Le meilleur des Mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le meilleur des Mondes

Message  Hertmin le Sam 22 Nov 2008 - 19:56

Le Meilleur des Mondes





Dans un futur plus ou moins proche ,la société a évolué dans un sens plus que contestable... Tout est planifié, tout est régulé... Rien n'est plus le fruit du hasard et les citoyens " s'épanouissent " dans leurs villes protégées et, si jamais ils ont le malheur d'avoir quelque état d'âme, ils peuvent toujours avaler une pilule de Soma, une drogue qui apporte une illusion de bonheur. Ce qu'ils s'empressent de faire avec joie: il est fort mal vu d'être malheureux, ce n'est pas l'attitude d'un bon citoyen; ce n'est pas NORMAL.

La notion de reproduction telle que nous pouvons l'entendre et de couple étant tabou, en parler étant jugé obscène, les individus sont créés dans des cuves, au Centre d'Incubation et de Conditionnement, suivant le Procédé Bokanovsky, l'un des instruments majeurs de la stabilité sociale. Des hommes et des femmes conforment au type normal, en groupe uniforme. Chacun à sa place, chacun ayant un programme qui définira leur futur... et qui fera leur bonheur...

Dès leur création cellulaire, ils sont conditionnés physiquement et psychologiquement par un programme génétique à faire parti de l'une ou l'autre des castes: des Alphas, la plus haute, aux Epsilons, la plus basse... Plus la caste est basse, moins le fœtus sera alimenté en oxygène. Le premier organe touché sera le cerveau ensuite le squelette. Chaque futur individu est prédestiné à exercer un métier prédéfini et il est donc préparé en fonction de celui-ci:
Inoculations de poisons et maladies au futurs travailleurs des tropiques, ralentissement de la circulation sanguine quand ils sont en position normale, ce qui les aura pour résultat de les affamer, doublement de l'afflux sanguin lorsqu'ils ont la tête en bas, ce qui aura comme effet un bien-être immédiat pour les futurs mécaniciens d'avions-fusées, décharges électriques pour apprendre à chacun ce qui est bon pour lui, ce qu'il doit aimer ou haïr...

Dans ces conditions, on apprend fort vite où se trouve son intérêt...

En haut de la pyramide, destinés aux plus hautes fonctions, les Alphas sont donc beaux et intellectuellement développés, attirés par la culture, et les Epsilons, destinés aux métiers ingrats, plus petits, plus laids, rejetant tout savoir, mais fort satisfaits de leur condition...

Tout est au mieux dans le Meilleur des Mondes...

Mais Bernard, qui est pourtant un Alpha, n'a pas eu de chance... Ou peut-être en a-t-il eu, tout est une question de point de vue: son programme génétique a partiellement échoué. Son conditionnement hypnotique a été interrompu, son cerveau moins oxygéné: il est un peu moins beau, un peu plus étrange et ne peut que ressentir et souffrir de cette différence dans cette société uniformisée. Il n'appartient plus vraiment à sa caste, il n'appartient à aucune caste. Et s'il lui venait à l'idée de l'oublier, beaucoup sont là pour le lui rappeler. Cette errance identitaire lui donne un certain libre arbitre, il pense, trop, il souffre mais refuse le Soma, ce bonheur à tout prix. Il remet en question la société et ses bases, il s'instruit de manière autonome, apprend et comprend l'ancien monde, jugé ignoble, n'accepte pas l'idée d'une sexualité obligatoire et diverse, la seule prônée, inculquée depuis l'enfance (il est fortement immoral de vouloir une exclusivité sexuelle ou sentimentale, et les citoyens doivent, qu'ils le désirent ou non, changer de partenaire assez fréquemment, de manière à ce que tous soient satisfaits...), et rêve... Rêve à un autre monde, rêve que l'on peut être différent et libre... libre d'aimer, de penser, de souffrir, de choisir...

Mais quelle place peut-il trouver, et peut-on changer quoi que ce soit à un monde qui est déjà pour tous:

...Le Meilleur des Mondes...
Sources : http://bloodsister.free.fr

"Aujourd'hui, devait écrire l'auteur près de vingts ans après la parution de son livre, il semble pratiquement possible que cette horreur s'abatte sur nous dans le délai d'un siècle. Du moins, si nous nous abstenons d'ici là de nous faire sauter en miette ... Nous n'avons le choix qu'entre deux solutions : ou bien un certains nombre de totalitarismes nationaux, militarisés, ayant comme racine la terreur de la bombe atomique, et comme conséquence la destruction de la civilisation ( ou, si la guerre est limitée, la perpétuation du militarisme ) ; ou bien un seul totalitarisme supranational, suscité par le chaos social résultant du progrès technique."


Quelques mots sur Aldous Huxley :

Aldous Léonard Huxley est l'auteur de 47 livres. Le critique anglais Anthony Burgess a dit de lui qu'il avait donné un cerveau à la littérature. Bien que ses plus grands succès aient été des romans, beaucoup le considèrent meilleur dans ses essais, car son oeuvre est plus concentrée sur les concepts que sur les personnages. Il est l'auteur d'un essai sur l'environnement qui a beaucoup inspiré les mouvements écologistes et pacifistes actuels et fut surtout l'un des critiques les plus provocants de la culture et de la société du vingtième siècle.

Aldous Huxley est né le 26 juillet 1894 dans une famille de l'élite intellectuelle britannique. Son père n'est autre que Thomas Henry Huxley ,éminent biologiste qui porta sa contribution à la théorie sur le l'évolution, et sa mère la sœur d' Humphrey Ward, écrivain, est la nièce de Matthew Arnold, poète. Suivant un ami de longue date, Gerald Heard, cet héritage pèsera lourdement sur ses épaules et influencera sa vie: il se sentira une obligation morale intellectuelle envers ses ancêtres.

Il se montre très jeune un enfant très différent des autres. L'événement qui le marquera le plus sera la mort de sa mère, d'un cancer, alors qu'il est âgé de 14 ans.

Ses études à Oxford ,lui font rencontrer des écrivains tels que Lytton Strachey et Bertrand Russell, et il se lie d'amitié avec D. H. Lawrence.

Il publie son premier livre, un recueil de poème à 25 ans, en 1916. En 1919, il épouse Maria Nys, d'origine belge et naît leur unique enfant, Matthew Huxley l'année suivante. Ils voyageront beaucoup, partageant leur temps entre Londres et le continent, l'Italie en 1920, un peu partout au travers du monde entre 1925 et 1926, visitant l'Inde et les États-Unis pour la première fois. Huxley dira de son voyage aux États-Unis qu'il en a aimé la " Generous Extravagance " , mais qu'il n'y avait nulle part, jamais, quelqu'un à qui parler.

Est édité, en 1931, " Le meilleur des Mondes " livre qu'il a écrit en 4 mois, et, il faut le faire remarquer, bien avant la seconde guerre mondiale et le totalitarisme des dictatures Hitlérienne ou Stalinienne, trois ans après son best-seller " Point Counter Point " . Son roman, dont le sujet traite d'un futur dictatorial et cynique, d'une société uniformisée, sera souvent comparé avec " 1984 "de George Orwell..

Fils de l'écrivain Leonard Huxley et de sa première épouse Julia Arnold, Aldous Huxley est issu d'une famille de scientifiques de renom, entre un frère biologiste et un grand-père naturaliste. Rendu quasi aveugle à l'âge de 16 ans à cause d'une maladie des yeux, il obtient néanmoins son diplôme de littérature anglaise au Balliol College d'Oxford. C'est dans cette école qu'il fait la rencontre d'écrivains tels que Lytton Strachey et D. H. Lawrence avec qui il se lie d'amitié. Il publie un premier recueil de poèmes à 25 ans et se tourne vers le journalisme et la critique de l'art. Voyageant énormément avec son épouse Maria Nys, il découvre l'Inde et les Etats-Unis. En 1931 sort l'un de ses plus importants romans, 'Le Meilleur des mondes', déjà très précurseur puisqu'il aborde la menace grandissante du progrès scientifique. En 1937, l'écrivain part s'installer en Californie, où il devient scénariste pour Hollywood. Il poursuit en parallèle l'écriture de romans, parmi lesquels 'La Fin et les moyens' en 1937, 'Jouvence' en 1939, 'Temps futurs' en 1948 et 'Retour au meilleur des mondes' en 1958, un essai qui pose notamment la question de la surpopulation. Puis Huxley s'intéresse à un autre thème, les drogues. Considéré comme l'un des plus grands auteurs anglais (47 livres), il décède le même jour que le président Kennedy et sera incinéré en Grande-Bretagne.

Citations :
«Il y a trois sortes d'intelligence : l'intelligence humaine, l'intelligence animale et l'intelligence militaire.»
[ Aldous Huxley ]

«Il est impossible d'avoir quelque chose pour rien. Le bonheur, il faut le payer.»
[ Aldous Huxley ]

«Nous ne nous appartenons pas plus à nous-mêmes que ne nous appartient ce que nous possédons. Nous sommes la propriété de Dieu.»
[ Aldous Huxley ] - Le meilleur des mondes


Mon avis :
Sa fait peur dites ? Non ? ET bien.
Mes lectures ne sont pas de Harry Potter xD et je suis assez centré sur tout ce qui est livre d'anticipation comme celui-ci ou d'étude sociologique, politique ( voir "1984", "Medecins de la mort" ... ) Oui, je ne suis pas parmis ceux pour qui la lecture à pour principal but le divertissement. Donc d'avance, si c'est pas du tout votre truc c'est pas pour vous ! Enfin bref, ce livre qui est paru en 1934 raconte comme Huxley voyait le monde dans le futur et surtout l'Humanité. Tout au long du livre de nombreuses allusions paraissent sur les totalitarismes, le conditionnement de la population ... Il est très important de préciser que ce libre est sorti avant Hitler, Franco, l'expension de l'URSS et donc vous verrez tout au long du roman que malheureusement l'auteur ne c'est pas trompée. Il soulève le problème sur le conditionnement, l'oppression de la population dans les grandes puissances. J'ai fort apprécié cette oeuvre, que je trouve poignante, émouvante et surtout frappante. Lisez le, et ensuite demandez-vous si notre civilisation ne se dirige pas vers ce Monde qui est annoncé dans son roman. Vous constaterez au grand désarrois qu'on s'y approche à grand pas. Il a compris et définis l'horreur du monde d'aujourd'hui bien avant tout le monde ! Mes respects.

Bref, un roman qui demande tout de même un minimum de connaissance géopolitique, sociologique et surtout qui sait prendre du recul. Public avertis donc !

Et plus si affinités !
Si par chance vous avez lu ce livre, rendez-vous sur "http://sami.is.free.fr/Oeuvres/huxley_retour_au_meilleur_des_mondes.html". Et oui se site ( plus ou moins légal chizz ) propose plusieurs livres complets. Entre autre " Retour au Meilleur des Mondes" 30 ans plus tard Huxley, explique les raisons de son œuvre et compare ce qu'il a écris avec la société en 1960. Ainsi il nous fait remarquer qu'on suis les lignes de son œuvre...


Dernière édition par Hertmin le Dim 23 Nov 2008 - 12:21, édité 1 fois
avatar
Hertmin
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Masculin Nombre de messages : 420
Age : 25
Votre talent : Inutile
Points : 3
Date d'inscription : 06/06/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le meilleur des Mondes

Message  Pacô le Sam 22 Nov 2008 - 22:32

Ouais, parfait pour les ES quoi tongue.
Jamais entendu parler, mais il m'intéresse bien. Même si j'ai l'impression qu'il reprend les grandes lignes de Matrix (juste un impression)...
Mais j'aime bien ce sujet j't'avoue Very Happy.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le meilleur des Mondes

Message  Hockenberry le Ven 24 Avr 2009 - 13:22

pourquoi dans les inclassables, "le meilleur des mondes".
c'est de l'anticipation, donc de la SF! Wink

pour parler du bouquin lui-même, c'est un des premiers romans de SF que j'ai pu lire. un vrai choc, cette histoire d'humains déshumanisés et préalablement "castés", tels des fourmis (ouvrières, soldates, reine...). un bouquin qui fait froid dans le dos, et qui rappelle les moments les plus sombres de l'Histoire de l'Humanité.

par contre, rien à voir avec "matrix", Pacô. et puis le bouquin datant des années 30, ce serait plutôt Hollywood qui aurait copié, et non l'inverse. le film "bienvenue à Gatacca" (que j'ai aussi oublié de citer comme faisant partie de mes films préférés, lol) s'en inspire fortement.

dans le même genre, on peut citer "un bonheur insoutenable", de Ira Levin. un choc, lui aussi.
avatar
Hockenberry
Talent Hasardeux
Talent Hasardeux

Masculin Nombre de messages : 45
Age : 37
Votre talent : Écriture
Points : 51
Date d'inscription : 21/04/2009

http://de-lanticipation-a-la-realite.fantasyblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le meilleur des Mondes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum