De l'utilisation des adverbes dans les textes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'utilisation des adverbes dans les textes

Message  Pacô le Mer 9 Jan 2013 - 10:30

Bonjour, bonsoir,

Tout le monde connaît ici mon aversion profonde pour l'utilisation des adverbes. Un petit cours de novice a par ailleurs été plus ou moins rédigé pour venir à bout de cette mauvaise herbe de l'écriture.
Toutefois, il serait bon que chacun apporte son avis et son interprétation sur son utilisation : à quoi sert l'adverbe finalement ? Quelle est sa finalité selon vous ? Luttez-vous contre son utilisation ? Ou son éviction vous vient naturellement (<= Ah ! tongue) lors de la rédaction ?

Je donnerai mon avis par la suite, promis Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilisation des adverbes dans les textes

Message  Rhada le Dim 20 Jan 2013 - 15:00

Si j'en utilise un certain nombre, c'est parce qu'à l'école, on m'a rabâché que ça enrichissait le récit et que ça précisait un peu plus l'idée de l'auteur.
Mais j'avoue que j'essaie d'en mettre moins maintenant. Pour cela j'utilise d'autres tournures. Même si certains sont inévitables.

Je plaide donc : non coupable !
avatar
Rhada
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 27
Localisation : A côté de Laplack
Emploi/loisirs : Etudiant/Ecrivain
Votre talent : Écriture
Points : 13
Date d'inscription : 19/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilisation des adverbes dans les textes

Message  MémoireDuTemps le Dim 20 Jan 2013 - 16:57

Moi mes gros défauts n'ont jamais été les adverbes se terminant par "ment" ou les participes présents.

Depuis que je bêta-lis et que j'ai vu les dégâts sur certains textes, j'en mets encore moins.
Il m'arrive de dire aux accros.de ces faiblesses :
"Regardez comme ils sont jolis les paysages avec une plaine verdoyante, de petits bosquets, des collines et en arrière plan de hautes montagnes, maintenant imaginer le plateau de Mexico : on est haut, tout est haut, on y étouffe... les adverbes bien utilisés doivent donner la première impression, jamais la seconde..."... on peut aussi comparer avec La Défense à Paris.

En général pour les éviter, il suffit d'écrire des phrases moins longues, et de les écrire avec une certaine dynamique, avec une richesse dans le vocabulaire et aussi d'utiliser des dicos de synonymes... à part quelques fois, il y en a toujours et comme ça on varie aussi le récit.

Et je pense qu'il faut s'en passer absolument dans les descriptions, surtout les participes présents.

Par contre quand on décrit une action, cela passe bien mieux, cela permet de donner l'impression qu'en peu de temps les personnages doivent réagir, chercher des solutions, une arme de secours...

ou aussi dans les dialogues à certains moments pour exprimer une rupture, une certaine agressivité ou une admiration soudaine (pas dans tous les dialogues donc)

__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1516
Age : 46
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilisation des adverbes dans les textes

Message  Pacô le Mar 22 Jan 2013 - 10:54

L'adverbe reste pour moi un "outil" de la langue courante, mais pas un lexique approprié pour les récits de l'imaginaire. Et encore moins pour la poésie.
J'ai fait ce petit sujet pour synthétiser ce que je rabâche souvent sur les textes que je critique. Et avant qu'on me dise que je radote, je préfère faire l'étalage ici de mon opinion... Smile

En vérité, j'ai toujours vu l'adverbe - ou m'a t-on appris de toujours voir l'adverbe serait plus correct - comme un élément technique de la phrase. Il comporte un signifié très présent de l'action et s'avère alors utile dans des explications techniques (style documentaire), dans l'énumération d'étape (style manuel de bricolage ou recettes de cuisine) ou encore dans le discours académique (style cours magistraux) mais pas politique !
En fait, je me rends encore plus compte aujourd'hui de sa nuisance dans la "poésie de la langue" et dans sa "musicalité" et sa "maigre richesse" aussi car je vois à nouveau cette année que l'adverbe doit être prohibé dans la rédaction de discours politique. Motif principal : il endort le public tongue.
En réalité, je le sens moi-même, je trouve que l'adverbe nuit à la dynamique de la phrase et fait l'effet d'un gros boulet au pied d'un bagnard. Il se traîne dans une suite de mots, et pire que tout, il se remarque comme un éléphant dans une faïencerie.

L'autre point qui me chagrine chez lui, c'est qu'il est trop imprécis par rapport au vocabulaire traditionnel. Il me semble qu'en latin, l'adverbe est formé par un composé d'un nominatif (un nom) et de datif (sorte de complément circonstanciel). Et qu'il était par conséquent déjà mal vu à l'époque, parce que considéré comme des "mots-valises" pour nous aujourd'hui quand on ne sait pas vraiment définir un objet.
Cette interprétation se traduit de façon très simple : pour moi l'adverbe s'attache à des signifiés actuels, et est donc tout à fait adapté à des esprits actuels pour un auteur actuel. Pire encore, il s'accroche à une conception sociale et culturelle délimitée à une région, un pays, un continent etc. Pas à tous les hommes. Du coup, il perd tout son sens dès que l'oeuvre écrite est supposée traverser les âges, ou du moins, prendre un caractère universel et artistique.
Un exemple :
"Une voiture roule rapidement." (oui j'aime beaucoup cet exemple)
Un auteur qui écrit cette phrase aujourd'hui pense peut-être à la vitesse d'une Audi TT lancée à plein moteur. Pourtant, un auteur du XIXème s'imaginerait peut être plus une carriole tirée par 10 chevaux. Ou, pour faire moins contrasté, on s'imaginait plus les 80-90 km/h il y a 30-40 ans, alors qu'aujourd'hui on voit plus un 130-140 km/h.

Autre exemple sur l'aspect socioculturel :
"Il n'est malheureusement pas venu."
Que signifie le "malheureusement" ici, si ce n'est un malheur indéfini ? Dans la culture française, ou du moins occidental, on peut s'imaginer qu'un "lapin" est fâcheux et est pris comme un "petit malheur". Mais dans la culture asiatique, par exemple, c'est carrément une tragédie et ça peut induire carrément une très bonne raison pour couper tous les ponts. Et au contraire, dans une culture amérindienne, le "lapin" est la bonne occasion de pouvoir faire autre chose.
Alors qu'est-ce que signifierait ce "malheureusement" dans tout ça ? Rien du tout. Il faut préciser avec un vocabulaire précis ce qu'il entend par "malheureusement", selon l'une des trois définitions.

Voilà en gros pourquoi je rejette l'adverbe dans les textes littéraires : il manque de musicalité, il pèse dans la phrase, il endort le public et pire que tout, il est imprécis pour transmettre le message de l'auteur à son lecteur afin de reproduire l'imaginaire.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Question.

Message  nayladream le Dim 17 Mar 2013 - 8:28

Bonjour!
J'ai lu cette rubrique les premiers jours et il faut dire qu'elle m'a bien servi pour mon prologue qui étouffait le pauvre; par contre, je me pose tout de même la question. J'ai vraiment fait un effort pour supprimer les adverbes qui se terminent par -ment, et les participe passé, même les adjectifs. C'est sûre ça donne mieux, mais là où je beug un peu, c'est que je continue à lire des œuvres qui en sont bourrés. Pas plus tard qu'hier, sur une page, j'en ai compté 6, genre "haletant, incontestablement, rapidement etc...". Pourtant, ce sont des livres qui sont édités par de grandes maisons. ça m'a déboussolée, parce que j'aime bien les utiliser aussi, ça donne de la force au texte. Mais après je ne suis pas experte la dedans, donc petite lumière SVP
avatar
nayladream
Talent Expérimenté
Talent Expérimenté

Féminin Nombre de messages : 263
Age : 37
Localisation : Ile de France
Votre talent : Écriture
Points : 87
Date d'inscription : 27/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilisation des adverbes dans les textes

Message  MémoireDuTemps le Dim 17 Mar 2013 - 11:37

J'ai un petit élément de réponse. Depuis plusieurs années, je lis quelques livres de la rentrée littéraire et notamment le dernier Amélie Nothomb (sauf une fois où je n'ai pas réussi à entrer dedans, "vol d'hirondelle") et celui de 2011 "tuer le père" m'a beaucoup déçue pas sa faiblesse de scénario, mais aussi de rédaction : sur les 80 premières pages il devait y avoir en moyenne 2 fois "c'est" conjugué à différents temps (donc quelquefois 5 ou 6 par page...), il y avait une fin de chapitre totalement incongrue (la narratrice comparant un mot anglais qui a bien plus de sens qu'en français... seul hic c'est le seul endroit où elle parlait de la France, tout se déroulant aux USA... on peut supposer qu'une note de l'écrivaine a dû être intégrée au texte) plus quelques fautes. Deux explications :
- c'est du Nothomb, l'éditeur est certain qu'il en vendra quelques centaines de milliers quelque soit sa valeur littéraire et se fout qu'elle soit faible
- il a été bâclé pour sortir à la date prévue

Dans le même temps j'ai lu enfin son "Hygiène de l'assassin" son premier livre qui l'a fait connaître... Curieux, aucun des défauts du "tuer le père", d'une fluidité remarquable (à noter : publié chez Albin Michel, Gallimard l'a refusé car Philippe Sollers qui l'a lu lu a soupçonné le canular d'un auteur célèbre qui l'aurait écrit sous pseudo...),

Une première morale : quand on est connu, on peut tout se permettre, mais la première œuvre il vaut mieux que le texte proposé ne souffre d'aucun défaut.
Une seconde, hélas confirmée par la faiblesse rédactionnelle de certaines œuvres actuelles de grands éditeurs, cela coûte trop cher de faire un vrai travail éditorial...

__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1516
Age : 46
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re/

Message  nayladream le Dim 17 Mar 2013 - 13:12

Merci pour la réponse, je me disais bien aussi qu'il y avait de ça. ALors en gros si je comprends bien, on se fait publier et on se repose ensuite sur ses lauriers c'est ça? Wink
avatar
nayladream
Talent Expérimenté
Talent Expérimenté

Féminin Nombre de messages : 263
Age : 37
Localisation : Ile de France
Votre talent : Écriture
Points : 87
Date d'inscription : 27/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilisation des adverbes dans les textes

Message  Rhada le Mar 26 Mar 2013 - 15:24

nayladream a écrit:ALors en gros si je comprends bien, on se fait publier et on se repose ensuite sur ses lauriers c'est ça? Wink
C'est ce que j'ai compris aussi de la vie éditoriale.
avatar
Rhada
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 58
Age : 27
Localisation : A côté de Laplack
Emploi/loisirs : Etudiant/Ecrivain
Votre talent : Écriture
Points : 13
Date d'inscription : 19/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilisation des adverbes dans les textes

Message  Pacô le Mar 23 Avr 2013 - 13:59

nayladream a écrit:Pourtant, ce sont des livres qui sont édités par de grandes maisons. ça m'a déboussolée, parce que j'aime bien les utiliser aussi, ça donne de la force au texte.
Cette "force au texte" est pour moi très illusoire.
Le latin explique la présence de l'adverbe dans ce que l'on pourrait aujourd'hui appeler un substantif palliatif à la mauvaise compréhension d'un verbe. "ad" signifie "après", soit le mot qui accompagne le "verbe". Un procédé utilisé dans les manquements de la langue latine pour ne pas avoir à exprimer un autre verbe, et étendre ainsi la signification d'un même verbe sur des horizons plus vastes. Par ailleurs, le fait que les latins s'accrochent au "neutre" pour créer les adverbes, à partir de la disparition du "e" final des mots substituée par -us, -a, -um (comme felicite => felicius, saepe => saperius, prope => propius etc.) montre ce besoin de praticité de la langue de tous les jours (le neutre est le seul genre qui se décline de façon assez rapide dans la simplicité de ses terminaisons).
En d'autres termes, l'adverbe est un raccourci de la langue pour pas s'embêter.

De là à dire que l'adverbe exprime la puissance, c'est faux. Il apporte de la puissance à un verbe pour le faire outre-passer sa définition exacte, ce qui induit donc à une banalisation du mot. Et un mot banal n'est malheureusement pas un mot "puissant".

En conclusion, la force de l'adverbe n'est que dans son emploi à surpasser une définition pour faire rentrer un verbe dans la conscience collective. Mais il apporte avant tout l'appauvrissement de la langue qui peut ainsi limiter ses mots à travers ses nouveaux adverbes.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilisation des adverbes dans les textes

Message  nayladream le Mer 24 Avr 2013 - 11:47

Merci pour la réponse. J'ai fini par capturer l'instant ou un joli adverbe devait manifester sa présence dans mon texte. Je m'en octroie un par page maintenant, et encore quand il est utile. Very Happy
avatar
nayladream
Talent Expérimenté
Talent Expérimenté

Féminin Nombre de messages : 263
Age : 37
Localisation : Ile de France
Votre talent : Écriture
Points : 87
Date d'inscription : 27/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilisation des adverbes dans les textes

Message  Pacô le Mer 24 Avr 2013 - 12:43

Certes, et encore de façon plus concrète, n'as-tu jamais remarqué que les gens qui bafouillent ou qui essaient de tuer un "blanc" dans la conversation accumulent les adverbes ? De même pour les marques de politesse et de complaisance... c'est un procédé utile qui donne de l’apparat, mais qui sonne creux dans le fond.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilisation des adverbes dans les textes

Message  nayladream le Mer 24 Avr 2013 - 12:48

Si j'ai remarqué, mais avec le temps, depuis que je suis arrivé ici, je ne leur trouve plus de goût, mais tu sais j'en trouve encore beaucoup dans mes lectures, et cela peut paraître étrange mais je les remarque à la première lecture, rien qu'en survolant le texte tongue
Le cours a été instructif en tout les cas, merci Boule de poil I-Dey Intello
avatar
nayladream
Talent Expérimenté
Talent Expérimenté

Féminin Nombre de messages : 263
Age : 37
Localisation : Ile de France
Votre talent : Écriture
Points : 87
Date d'inscription : 27/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'utilisation des adverbes dans les textes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum