Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  Pilgrim le Lun 3 Déc 2012 - 13:42

Je m'interroge. J'avais jusqu'à ces jours-ci une bonne image des éditions Les 2 Encres et l'avais même inscrite dans ma liste blanche des éditions à tenter au cas où un de mes ouvrages correspondraient à leur ligne éditoriale. Or, j'ai eu une info, il y a peu, qui m'a refroidi. Une personne qui leur a envoyé un manuscrit, a reçu en retour un contrat qui lui imposait 215 (chiffre énorme !!!) précommandes, à charge pour elle si cette condition n'était pas remplie de payer la différence.

Je suis vraiment surpris. Je croyais que Les 2 encres proposaient des contrats à compte d'éditeur "classiques". En fait, je suis tellement surpris que je n'en reviens pas Shocked!!! Peut-être, parmi vous, certains peuvent-ils confirmer ou non, et dire si Les 2 Encres imposent véritablement une telle clause, si elle est exceptionnelle ou si elle est généralisée à tous leurs auteurs...

Je savais qu'ils avaient une politique de précommandes, mais je pensais qu'il s'agissait d'une démarche commerciale (utile pour ajuster leur premier tirage). Je n'imaginais pas qu'ils en faisaient porter le poids financier à l'auteur... Bref, je serais bien interessé de savoir ce qu'il en est vraiment, si quelqu'un d'entre vous à des infos sur la question...
avatar
Pilgrim
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Masculin Nombre de messages : 390
Votre talent : Écriture
Points : 242
Date d'inscription : 12/07/2010

http://benoitcamus.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  Pacô le Mar 4 Déc 2012 - 10:41

Tout ce que je peux te dire, c'est que cette maison d'édition fait jaser sur le web. Il y a ses adhérents comme ses détracteurs. A l'image de cette discussion sur un forum - ô combien révélateur de la connerie du web soit dit en passant :
http://forum.aufeminin.com/forum/loisirs2/__f24299_loisirs2-Avis-edition-les-2-encres.html

Je sais notamment qu'elle a créé une petite "bulle" de polémique sur Wikipédia, car plusieurs contributeurs anonymes tentaient de corriger l'article avec une proposition jugée trop promotionnelle :
"Les 2 Encres" jouissent d'une forte notoriété dans le milieu, par la qualité des ouvrages, tant dans la forme que le fond, son travail honnête et respectueux des droits d'auteurs et de propriété intellectuelle, ainsi que son sens certain de la pédagogie.
Ce qui a suscité de vives réactions de la part des modérateurs, puisque la maison semblait vouloir légitimer son statut à travers l'encyclopédie - ce qui n'a pas lieu d'être en réalité.
Maintenant la question serait : pourquoi vouloir à tout prix insister sur le "travail" honnête de la maison, alors que d'autres n'en éprouvent pas le besoin particulier ? Est-ce juste pour débouter une rumeur qui les embarrasse vraiment parce qu'elle est fausse... ou est-ce justement pour duper le public ?
Je ne peux pas du tout répondre à cette question.

Mais justement, Barbara publiée chez eux n'a pas l'air mécontente puisqu'elle a signé pour une nouvelle aventure. Je crois qu'elle sera plus à même de répondre à tes questions Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  Pilgrim le Mar 4 Déc 2012 - 13:15

Merci Pacô !!!
C'est curieux ! Je suis allé voir le fil dont tu donnes le lien et l'impression que ça donne (parce qu'il n'y a aucune raison de mettre en doute les témoignages des uns et des autres surtout quand ceux-ci se recoupent et qu'ils proviennent de personnes différentes (la personne dont je tiens cette info sévit sur un autre forum et n'a pas l'habitude de raconter n'importe quoi, elle est même plutôt modérée dans ces propos...)) donc l'impression que ça donne, c'est que les 2 encres fonctionnent sur 2 pieds (2 encres !!!Laughing). Sur l'un, ils mènent une politique éditoriale classique avec leurs textes et leurs auteurs préférés (Barbara doit en être !) et sur l'autre pied, ils ont une démarche mercantile, avec contrat à compte d'auteur (avec ce système de précommandes dont ils font payer aux auteurs les manquantes)... cette deuxième option permettant à la première de vivre... Pourquoi pas ? Quand on sait les difficultés que connaissent actuellement les petites maisons d'édition, on peut comprendre que certaines étendent leur activité à ce type de commerce et si ça peut leur permettre de subsister et de soutenir des auteurs et des bouquins auxquels ils croient, disons que la fin en un certain sens justifie les moyens... Le hic, parce qu'il y en a un, c'est que ce n'est pas clair du tout, qu'ils n'annoncent pas du tout la couleur ! Ils jouent sur l'ambiguïté et ça c'est gênant, d'autant plus gênant que sur leur site, il est impossible de faire le distinguo entre ceux édités à compte d'éditeur et ceux édités à compte d'auteur... Tous sont au même niveau ! Et s'il est sûr qu'en tant qu'auteur, je me refuse à signer un contrat à compte d'auteur ou apparenté, il n'en est pas moins sûr qu'en tant que lecteur, je me refuse aussi à àcheter un livre publié à compte d'auteur ! Et là, comment savoir ? ...
A moins qu'ils ne fonctionnent pas ainsi... mais il semble qu'il y ait pour le moins matière à se poser des questions, et que ce système de précommandes pris en charge financièrement par l'auteur demeure douteux...
avatar
Pilgrim
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Masculin Nombre de messages : 390
Votre talent : Écriture
Points : 242
Date d'inscription : 12/07/2010

http://benoitcamus.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  B. le Mar 4 Déc 2012 - 13:49

Pacô a écrit:
Mais justement, Barbara publiée chez eux n'a pas l'air mécontente puisqu'elle a signé pour une nouvelle aventure. Je crois qu'elle sera plus à même de répondre à tes questions Wink.
Je n'ai pas encore signé pour le 2e roman. Il a été accepté, mais comme je dois le retravailler, le contrat n'a pas encore été fait.

et leurs auteurs préférés (Barbara doit en être !)
Euh... je n'irais pas jusque là. Wink

En ce qui concerne les polémiques autour de la maison, personnellement je ne les connais pas et elles ne m'intéressent pas.
Je pense qu'il faut éclaircir ce problème : la maison fonctionne sur le mode des préventes, pour tous les auteurs. Par contre, ce n'est pas un compte d'auteur (enfin, c'est mon avis) parce que la maison d'édition gère tous les à-côtés (corrections, inscription à des concours, envoi de services de presse aux "cibles" susceptibles d'être intéressées, référencement, mise en vente sur le Web et auprès des libraires, distributeur, elle fournit des affiches pour les dédicaces, par exemple, etc).
Après, il est possible de discuter avec eux du nombre des livres mis en préventes.
Ceci dit, chacun y trouve des avantages et des inconvénients. C'est comme dans toutes les maisons d'édition... Wink

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  MémoireDuTemps le Mar 4 Déc 2012 - 13:59

Pilgrim a écrit:.................
Tous sont au même niveau ! Et s'il est sûr qu'en tant qu'auteur, je me refuse à signer un contrat à compte d'auteur ou apparenté, il n'en est pas moins sûr qu'en tant que lecteur, je me refuse aussi à àcheter un livre publié à compte d'auteur ! Et là, comment savoir ? ...
A moins qu'ils ne fonctionnent pas ainsi... mais il semble qu'il y ait pour le moins matière à se poser des questions, et que ce système de précommandes pris en charge financièrement par l'auteur demeure douteux...
Je pense que quelqu'un publié chez eux pourra mieux te répondre. S'il est évident que payer pour être édité me semble une très mauvaise manière pour aborder l'édition surtout que la plupart des éditeurs qui pratiquent cela n'ont rien à faire du livre de l'auteur qui les a payés, qui s'est ou non Sad chargé des corrections éditoriales et qui s'occupe de la diffusion et de la promotion.
La précommande conditionnant l'édition appartient à la même méthode : c'est l'auteur et son cercle d'amis qui payent... maintenant si déjà il y a un travail éditorial et gratuit du texte, que l'auteur a suffisamment d'amis pour être certain de vendre ce quota et n'est pas obligé d'acheter lui-même le complément, pourquoi pas ? Mais qu'en sera-t-il de l'avenir littéraire de l'auteur sachant que choisir ce type d'éditions plombe l'entrée chez les éditeurs à compte d'éditeurs ?
Moi non plus, je n'accepterai pas de payer pour être éditée et je préfère livrer mon roman gratis aux personnes intéressées que d'accepter ce genre d'édition ou le genre Edilivre ou Kyrographaires.
Par contre lire un roman (si j'ai pu en lire des extraits et vérifier que c'est lisible) pourquoi pas... Proust ou parfois Hugo sont passés par ce genre d'éditions (mais sans doute moins escrocs à leur époque)

Pour ta réponse, Barbara, cela éclaircit le débat; Il y a quand même une sacré différence entre ton éditeur et les éditeurs à compte participatif qui t'abandonnent à ton sort.
Maintenant qu'en est-il des questions qu'il faut se poser : as-tu eu à acheter des livres pour être éditée ? es-tu certaine qu'ils paieront vraiment les droits d'auteur (il semble que c'est un des problèmes de Kiro) et des questions de ce genre ?



__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1516
Age : 46
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  Pilgrim le Mar 4 Déc 2012 - 14:14

Pour ma part, je n'ai rien contre les préventes, du moment que c'est l'éditeur qui les assume !
Ce qui est plus problématique, c'est quand l'éditeur fixe une limite à atteindre dans les préventes et demande à l'auteur de combler financièrement, si cette limite n'est pas atteinte... (et franchement 215 exemplaires, voire 300, c'est impossible à atteindre avec son seul réseau (déjà 50, il faut s'arracher !!!) et surtout en 2 ou 3 mois !!! En tout cas, moi je n'y parviendrais pas et j'ai calculé pour un bouquin à 15 €, rien que 150 à rembourser, cela me ferait plus de 2000 euros à payer !!!) Là, cela s'apparente à du compte d'auteur...
De toute façon dès qu'un éditeur demande des sous à son auteur, cela s'apparente à du compte d'auteur !!! Un éditeur qui fonctionne à compte d'éditeur ne demande pas d'argent à son auteur, il lui demande un texte travaillé et la cession de ses droits ! Et après exploitation, c'est l'éditeur qui reverse des sous, aussi faible qu'en soit le montant, (les droits d'auteur !!!) à l'auteur... Dès que dans le contrat, il est question d'une participation financière de l'auteur, on ne peut plus parler de contrat à compte d'éditeur...
avatar
Pilgrim
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Masculin Nombre de messages : 390
Votre talent : Écriture
Points : 242
Date d'inscription : 12/07/2010

http://benoitcamus.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  B. le Mar 4 Déc 2012 - 14:39

MémoireDuTemps a écrit:
Maintenant qu'en est-il des questions qu'il faut se poser : as-tu eu à acheter des livres pour être éditée ? es-tu certaine qu'ils paieront vraiment les droits d'auteur (il semble que c'est un des problèmes de Kiro) et des questions de ce genre ?
J'ai acheté des livres. Je les ai achetés 30% moins cher que le prix de vente au public, puisque je suis l'auteur, ce qui est la loi : ils me permettent ensuite de me rendre à certaines dédicaces, salons, expos et autres avec un petit stock, et je les revends bien sûr au prix normal (ce qui est la loi aussi : on est pas libre de fixer le prix qu'on veut). Il est donc tout à fait possible de rentrer dans nos frais. Cela dit, il faut être assez actif sur le plan des dédicaces et ne pas hésiter à donner de sa personne (ce qui est aussi le cas quand on est chez les grands éditeurs, d'ailleurs).
Pour les droits d'auteur, je les ai reçus début novembre, comme c'était noté dans le contrat, et je les recevrai de la même manière chaque année (du moment que la maison d'édition a des commandes, bien entendu ^^). Wink


Dernière édition par Barbara le Mar 4 Déc 2012 - 19:50, édité 3 fois

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  MémoireDuTemps le Mar 4 Déc 2012 - 15:05

Oui... il y a deux ans j'avais répondu à un éditeur participatif "Quoi avec le prix que vous demandez je devrais attendre la 698 ème vente pour rentrer dans mes frais... allez vous faire..." Ils m'ont proposé de réduite de 70% le prix et je n'ai même pas répondu !
à la plupart j'ai répondu : 0€ pour moi et on discute en préalable de la campagne de lancement et de promotion... là, c'est eux qui n'ont pas répondu...
Après j'ai décidé pour moi : plus jamais ça... je trierai avant d'envoyer mon texte même par Internet.

J'ai eu contact il y a peu avec une écrivaine : son premier livre a été édité par Persée... mais elle a par la suite repris ses droits et est publiée par un vrai éditeur... Ce n'est donc pas toujours un boulet ce genre d'éditions...

__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1516
Age : 46
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  B. le Mar 4 Déc 2012 - 16:50

MémoireDuTemps a écrit:Oui... il y a deux ans j'avais répondu à un éditeur participatif "Quoi avec le prix que vous demandez je devrais attendre la 698 ème vente pour rentrer dans mes frais... allez vous faire..." ..
698 c'est énorme ! Tu as bien fait de ne pas poursuivre.

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  Pacô le Mar 4 Déc 2012 - 16:53

Moi en fait, rien ne me dérange dès l'instant où la transparence est faite sur le mode opératoire d'une maison d'édition. Chacun envisage ensuite sa manière de procéder, s'il pense mieux s'épanouir de telle façon ou d'une autre. Tout ça regarde l'auteur, pas le forum.

J'assume, pour ma part, ne pas être enclin à financer mes propres pré-ventes, même si l'on m'accorde 30% de remise. J'estime que la promotion des ouvrages ne se limite pas qu'à la réservation d'une place dans un salon ou la création d'une affiche diffusée sur les réseaux sociaux, mais qu'il s'agit surtout de la gestion de stocks. D'ailleurs, quand on anticipe en marketing (culturel) la fixation d'un prix, près de 60% de ce tarif prend en considération cette gestion des stocks - d'où les nombreuses polémiques autour des prix des livres numériques qui ne font qu'un rabais de 25%, mais le débat n'est pas là ^^".
Ce qui veut dire que ces 60% de stock déterminent et se répercutent sur les 60% du prix de vente d'un livre ; or si un éditeur passe par des pré-commandes ou un système de souscriptions par l'auteur - qui paye ses exemplaires pour les vendre dans un salon - il faut soit baisser le prix de vente de 60% ou soit répercuter ces 60% dans les droits d'auteurs (parce que ce serait alors à l'auteur de prendre le risque de la gestion de ses propres stocks Wink).
A ce niveau là, je trouve la loi obsolète, ou du moins, pas adaptée pour ce type de circuit de distribution, car je ne pense pas qu'elle ait été imaginée dans le but de permettre aux auteurs de vendre ses ouvrages dans des salons, mais bien pour des achats privés.

Ceci étant dit, cela ne concerne que mon propre avis et je n'impose à personne de me croire. Et si l'éditeur annonce de but en blanc sur son site Internet que la promotion des livres dans les salons engage une participation financière de l'auteur pour établir ses stocks de vente, je ne vois rien à redire. Et c'est à l'auteur de voir s'il est rentable de procéder ainsi, ou s'il lui convient tout à fait de prendre ce risque, en admettant qu'il vit SON aventure, et pas celle d'un autre. Smile

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  Pilgrim le Mar 4 Déc 2012 - 17:14

Oui, je suis d'accord avec ça ! Clarté et transparence, que les choses soient dites et assumées ! Après... chacun agit en connaissance de cause... (mon interrogation venait du fait que justement ça n'était pas bien clair pour moi et que ce je croyais, manifestement, ne correspondait pas à la réalité...).

Dont acte.
avatar
Pilgrim
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Masculin Nombre de messages : 390
Votre talent : Écriture
Points : 242
Date d'inscription : 12/07/2010

http://benoitcamus.eklablog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  B. le Mar 4 Déc 2012 - 17:24

Pacô a écrit: J'estime que la promotion des ouvrages ne se limite pas qu'à la réservation d'une place dans un salon ou la création d'une affiche diffusée sur les réseaux sociaux,
La promotion faite par Les 2 Encres ne se limite pas à ça, et les affiches dont je parle ne sont pas pour les réseaux sociaux. De plus, je ne citais là que deux exemples parmi tant d'autres, d'où le "par exemple" et le "etc.".

Et si l'éditeur annonce de but en blanc sur son site Internet que la promotion des livres dans les salons engage une participation financière de l'auteur pour établir ses stocks de vente, je n'y vois rien à redire.
Ce n'est pas, mais alors pas du tout ce que j'ai dit. N'interprète pas mes propos de travers. Wink
De plus, dans la plupart des salons et lors des séances de dédicaces, les livres proviennent de la maison d'édition via le distributeur.

Enfin, je ne suis pas là pour lancer un débat sur la gestion des stocks, ou toute autre discussion autour des prix et des pourcentages.
Je voulais juste éclaircir des détails à propos des 2 Encres. Wink

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  Pacô le Mar 4 Déc 2012 - 17:37

Mon message ne s'adressait pas spécialement pour les éditions les 2 encres rassure-toi.
Je regrette juste parfois les "options" qui sont accolées derrière la maxime pléthorique des éditeurs : "nous prenons en charge votre diffusion", alors qu'en réalité, la seule charge qui incombe le plus à un éditeur, ce serait celle de pouvoir gérer les stocks des livres. Et en définitive, le métier d'éditeur repose uniquement sur ce principe, c'est-à-dire le mécénat qui accorde à une oeuvre culturelle le droit d'exister et d'être diffusé.
Je ne faisais alors que donner mon avis sur la ristourne constatée de devoir éventuellement acheter ses propres livres pour pouvoir les vendre dans des salons, car en définitive les stocks (qu'on pourrait appeler "les risques") ne sont plus pris en charge par l'éditeur, mais par son auteur.

Dans le même temps, je disais que si l'éditeur en question - que ce soit les 2 encres ou une maison X - présentait de manière factuelle ces conditions au public, par l'intermédiaire de son site internet ou d'informations presse, je ne pouvais qu'être "non convaincu" par ce mode opératoire, mais en aucun cas juger la pratique. Mon avis m'appartient et je conçois tout à fait que d'autres auteurs ne le partagent pas et trouvent leurs comptes sur d'autres éléments qui leur parlent plus qu'à moi.
C'est tout Smile.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  B. le Mar 4 Déc 2012 - 17:51

Pacô a écrit:Mon message ne s'adressait pas spécialement pour les éditions les 2 encres rassure-toi.
Je regrette juste parfois les "options" qui sont accolées derrière la maxime pléthorique des éditeurs : "nous prenons en charge votre diffusion", alors qu'en réalité, la seule charge qui incombe le plus à un éditeur, ce serait celle de pouvoir gérer les stocks des livres. Et en définitive, le métier d'éditeur repose uniquement sur ce principe, c'est-à-dire le mécénat qui accorde à une oeuvre culturelle le droit d'exister et d'être diffusé.
Je ne faisais alors que donner mon avis sur la ristourne constatée de devoir éventuellement acheter ses propres livres pour pouvoir les vendre dans des salons, car en définitive les stocks (qu'on pourrait appeler "les risques") ne sont plus pris en charge par l'éditeur, mais par son auteur.
Arf, comme le sujet concerne Les 2 Encres, je préférais préciser.
Sinon, je suis bien d'accord avec toi sur ce que tu dis là.

Quant au stock de livres que doit gérer ma maison d'édition, il dépasse de loin le nombre d'exemplaires qui avaient été placés en préventes. Wink

B.
Talent Divin
Talent Divin

Féminin Nombre de messages : 4396
Votre talent : Écriture
Points : 4555
Date d'inscription : 23/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les 2 encres : ôtez-moi d'un doute !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum