un peu pareil que tes deux autres correcteurs... Tu avances rapidement dans l'histoire et on a l'impression que c'est un tout petit trajet. Surtout si Wylk marche !! Shocked
Il y a aussi peut être un manque d'originalité, un tracé qui se sent... mais à voir.

Pour la couverture virtuelle, c'est le nouveau projet qu'on monte en ce moment. Tu peux voir quelques exemples pour les quelques œuvres:
LA, ICI et ENCORE LA.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Waldynn

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum