Lignage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lignage

Message  Nochelove le Ven 13 Sep 2013 - 13:36

Je n'attends plus que vous ! Very Happy
avatar
Nochelove
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 27
Localisation : IDF
Votre talent : Écriture
Points : 2
Date d'inscription : 17/04/2013

http://www.espacescomprises.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lignage

Message  MémoireDuTemps le Sam 14 Sep 2013 - 0:23

Coucou, j'ai lu rapidement, je te commente ce week-end.
Pense à faire un lien entre chaque fil roman et commentaires, c'est plus facile.

__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1516
Age : 46
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lignage

Message  MémoireDuTemps le Mar 17 Sep 2013 - 10:18

Spoiler:

Nochelove a écrit:
Lignage:

Elenos
Je n’ai pas eu le coup de foudre pour Laure. Au premier abord, nous n’avions même pas d’atomes crochus, juste une relation purement professionnelle née sous le signe de la suspicion.
Le vent du changement soufflait sur la Station depuis quelques semaines déjà ; le gouvernement français avait décidé de s’immiscer dans nos affaires, et bien sûr, cela ne nous plaisait pas. Cependant, la loi était de leur côté, aussi n’avions-nous aucun moyen de protester.
L’annonce de l’arrivée d’un officier de liaison issu du corps de l’armée, « afin de renforcer la communication et la compréhension entre humains et Arimaspes », avait suscité chez chacun d’entre nous la même réaction : « cause toujours ».
Si, au fil du temps, nous n’avions noué aucune relation diplomatique avec la France, c’était pour une bonne raison. Mais allez le faire comprendre à ces bourriques du Département de la Sécurité Intérieure !
Têtus comme ils l’étaient, ils nous envoyèrent Laure. Cela allait répétition à l’encontre du bon sens le plus élémentaire, mais le leur faire remarquer serait revenu à leur répétition, tu peux te passer d’un des deux dire à quel point nous étions dangereux pour eux. Hors de question de dire répétition il y a des synonyme franchement une chose pareille, même si nous avions déjà eu recours à des menaces voilées à plusieurs reprises, y compris pour empêcher cette intrusion.
Nous fûmes tous surpris de rencontrer une femme. Lors des réunions en vue de son arrivée, nous avions supposé qu’ils enverraient un homme. L’excès de testostérone était leur méthode préférée lorsqu’ils essayaient d’asseoir une autorité qu’ils ne possédaient pas, comme si en avoir entre les jambes suffisait à devenir « celui qui commande ».
Finalement, ce fut une petite femme tirée à quatre épingles et raide comme un manche à balai qui débarqua au jour dit. Elle ne payait pas de mine, avec son physique quelconque et son strict uniforme militaire, mais elle avait un regard perçant qui attisa immédiatement ma méfiance. Vous savez ce que l’on dit de l’eau qui dort...
Oui, cette femme risquait de changer bien des choses.
Laure
Rapport préliminaire
27 novembre 2239, 23 :27, Station Montmartre.
« J’ai été reçue ce jour par les représentants de la communauté Arimaspes.
 
Étaient présents Avramea Mordoh, Daphné Kostas, Démétrien Dedes et Cléarque Haros, tous membres de la Commission Directionnelle Arimaspe (CDA). J’ai également rencontré Elenos Andonis, dont je n’ai obtenu qu’une réponse vague lorsque je l’ai interrogé sur ses fonctions. Son patronyme le relie toutefois à l’épouse du Professeur Anthiòn Petridis.

[...]
L’accueil a été poli, formel, et froid. Au-delà de l’habituel manque de sociabilité des Arimaspes, ma présence n’est tout simplement pas appréciée. Je prends note de n’attendre qu’une aide minime des autochtones au cours de mon enquête. »
 

Début qui demande une suite et puis qui sont ces Arimaspes ?
À part quelques répétitions, pas de problèmes.

__________________________________
Parce que moi je rêve, moi je ne le suis pas. ("Léolo" - Jean-Claude Lauzon)
avatar
MémoireDuTemps
Admin

Féminin Nombre de messages : 1516
Age : 46
Localisation : À l'est, là où les lérots vont boire
Emploi/loisirs : lérotte numérique
Votre talent : Écriture
Points : 867
Date d'inscription : 12/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lignage

Message  Nochelove le Mar 17 Sep 2013 - 17:30

MémoireDuTemps a écrit:Début qui demande une suite et puis qui sont ces Arimaspes ?
Dur de répondre sans me faire de la pub ! Wink

Comme je l'ai dit dans le post du texte, ce roman est la suite d'une novella déjà publiée, dans laquelle j'en dis un peu plus sur les Aris.

Merci pour ton temps et ton commentaire, je m'en vais retirer toutes ces moches répétitions.
avatar
Nochelove
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Féminin Nombre de messages : 18
Age : 27
Localisation : IDF
Votre talent : Écriture
Points : 2
Date d'inscription : 17/04/2013

http://www.espacescomprises.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lignage

Message  Kwelly le Sam 21 Sep 2013 - 14:55

Coucou Nochelove
Et bien j'ai lu ton extrait. Bon comme je n'ai pas lu ta Novella, il est difficile de comprendre le contexte et les enjeux. Donc pour une novice, j'ai justement trouvé que le début ne s'adressait pas à moi qui ne connait rien de ton monde. 
J'ai fait un bêta dans ce sens, dans la découverte, comme si j'ouvrais la première page de ton livre. Very Happy 



bêta:

Elenos
Je n’ai pas eu le coup de foudre pour Laure. Au premier abord, nous n’avions même pas d’atomes crochus, juste une relation purement professionnelle née sous le signe de la suspicion.
Le vent du changement soufflait sur la Station depuis quelques semaines déjà
  (lourd et inefficace) ; le gouvernement français avait décidé de s’immiscer dans nos affaires, et bien sûr, cela ne nous plaisait pas. Cependant, la loi était de leur côté, aussi n’avions-nous aucun moyen de protester. 
L’annonce de l’arrivée d’un officier de liaison (issu du corps de l’armée)
(officier, fait penser à armée) , « afin de renforcer la communication et la compréhension entre humains et Arimaspes », avait suscité (chez chacun d’entre nous) la même réaction : (« cause toujours ») (Il me semble qu’on est plutôt dans la pensée, non ?).
Si, au fil du temps, nous n’avions noué aucune relation diplomatique avec la France, c’était pour une bonne raison. Mais allez le faire comprendre à ces bourriques du Département de la Sécurité Intérieure ! (
bon désolé, mais je ne comprends pas où tu veux en venir, je manque trop de repère)
Têtus comme ils l’étaient, ils nous envoyèrent Laure. (Cela allait à l’encontre du bon sens le plus élémentaire) (
Pourquoi ? Parce que c’est une fille ?), mais le leur faire remarquer (serait revenu à leur dire à quel point) (lourd) nous étions dangereux pour eux. Hors de question de dire franchement une chose pareille, même si nous avions déjà eu recours à des menaces voilées à plusieurs reprises, y compris pour empêcher cette intrusion.
Nous fûmes tous surpris de rencontrer une femme (
tu dis un peu plus haut, qu’ils envoyèrent Laure). Lors des réunions en vue de son arrivée, nous avions supposé qu’ils enverraient un homme. L’excès de testostérone était leur méthode préférée lorsqu’ils essayaient d’asseoir une autorité qu’ils ne possédaient pas, comme si en avoir entre les jambes suffisait à devenir « celui qui commande ». (problème de chronologie, tu reviens sur un passé sans que j’ai senti la coupure)
Finalement, ce fut une petite femme tirée à quatre épingles et raide comme un manche à balai qui débarqua au jour dit. Elle ne (payait pas de mine) (
expression très connue), avec son physique quelconque et son strict uniforme militaire (le tirée à quatre épingles ne me laissaient pas imaginer un uniforme, mais plutôt un tailleur), (mais) (le fait d’avoir un physique quelconque et porter un uniforme ne contrarie en rien un regard perçant) elle avait un regard perçant qui (attisa) (j’emploierais plutôt ce verbe pour parler d’un sentiment amoureux, d’un sentiment de colère ou encore d’un feu, mais méfiance me semble trop intériorisé)  immédiatement ma méfiance. Vous savez ce que l’on dit de l’eau qui dort... (là j’ai pas compris)
Oui, cette femme risquait de changer bien des choses.(
Il le devine dès leur première rencontre qui est plutôt négative ?)
Laure
Rapport préliminaire
27 novembre 2239, 23 :27, Station Montmartre.

« J’ai été reçue ce jour par les représentants de la communauté Arimaspes.
 
Étaient présents Avramea Mordoh, Daphné Kostas, Démétrien Dedes et Cléarque Haros, tous membres de la Commission Directionnelle Arimaspe (CDA). J’ai également rencontré Elenos Andonis, dont je n’ai obtenu qu’une réponse vague lorsque je l’ai interrogé sur ses fonctions. Son patronyme le relie toutefois à l’épouse du Professeur Anthiòn Petridis.


[...]
L’accueil a été poli, formel, et froid. Au-delà de l’habituel manque de sociabilité des Arimaspes, ma présence n’est tout simplement pas appréciée. Je prends note de n’attendre qu’une aide minime des autochtones au cours de mon enquête. »

avatar
Kwelly
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 385
Localisation : Drome
Votre talent : Écriture
Points : 309
Date d'inscription : 02/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lignage

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum