Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Lun 17 Juin 2013 - 9:29

Bonjour à tous!
J'ai écrit il y a fort longtemps un roman plusieurs fois remanié, 'le Cristal des Mondes', que je désire reprendre (excusez, sauf le chapitre 1 pas mal disséqué ailleurs) afin de tenter une soumission aux éditeurs.
J'ai bâti ma trame sur le fait que deux destinées à priori opposées vont finir par se croiser: celle de Jean Tréblec, ramasseur d'oeufs rares et celle d'Artabos Orguin, un adolescent à la vie 'agitée'. Ce livre s'inscrit dans une trilogie 'les Chroniques de Fundatis' et en est le premier volet. Viennent ensuite 'le Talisman de Bélisen' publié à compte d'auteur en 2006 et totalement repris (mais non tapé), 'Les Roses d'Ebulia' qui est sorti en auto-édition en 2009 ( premier tome seulement). J'ai ouvert une suite 'Les Enfants de Rochebrune' dont le premier roman est achevé 'Le Tombeau des Glaces' mais pas encore totalement tapé.
Bref, pas mal de lignes et un désir fort de mettre de l'ordre là-dedans.
Voilà ce qui m'amène ici car pour présenter un bon travail aux éditeurs, je dois m'y reprendre au départ CQFD
Je sollicite donc votre aide pour 'le Cristal des Mondes'. Si je ne suis pas assez clair, laissez-moi un MP!Wink
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  MémoireDuTemps le Lun 17 Juin 2013 - 9:54

Spoiler:


Elfe d'Argent a écrit:
LE GRAND ROI

La matinée était déjà fort avancée quand Jean et Bracos entendirent des voix et des cris d'enfants. Ils devaient approcher d'un village. Les arbres devinrent alors moins nombreux phrase un peu bizarre comme si les arbres décidaient de leur nombre et les voyageurs découvrirent à ce moment le  village de Maicar, à la lisière de la forêt. Des femmes s'affairaient autour d'une fontaine et de jeunes enfants en profitaient pour se bousculer en jouant. Certains n'hésitant pas à éclabousser leurs compagnons de jeux malgré la température peu clémente. Il s'ensuivait alors une sarabande où chacun essayait d'attraper l'autre, déclenchant des fous rires de la part des filles qui étaient là.
 
Pourtant, les rires s'arrêtèrent et le bavardage des femmes cessa lorsque la curieuse équipe entra dans le village. Déjà, les petits se cachaient dans les jupes de leurs mères et les garçons couraient vers les maisons pour chercher de l'aide.
 
- Que voulez-vous, étrangers ? ,  tonna une voix. Attention aux dialogues, pour un roman, il faut commencer par un cadratin — (alt-0151) suivi d’une espace insécable et non un tiret et pour la ponctuation précédant l’incise, la virgule disparaît s’il y a un autre signe ( ? ! ou …)
Jean s'avança alors :
 
- Ecoutez, l'homme ! Nous devons nous rendre au château de Branicar où nous sommes attendus. Mais, auparavant, nous aimerions bien manger un morceau et nous reposer. Existe t-il par ici une auberge agréable avec de la bière de bonne qualité ?
 
Le villageois les toisa du regard. Il semblait d'une grande force et, à travers sa chemise ouverte, on voyait sa poitrine velue. Jean fut moins impressionné que son compagnon par le gaillard car sa taille virgule bien qu’imposante, lui parut  plus normale que celle des Ségariens. Celui qui les avait interpellés était grand et solide. Bracos fit un pas en arrière, se calant près de Malin qui grogna avec férocité.
 
- Calme ton loup, Ségarien! espace insécable avant !  Excuse notre réaction mais répétition avoue que tu voyages en curieux équipage ! Il existe bien un endroit pour vous recevoir. Montez la rue en face de vous, vous tomberez sur une grande maison à étages. C'est l'auberge du chien blanc. Il ne faudrait pas des majuscules au nom ? Annoncez que vous venez  de la part de Cercos le forgeron, c'est moi-même! L'aubergiste s'appelle Brénos. C'est un ami, bavard peut-être, mais répétition discret, dit le géant qui se frappa la poitrine de la main, tout  en gardant un œil sur cet étrange loup apprivoisé.
 
Les deux amis trouvèrent sans difficulté l'endroit indiqué. Jean poussa la porte, après avoir attaché Zéphyr à l'extérieur, Malin se lovant près du cheval. On leur montra où mettre leurs montures pour la nuit sans une remarque sur la présence du loup. Brénos s'approcha d'eux et déposa un tabouret haut pour Bracos. Tous deux s’assirent.
 
- Bonjour, étrangers, que puis-je pour votre service ? Belle journée, n'est ce pas ? Le vent est un peu frais mais répétition c'est normal pour la saison ! Sans doute êtes-vous un peu fatigués?
 
Jean l'attrapa par la manche, ce qui fit réagir certains buveurs attablés. Mais répétition, il s’expliqua:
 
-Ecoute, attention à l’espace et aussi tes majuscules doivent être accentuées É   aubergiste, c'est Cercos qui nous envoie. Nous avons faim et soif. Sers-nous donc ta meilleure bière et fais préparer deux chambres tranquilles...
 
L'homme, qui répétition était de nature corpulente, pas de virgules essuya avec son tablier la sueur qui répétition perlait de son front. Il n'aimait pas les histoires et se rassura en entendant parler de son ami le forgeron. Après avoir versé dans deux gobelets de terre une bonne rasade de bière, il dit à la cantonade :
 
- A À  votre santé, messires, les amis de Cercos sont toujours les bienvenus ici !
 
En entendant cela, les buveurs se calèrent sur leurs bancs et reprirent leurs conversations comme si rien ne s'était passé. Une femme aux longs cheveux roux tressés en natte déposa alors une omelette fumante sur la table. En quelques instants le plat fut avalé tant l'appétit des voyageurs était répétition grand. La bière était répétition  excellente et Bracos recommanda un pichet qui étancha leur soif. Jean, amusé, le taquina :
 
-Doucement, l’ami ! Il y a là de quoi abreuver dix Ségariens.
 
Après un fromage onctueux au goût d'ail, ils finirent le repas par un gâteau au miel. Se regardant l'un l'autre, Jean et Bracos se sourirent d'un air complice.
 
- Fameux repas que celui-là !  dit Bracos.
 
- Excellent, en effet, mais ce feu qui brûle là-bas m'attire et je vais en profiter un peu, ajouta Jean en se levant.
 
Dans la cheminée qui occupait la bonne moitié du mur, pas de virgule de gigantesques bûches se consumaient en jetant des escarbilles dans le conduit et vers l'extérieur. Mais, celles-ci s'éteignaient rapidement sur le carrelage. Autour d'eux, les gens parlaient de choses et d'autres. Personne ne chercha à les provoquer ni même les attaquer : Cercos le forgeron devait donc avoir une bonne réputation dans le village. La soirée s'écoula donc répétition, dommage d’ailleurs on voit si peu cet adverbe donc et bien placé en plus   paisible et les nouveaux venus montèrent tard dans leur chambre. L'endroit était meublé simplement, juste ce qui était nécessaire. Pas de choses extraordinaires qui n'auraient servi à rien. Un lit unique, une table avec une bassine et un pichet d'eau, une chandelle. En fait,  l'ensemble était arrangé assez joliment. Le matelas était assez dur. Ils se couchèrent tous deux, Bracos se calant contre le torse de son compagnon dans la paille,  et dormirent comme des loirs.
 
Le lendemain matin, ayant passé une excellente nuit, ils descendirent dans la grande salle pour manger un peu avant de partir au château. Brénos s'empressa de déposer sur leur table une motte de beurre et un gros pain.
 
- J'espère, étrangers, que vous avez passé une bonne nuit ! Car, vous savez, l'auberge du chien blanc est réputée pour son calme  alentour.
 
A À peine l'homme corpulent venait-il de dire cela, que la porte s'ouvrit violemment. Jean et Bracos se regardèrent étonnés mais n'eurent pas le temps de bouger d'un pouce car des soldats en armes les entourèrent bientôt. Le forgeron les avait-il trahis ?
 
* * * * *

A À bord de l’Elégante,  l’équipage se dispersa, chacun regagnant son poste. Déjà on sortait des armes pour se défendre. Le Capitaine Chab se gratta la joue, hésitant encore sur la conduite à tenir. S’adressant à Marina, il lui confia :
- Pour le moment, je ne vois aucun signe d’hostilité. Restons quand même prudents !
Les bateaux se rapprochèrent et Chab constata rapidement qu’ils n’étaient pas équipés pour la haute mer : fond plat, ossature légère. Le Capitaine sourit.
-          Des pêcheurs, sans doute. Cependant, ces bougres là jaugent plusieurs tonneaux !
A À peine venait-il de parler, que l’un des quatre navires se rapprocha au point de toucher la coque de l’Elégante Élégante. L’équipage attendit les ordres. Chab, d’un pas calme, se prépara à accueillir les visiteurs. Si bien que les marins, redevenus confiants, reprirent leur tâche. On aida deux personnes à monter à bord. Un homme et une femme habillée ‘à la garçonne’ : pantalon et bottes. Le Capitaine les observa, notant leur curieux habillement. Pas une tenue de cérémonie, non. Plutôt quelque chose de pratique qui permette l’aisance dans les mouvements. L’homme le regarda faire, un sourire aux lèvres.
- Me comprenez-vous, étrangers ?

Chab hocha la tête :
On suit bien le déroulement. À part les majuscules accentuées (et les dialogues sans cadratin, quelques espaces mal gérés), pas de fautes. Maintenant j’ai deux reproches à faire à cet extrait :
-         Un au niveau de la fluidité : le nombre de participes présents est élevé, ça m’a gênée car ça affadit une partie où il y a peu d’action. Tu peux te passer de certains en tournant les phrases différemment
-         Un au niveau du cliché (heureusement ce n’est pas le début du livre quand même) : depuis que je bêta-lis, j’ai eu le loisir de constater la fréquence de ce type de scènes. Presque toutes racontées ainsi. Essaie de mettre un peu d’originalité, une description qui sorte des sentiers battus, un élément, je ne sais…
 
Le plus :
-         Pas de fautes
-         Texte bien écrit et qui se lit bien malgré ces abus de participes présents
Le moins :
-         Mets un peu de fantaisie dans ta Fantasy !

__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1516
Age : 46
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

correction de mon roman le cristal des mondes

Message  Elfe d'Argent le Lun 17 Juin 2013 - 10:05

Bonjour Mémoire du temps!
Merci pour cette béta dont je vais m'imprégner. Je vois à tes remarques que tu abordes des points importants, c'est justement ce qui m'amène ici: travailler pour faire mieux.
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Lun 17 Juin 2013 - 10:16

Mémoire du Temps
Je suis en train d'essayer de régler le problème tirets quadratins ( quatre volumes écrits comme ça). J'ai vu ailleurs mes problèmes de base et reprends mon livre dans ce sens ( participes présent etc..) L'originalité? Une explication peut-être: Le texte de départ ne concernait que l'histoire de Jean ( 1997= premier jet), revue depuis et à laquelle j'ai ajouté celle d'Artabos qui est lié à la première, ce qui amène des décalages. J'apprécie de même les retours qui mettent le doigt sur des faiblesses à travailler.
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  MémoireDuTemps le Lun 17 Juin 2013 - 17:13

Oui, concernant les tirets cadratins, personne ne t'a encore bêta-lu ? Et te l'aurait dit...

Je connais une solution globale, mais elle nécessite :
- une maîtrise de ce genre d'opérations, vaut mieux être informaticienne de métier...
- que ton texte ne comporte aucune particularité, c'est du texte avec la même police, le même format de caractères, rien d'autre qui pourrait gêner
- bien sûr, si tu as laissé faire les traitements de texte en plus pour générer les décalages, chaque paragraphe de dialogue n'en est pas un et puis si tu as utilisé le même tiret en séparateur de mots et d'incises...  le résultat peut être faussé

La méthode : transférer tout ton texte sur le bloc-note de windows, faire un copier de la partie avant la première lettre du premier élément du dialogue de ton texte, le mettre dans "rechercher" puis "remplacer" avec la bonne typo : cadratin plus espace insécable ( alt-0151 et alt-0160 ), faire un remplacer tout puis copier le résultat sur un traitement de texte (pas à la place de ton original surtout !) et vérifier ce que cela donne.
Je l'ai déjà fait, ça marche, mais c'est mon travail de maîtriser des choses comme ça

Si tu es sur mac, je n'en sais rien

__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1516
Age : 46
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Mar 18 Juin 2013 - 6:59

Mémoire du Temps,
Figure-toi que le premier éditeur ( à compte d'auteur) ne m'a jamais parlé de tout ça. C'est en venant sur un site comme celui-là que j'ai découvert l'obligation des tirets quadratins. Je t'enverrai un extrait avec essai de quadratins, tu pourras me dire. Mais tout est très technique, on est loin de la rédaction d'une histoire... Bref, je m'attelle à cela aussi.
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Pacô le Mar 18 Juin 2013 - 21:39

Bon, ma critique vient de s'envoler en fumée suite à une fausse manip'.
Je relance tout, mais ce sera peut être un peu moins détaillé car j'ai un peu moins de temps à consacrer du coup :/.

Dans un premier temps, je te fais un récapitulatif de toutes les remarques que je me suis faites au cours de ma première lecture. Plus tard, je reviens sur les points qui me paraissent importants d'aborder.

Remarques au cours de la lecture:


Certains n'hésitant pas à éclabousser leurs compagnons de jeux malgré la température peu clémente.
=> pourquoi ne pas transformer ce lourd participe présent en verbe conjugué ?


déclenchant des fous rires de la part des filles qui étaient là.
=> un peu lourd ce qui est souligné


Personne ne chercha à les provoquer ni même les attaquer :
=> pourquoi ? C'est de coutume d'attaquer les hôtes d'une auberge dans ton monde ? ^^"
=> attention : selon la formule donnée dans cette phrase, il est plus courant d'être attaqué que d'être provoqué. Le "ni même" sous-entend "et même pas ça", comme si de nature, c'était ordinaire. 


Bracos se calant contre le torse de son compagnon dans la paille,
=> tu as l'air de beaucoup aimer ce participe présent. J'ai l'impression que c'est la troisième fois que je le rencontre


A peine l'homme corpulent venait-il de dire cela,
=> accent sur le A majuscule
=> un peu cliché comme formulation


A bord de l’Elégante,  l’équipage se dispersa,
=> accent sur le A

Ma foi, cette première bêta-lecture a été assez convaincante pour poursuivre la découverte des extraits. 
Dans la forme de l'extrait, je reviendrais sur trois points précis :


  • L'abus de participes présents

Je ne vais pas refaire le commentaire de MémoireDuTemps.
Ce qu'il faut retenir simplement de ces formes participatives, c'est qu'elles sont nocives - selon moi - à la bonne lecture de la littérature. Je veux bien croire que les participes présents soient très pratiques, usuels et destinés à certaines fonctions de notre langue (nous ne l'avons pas inventé pour rien) mais il n'est pas adapté à une narration qui fait appel à l'imaginaire.
Le participe présent est trop imprécis, il se construit à travers l'action principale et ne peut avoir une indépendance dans une phrase sans "parasiter" le verbe conjugué.
Exemple :

Il s'ensuivait alors une sarabande où chacun essayait d'attraper l'autre, déclenchant des fous rires de la part des filles qui étaient là.
L'action de déclencher des fous rires chez les filles passent par-dessus - ou du moins, se mêlent - à l'action de la sarabande. Ces deux actions ne sont plus distinctes alors que pourtant, les plans ne sont pas les mêmes.
Si ce n'est pas forcément dérangeant et choquant pour un exemple précis, lu à travers un exemple sorti de l'extrait, ça l'est beaucoup plus à la longue. C'est ce qui a tendance à provoquer le désintérêt du lecteur, voire son ennui profond.



  • Les tics de langage

Tu as tendance à répéter plusieurs formes d'expression au sein de ta narration, ce qui provoque un effet un peu redondant.
Un texte est d'autant plus captivant s'il varie ses façons de décrire les situations, ou d'amener une action. L'idée, ce n'est pas de faire du "tout-va" non plus, car il faut rester dans un même "style", mais les expressions - ou formulations comme tu veux - peuvent ou doivent être différentes.
Des exemples seront plus parlant :

se calant près de Malin qui grogna avec férocité 
[...]
Bracos se calant contre le torse de son compagnon dans la paille,

A peine l'homme corpulent venait-il de dire cela,
[...]
A peine venait-il de parler,
Il n'y a plus de surprise provoquée par ses "à peine venait-il de parler"... parce que la forme est peu originale en soi, mais en plus, répétitive.
A changer Wink.


  • Des maladresses de construction

Ce qui est rare en fait dans ton texte. Mais je suis tombé sur une particulière, alors je voulais revenir dessus si ça ne te dérange pas ^^".

Il semblait d'une grande force et, à travers sa chemise ouverte, on voyait sa poitrine velue.

Je trouve cette phrase assez maladroite parce que les deux éléments qui la composent ont l'air d'avoir un lien ou une relation entre eux, alors qu'il n'y en a aucun.
Le fait qu'il semble avoir une grande force, n'implique par sa poitrine velue. Le contraire est aussi vrai.
Pourtant, dans la construction, on a l'impression que le second élément veut justifier le premier.
La tournure est assez étrange...

Voilà ce que je pouvais dire sur cet extrait.
Au niveau de la forme, je dirais que les éléments de réussite sont bien là :

  1. fluidité du contenu
  2. alternance de description et de narration sans les mélanger - à part de rares fois non choquantes
  3. bonne maîtrise de la langue et de ses outils en général

Toutefois, deux petites choses embarrassent ma lecture :

  1. les participes présents qui s'accrochent derrière chaque proposition indépendante dans une bonne partie de tes phrases
  2. les tics de langage


En ce qui concerne le scénario, il m'est plus compliqué d'apporter un clair avis. J'aurais bien envie de savoir ce qu'est un Ségarien, cela dit, mais je pense qu'on doit le savoir avant.
Si, une petite remarque qui m'a fait sourire ! Au moment du coucher, dans l'auberge, je trouve ce passage assez ambiguë :


Ils se couchèrent tous deux, Bracos se calant contre le torse de son compagnon dans la paille,  et dormirent comme des loirs.

"se caler contre le torse" donnerait presque l'impression d'un instant d'intimité, propre à un moment sensuel et "chaleureux".
Est-ce l'effet escompté ?

Voilà pour mes remarques. Je suis ouvert à la discussion et à la contestation.

PS : il manque pas un bout de l'extrait toutefois ? Je trouve étrange ta manière de couper le passage ^^".

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Mer 19 Juin 2013 - 7:36

De bien intéressantes réflexions sur ma prose! Je reviendrai dessus. Pour ce qui est de l'extrait qui coupe avant la fin, j'ai respecté les 7000 signes, voilà. En fait combien peux-t-on en mettre? J'ai en effet un problème avec les majuscules à accents, existent-elles en dehors de caractères spéciaux? Là, je suis à peu près calé sur les tirets quadratins, le reste va venir. Mon texte est brut d'écriture si on peut dire. Je suis en train de le reprendre totalement, entres autres au sujet des participes présent, 'alors', 'donc' 'et' en début de phrase... Je vais analyser tout cela et proposer quelque chose de mieux.
Bien sûr, je vais aller voir ce que tu écris d'ici peu car j'ai besoin de me poser pour béta lire et essayer d'en sortir ce que je vois ( malgré mes carences d'orthograhe et de grammaire) car je l'ai déjà dit, je fonctionne au ressenti en tant que lecteur. Enfin, je fais au mieux...
Cordialement!
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Mer 19 Juin 2013 - 8:24

Re-Bonjour!
Des précisions: si Mémoire du Temps et Pâco qui ont travaillé sur mon extrait le souhaitent, je peux leur mettre en MP le chapitre 1 ( corrigé par ailleurs) afin de les imprégner du début et de mieux comprendre ce que je cherche à raconter.
Cordialement!
PS: N'hésitez pas à me contacter.
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  MémoireDuTemps le Ven 21 Juin 2013 - 18:40

Coucou,
oui bien sûr tu peux me l'envoyer en MP ou mieux par mail, puisque je suis joignable aussi ainsi.
Je jetterai un regard et puis je vais regarder aussi ton second extrait ce weekend.
N'oublie pas aussi que je peux essayer de faire une correction "globale" de tes tirets en cadratin.

__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1516
Age : 46
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Sam 22 Juin 2013 - 6:50

Merci Mémoire du Temps! Je t'envoie le chapitre 1 par mail.
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  nayladream le Sam 22 Juin 2013 - 11:25

Juste un petit contretemps supplémentaire sur mon avis, tu m'excuseras. Je reviens vers toi cette semaine.Very Happy
à plus:D
avatar
nayladream
Talent Expérimenté
Talent Expérimenté

Féminin Nombre de messages : 263
Age : 37
Localisation : Ile de France
Votre talent : Écriture
Points : 87
Date d'inscription : 27/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Dim 23 Juin 2013 - 7:43

Merci Nayladream! Un avis de plus c'est chouette.Smile
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  nayladream le Mer 26 Juin 2013 - 11:34

Coucou elfe d'argent
Voici un début de ma bêta











bêta-lecture:







































corrections. N'hésitez pas à m'en demander plus,ce sera un plaisir.
2

LE GRAND ROI

 

La matinée était déjà fort avancée quand Jean et Bracos entendirent des voix et des cris d'enfants. Ils devaient approcher d'un village. Les arbres devinrent alors moins nombreux et les voyageurs découvrirent à ce moment le  village de Maicar, à la lisière de la forêt. Des femmes s'affairaient autour d'une fontaine et de jeunes enfants en profitaient pour se bousculer en jouant. Certains n'hésitant pas à éclabousser leurs compagnons de jeux malgré la température peu clémente♥. Il s'ensuivait alors une sarabande où chacun essayait d'attraper l'autre, déclenchant des fous rires de la part des filles qui étaient là.

Pourtant, les rires s'arrêtèrent et le bavardage des femmes cessa lorsque la curieuse équipe entra dans le village. Déjà, les petits se cachaient dans les jupes de leurs mères et les garçons couraient vers les maisons pour chercher de l'aide.

- Que voulez-vous, étrangers ? ,  tonna une voix.

Jean s'avança alors :

- Ecoutez, l'homme ! Nous devons nous rendre au château de Branicar où nous sommes attendus. Mais, auparavant, nous aimerions bien manger un morceau et nous reposer. Existe t-il par ici une auberge agréable avec de la bière de bonne qualité ?

Le villageois les toisa du regard. Il semblait ( on peut juger d'une grande force je pense, il le voit) d'une grande force et, à travers sa chemise ouverte, on voyait sa poitrine velue. Jean fut moins impressionné que son compagnon par le gaillard car sa taille, ( virgule) bien qu’imposante, lui parut  plus normale que celle des Ségariens. Celui qui les avait interpellés était grand et solide. Bracos fit un pas en arrière, se calant près de Malin qui grogna avec férocité.

- Calme ton loup, Ségarien! Excuse notre réaction mais avoue que tu voyages en curieux équipage ! Il existe bien un endroit pour vous recevoir. Montez la rue en face de vous, vous tomberez sur une grande maison à étages. C'est l'auberge du chien blanc. Annoncez que vous venez  de la part de Cercos le forgeron, c'est moi-même! L'aubergiste s'appelle Brénos. C'est un ami, bavard peut-être, mais discret, dit le géant qui se frappa la poitrine de la main, tout  en gardant un œil sur cet étrange loup apprivoisé.

Les deux amis trouvèrent sans difficulté l'endroit indiqué. Jean poussa la porte, après avoir attaché Zéphyr à l'extérieur, Malin se lovant près du cheval. On leur montra où mettre leurs montures pour la nuit sans une remarque sur la présence du loup. Brénos s'approcha d'eux et déposa un tabouret haut pour Bracos. Tous deux s’assirent.

- Bonjour, étrangers, que puis-je pour votre service ? Belle journée, n'est ce pas ? Le vent est un peu frais mais c'est normal pour la saison ! Sans doute êtes-vous un peu fatigués?

Jean l'attrapa par la manche, ce qui fit réagir certains buveurs attablés. Mais, il s’expliqua:

-Ecoute, aubergiste, c'est Cercos qui nous envoie. Nous avons faim et soif. Sers-nous donc ta meilleure bière et fais préparer deux chambres tranquilles ( est-ce utile ?)...

L'homme, qui était de nature corpulente, essuya avec son tablier la sueur qui perlait de son front. Il n'aimait pas les histoires et se rassura en entendant parler de son ami le forgeron. Après avoir versé dans deux gobelets de terre une bonne rasade de bière, il dit à la cantonade :

- A votre santé, messires, les amis de Cercos sont toujours les bienvenus ici !

En entendant ( répétition) cela, les buveurs se calèrent sur leurs bancs et reprirent leurs conversations comme si rien ne s'était passé. Une femme aux longs cheveux roux tressés en natte déposa alors une omelette fumante sur la table. En quelques instants le plat fut avalé tant l'appétit des voyageurs était grand. La bière était excellente et Bracos recommanda un pichet qui étancha leur soif. Jean, amusé, le taquina :

-Doucement, l’ami ! Il y a là de quoi abreuver dix Ségariens.

Après un fromage onctueux au goût d'ail, ils finirent le repas par un gâteau au miel. Se regardant l'un l'autre, Jean et Bracos se sourirent d'un air complice. ( échangèrent ?)

- Fameux repas que celui-là !  dit Bracos.

- Excellent, en effet, mais ce feu qui brûle là-bas m'attire et je vais en profiter un peu, ajouta Jean en se levant.

Dans la cheminée qui occupait la bonne moitié du mur, de gigantesques bûches se consumaient en jetant des escarbilles dans le conduit et vers l'extérieur. Mais, celles-ci s'éteignaient rapidement sur le carrelage. Autour d'eux, les gens parlaient de choses et d'autres. Personne ne chercha à les provoquer ni même les attaquer : Cercos le forgeron devait donc avoir une bonne réputation dans le village. La soirée s'écoula donc paisible et les nouveaux venus montèrent tard dans leur chambre. L'endroit était meublé simplement, juste ce qui était nécessaire. Pas de choses extraordinaires qui n'auraient servi à rien. Un lit unique, une table avec une bassine et un pichet d'eau, une chandelle. En fait,  l'ensemble était arrangé assez joliment. Le matelas était assez dur. Ils se couchèrent tous deux, Bracos se calant contre le torse ( sont-ils intimes ? Si c'est le cas, tu ne parles pas de leur lien avant, à préciser je pense, sinon je suis un peu déroutée ) de son compagnon dans la paille,  et dormirent comme des loirs.

Le lendemain matin, ayant passé une excellente nuit, ils descendirent dans la grande salle pour manger un peu avant de partir au château. Brénos s'empressa de déposer sur leur table une motte de beurre et un gros pain.

- J'espère, étrangers, que vous avez passé une bonne nuit ! Car, vous savez, l'auberge du chien blanc est réputée pour son calme  alentour.

A peine l'homme corpulent venait-il de dire cela, que la porte s'ouvrit violemment.( je pense que cet adverbe n'est pas approprié ici) Jean et Bracos se regardèrent étonnés mais n'eurent pas le temps de bouger d'un pouce car des soldats en armes les entourèrent bientôt. Le forgeron les avait-il trahis ?







Sur la forme :
Texte fluide, bien écrit, ça se lit bien, bien que les adverbes que j'ai relevés soient nombreux pour un si court extrait; mais à toi de juger de leurs pertinences, à savoir si tu souhaites les garder ou pas.

Sur le fond :

Sur la première partie
Petite note : une petite présentation m'aurait aidé à cerner ton univers dans un premier temps.
Il faut savoir que je ne lis que très peu de SF, afin qu'un lecteur neutre puisse comprendre où il tombe. Pense à détailler ton chapitre 2 en tête, un bref résumé qui donne une indication de qui est qui, puisque tu choisis de nous présenter le 2.
Un exemple ; je ne sais pas ce qu'est "Ségariens". Qui sont-ils, des démons, des gens normaux, les représentants d'une ville ? Très frustrants de pas savoir je t'avoue.
Jean et Bracos arrivent dans un village envoyés par Cercos. Mais qui est Cercos ? Est-ce quelqu'un d'important. Même s'il ne paraît pas dans ce chapitre, j'aurai aimé avoir une indication. On sent qu'il a une importance, mais laquelle ?
Alors je commence : Ils s'abreuvent dans ce village envoyés par Cercos; ce que je n'arrive pas à cerner, par contre, c'est l'ambiance autour de ces gens dans la taverne, ou le forgeron, avant que les soldats ne leur tombent dessus.
Je garde en tête que tout va bien, dans le meilleur des mondes, parce que ces deux personnages boivent tranquillement leur bière, mais les personnages qui leur veulent du mal (à ce que je comprends par la fin) ne dégagent pas d'animosité ??? Ou masque leur prochaine trahison par leur bonne foi, quel est l'élément qui fait qu'ils se sentent si bien dans cet endroit, plutôt étrange.  
 Manque sans doute une indication sur leur intentions, même si le forgeron leur paraît de bonne foi et qu'ils n'ont rien vu venir.
Ce qui me fait relever ce détail, c'est surtout le fait que tu passes très vite à la partie "sommeil des deux protagonistes", sans détailler un minimum, juste deux lignes, l'ambiance de la taverne.
Je sais que ce n'est qu'un court passage, mais je pense que tu peux ajouter " deux phrases" pour relever ce détail, s'il te semble bien évidemment pertinent^^.


Ce que j'ai aimé :
Le choix de ce passage est assez compréhensible 
Jean et Bracos, j'aimerai en connaitre davantage sur leur orientation ? Qui sont-ils, quel lien les unit ? Ou leur intérêt en commun.
Le finale, la scène se termine sur une bonne intrigue. 


Ce que j'ai  moins apprécié :
Pas assez renseigné
La scène léthargique de la taverne. Un manque d'ambiance qui se ressent, et qu'il faut créer pour rendre la scène de la fin crédible.
avatar
nayladream
Talent Expérimenté
Talent Expérimenté

Féminin Nombre de messages : 263
Age : 37
Localisation : Ile de France
Votre talent : Écriture
Points : 87
Date d'inscription : 27/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Jeu 27 Juin 2013 - 6:58

Merci beaucoup Nayadream! Very Happy Je passe très vite avant de partir quatre jours... Je répondrais en détail à tes demandes, Promis! Embarassed Tu as en effet besoin d'explications complémentaires. Veux-tu que je t'envoie le chapitre 1 en MP ou par mail ? C'est l'un des liens qui manquent.
Cordialement!
PS: Juste une chose: il s'agit de Fantasy épique et pas de SF mais ce n'est pas grave pour l'erreur.
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  nayladream le Jeu 27 Juin 2013 - 8:42

Oui, pourquoi pas, tu peux me l'envoyer par mail, il est dans mon profil:D
avatar
nayladream
Talent Expérimenté
Talent Expérimenté

Féminin Nombre de messages : 263
Age : 37
Localisation : Ile de France
Votre talent : Écriture
Points : 87
Date d'inscription : 27/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Lun 1 Juil 2013 - 7:17

Oui pas de problèmes je t'envoie ça. Cordialement !
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Oceanywenty le Lun 1 Juil 2013 - 11:50

Voici, je pense, quelques petites corrections:


‘Certains n'hésitaient pas à éclabousser leurs compagnons de jeux malgré la température peu clémente’.


Je pense que jeu reste singulier dans cette expression.


‘— Que voulez-vous, étrangers ? tonna une voix.’


Faut-il une virgule après vous ?


Existe t-il par ici une auberge agréable avec de la bière de bonne qualité ?


Trait d’union entre existe et le t


Bonjour, étrangers, que puis-je pour votre service ? Belle journée, n'est ce pas ?


Trait d’union entre est et ce.


‘ces bougres là jaugent plusieurs tonneaux !’


Trait d’union, je pense, entre bougres et là. À vérifier.



 

Beaucoup a été dit sur le style, personnellement j’ai apprécié le style, la forme et l’histoire. Très agréable à lire.

Ocean
avatar
Oceanywenty
Talent Habitué
Talent Habitué

Nombre de messages : 119
Localisation : New Jersey, USA
Votre talent : Écriture
Points : 66
Date d'inscription : 29/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Mar 2 Juil 2013 - 7:11

Merci Océan !Very Happy  Je vais méditer tout ça et proposerai une nouvelle version dès que possible car il me faut recaler mon texte en fonction des avis reçus.study
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Pacô le Mar 2 Juil 2013 - 18:15

Je reviens (plus rapidement) sur l'extrait corrigé, à la suite des observations des autres membres.
Je constate d'ailleurs qu'il s'est débarrassé de plusieurs maladresses et qu'il a une allure plus aguichante - et "professionnelle" si j'ose dire.

Mais j'ai encore quelques remarques, parce que je suis un garçon chiant Twisted Evil 


— Que voulez-vous, étrangers ?  tonna une voix.

Jean s'avança alors :


Il manque peut être une transition entre les deux situations. La voix pourrait surprendre les deux voyageurs, ou du moins, apparaître de façon plus impulsive.
Le verbe "tonner" est amoindri par l'absence de réaction (suite au fait d'une voix qui "tonne"... comme le tonnerre qui est supposé faire un petit effet ; d'où l'utilisation de l'image pour parler d'une voix tonnante)

En gros, on a l'impression qu'il manque un petit morceau.


À travers sa chemise ouverte, on pouvait voir une poitrine velue. Visiblement, ce n’était pas un frileux.
La seconde phrase casse un peu l'ambiance ^^.

Je recommande peut être une façon plus subtile pour insinuer que l'homme n'est pas frileux. On a l'impression de changer de registre pour ce détail là Wink.


 Après avoir versé dans deux gobelets de terre une bonne rasade de bière, il dit à la cantonade :
La terre est... cuite ?
Parce qu'un verre de terre, c'est supposé faire de la boue si on lui verse du liquide dedans tongue


Dans la cheminée qui occupait la bonne moitié du mur de gigantesques bûches se consumaient en jetant des escarbilles dans le conduit et vers l'extérieur.

La phrase passerait mieux à la lecture si tu la ponctues de virgules, notamment pour séparer les propositions entre elle.


La soirée s'écoula donc paisible
S'écouler paisible ? Pas très français tout ça Razz
Je ne te recommande pas forcément l'adverbe "paisiblement" ceci dit... mais je t'encourage à trouver une autre tournure.
D'autant plus que "s'écouler" a une connotation assez peu originale dans une rédaction romanesque. Encore plus pour les aventures épiques.


À peine l'homme corpulent venait-il de dire cela, que la porte s'ouvrit violemment. 
Je reviens sur ce passage là.
La formule "à peine avait-il fait ci ou ça" est, vraiment pour moi, un truc qui annonce la situation "toute cuite". En d'autres termes, c'est une façon pas très originale d'amener l'élément de surprise.

Je suis peut être le seul à penser ça, ceci dit, mais je trouve la forme très clichée. Et pas très attirante du coup pour ressentir la surprise de la situation.


Voilà j'arrête de t'embêter, mais c'était pour te faire un retour sur ce que j'avais commenté il y a plusieurs jours Wink.
Tu as la suite ?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Mar 2 Juil 2013 - 18:31

Merci Pâco !
Il y a une suite assez longue de quelques trois cent pages LOL.
Je posterai quelque chose sous peu et cet extrait revu;
Cordialement!
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Pacô le Mar 2 Juil 2013 - 18:34

Disons une suite d'un extrait qui pose problème en ce cas tongue.
D'accord, je verrais bien ça.

Je suis un peu plus libre dans mes bêta-lectures ces temps-ci ^_^.

Bonne soirée ! Wink

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Pacô le Mer 3 Juil 2013 - 10:22

Attention de bien mettre tes extraits dans le fil des lecteurs et non dans celui des commentaires.
Je ferai un tour à l'occasion Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Elfe d'Argent le Mer 3 Juil 2013 - 16:25

Je suis un peu perdu là. Il faut mettre dans Commentaires ou dans Romans?Embarassed
avatar
Elfe d'Argent
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 64
Age : 62
Localisation : Soeurdres 49
Emploi/loisirs : formateur en travaux paysagers. J'adore écrire, lire, m'occuper de mon jardin d'ornement, randonner...
Votre talent : Écriture
Points : 39
Date d'inscription : 13/06/2013

http://jeanloupchevillard.unblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Pacô le Mer 3 Juil 2013 - 16:45

Eh bien le roman (les extraits) se mettent dans le fil des romans, à la suite. Pour que les bêta-lecteurs puissent lire sans être embarrassés par tous les commentaires.
Et les commentaires - ou les simples discussions en rapport avec ce roman - se font sur le fil des commentaires, au niveau des échanges.

Le roman - le texte qu'on doit lire - doit impérativement être séparé des commentaires. Sinon, le membre qui veut commencer une bêta-lecture sur ton roman, plusieurs mois après que tu aies commencé à le publier... serait noyé sous les messages des bêta-lecteurs. Et il ne retrouverait plus ce qui est à lire, de ce qui ne l'est pas - à moins de faire toutes les pages de commentaires une par une.

Et vois sur mon propre fil de commentaires d'Ombre et Lumière... si tout était mélangé, je souhaiterais bon courage à celui qui veut se lancer dans la lecture du roman Razz.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Correction de mon roman Le Cristal des Mondes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum