Commentaires : Les 7 trucs d'un assassin très nul.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Commentaires : Les 7 trucs d'un assassin très nul.

Message  Alesiasta le Mar 27 Nov 2012 - 20:23

Bonsoir/ Bonjour !

Alors, c'est sur topic là que vous pourrez commenter mon roman.
J'espère que ça vous a plu !

Le Texte.

Alesiasta
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 17
Votre talent : Écriture
Points : 3
Date d'inscription : 25/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Les 7 trucs d'un assassin très nul.

Message  Pacô le Mar 27 Nov 2012 - 22:04

Bonsoir,

Il semblerait que ce soit mon premier commentaire sur tes écrits. Tâchons de faire ça bien Smile.
Comme à chacune de mes lectures, je me contente au début de relever les erreurs qui me turlupinent, puis j'entreprends une critique qui n'engage que moi Wink.
Allons-y !

Spoiler:
Le frisson que cette action me procura, ne m’étonna guère.
=> la virgule fait une pause inutile dans la phrase

décoré de multitudes de paillettes.
=> maladroit

à trouver cette traîtresse qui me faisait défaut et semblait si important
=> si "importante" du coup, s'il s'agit de la traîtresse...

Si ce bout de carton m’obsédait à ce point, c’était peut-être parce que mon monde à moi n’est fait que d’ombres, de traque, de recoins où se cacher et à tutoyer comme une vraie amie la lune… confronté à ce bout brillant de mille feux, empreint d’une sauvagerie contenue ?
=> maladroit. La phrase est difficilement compréhensible.

J'ai éprouvé quelques soucis à la lecture, notamment sur la crédibilité du personnage face à sa narration. Par exemple, j'ai eu une première interrogation pour ce paragraphe :
Oui, vous avez bien lu « m’emparais », et non, je n’exagère pas. Pour moi, je m’empare bel et bien d’un stylo. Comprenez-moi, ça fait très longtemps que j’ai renoncé à la page d’écriture. Les bancs de l’école me semblent si lointains…
Quelle est l'utilité de se pencher sur l'utilisation de ce verbe qui est, somme toute, très courant pour qualifier la saisie d'un stylo ?

Même chose au niveau du vocabulaire parfois employé de façon pas très correcte. Comme :
Prendre un stylo en main, mon corps n’y était plus habitué.
Ne serait-ce pas plutôt les doigts que le corps tout entier, qui sont peu habitués à tenir un stylo ? Car je ne pense pas que les jambes ou les poumons soient d'une très grande aide dans ce geste Wink.

Un soupir fusa
"fuser" n'est peut être pas le verbe le plus approprié pour qualifier l'apparition d'un soupir. Je te conseille alors de souvent penser à la "verbalisation" de tes COD quand tu as du mal à les placer et que tu te sens obligée d'employer un verbe banal et pas toujours très adapté à la situation. Je pense par exemple à : "Je soupirai" qui veut dire la même chose, mais de façon encore plus précise.

Tu as terminé l'écriture de ce manuscrit ou tu n'en es qu'à ses débuts ? Smile
Je serais curieux de voir comment tu développes la suite. L'effet de "chute" pour introduire son véritable métier est intéressant et gagnerait même à être encore plus mis en valeur, tu ne crois pas ? On s'imagine aussi qu'un personnage qui dispose de telles fonctions - travailler pour le gouvernement - peut mieux s'exprimer dans son journal intime, du moins, éviter les "euh..." du premier passage. Je pense que personne a l'écrit ne rédige des "euh" quand il a un trou. Ce sont plus des tics du langage que de l'écrit Wink.

Par conséquent, dans l'ensemble, je te conseille juste de retravailler un tout petit peu ce prologue, histoire de mieux le crédibiliser aux yeux de ton lecteur. Ne serait-il pas intéressant, par exemple, de lui faire employer des termes d'agent secret ? De lui donner un caractère d'agent secret ? Elle paraît assez mal à l'aise, voire angoissée, or une certaine détermination est plus à même de correspondre au tempérament habituel d'un tueur à la solde du gouvernement non ?

Pour résumer un petit peu mon avis :
J'ai aimé :
  • l'annonce de la fin
  • l'intrusion dans l'esprit du personnage, c'est-à-dire vivre l'histoire à travers ses pensées
  • le contraste entre sa vie (sombre, discrète etc.) et les paillettes du journal intime
  • l'apparition même de cette interrogation autour de cette couverture qui permet de donner du contenu et de la psychologie à ta narratrice


J'ai moins aimé :
  • le vocabulaire parfois un peu trop "banal" de ta narration
  • le manque de crédibilité de certains passages pour coller à la peau de ton personnage
  • l'apparition d'une réflexion sur le verbe "emparer" qui n'a peut être pas grand chose à voir avec le reste du prologue


Je reste ouvert à tes questions, et bon courage pour tes corrections ! Wink

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Les 7 trucs d'un assassin très nul.

Message  Alesiasta le Mer 28 Nov 2012 - 18:50

Pacô a écrit:Bonsoir,

Il semblerait que ce soit mon premier commentaire sur tes écrits. Tâchons de faire ça bien Smile.
Comme à chacune de mes lectures, je me contente au début de relever les erreurs qui me turlupinent, puis j'entreprends une critique qui n'engage que moi Wink.
Allons-y !

Le frisson que cette action me procura, ne m’étonna guère.
=> la virgule fait une pause inutile dans la phrase
=> Je te remercie, j'ai dû faire une faute de frappe.

décoré de multitudes de paillettes.
=> maladroit
=> Je ne vois pas pourquoi... Peux-tu développer encore plus, s'il te plaît ? Smile

à trouver cette traîtresse qui me faisait défaut et semblait si important
=> si "importante" du coup, s'il s'agit de la traîtresse...
=> Merci ! Very Happy

Si ce bout de carton m’obsédait à ce point, c’était peut-être parce que mon monde à moi n’est fait que d’ombres, de traque, de recoins où se cacher et à tutoyer comme une vraie amie la lune… confronté à ce bout brillant de mille feux, empreint d’une sauvagerie contenue ?
=> maladroit. La phrase est difficilement compréhensible.
=>Hum... Pourrais-tu développer, s'il te plaît ? Smile

J'ai éprouvé quelques soucis à la lecture, notamment sur la crédibilité du personnage face à sa narration. Par exemple, j'ai eu une première interrogation pour ce paragraphe :

Oui, vous avez bien lu « m’emparais », et non, je n’exagère pas. Pour moi, je m’empare bel et bien d’un stylo. Comprenez-moi, ça fait très longtemps que j’ai renoncé à la page d’écriture. Les bancs de l’école me semblent si lointains…
Quelle est l'utilité de se pencher sur l'utilisation de ce verbe qui est, somme toute, très courant pour qualifier la saisie d'un stylo ?
=>J'ai voulu marquer le coup car ça fait longtemps pour elle et dans sa tête, elle remporte une vraie victoire sur elle-même. De plus, il y aura un petit parallèle entre le prologue et le chapitre.

Même chose au niveau du vocabulaire parfois employé de façon pas très correcte. Comme :
Prendre un stylo en main, mon corps n’y était plus habitué.
Ne serait-ce pas plutôt les doigts que le corps tout entier, qui sont peu habitués à tenir un stylo ? Car je ne pense pas que les jambes ou les poumons soient d'une très grande aide dans ce geste Wink.
=> Vrai. Merci ! Smile

Un soupir fusa
"fuser" n'est peut être pas le verbe le plus approprié pour qualifier l'apparition d'un soupir. Je te conseille alors de souvent penser à la "verbalisation" de tes COD quand tu as du mal à les placer et que tu te sens obligée d'employer un verbe banal et pas toujours très adapté à la situation. Je pense par exemple à : "Je soupirai" qui veut dire la même chose, mais de façon encore plus précise.
=> Je trouve que je soupirai est un peu fade ici. Alors si tu n'y vois pas d’inconvénients, je vais laisser ça pour l'instant en attendant de trouver quelque chose de plus approprié.

Tu as terminé l'écriture de ce manuscrit ou tu n'en es qu'à ses débuts ? Smile
Je serais curieux de voir comment tu développes la suite. L'effet de "chute" pour introduire son véritable métier est intéressant et gagnerait même à être encore plus mis en valeur, tu ne crois pas ? On s'imagine aussi qu'un personnage qui dispose de telles fonctions - travailler pour le gouvernement - peut mieux s'exprimer dans son journal intime, du moins, éviter les "euh..." du premier passage. Je pense que personne a l'écrit ne rédige des "euh" quand il a un trou. Ce sont plus des tics du langage que de l'écrit Wink.
=> Les euh sont faits exprès. Elle est tellement absorbée qu'elle ne s'en rend pas compte. En effet, ce serait bien mais je vais voir comment je peux retravailler tout ça.

Par conséquent, dans l'ensemble, je te conseille juste de retravailler un tout petit peu ce prologue, histoire de mieux le crédibiliser aux yeux de ton lecteur. Ne serait-il pas intéressant, par exemple, de lui faire employer des termes d'agent secret ? De lui donner un caractère d'agent secret ? Elle paraît assez mal à l'aise, voire angoissée, or une certaine détermination est plus à même de correspondre au tempérament habituel d'un tueur à la solde du gouvernement non ?
=> Tout cela est fait exprès. Elle est angoissée car elle sait que quelque chose ne va pas. Pourquoi est-elle tellement absorbée par ce journal ? On le découvrira plus tard ! Very Happy

Pour résumer un petit peu mon avis :
J'ai aimé :
  • l'annonce de la fin
  • l'intrusion dans l'esprit du personnage, c'est-à-dire vivre l'histoire à travers ses pensées
  • le contraste entre sa vie (sombre, discrète etc.) et les paillettes du journal intime
  • l'apparition même de cette interrogation autour de cette couverture qui permet de donner du contenu et de la psychologie à ta narratrice


J'ai moins aimé :
  • le vocabulaire parfois un peu trop "banal" de ta narration
  • le manque de crédibilité de certains passages pour coller à la peau de ton personnage
  • l'apparition d'une réflexion sur le verbe "emparer" qui n'a peut être pas grand chose à voir avec le reste du prologue


Je reste ouvert à tes questions, et bon courage pour tes corrections ! Wink
=> Je te remercie ! Wink[/quote]

Alesiasta
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 17
Votre talent : Écriture
Points : 3
Date d'inscription : 25/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Les 7 trucs d'un assassin très nul.

Message  Emy19 le Ven 7 Déc 2012 - 21:02

Salut Alesiasta !

Déjà je trouve ta qualité d'écriture exceptionnelle ! Elle est fluide, riche et j'imagine que tu dois y passer pas mal de temps en plus de tes études.
J'ai repéré quelques incohérences qui te permettront, j'espère, de te faire avancer.

En grimaçant, car ce n’était pas vraiment mon genre d’attirer le regard, mais obsédée bien malgré moi par ces feux dansants, je me promis bien vite d’acheter un petite housse sobre pour masquer ces vilaines petites taches brillantes.
Je trouve la phrase trop longue et j'éviterais le participe présent "grimaçant" (mais ça c'est à force de fréquenter ce forum....Et de tous les adverbes et participe présent qu'on m'a habitué à enlever Wink , mais bon je vois maintenant que mes phrases sont plus légères bien que j'en parsème encore un peu mes textes....) Là je commencerais par : obsédée bien malgré moi... le lecteur comprendra, pas besoin d'en rajouter.

« Mardi 31 Octobre 2012, Nancy :
Bon … euh… Moi, je m’appelle Sylvia et j’ai vingt-trois ans. Euh… J’habite à Nancy, en France. Bon … cette histoire se déroule en deux mille douze… Rah mais non, idiote, forcément que ça se déroule à ton époque ! Euh … Je reprends. J’écris dans ce journal intime pour … euh … raconter mes bonnes journées bien remplies…C’est idiot, non ? Je veux dire d’écrire comme une adolescente boutonneuse qui confie ses secrets de petits copains…Je n’ai plus l’âge maintenant. Mais … Je ne sais pas. Quand j’ai vu ce petit journal, dans ce kiosque pourri, j’ai eu… euh…une espèce de flash. Je revenais de mission et me voilà avec ce fichu journal dans les mains ! Le tenancier a bien vu que quelque chose était passé dans mon regard. Il n’a pas hésité. »
Tout comme Paco je trouve bizarre les "euh" dans un écrit. A la limite s'arrêter d'écrire oui mais il y a certaines phrases comme " rah, mais non, idiote" qui me font plutôt l'impression des pensées du personnage.

Le stylo s’arrêta un instant, comme suspendu en l’air et tenu par un mince fil invisible. Un soupir fusa et tout doucement, presque en caressant, ma main a fermé le journal et a contemplé cette petite couverture, si insignifiante, si passe-partout que je me demande pourquoi j’ai consacré au moins cinq lignes pour décrire cette petite chose. Une couverture…
Il y a un problème de concordances des temps. J'écrirais : "si passe-partout que je me demandai pourquoi j'avais consacré..." Je comprends le présent quand ton personnage comme au début "parle" au lecteur mais là elle décrit bien une situation passé, de plus tu as choisi ce passé pour la narration.

Toute mon attention était fixée par ce ridicule bout de carton.
Je verrais plus "fixée SUR" mais à vérifier.

Agacée, je m’emparai d’une grande cuillerée de glace à la vanille.
Dommage de répéter "emparai", caractéristique plutôt pour ce personnage de sa difficulté à prendre un stylo.


Si ce bout de carton m’obsédait à ce point, c’était peut-être parce que mon monde à moi n’est fait que d’ombres, de traque, de recoins où se cacher et à tutoyer comme une vraie amie la lune… confronté à ce bout brillant de mille feux, empreint d’une sauvagerie contenue ?
Tu répètes "obsédait" (présent en début de texte) . Mais surtout je ne comprends pas cette phrase. J'ai saisi l'opposition entre son monde, sombre, et le journal, brillant mais je ne vois pas où tu veux en venir. Que veut dire "tutoyer comme une vraie amie la lune" ? Il y a peut-être dans cette phrase trop d'implicite qui, mis bout à bout, perd le lecteur.

Voilà pour mes commentaires, reviens nous voir vite pour l'avancée de ton texte qui m'a donné envie d'en savoir plus sur cet assassin si particulier....Je me demande ce qui a bien pu lui arriver pour qu'elle soit autant tourmentée.
avatar
Emy19
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 46
Age : 34
Localisation : Uzès
Emploi/loisirs : Musique et littérature
Votre talent : Aucun
Points : 12
Date d'inscription : 16/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires : Les 7 trucs d'un assassin très nul.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum