L'Oeil

Aller en bas

L'Oeil

Message  Hybrid le Lun 20 Avr 2009 - 20:02

C'est un petit texte que j'ai écrit pour participer à un concours sur un autre forum, et pour lequel j'ai... gagné ! (je n'y croyais pas vraiment en fait, je suis habituée à terminer dernière ou au mieux avant-dernière). Je le mets juste pour avoir votre avis - si vous en avez un Wink. Je n'ai pas recorrigé la version initiale (j'aurais dû, sûrement ?) par manque de temps. Disons que je suis avide de commentaires pour comprendre le pourquoi du comment.

----------

L'Oeil


Le bruit était saccadé, mais persistant. Depuis les profondeurs des douves où il chassait quelques rats, il l’avait entendu. Le son de cloche séducteur, l’appel irrésistible. Il devrait remonter les mille deux cent cinquante-huit marches afin d’atteindre le sommet de la tour, dans laquelle il survivait depuis plus de quinze années – selon ses estimations. Escalader le long escalier, qui s’enroulait tel un serpent le long des parois abîmées, pour atteindre la plus haute pièce, le clocher, là où siégeait l’œil. L’œil ne cessait de regarder partout où Mirwil ne pouvait voir, il cherchait, trouvait, observait, partageait son savoir et ses connaissances. Pour la première fois depuis son arrivée, cette fenêtre sur les autres mondes s’agitait, s’ouvrait, et non de son fait. Le tintement régulier l’appelait, comme une sonnette, comme des coups brefs mais inlassables sur la porte de son univers. Il fallait aller voir. Vite. Maintenant.
Saisi d’un sentiment d’urgence, le vieil homme abandonné par l’âge et le temps hissa son pied sur la première marche, et ne se souvînt que des quatre suivantes lorsqu’il atteignit la pièce qui l’appelait. Seule la magie de l’œil lui avait accordé, pour cette fois, de ne pas avoir à s’épuiser dans ce simulacre de phare délabré par les intempéries, plongé dans une perpétuelle et presque totale obscurité.
Une tempête à l’extérieur déchaînait contre sa faible carcasse de violents courants, les vagues se rompaient sur le maigre rocher qui supportait la structure, et avaient déjà noyé une bonne partie du reste du bâtiment écroulé. Fort heureusement, les rats savaient nager. Mais les attraper dans l’eau était bien moins aisé.
Dans sa main, quatre bêtes mortes pendaient par la queue, ballottées par ses mouvements. Depuis combien de temps n’était-il pas monté dans la Pièce de Communion ? Depuis combien de temps avait-il délaissé cet espace et les trésors qu’il renfermait pour se contenter de survivre misérablement, parfaitement nu, avec les rats pour seule compagnie ?
Ses pouvoirs amoindris par une qualité de vie médiocre, il n’avait plus eu la force de continuer ses recherches, n’avait plus eu l’envie de chercher à percer les mystères de l’œil noir, une pierre ovale et sombre, constamment en lévitation au-dessus d’un socle de granit neigeux, mis en valeur au centre de la pièce. L’œil interagissait avec ses pouvoirs. Chaque fois, il en avait demandé plus, avait aspiré sa vitalité, sa force, sa vie. L’homme délaissé était revenu à l’état sauvage, prédateur traquant ses proies dans les sous-sols, vivant dans l’unique but de vivre. Jamais la Mort ne l’attraperait, au sein de la tour. Même Elle n’osait s’opposer à lui, et n’osait s’aventurer dans les couloirs obscurs de la Tour que pour ôter la vie à quelques rats qui lui permettraient de vivre.
Ce brusque rappel au monde des vivants, au monde des hommes et des êtres réfléchis, raviva sa personnalité enfouie par les années et reléguée bien loin derrière ses instincts les plus primaires. La bête s’effaçait peu à peu ; l’homme s’éveillait. Le Sorcier suivrait peut-être, mais mieux valait ne pas présumer de ses forces, encore. Cela faisait si longtemps…
Dans la salle octogonale, et malgré le marbre clair qui la recouvrait, les meurtrières qui servaient de fenêtres ne permettaient pas à la pièce de trouver une lumière suffisante pour renvoyer son éclat. La masse compacte de nuages qui tapissait constamment les cieux n’y était peut-être pas innocente. Des tentures ici et là, de hauts candélabres de bronze, de beaux chandeliers d’argent… toute la splendeur des lieux était étouffée par les ténèbres et l’imposante aura de l’œil.
Il déposa ses trophées sur une plaque de marbre gris, les mains encore poisseuses de crasse et de sang.
L’être décharné qui hantait les lieux, ramassis d’os et de chair tendue par-dessus, approcha de l’œil, tout à sa présence. Il palpitait, vibrait, entrait en résonance avec la pierre magique.
Les coups devinrent plus nombreux, plus rapprochés, plus pressants. Vite.
Comme surgie du fond de son être, l’incantation remonta jusqu’à ses lèvres. Son murmure rauque emplit la pièce, allant d’écho en écho contre les parois. Le miroir sur les mondes qu’était l’œil cligna plusieurs fois, puis s’ouvrit sur l’image d’un homme.
Un visage long, un nez aquilin, le front haut et large, les yeux effilés comme des amandes, sombres… surpris.
« Qui êtes-vous ? » demanda l’homme avec étonnement.
« Qui êtes-vous, vous ! » rétorqua aussitôt Mirwil.
Sa voix. Il avait peine à la reconnaître.
« Eldric Samar de l’Aulvoye, Mage au Service de sa Majesté la Reine Virsenya. »
« Je ne connais pas cette Reine. » grogna Mirwil en fourrant ses ongles sales dans sa chevelure revêche, tout aussi repoussante que le reste de sa personne.
« Pourrais-je savoir à qui je m’adresse ? » insista Eldric, d’un ton grinçant.
Avec délice, l’ermite savourait son agacement.
« Mirwil. »
« Mirwil ? » s’étonna le Mage.
Ses yeux s’agrandirent, sa bouche s’entrouvrit, juste assez pour signaler au spectre de la tour que sa surprise n’était pas feinte, et lui instiller l’idée que cet homme si bien habillé, si superbe dans son costume de velours sombre, savait qui était « Mirwil ». Il se reprit toutefois rapidement. Ses yeux de fouine observaient l’ermite et le cadre dans lequel il évoluait avec minutie, avidité, envie, peur.
Le vent se fraya un chemin par la meurtrière et fouetta l’homme décharné. Ses longs cheveux gris ondulèrent, mais malgré sa nudité, il ne chercha pas à se protéger de la morsure humide du froid qui s’engouffrait dans la pièce et le fouettait sans pitié. Une nouvelle tempête commençait.
« Que cherchez-vous ici ? » demanda Mirwil.
« Je cherchais la réponse à mes questions. J’ignorais faire pareille rencontre, Monseigneur. »
Monseigneur…
Cela faisait bien longtemps que plus personne ne l’avait ainsi appelé. « Oui, songea Mirwil avec amusement, cet homme sait qui je suis. »
Brusquement, l’œil papillonna, puis l’image disparut. L’inconscient avait probablement surestimé ses forces. Les beaux costumes de velours n’avaient jamais rendu les Mages plus puissants.

Comme ramené à la vie par cette brève mais intéressante entrevue, Mirwil estima ses propres forces suffisamment économisées pour pouvoir recourir de nouveau à la magie. Il évoqua un feu, le dessina dans son esprit, et soudain, une formidable flambée de bois réchauffait l’atmosphère froide et humide de la pièce, à l’endroit où, quelques secondes plus tôt, s’était tenu le socle de granit. L’œil lévitait toujours au-dessus, intact, insensible à la brûlure des flammes.
Par le même jeu, il retrouva des vêtements – sensiblement les mêmes que l’homme qui lui était apparu – et s’offrit un bain, ainsi qu’une nouvelle coupe de cheveux. Il savait qu’Eldric lui réapparaîtrait sous peu, le temps pour lui de retrouver assez de force pour le recontacter.

L’appel ne tarda pas.
Quelques heures plus tard, alors que la nuit avait plongé la pièce dans des ténèbres plus épaisses encore, que l’ermite avait dissipé le feu et retrouvé l’inhospitalité coutumière de la Pièce de Communion, l’œil releva sa paupière et se pointa vers lui. L’incantation à nouveau. Et Eldric.
Une chemise de soie pourpre agressa cette fois le regard de Mirwil qui, dans la pénombre, n’était plus habitué à voir d’autres teintes que le gris. Un sursaut dans sa poitrine trahit son trouble ; il eut la sensation de retrouver soudain la vue de la couleur.
Eldric l’accueillit avec perplexité. L’ermite était devenu présentable, mais était-ce la même personne ?
Après un instant d’hésitation, il dut juger qu’oui, et se permit un sourire carnassier.
« Messire Mirwil » salua-t-il.
« Messire Eldric.
« Bon choix de vêtements » apprécia le Mage, reconnaissant son influence sur le choix du vieux Sorcier.
Ce dernier acquiesça brièvement, amusé par la situation.
Il savait pertinemment ce que l’homme voulait. Il l’avait voulu lui aussi. Et c’est ce qui lui avait valu d’être à jamais retenu prisonnier dans cette tour infâme, au milieu d’une dimension fuie par les hommes et les dieux. Il voulait l’œil.
« Je suppose que vous ne dépensez pas vos réserves de puissance dans l’unique but de complimenter mes goûts vestimentaires. » suggéra Mirwil avec ironie.
« Effectivement, Monseigneur. J’ai cru ne jamais parvenir à vous contacter, et je m’excuse de la coupure de notre entretien, plus tôt. Je ne m’y attendais vraiment pas. »
« Vous êtes tout excusé. » déclara l’ermite, qui lissait sa moustache grise.
« Cela m’a néanmoins permis de m’entretenir avec ma Reine, et d’approfondir la mission qu’elle m’a confié. »
« Une mission ? » feignit de s’intéresser Mirwil.
« Une mission. Votre légende vit depuis des siècles » déclara-t-il froidement devant le vieux sorcier, qui s’efforça de paraître de marbre.
Qu’en était-il des quinze années qu’il avait cru vivre dans cette tour ? Le temps se jouait-il aussi de lui, ou l’œil était-il si puissant que même le temps pliait sous son joug ?
« … inestimable. » terminait le Mage que Mirwil n’avait pas écouté.
Devant le silence du vieil homme, il toussota.
« Alors ? Puis-je obtenir votre réponse ? »
« Quelle est votre question ? »
« Je viens de vous le dire. Sa Majesté la Reine Virsenya souhaiterait vous prendre à son service. Je suis parvenu à rompre les défenses de la Tour Noire et ainsi, vous joindre. Je pourrais sans doute déjouer les gardes et vous faire sortir pour servir notre cause. Vos talents seraient fortement appréciés. »
« Non. » répondit aussitôt Mirwil, son visage animé d’un sourire dissimulé par les ombres.
« Non ? »
« Non. »
Après un moment de silence, Eldric se cala plus confortablement au milieu des coussins qui rendaient de toute évidence son siège doré bien plus agréable.
« Je suis vraiment surpris que vous vous opposiez à ma proposition ! »
« Vous n’avez pas de quoi être surpris, mon brave Eldric. » coupa le sorcier, « Sachez que l’œil que vous recherchez tant est conscient de votre désir de le contrôler. Il s’en abreuve à chaque seconde qui passe, c’est pourquoi vous êtes si faible en ce moment, n’est-ce pas ? »
Avec amusement, il distinguait chaque goutte de sueur perler sur le front du présomptueux.
« … L’œil… »
« L’œil est à moi, je lui ai offert ma vie et mes pouvoirs, et jamais vous ne l’aurez à votre service, ni votre Reine, fût-elle la plus puissante de votre monde. Son pouvoir n’est pas fait pour vous. »
Le beau portrait du Mage se rembrunit, s’assombrit. La contrariété marqua son visage si parfait. Eldric était courroucé.
« Cette proposition vous aurait permis de retrouver le monde, Mirwil, déclara le Mage qui en oubliait les civilités. Vous auriez pu revivre et cesser de chasser ces rats qui vous servent de nourriture ! » s’exclama-t-il, empourpré de colère.
Mirwil s’amusa de ses sentiments, tout en notant sa remarquable habileté pour avoir discerné ces détails et les avoir correctement exploités. L’œil le manipulait. L’œil s’en nourrissait. L’entrevue avait au moins eu le mérite de faire comprendre au vieux sorcier que la pierre magique ne puisait pas seulement en lui, mais en tous les êtres qui entraient en contact avec elle.
Fort de cette découverte, il aspira lui-même un peu de la force du Mage, lequel s’affaissa davantage contre ses coussins. Régénéré, les cheveux du sorcier s’assombrirent, son visage se lissa. Un large sourire se dessina sur sa face lorsque le beau Mage de sa Majesté Virsenya se flétrit telle une fleur exposée trop longtemps aux rayons impitoyables du soleil, et exhala son dernier soupir.

L’œil crée, l’œil détruit. Celui qui cherche sa puissance ne fera que la subir. Celui qui cherche son savoir en sera prisonnier. Celui qui comprend son désir accèdera au Divin.

D’un geste, il obligea l’œil à se fermer. Il était devenu le maître de l’œil. Il était devenu un Dieu. Enfin, il avait compris.
Alors que ce geste l’avait toujours répugné, il tendit la main et saisit l’œil. Palpitant comme un cœur en vie au creux de sa main, il l’observa un instant, détaillant les rainures sur sa surface mimant l’œil humain. L’iris, la pupille, la paupière, les cils… Un dernier sourire et il plaqua l’objet contre sa poitrine. Les bonnes paroles l’incorporèrent à son corps.
Il n’était plus prisonnier. La chasse aux rats était terminée, une nouvelle ère débutait.

Quatre cent soixante-dix-huit années.
Emprisonné, enfermé par sa propre soif de pouvoir.
Pour la première fois depuis des siècles, la tempête cessa, et le soleil perça les nuages tandis qu’une fine brise marine dérangeait les longs cheveux noirs du Sorcier se tenant à la meurtrière. Mirwil le Terrifiant pouvait quitter sa prison noire.
Libéré de la puissance dévastatrice de l’œil, un monde allait enfin connaître la paix.

Au détriment des autres.

__________________________________
Une sorcière amnésique à la recherche de son passé... Que s'est-il passé, il y a trois ans ?
L'Hybride : le Démon
Lisez-moi sur Wattpad : https://www.wattpad.com/user/AmlieAndrea
avatar
Hybrid
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 467
Age : 35
Localisation : devant mon pc
Emploi/loisirs : Lecture, écriture, musique (guitare, piano)
Votre talent : Écriture
Points : 294
Date d'inscription : 06/01/2009

http://lhybrideenligne.wixsite.com/lhybride

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Oeil

Message  Pacô le Lun 20 Avr 2009 - 22:33

Veux-tu que je fasse une correction comme d'hab, ou ça ira?

Par contre j'ai lu. Et je suis mitigé. Il me semble que parfois on manque d'infos et on s'embrouille un peu (pour ma part, j'ai du relire plusieurs certains passages afin de les comprendre et de saisir la suite).
Mais l'idée dans l'ensemble me plaît. L'oeil a une légère ressemblance avec celui de Sauron (oui, dans le seigneur des anneaux Razz). Sa façon d'envoûter les gens, ça me rappelle ce pouvoir...

Sinon, la fin me satisfait autant qu'elle me trouble. On ne sait pas dans quel monde on est, donc on a du mal à capter toutes les conséquences d'une telle libération. On se doute que Mirvill est qqun de pas gentil, pas bien, et que finalement l'Oeil était qqchose qui le retenait prisonnier dans sa tour (dnc qqchose de bien en gros?).
Mais après, j'ai pas saisi les raisons de sa compréhension mis à aprt le fait que l'oeil puise ses forces chez tout le monde et pas forcément que lui (mais je vois pas en quoi ça en fait une vérité libératrice ^^).
Et pourquoi la reine veut-il de ses services? Pour quelle cause? Pour assujetir le monde? Et qu'advient-il du mage présomptueux?

Bref, beaucoup trop d'interrogations à mon goût qui m'empêchent sûremment d'apprécier la nouvelle à sa juste valeur.
Je demande un complément d'info.

Et sans indiscrétion, tu as gagné quel concours avec cette oeuvre?

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Oeil

Message  Hybrid le Mar 21 Avr 2009 - 19:33

Eh bien, je ne suis pas contre une petite correction, même si j'ai déjà noté quelques détails ^_^ (genre, euh... des répétitions ?!!). Me faire corriger m'incite à donner suite donc y'a plus de chances que je le fasse...

Pacô a écrit:L'oeil a une légère ressemblance avec celui de Sauron
Ah ? Involontaire. Je n'y avais même pas songé ! C'est peut-être mon inconscient qui fait des siennes ?
Mais je me dois d'intervenir, mon oeil est bien différent de celui de Sauron ; celui de Sauron, c'est une partie de Sauron lui-même qui exerce sur les autres sa fascination et sa présence, son aura. Mon oeil est avant tout une amulette, un objet recelant de la magie et que quiconque peut utiliser comme un complément à son propre pouvoir, pour peu qu'il sache comment s'y prendre. Mais il est vrai qu'il envoûte aussi... c'est un objet bizarre, mon oeil xD.
Enfin, pas le mien. Tu m'as comprise >_<.

Pacô a écrit:Par contre j'ai lu. Et je suis mitigé. Il me semble que parfois on manque d'infos et on s'embrouille un peu
Le manque d'info, j'ai dû m'y plier. Je devais planter le décor, insérer les personnages et surtout donner un sens à l'histoire, une trame de fond dans 4 pages, ce qui n'est pas beaucoup. Je ne suis pas très très habile à ce genre de petits jeux ^^' . D'où mon étonnement de me retrouver en tête de classement.
Tu as tout à fait le droit d'être mitigé, et de ne pas apprécier l'histoire ou la façon dont elle est narrée (heureusement, me diras-tu, et tu as raison). Mais je pense que même si je devais revenir dessus, je n'en changerais pas grand chose. J'aime bien le côté un peu mystérieux qui s'en échappe, l'impression qu'il se passe un truc important sans qu'on en saisisse vraiment tous les tenants et aboutissants.

Pacô a écrit:Sinon, la fin me satisfait autant qu'elle me trouble.
C'est la pacocalyyyyypse !!! aheum, pardon.

Pacô a écrit:On ne sait pas dans quel monde on est, donc on a du mal à capter toutes les conséquences d'une telle libération.
Les sous-entendus liés au pseudo de mon charmant petit ermite ne sont donc pas assez explicites ? (c'est un ange) Sa renommée après tant d'années où tous le croyaient mort ou en tout cas le savaient disparu ? (il a pas du tout fait parler de lui) L'insistance avec laquelle Eldric tente de l'enrôler sous son drapeau ? (il ne doit rien valoir)

Pacô a écrit:On se doute que Mirvill est qqun de pas gentil, pas bien, et que finalement l'Oeil était qqchose qui le retenait prisonnier dans sa tour (dnc qqchose de bien en gros?).
Oui pour la première partie, non pour la seconde.
Effectivement, Mirwil est pas un ange tombé du ciel (ou alors la chute a été sur la tête et très dure, et ça a entraîné de graves répercussions psychologiques), et oui, l'Oeil le retenait prisonnier, mais ce n'est pas qqch de bien du tout. L'Oeil est mauvais, mais puissant. Mirwil est tout pareil, et veut juste davantage de pouvoir en se l'appropriant. C'est juste que l'Oeil l'a berné comme un bon gros dadais.

Pacô a écrit:j'ai pas saisi les raisons de sa compréhension mis à aprt le fait que l'oeil puise ses forces chez tout le monde et pas forcément que lui (mais je vois pas en quoi ça en fait une vérité libératrice ^^).
Ce n'est pas de voir l'Oeil puiser en Eldric qui lui fait comprendre sa véritable nature, mais de le voir manipuler Eldric "Mirwil s’amusa de ses sentiments, tout en notant sa remarquable habileté pour avoir discerné ces détails et les avoir correctement exploités. L’œil le manipulait. L’œil s’en nourrissait."
Il est vrai que la formulation peut prêter à confusion. Mais c'est en réalisant que l'Oeil l'avait lui aussi manipulé que Mirwil parvient à s'en affranchir. Les phrases en italique expliquent un peu ce qui se passe, le désir de l'oeil et de mirwil ne font plus qu'un, deviennent le même. Alors, seulement, Mirwil peut l'utiliser, autant que l'Oeil l'utilisera.

Pacô a écrit:Et pourquoi la reine veut-il de ses services? Pour quelle cause? Pour assujetir le monde? Et qu'advient-il du mage présomptueux?
Les deux premières questions n'ont qu'une importance très relative. Il ne s'agit pas de la trame de l'histoire, et la limite de pages m'interdisait de les approfondir. Peu importe pourquoi la reine veut de ses services, Mirwil n'a d'autre Maître que lui-même et ne s'en cache pas vraiment. Quant à sa cause, ça me plaît de penser qu'elle ne devait pas être foncièrement bonne ; Roudoudou le prince des lapins roses n'appellerait pas un type nommé "Mirwil le Terrifiant" pour lui venir en aide contre les méchants renards. (oui, je délire).
Quant à ta dernière question, la réponse est donnée : "le beau Mage de sa Majesté Virsenya se flétrit telle une fleur exposée trop longtemps aux rayons impitoyables du soleil, et exhala son dernier soupir."

Pacô a écrit:Bref, beaucoup trop d'interrogations à mon goût qui m'empêchent sûremment d'apprécier la nouvelle à sa juste valeur.
Je demande un complément d'info.
Voilà qui est fait, votre majesté *petite révérence*
Après, c'est chacun ses goûts^^ je ne prendrais pas mal que tu ne l'aimes pas, dis-le franchement xD. Moi je l'aime comme ça (et j'aime assez peu souvent mes textes pour m'autoriser à le dire ! Le dernier qui m'a laissé le même effet était ce qui est devenu plus tard Le Sang d'Evalan, donc je pense que Mirwil va pour le moment rester dans mes cartons, pour peut-être ressortir un peu plus tard en version étoffée).
Je dois avouer que j'ai une passion pour les méchants ^_^ et les textes un peu mystérieux. Je ne sais pas faire durer le suspense alors laisser un lecteur dans le brouillard, ça me plaît (c'est une sorte de revanche, même si je sais que c'est royalement agaçant, n'est-ce pas, Sire ?)

Sinon je pense que tu as étudié ce texte comme un roman et non comme la petite histoire que c'était censé être, tu cherches trop à approfondir des détails qui n'ont pas à l'être, c'est peut-être pour ça que tu t'embrouilles. Eldric et la Reine ne sont que des éléments sans autre importance que celle de déclencher la révélation de Mirwil, de réveiller le sorcier qui se cache au fond de lui. Il n'y a que deux héros dans ce texte : mon gentil petit n'ermite d'amûr, et l'oeil !

J'ai gagné à la Joute 25 de la Pierre de Tear. C'est un petit concours sans prétention, mais ça faisait un moment que je voulais y participer, ma dernière prestation n'ayant pas été particulièrement remarquable (j'ose le dire : mon texte était aussi pourri que possible, je m'étonne encore d'avoir eu des votes xD).

__________________________________
Une sorcière amnésique à la recherche de son passé... Que s'est-il passé, il y a trois ans ?
L'Hybride : le Démon
Lisez-moi sur Wattpad : https://www.wattpad.com/user/AmlieAndrea
avatar
Hybrid
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 467
Age : 35
Localisation : devant mon pc
Emploi/loisirs : Lecture, écriture, musique (guitare, piano)
Votre talent : Écriture
Points : 294
Date d'inscription : 06/01/2009

http://lhybrideenligne.wixsite.com/lhybride

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Oeil

Message  Pacô le Mar 21 Avr 2009 - 21:15

Pour la correction... demain? Laughing
Pour tout avouer, je n'avais pas du tout compris que Mirvill était un ange. J'ai vraiment du mal je crois >.<.

Après, je ne dis pas que je n'aime pas. Parce que d'une certaine façon, le texte m'a tenu en haleine jusqu'au bout. Preuve déjà d'une certaine qualité.
Ensuite, c'est vrai que si tu avais un nombre de pages limité, ça n'arrange pas les descriptions (car c'est bien souvent elles qui passent à la trappe... ce que je reproche aux concours en fait, parce que pour moi, les descriptions sont les habits de l'histoire et il ne viendrait à l'idée de personne d'aller courir tout nu dans les rues >.<).

Je pense aussi avoir vu ça comme un roman (signe que j'étais embarqué dedans remarque) et j'oubliais la règle d'or de la nouvelle: une seule trame !

Bon et bah sinon, oui, faut juste que je m'active pour la correction Wink.

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Oeil

Message  Hybrid le Mar 21 Avr 2009 - 21:53

Ca n'a rien d'urgent, même une correction dans un mois ce sera bien assez tôt tu sais^^ ou pas de correction du tout ^^ c'est juste que tu proposais et que je dis rarement non, comme j'espère toujours en ressortir des bonnes choses.

Et quand j'ai écrit que Mirwil était un ange, j'étais bien sûr ironique hein...
*note pour plus tard : ne pas faire d'ironie indécelable, d'autant plus par écrit*

__________________________________
Une sorcière amnésique à la recherche de son passé... Que s'est-il passé, il y a trois ans ?
L'Hybride : le Démon
Lisez-moi sur Wattpad : https://www.wattpad.com/user/AmlieAndrea
avatar
Hybrid
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 467
Age : 35
Localisation : devant mon pc
Emploi/loisirs : Lecture, écriture, musique (guitare, piano)
Votre talent : Écriture
Points : 294
Date d'inscription : 06/01/2009

http://lhybrideenligne.wixsite.com/lhybride

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Oeil

Message  Pacô le Mar 21 Avr 2009 - 22:06

Note 2: Ne pas faire d'ironie à un mec fatigué >.<.
Va pour la correction quand même !

__________________________________
« Choisir est exclure. Que l’Empire soit intégré ou non dans notre société, chaque individu se verra ravi ou vilipendé. Espérons alors que ce choix sera réfléchi avec sagesse et que tous comprendront l’embarras du verdict. »
Sénateur Nixon, bras droit de Terrae.

avatar
Pacô
Admin à la retraite

Masculin Nombre de messages : 16004
Age : 25
Localisation : Clermont-Ferrand
Emploi/loisirs : Etudiant
Votre talent : Écriture
Points : 12756
Date d'inscription : 07/08/2007

http://imperialdream.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Oeil

Message  Hybrid le Lun 1 Oct 2012 - 23:29

Hiiiin... menteur !! (mode gamine /OFF)

*C'est beau de resurgir après au moins un an d'absence pour flooder. Un mauvais point pour moi, je le concède.*

__________________________________
Une sorcière amnésique à la recherche de son passé... Que s'est-il passé, il y a trois ans ?
L'Hybride : le Démon
Lisez-moi sur Wattpad : https://www.wattpad.com/user/AmlieAndrea
avatar
Hybrid
Talent Confirmé
Talent Confirmé

Féminin Nombre de messages : 467
Age : 35
Localisation : devant mon pc
Emploi/loisirs : Lecture, écriture, musique (guitare, piano)
Votre talent : Écriture
Points : 294
Date d'inscription : 06/01/2009

http://lhybrideenligne.wixsite.com/lhybride

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Oeil

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum